Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

gérard leclerc

  • D'accord avec... Gérard Leclerc, sur le Cahier de L'Herne Charles Maurras

            Nous avons dit, on ne peut plus clairement, ce que nous pensions de ce magnifique Cahier de l'Herne consacré à Charles Maurras, que nous ont offert Stéphane Giocanti et Axel Tisserand ( Cahier de l'Herne Charles Maurras.pdf ).

           Dans le n° 999 de Royaliste, Gérard Leclerc consacre sa page "Idées", justement, à ce Cahier. Et il conclut, lui aussi, que "Stéphane Giocanti et Axel Tisserand, dont la compétence est bien connue, ont réalisé, avec cette somme, si riche, un bel exploit littéraire".

            "...le cahier de l'Herne - dit encore, et il a raison, Gérard Leclerc - signifie un retour à Maurras, une chance de le découvrir pour les jeunes générations qui pourront enfin prendre conscience, au-delà des pures invectives, de la dimension du penseur et de l'écrivain..."

            La seule chose que ne dit évidemment pas Gérard Leclerc, c'est qu'il a contribué - et de quelle façon !... - à la beauté de ce Cahier. Son "Charles Maurras, témoin unique du religieux" (pages 143 à 146) est bien, en effet, l'une des réussites de ce beau collier de perles qui nous est offert : "Lire Maurras, c'est risquer l'inépuisable", telle est la belle chute d'un article qui, beau, l'est tout entier.

            Gérard Leclerc remercie, comme nous et comme il se doit, Stéphane Giocanti et Axel Tisserand : mais il est bien, lui aussi, dans cette cohorte des bons ouvriers qui ont fait là une belle oeuvre....

    GERARD LECLERC L'HERNE MAURRAS.jpg

  • La théorie du Genre, destruction sociale, morale, politique... Une vidéo où Gérard LECLERC dit l'essentiel

     

    Enregistré lors du Café Actualité de lafautearousseau, à Marseille, samedi 8 octobre 2011 (Sur cette vue : François DAVIN, Gérard LECLERC et Jean GUGLIOTTA, président de la Fédération Royaliste Provençale).

  • Dès le lundi 31 août, une nouvelle chronique de Gérard Leclerc, sur les ondes de Radio-Notre-Dame...

    radio notre dame.jpg
     
     

               La passion de Gérard pour le monde des idées et les débats contemporains ne se dément pas. Dès lundi prochain, 31 août, il animera une rubrique sur Radio-Notre-Dame (1).

               Le titre n'en est pas encore trouvé, mais Gérard sait qu'on attend de lui "un regard chrétien sur l'actualité"....

    Lire la suite

  • Gérard Leclerc : Benoît XVI, ou "la pastorale de l'intelligence".....

                 Dans son brillant exposé sur Benoît XVI, à Marseille, le 27 mai dernier, Gérard Leclerc a su trouver, avec bonheur, cette très heureuse formule pour caractériser l'ère Benoît XVI: oui, on peut bien qualifier ce pontificat, et l'action du pape, de "pastorale de l'intelligence".

    Image1.png

    Lire la suite

  • Anniversaire de Georges Steiner : le surprenant "oubli" (?) d'Evène...

                Le 23 avril, c'était l'anniversaire de Georges Steiner, 80 ans, né à Paris en 1929. Le fait est mentionné par l'éphémeride d'Evene, que Le Figaro met en bonne place sur la page d'accueil de son édition électronique.

                Un petit texte, intéressant, accompagne ce rappel, suivi d'une bibliographie, intéressante elle aussi. Pourtant, on est très vite surpris, et déçu. C'est curieux : quand on connaît l'estime réciproque que se portaient les deux hommes, et quand on sait ce que Steiner pense et dit de Boutang, Pierre Boutang n’existe pas pour Evène. Il a disparu des écrans radars. Néantisé ...

    STEINER 1.jpg

    Lire la suite

  • Une heureuse initiative des Epées : A la rencontre de Pierre Boutang....

               "Un peu plus de dix ans après sa mort, venez à la rencontre de Pierre BOUTANG. Une courte vidéo et des intervenants qui l'ont cotoyé et suivi, nous feront découvrir ou redécouvrir le philosophe héritier de Maurras dont l'oeuvre directrice, L'ontologie du secret, vient d'être rééditée...."

                 C'était le mardi 28 avril, salle Pierre Nicole, à Paris.

                 Un grand merci à nos amis des Epées pour nous avoir autorisé à diffuser les deux enregistrements de cette soirée (de 55 et 33 minutes).

    Lire la suite

  • A Marseille et à Paris, avec Gérard Leclerc et Bernard Bourdin...

                Aujourd'hui, deux rendez-vous importants, l'un à Marseille, l'autre à Paris. Il nous a paru intéréssant de relever cette coïncidence pour deux raisons.

                D'abord parce que, bien que très différents l'un de l'autre, les deux sujets aborderont cependant tous les deux le thème du religieux. Gérard Leclerc mènera une réflexion à Marseille (1) sur Politique et doctrine de Benoît XVI et, à Paris, dans le cadre des Merdredi de la Nar (2), Bernard Bourdin, professeur à l'Université Paul Verlaine de Metz, traitera de La genèse de la politique moderne.

    Lire la suite

  • Mieux comprendre qui est réellement Benoît XVI, avec Gérard Leclerc...

                Pour traiter le thème "Politique et doctrine de Benoît XVI" Gérard Leclerc sera à Marseille le mercredi 27 mai prochain (1).

