Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

banlieues

  • L'armée dans les Cités : quand c'est le PS et La Provence qui disent la "terrifiante réalité"...

    Voici la "Une" de La Provence d'hier, jeudi 30 Août. Il y a peu - et nous y avons largement fait écho ici - le même quotidien parlait de "la terrifiante réalité" des Cités...

    2 questions, politiquement très incorrrectes :

    1. Comment en est-on arrivé là ? (nos lecteurs et nous connaissons bien la réponse...)

    2. Quand est-ce qu'on arrrête de marcher sur la tête, et de faire entrer et naturaliser 230.000 "nouveaux" par an ? Car, de mémoire de Marseillais jamais quelqu'un n'a eu, depuis 26 siècles que la ville existe, à dire une chose pareille (au demeurant éminemment juste, évidemment...) 

    une 2012.jpg 

  • "Terrifiante réalité" : quand La Provence dénonce l'échec d'une "nouvelle société" installée grâce au terrorisme intellectuel de la cléricature du "politiquement correct".....

    TERRIFIANTE REALITE 2.jpg

    terrifiante realite 1.jpg

            Nous auront-ils assez bassinés avec leur multi-culturalisme, leur diversité, leur pluri-ethnisme enrichissant... nous imposant par des décisons étatiques, venues d'en haut, donc, mais nullement demandées ni souhaitées par le peuple d'en-bas, des populations nouvelles et trop diférentes de nous, et en nombre déraisonnable...

    Lire la suite

  • Les "banlieues kalach" et leur économie florissante : une "affaire" qui tourne !.....

            "Ma petite entreprise, ne connaît pas la crise !...", on connaît la chanson....

            Le Figaro du vendredi 30 décembre consacre sa page 7 (appelée plaisamment "Société" !) aux "incroyables comptes d'un dealer" : "un petit commerce de drogue à 110.950 Euros de bénéf par mois".

             Mais qui donc a dit que la France était en crise ? Que les affaires allaient mal ? En tous cas, nous sommes rassurés, et voilà une vraie franche bonne nouvelle : comme "ils" sont venus en France pour payer nos retraites (dixit le "parti immigrationniste"...), au moins, de ce côté-là, on est tranquilles : on a trouvé mieux, et même très largement mieux, que les fonds de pension, états-uniens ou autres. Maintenant, on a ce qu'il faut chez nous..... 

    kalachnikov,la visitation,cités,banlieues,drogue

    Y a-ton pensé en haut lieu ? : pour des dizaines de milliers de jeunes des Cités et banlieues, le choix est simple : se décarcasser pour trouver un travail "normal" - si on le trouve... - payé 900, 1.000 ou, au mieux, 1.100 euros, ou gagner des milliers d'euros par mois en s'affiliant aux Mafias qu'ils voient quotidiennement prospérer sous leurs yeux ?

    Lire la suite

  • Lu sur le Blog du CRAF, et à lire : Jean-Paul Gourévitch à L’Action Française : "L’islamisme, c’est la confusion volontaire du politique et du religieux".

    A l’occasion de la sortie de son livre "La Croisade islamiste", Jean-Paul Gourévitch, qui est déjà venu présenter à l’Action française ses travaux sur l’immigration et nous a déjà accordé un entretien, nous a fait le plaisir de répondre à nos questions sur la nature et les risques de l’islamisme. Qu’il en soit remercié.

    L’Action Française : La Croisade islamiste pourrait paraître un titre contradictoire, quand on sait combien les islamistes vouent aux gémonies les Occidentaux assimilés à des « croisés »...

    Jean-Paul Gourévitch : C’est exact et c’est la raison du choix du titre. Les Islamistes traitent régulièrement leurs adversaires de "croisés" alors que ce sont eux qui aujourd’hui se sont lancés dans une croisade pour faire triompher leurs idées sur toute la planète. Ceci dit, le mot de croisade ayant historiquement un sens guerrier, il faut distinguer dans l’islamisme deux formes de croisade, l’une qui est "soft" et qui vise à conquérir les esprits et les coeurs, l’autre qui est "hard" et qui utilise la violence et le terrorisme pour assurer son succès.

    gourevitch,craf,islam,banlieues

     Éditions Pascal Galodé - 280 pages, 21,90 euros

    Lire la suite

  • Voilà un constat qui va déranger ? Pas du tout ! Il va juste remettre les choses au point, et montrer la vérité telle qu'elle est.....

            Luc Bronner signe, dans Le Monde du 4 octobre, un article sur la place croissante de l'Islam en banlieue, intitulé Banlieues, islam : l'enquête qui dérange et qui commence par cette phrase : "Voilà un constat qui va déranger". 

             Et pourquoi, "déranger" ? Nous pensons simplement qu'il dit les choses comme elles sont, et qu'il montre la réalité telle qu'elle est; Il y a belle lurette qu'on le sait : la Nature a horreur du vide... Le Système est en pleine faillite, partout, il a échoué, et ne se maintient que parce qu'il a la chance d'être installé; se seule force, sa dernière, c'est la force d'inertie.... Mais il s'efface, il disparaît, il tombe en poussière - c'est l'aticle qui en fait la constatation : et, malgré les incantations pathétiques à "la République", comme un vieux meuble tout vermoulu, rongé par de l'intérieur par les xylophages, il s'effrite et tombe peu à peu en poussière.

