Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

valls

  • Rire ou sourine un peu ... même s'il n'y a pas vraiment de quoi

    Sans titre-1.jpg

    Jean HIN, Valeurs actuelles.

  • La laïcité, selon Manuel Valls...

    valls,laïcité,chiracPrésent dans la cathédrale de Troyes, pour la béatification de l'abbé Brisson, Manuel Valls a déclaré ceci, qui mérite d'être relevé :

    "...la laïcité, ce n'est pas le refus des religions, du sacré. C'est l'acceptation de croire et de ne pas croire. La religion catholique est ancrée dans notre Histoire, dans nos paysages, dans cette magnifique cathédrale..."

    Lorsqu'il dit cela, Valls a raison, et on ne peut que l'approuver : la laïcité a longtemps été vécue par le Système comme un laïcisme férocement agressif contre la catholicisme, dans le but de le détruire et de l'éradiquer. Si cela devait changer, tant mieux.

    Question, cependant : la République idéologique - qui, par définition est un système - peut-elle renoncer à l'un de ses fondamentaux, sans que le reste ne s'écroule ?

    Rappelons-nous l'image employée par Chirac pour évoquer la Loi de 1905 : c'est l'une des colonnes du Temple, avait-il dit, en substance. Mais, précisément, peut-on enlever une colonne sans que le Temple ne s'écroule ?

  • Les donneurs de leçons

    valls,dufflot,depardieuAu début de ce mois, Mme Cécile Duflot a rappelé à l’ordre l’Eglise de France au sujet des sans-abri. La semaine dernière, M. Jean-Marc Ayrault, Premier ministre, a qualifié de « minable » l’attitude de Gérard Depardieu. La gauche nous ferait-elle une petite crise de moraline aiguë ? Pas du tout, elle est elle-même, plus soucieuse de ses prétendues « valeurs » que de ses devoirs politiques. En effet, ce que ne dit pas Mme Cécile Duflot, c’est que, pour l’essentiel, des logements font défaut à cause de l’immigration sauvage et incontrôlée qu’elle-même encourage par ailleurs. Ce que ne dit pas M. Jean-Marc Ayrault, c’est qu’un exil « fiscal » est toujours la conséquence (prévisible puisque possible) de mesures gouvernementales inconsidérées dans le cadre de notre actuelle législation.

    Les médias ne sont pas en reste. Il aura suffi d’une énième « tuerie » aux Etats-Unis pour que, d’une même voix, tous – absolument tous - reprennent l’antienne du deuxième amendement de la constitution états-unienne relatif à la possession des armes à feu. Nouveau tour de piste pour la moraline : oh, les vilains Américains ! Le fait divers de Newtown est certes tragique, mais il n’autorise en aucune manière nos journaleux à décider ce qui est le bien ou le mal pour un pays étranger, sauf à être ridicules. Commençons plutôt par régler, sans états d’âme, notre propre problème avec les armes dont on sait qu’elles circulent, en grande quantité, dans les « cités ».

    D’ailleurs, quel crédit accorder à des gens qui s’indignent à sens unique ? Les a-t-on entendus, tous tant qu’ils sont, politiciens et journalistes (pour l’essentiel de gauche), réagir dans un registre identique à l’occasion de l’un des innombrables actes de violence, ayant entraîné la mort, perpétrés sur le territoire français au cours de 2012 ? Rappelez-vous : ces deux femmes gendarmes froidement abattues, ce policier délibérément écrasé par une voiture volée, cet adolescent à scooter mortellement percuté par une autre voiture volée, ce commerçant détroussé et laissé mort pour trois fois rien… La liste est longue !

    Par charité, nous ne chercherons pas à savoir si les auteurs de ces assassinats ont en commun « des origines » pour parler comme Miss France 2010 : si cela était avéré, ce pourrait peut-être expliquer certains silences… Des origines, justement, ils en ont, ces deux lycéens expulsés mercredi dernier : un Tunisien et un Marocain, tous deux délinquants violents et récidivistes, et…sans papiers. Alors, dira-t-on, M. Manuel Valls fait donc son travail. En l’occurrence, oui, et c’est la moindre des choses, après tout. Mais on a quand même, et bien évidemment, entendu les hurlements d’indignation d’une de ces  « associations » financées sur fonds publics, RESF (« Réseau Education sans frontières ») qui semble ainsi trouver normal que le contribuable français paye la scolarité de deux petits voyous étrangers.

