UA-147560259-1 UA-147538561-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

A Marseille et à Paris, avec Gérard Leclerc et Bernard Bourdin...

            Aujourd'hui, deux rendez-vous importants, l'un à Marseille, l'autre à Paris. Il nous a paru intéréssant de relever cette coïncidence pour deux raisons.

            D'abord parce que, bien que très différents l'un de l'autre, les deux sujets aborderont cependant tous les deux le thème du religieux. Gérard Leclerc mènera une réflexion à Marseille (1) sur Politique et doctrine de Benoît XVI et, à Paris, dans le cadre des Merdredi de la Nar (2), Bernard Bourdin, professeur à l'Université Paul Verlaine de Metz, traitera de La genèse de la politique moderne.

           Mais aussi, et en un certain sens surtout, parce que ces deux rendez-vous illustrent une fois de plus la vitalité des différentes sensibilités royalistes; la permanence de la réflexion qu'elles mènent, soit avec leurs propres intervenants, soit avec de nombreuses personnes extérieures; et, justement, aujourd'hui avec l'exemple de Bernard Bourdin, mais hier et demain avec tant d'autres, l'importance et la variété des contacts qui ont été noués, dans cette volonté de coller toujours au plus près de ce qui fait l'actualité, et qui nourrit la réflexion.

           On ne présente plus Gérard Leclerc. Quand à Bernard Bourdin, pour celles et ceux qui le connaîtraient moins, il s'agit d'un spécialiste de la relation entre la théologie et le politique. Il vient de publier, La médiation chrétienne en question. Il se propose d'examiner comment le problème politique de la religion se pose hors de France – aux États-Unis, dans les sociétés sorties du communisme, dans les sociétés musulmanes...

            C’est en fonction de cette problématique générale que Bernard Bourdin concentrera sa réflexion à « La genèse de la politique moderne », qui se trouve dans une médiation chrétienne qu’on ne saurait réduire aux clichés courants : le christianisme est pluriel, comme sa théologie politique. Aujourd’hui, le débat théologico-politique permet-il de penser le rapport entre la démocratie libérale et le christianisme et, plus généralement, entre la démocratie et les religions ?...

(1) : Politique et doctrine de Benoît XVI, par Gérard Leclerc. Les Arcenaulx, 25 cours d'Estienne d'Orves, 13001, Marseille - 19 heures.

(2) : La genèse de la politique moderne, par Bernard Bourdin. 17 rue des Petits-Champs, Paris 1er, 4e étage. Accueil à partir de 19h45, la conférence commence à 20 heures précises. 

Les commentaires sont fermés.

Le quotidien royaliste sur la toile - ISSN 2490-9580 - SITE OFFICIEL