            Et lorsque cela se passe dans ces banlieures, ces zones de non-droit, où le Système lui-même a follement délocalisé des masses impressionantes des populations venues d'ailleurs, trop éloignées de nos moeurs et coutumes, de nos traditions - entre autres religieuses - il n'est pas étonnant que la place laissée libre par un Système déliquescent soit occupée : seuls des naïfs pourraient s'en étonner.     

            Voilà pourquoi il faut lire, et faire lire, cet article : bien loin de "déranger", il ne peut que contribuer, il faut l'espérer, à ce qu'il fasse prendre conscience de la gravité de la situation à ceux qui, jusqu'ici, n'ont voulu ni voir ni entendre. Auquel cas, ce type d'article - qui, du reste, se multiplie... - serait salubre...

            Mais, in fine, on ne nous empêchera pas de croire qu'il donne raison au perroquet de Jacques Bainville : "Ca finira mal !..."

              Qu'on en juge ! :

    ISLAM LE MONDE.jpg 

    Prière à la grande mosquée de Villeneuve-d'Ascq, en août.

    Lire la suite

  • Gens de France communique...

    Reçu de Gens de France :

     

    Allant dans le  sens de l’action sociale qu’il nous a annoncée, le prince Jean a emmené tout un groupe de jeunes de la banlieue nord-est de Paris, issus de la « diversité », à la basilique Saint-Denis. Il leur a expliqué le rôle joué par ce sanctuaire dans l’histoire de France, et qui étaient ces rois  dont ils découvraient les gisants. En un mot, il leur a parlé de la France.

    Ces élèves de terminale, sélectionnés pour leurs bons résultats scolaires, comptent faire des études supérieures. Une occasion leur aura été donnée d’entendre un prince de France leur parler de l’œuvre accomplie par sa Famille.

    Cette initiative du Prince va être suivie d’autres. La première sera avec des jeunes d’un quartier nord de Paris, qui pensent déjà à leurs vacances d’été…

     

    Pour lire le compte-rendu :  Gens de France 

    Image

     

    PS : en complément utile à ce déplacement, les jeunes invités du Prince pourront consulter  notre Album :

          La Basilique de Saint Denis, nécropole royale....

  • "Ici, la drogue a pignon sur rue..."

            C'est une pleine page (la 5) dans La Provence du mercredi 24 novembre qui le dit; elle est consacrée au pourrissement des banlieues, et elle a le mérite, sans langue de bois, de poser le problème au fond.

            En voici un court extrait, fort éloquent, et qui se passe de tout commentaires... :

            la provence drogue.jpg

    Lire la suite

  • 153 Députés contre le rap poubelle...

                Nos lecteurs se souviennent que, suite à notre note "Tendres rappeurs, rap d'amour....." (Catégorie "Réagir au processus de dé-civilisation"), un lecteur nous avait envoyé le document suivant :  rapfrancaisJB.pdf  que nous avions publié dans la note "Rap "français" (?!).....", le 18 septembre dernier (toujours dans la Catégorie "Réagir au processus de dé-civilisation").

    violences rap francais.jpg
    (extrait d'un site internet spécialisé (!) dans le rap...):  "... LIM, lui, n’hésite pas à utiliser la vulgarité, afin de bien illustrer ses idées prônant la violence plutôt que la parole, comme dans sa chanson "Nique lui sa mère".....

    Lire la suite

  • Une "pensée du jour", qui va peut-être plus loin qu'il n'y paraît...

              La Provence du dimanche 15 novembre offre sa Pensée du jour à l'humoriste Jean-Marie Gourio. Mais - et même si c'est involontaire, de la part de son auteur - elle est susceptible de recouvrir plusieurs significations :

              "Au pôle Nord, au pôle Sud, à l'Equateur, l'homme s'acclimate partout, il n'y a qu'en banlieue qu'il ne s'acclimate pas..."

              La pensée de Jean-Marie Gourio a-t-elle... dépassé sa pensée ? Qu'a-t-il vraiment voulu dire ? Si ce sont certaines personnes qui ne s'acclimatent pas, parce que leurs fondamentaux sont trop différents, qu'on le dise, et qu'on dise, mais clairement, qui sont ces personnes...

              Cest Boutang qui a raison : il y a place, en France, pour plusieurs communautés, mais pas pour plusieurs civilisations...

  • Malika Sorel : un langage de vérité.....

            La Halde ? "Elle passe le plus clair de son temps à exacerber les tensions en disant que les gens issus de l'immigration sont victimes de notre société..."

            L'idée de discrimination positive ? " C'est une escroquerie..."

            Le désir d'intégration ? "Mais comment y parvenir quand on injecte 200.000 nouveaux entrants par an dans une société déjà en proie à des difficultés majeures ?..."