    Moralité : selon que vous serez tel ou tel (prudence, Harlem veille), les jugements « moraux » vous rendront blanc ou noir.

    Lafautearousseau

  • Ce n'est pas "bon à savoir", puisqu'on le savait déjà; c'est la confirmation du ministre dans Le Parisien qui est "bonne à montrer à tout le monde" !...

    http://www.leparisien.fr/politique/valls-il-y-a-sans-doute-des-dizaines-de-mohamed-merah-en-france-06-12-2012-2385787.php 

    valls,merah

    "Qu'est-ce qu'on attend pour être heureux ? Qu'est-ce qu'on attend pour faire la fête ?..." dit la chanson. Qu'est-ce qu'on attend pour changer nos lois, pour déchoir et expulser, en masse (et pas que "des imams") ? répond en écho le bon sens le plus élémentaire... Que ces "dizaines de mohamed merah" (qui sont surement plutôt des centaines, des milliers, voire plus...) passent tous à l'acte ?...

  • François Hollande à Echirolles" comme un père" ? Comme ce serait touchant !...

    On aimerait tant le croire, Manuel Valls ! Ce serait comme dans Le monde de Martine : il y aurait des gentils tout plein partout (les socialistes) qui iraient ici ou là dès que les méchants auraient fait quelque chose de mal; et ils viendraient, les gentils, "comme un père" : ce serait pas beau, ça ? On en pleurerait presque ! Quelle chance on aurait avec tous ces "moi, normal", tous ces "moi président" qui seraient autant de "moi papa", et qui viendraient près de nous, dès qu'on aurait un gros problème ...

    Oui, mais, çà, c'est dans Le monde de Martine.

    Et il y a des gens qui disent que, si "moi, normal" est allé à Echirolles, c'est surtout parcequ'il y a fait un score de 63,37 %  (contre 36,63% à qui-vous-savez...) et que le quartier concerné par l'affaire qui a coûté la vie à deux "jeunes" fait partie de ces banlieues qui ont voté pour lui à 93%...

    Les mêmes font remarquer que pour l'assassinat de deux femmes gendarmes en juin dernier, "moi, normal" n'était venu leur rendre hommage que deux mois après, le père de l'une d'elles refusant -avec raison - cet hommage tardif qu'il trouvait à juste titre scandaleux.

    Les gens sont méchants...

  • Chronique de la France qui souffre... Marseille, Poitiers, Bordeaux, Castres, re-Marseille...

    valls        Les "plastiques" ont fait très fort pendant la première quinzaine de septembre... C'est, évidemment, cette gendarme de Marseille qui a reçu une balle en pleine tête qui est l'évènement principal. Manuel Valls est une fois encore venu dans la cité phocéenne : il ferait mieux d'y prendre un hôtel et d'y rester en permanence, cela lui couteraît moins cher et lui ferait gagner du temps !

            En tous cas, il a découvert l'eau tiède : nous savons maintenant, a-t-il déclaré en substance, que des individus sont lourdement armés et n'hésitent pas à tirer sur les forces de l'ordre... 

    Mais :

    1. On le savait déjà, et depuis belle lurette !...

    2. Qui sont ces charmantes personnes, et pourquoi le ministre ne les nomme-t-elles pas ? Là aussi, tout le monde sait très bien de qui il s'agit, et depuis belle lurette!...

    Sinon, en vrac, la routine...

    (Illustration : le guet-apens a eu lieu dans une cité du Parc Kallisté, dans le XVème arrondissement, qui fait partie des fameux "quartiers nord"; un de ces endroits où le candidat François Hollande a "capté" 93% des voix du "vote musulman"...)

    Lire la suite

  • Manuel Valls : le grand écart impossible du PS entre sa politique immigrationniste et sa volonté affichée d’anti/antisémitisme...