    4.png

    Lire la suite

  • A ne pas manquer : la prochaine invitation des Epées, "à la rencontre de Pierre Boutang..."

                Le mardi 28 avril, Les Epées invitent à partir à la rencontre de Pierre Boutang, au cours d'une soirée qui s'annonce prometteuse puisqu'elle réunira -excusez du peu !...- Gérard Leclerc, Jean-François Colosimo et Stéphane Giocanti  : "Un peu plus de dix ans après sa mort, venez à la rencontre de Pierre BOUTANG. Une courte video et des intervenants qui l'ont cotoyé et suivi, nous ferons découvrir ou redécouvrir le philosophe héritier de Maurras dont l'oeuvre directrice, L'ontologie du secret, vient d'être rééditée."

                Voici reproduites ci dessous les informations données par Les Epées pour cette soirée... à ne pas manquer !

    Lire la suite

  • Mardi 5 et Jeudi 7 : deux programmes à ne pas rater…

    ZCA9F1EJ3CA1KQHIOCAMV4CM6CAR933DSCA7KIFPUCA3ENH5PCAS63IKSCAOTH9SQCA79PJMGCAGRCA9QCAJAZVDPCA3VFVUSCAPACL3ICA2S9XLPCAJ5XFXGCARK1WQTCAISXY4WCA9DZZXD.jpg          Un an après sa mort, KTO propose, le mardi 5 août, une « soirée spéciale Monseigneur Lustiger » (de 20h à 23h30), articulée en trois parties.

              D’abord un documentaire de 50 minutes, réalisé en 2005 : « Regard sur la télévision », reprenant l’entretien accordé par le Cardinal à Serge Moati sur le rôle de la télé, dans lequel il observe le rétrécissement du champ de la liberté à partir des années 8O (« …plus d’espace pour les débats, mais trop grand intérêt porté au jeu des « petites phrases », plus de temps pour construire une pensée, mais des émissions de téléréalité qui tendent le miroir au téléspectateur et qui l’enferment dans un narcissisme complice…

    Lire la suite

  • Monsieur Diène en dit trop ou pas assez.....(2)

              Mais c'est un autre paragraphe qui nous paraît le plus intéressant: "Doudou Diène a affirmé qu'"il était essentiel que le président français, Nicolas Sarkozy, sache que le discours de Dakar a causé une blessure profonde". "Dire devant des intellectuels africains qu'ils ne sont pas entrés dans l'histoire s'inspire des écrits racistes des XVIIe, XVIIIe et XIXe siècles." Voilà qui est fort intéressant, mais qui peut emmener beaucoup plus loin que ce qu'avait peut-être imaginé monsieur Diène. Si l'on attend ses précisions sur le XVII°, le XVIII° siècle n'est-il pas précisément ce fameux "Siècle des Lumières", poursuivi et prolongé par les écrits de tous ceux qui, au XIX°, ont justement voulu aller au bout de ces fameuses "Lumières", et les pousser jusqu'à leurs conséquences ultimes? Car il fallait "oser les Lumières", puisqu'elles devaient nous apporter, avec et par le règne de la Raison, ce bonheur et cette rationalité dans l'organisation des sociétés que le monde attendait depuis si longtemps.....

              Que veut donc dire monsieur Diène? Il faut qu'il nous explique le fond de sa pensée, et qu'il soit beaucoup plus clair. Comme nous le disions en titre, il en dit trop ou pas assez: car s'il met en cause les XVIII° et XIX° siècle -et l'on conviendra sans peine que c'est bien ce qu'il semble faire...- nous aimerions qu'il fasse preuve de la même énergie et de la même expression "carrée" qu'il a employé pour insulter gratuitement Nicolas Sarkozy. Mais c'est dommage, il est moins disert quand ça devient vraiment intéressant, quand il s'agit des "écrits racistes" au XVIII° siècle. Et non seulement "racistes" (terme assez général, donc un peu vague...) mais encore plus précisément "anti sémites"(et là, curieusement, monsieur Diène ne dit rien, il ne pousse pas jusqu'à l'anti-sémitisme....).

              Certes, pour nous, la "face obscure" des Lumières n'est pas une découverte: on se souviendra par exemple de cette soirée où, invité à côté d'un parterre de philosophes, notre ami Gérard Leclerc, devant un plateau de télévision antichrétien médusé, avait rappelé que l’ant-sémitisme moderne ne trouve pas son origine dans le christianisme mais dans les Lumières....

              Doudou Diène avait-il conscience, en prononçant sa charge virulente contre Nicolas Sarkozy, que ses propos tenus à l'encontre du Président français pouvaient -dans une sorte d'effet boomerang- se retourner contre ces fameuses "Lumières", dont on se sera tant gargarisé? tout simplement parce que -c'est lui, Doudou Diène qui nous le dit- elles se sont aussi illustré par des écrits racistes et (horresco referens...)....anti sémites! Monsieur Diène avait-il conscience, en prononçant ses paroles, de leur "claire ambiguïté", et du fait qu'on pourrait lui retourner et lui opposer ses propres propos? Et, en lui demandant des éclaircissements, d'oser aller au fond des choses?

              Et que s'il voulait parler du XVIII° siècle et des sources du "racisme" moderne (comme de l'anti semitisme, même si ce n'était pas son propos, semble-t-il) on pourrait lui dire: "chiche": vous voulez qu'on en parle, et bien parlons-en....."?

              Ceci dit, s’il est un racisme effectif aujourd’hui, ce nous paraît être bien plutôt un néo-racisme anti-blanc. Mais ceci est une autre histoire.....et nous en reparlerons!                      (fin).