             La décheance de nationalité ? "...il faut cesser de donner la nationalité à tout le monde. Les gens qui risquent aujourd'hui la déchéance de nationalité n'auraient jamais dû l'obtenir..."

             Tout cela, et bien d'autres choses encore, vous le trouverez dans cet intéressantissime article de Spectacle du Monde d'octobre 2010, n° 571 (propos de Malika Sorel, recueillis par Charlotte d'Ornellas) :

              Malika_Sorel.pdf 

    malika_sorel_thema-72098.jpg

    Lire la suite

  • Plus de voyous des cités que de lycéens chez les casseurs.....

    violences les cites se preparent 2010 RETRAITES.jpg

    Des "lycéens et collégiens", ou des "jeunes", issus de quartiers «sensibles», qui viennent se greffer aux cortèges pour harceler les CRS ? Les banlieues s'entraînent ?....

  • De Squarcini à Caprioli, tout le monde est d'accord : les risques d'atentats n'ont jamais été aussi grands...

                Le 11 septembre, c'était Le patron de l'antiterrorisme français, Bernard Squarcini qui assurait que la menace d'un attentat sur le sol français "n'a jamais été aussi grande", citant comme principale source d'inquiétude Al-Qaida au Maghreb islamique (AQMI), dans un entretien publié par le Journal du Dimanche.

                Le 17, c'était au tour de Louis Caprio, dont l'entretien était visible le même jour sur le fil de LCI...

                Un commentaire ? On l'a déjà dit cent fois, et c'est le titre d'une de nos Catégories : Banlieues : des bombes à retardement.

                L'Ecclesiaste l'a écrit, il y a bien longtemps, Les parents ont mangé des raisons verts et les enfants ont eu les dents agacées.....

                Tout se paye dans la vie, tôt ou tard : toutes les erreurs, toutes les folies et, en l'occurrence, toutes les politiques (?) insensées menées au nom de l'idéologie.

                Qui peut nier sérieusement qu'il existe un réservoir énorme de personnes, dans les banlieues et les cités, qui seront une proie facile pour le terrorisme si celui-ci se décidait à passer à l'action ? Ou, plutôt, lorqu'il se décidera.....

                Et, surtout, des jeunes et des très jeunes, qui n'ont peur de rien, très facilement enrégimentables, et encore plus facilement manipulables....

                "Ca finira mal !...", dit le perroquet du conte de Bainville......    

    Lire la suite

  • Politiques de la Ville ? Pourquoi elles n'ont pas marché, pourquoi elles ne marchent pas, et pourquoi elles ne marcheront pas plus demain....(2/3)

                C’est donc écrit noir sur blanc, dans l'article de D.T. :

                il s’agit d’ « Une économie souterraine qui expliquerait une certaine paix des cités » ; et de trafiquants qui encaisseraient « 200 à 250 euros de l’heure », soit « 3.000 euros par jour » ; et, dans d’autres cités, comme La Castellane et Saint Henri, peut-être respectivement « 40.000 et 30.000 euros par jour ».

                C'est bien cela qui pose problème, et qui est l'une des raisons principales des échecs successifs des politiques de la Ville.....

    MARSEIULLE CITE BASSENS.jpg

               Dans les fameux Quartiers Nords de Marseille, la cité Bassens, aux Arnavaux (XVème arrondissement) dont parle l’article...

              S’imagine-t-on vraiment que dans cet environnement ( !), les jeunes vont aller travailler pour un salaire qui ne dépassera guère, s’il les dépasse, les 1.000 euros… par mois !

    Lire la suite

  • Politiques de la Ville ? Pourquoi elles n'ont pas marché, pourquoi elles ne marchent pas, et pourquoi elles ne marcheront pas plus demain....(1/3)

                 Mieux qu'un long discours, un simple article l'explique, avec une désarmante évidence. Il se trouve dans La Provence, du dimanche 22 Août, simplement signé D.T.:

                     LA PROVENCE STUPS.jpg

                Il suffit, pour tout comprendre, de comparer cet article d' aujourd'hui, avec les mirifiques promesses, faites hier.

              Avant de livrer nos commentaires, nous commencerons donc par un rapide petit retour en arrière, qui ne sera pas inutile.....

                On se souvient que, il n'y a pas si longtemps - c'était le 20 juin 2008... - François Fillon et Fdaela Amara avaient présenté, à Meaux, lors d'un Comité Interministériel des Villes, les énièmes mesures pour améliorer la vie des banlieues : il s'agissait du Plan "Espoir Banlieues", annoncé par Nicolas Sarkozy, et qui devait se concentrer sur 215 quartiers.....

    fillon lance le plan espoir banlieues meaux 20 06 2008.jpg
    20 Juin 2008 : François Fillon lance, à Meaux, le Plan "Espoir Banlieues"
    De lui, comme des pércédents,que reste-t-il aujourd'hui ?
    Enième Plan, énième échec.....

    Lire la suite