            « Il faut être impitoyable face à la recrudescence de l’anti sémitisme » : on ne sait plus qui l’a dit le premier, si c’est Valls qui a repris Hollande ou Hollande qui a copié Valls, et, du reste, peu importe : le problème, pour le PS, il est d'avoir accepté l'intuition de ceux qui, comme Olivier Ferrand (1), ont inventé puis imposé cette idée de remplacer les couches populaires (l’ancienne « classe ouvrière » du temps préhistorique où il y avait un Parti communiste…) par les travailleurs immigrés, les classes populaires ayant déserté non seulement le PC mais toute la gauche, et votant même assez largement Front National...  

    valls,antisemitisme,immigration,bossuet

     

    (1) : Jeune député, président fondateur du cercle de réflexion Terra Nova, député PS de la huitième circonscription des Bouches-du-Rhône, Olivier Ferrand vient de mourir d'une crise cardiaque, à l'âge de 42 ans.

    Lire la suite

  • Question/réponse "à la Jeanne d'Arc" : Dieu aime-t-il les Roms ?

            Martine est furieuse contre Manu ! C'est peu de dire que le torchon brûle, entre eux deux : l'épisode caniculaire, à côté, ç'est à vous laisser froid comme un ours polaire sur sa banquise !...

            Pensez : deux campements de Roms établis sur des terrains appartenant à l'Etat et à la communauté urbaine de Lille ont été évacués la semaine dernière à Hellemmes et Villeneuve d'Ascq, dans l'agglomération lilloise, au lendemain d'un message de "fermeté" délivré par le ministère de l'Intérieur !

            Et si, puisqu'il s'agit de Roms, on s'inspirait de la célèbre question/réponse à Jeanne d'Arc, lors de son procès ? Question piège, évidemment, et redoutable; question qui tue, et qui est faite pour tuer (comme aujourd'hui pour les Roms) : "Dieu aime-t-il les Anglais ?".

            Aujourd'hui, la question qui tue est devenue, actualité aidant : "Dieu aime-t-il les Roms ?"

            On pourrait se sortir du piège, aujourd'hui comme hier, par une réponse qui s'inspirerait du même esprit de répartie et de finesse :

    roms,aubry,valls

    Lire la suite

  • Immigration : Manuel Valls désavoue Claude Guéant et ne durcira pas les critères de régularisation. Pétaudière, la France est, pétaudière elle doit rester. Et elle restera, foi de Valls !

            Pensez !  Ce grand méchant mou de Claude Guéant avait imaginé quelque chose d’absolument horrible et de tout particulièrement monstrueux : faire passer aux candidats à la naturalisation un  test de connaissances linguistiques et historiques ! L’horreur absolue, quoi, l’abomination de la désolation, la honte des hontes, la dernière ligne droite avant Auschwitz en quelque sorte !

    Lire la suite

  • O.B. : le retour....

    Il faut croire qu' "ils" ont trouvé Poutou terriblement nul, au NPA : O.B. (Olivier Besancenot, pour les intimes) a cru devoir se fendre d'une déclaration mi larmoyante, mi scandalisée sur le refus par Manuel Valls de régulariser plus de 30.000 clandestins par an.

    Déjà, en régulariser un seul est une erreur, mais 30.000 !

    Pour des raisons diamétralement opposées aux nôtres, Olivier a réagi comme nous : il est critique, il est "contre". Mais lui c'est à cause de la "fracture morale" que cette dureté de Valls introduit entre les idéaux de gauche et l'action du gouvernement (sic !...)

    On comprend sa réaction : O.B. s'est fait, par idéologie anti "nationale" et objectivement, le laquais des faiseurs de fric, en agissant, de fait - par son soutien inconditionnel et systématique aux immigrés - comme un pourvoyeur de chair à profit pour employeurs peu scrupuleux : si le méchant Manu lui "casse le travail"....

  • L'agression de Villeurbanne : d'accord avec... Patrice de Plunkett

    (Lu sur Le Blog de Patrice de Plunkett)

    manuel valls,communautarisme,religions,islam,judaïsme,villeurbanne,lyon,banlieues

    Un Rambo des Lumières, muni de son désintégrateur à religions ?
    Une méthode : incriminer le "religieux" plutôt que d'évaluer les problèmes politiques entre les communautés...

     

            Après la papophobie de droite (Alain Juppé : « ce pape Benoît XVI commence à être un problème »), voici l'antireligiosité de gauche avec le nouveau ministre de l'Intérieur, Manuel Valls.

    Lire la suite

  • François Yo-Yhollande.....

            Un recul, un démenti parmi tant d'autres; un de plus sur la liste déjà longue depuis le début de sa campagne : après qu'il ait démenti son porte-parole, Manuel Valls - déclarant qu'il voulait supprimer le quotient familial - François Hollande (ou Yo-Yhollande ?) a déclaré qu'il ne souhaitait pas "supprimer" mais "moduler".... : chez Pagnol, les joueurs de boule se demandent "Tu tires, ou tu pointes ?"; chez Hollande, par exemple, c'est : "tu "supprimes" ou tu "modules" ?".....

  • PS : la guerre continue et fait rage entre idéologues et pragmatiques…

            Voici que Manuel Valls vient encore de faire entendre une voix discordante dans l'orchestre socialiste. Il demande, ni plus ni moins, la mise à mort des 35 heures ! Hurlements indignés des gardiens du temple, Emmanuelli étant le premier à être monté au créneau....

            (les propos de Manuel Valls résumés ici : Valls 35 heures.pdf)

    manuel-valls-ps-10342581nqajt_1703.jpg

    Lire la suite

  • Intéressant, et à suivre : Ces socialistes qui prônent la mise en place d’une “TVA sociale” …..

                Estimant qu’il ne faut “s’interdire aucun tabou”, les députés socialistes, Manuel Valls et Jean-Marie Le Guen appellent à augmenter la TVA tout en baissant les charges sociales. C’est-à-dire - et même s’ils n’utilisent pas formellement ces mots - à mettre en place une “TVA sociale” ou “TVA anti-délocalisations”, une idée relancée par le président du groupe UMP à l’Assemblée nationale, Jean-François Copé, le 4 octobre dans un entretien au Figaro.

                Les deux élus socialistes, dans la contribution qu’ils ont écrite - et qui est publiée par Le Monde dans son édition datée du 14 octobre - n’emploient formellement ni l’un ni l’autre de ces deux mots, mais le résultat est le même....

                Ils soulignent toutefois qu’“avec cette caractéristique très sociale”, la TVA “pourrait correspondre au nouveau visage d’une gauche ouverte au monde, qui ne prône pas le repli ou la guerre tarifaire, qui assume de défendre les intrérêts économiques et industriels de la France et de ses salariés”.

                “Ce basculement de cotisations vers la TVA pourrait sensiblement améliorer la compétitivité de certains secteurs industriels exposés à la concurrence”, “dissuader les délocalisations”, et “enrayer la destruction des emplois industriels”, estiment-ils ,

                Le débat sur la “TVA sociale” avait été ouvert par la droite en 2007, mais vite refermé : la majorité avait estimé avoir payé cher cette idée aux élections législatives (50 sièges en moins, selon elle) après que le parti socialiste avait fait du caractère “non social” de ce surcroît de taxation le slogan de sa campagne de second tour.

                A noter la frilosité de l'appareil PS face à la hardiesse de ces deux chevau-legérs que sont  - sur ce sujet - Valls et Le Guen : le parti, dans son ébauche de programme économique, social et fiscal pour 2012, publié en avril de cette année, n’évoque pas cette question...

  • La burqa, c'est non ! Et voici pourquoi.....

    Après le coup d'éclat -heureux...- de Manuel Valls (1) mettant en cause la situation actuelle.... voici qu'une soixantaine de députés de tous bords pointent maintenant, pour le dénoncer -et ils ont raison...- le problème de la burqa.

     Appuyés en ceci par des personnalités diverses qui, sur ce point précis, ont pris très clairement une position qui permet de les qualifier de raisonnables, comme Dalil Boubakeur ou Fadela Amara.... 

    BURQA.jpg

     Que l'Islam impose "ça" dans les pays où il règne en maître, c'est triste pour elles mais nous n'y pouvons rien, nous n'avons pas juridiction sur ces pays. Mais, chez nous, nous n'en voulons pas... 

    Lire la suite