Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

racines chrétiennes

  • Racines chrétiennes de la France : demain, 15 Août (comme pour Noël et le jour de Pâques) pas de notes sur lafautearousseau ...

    ASSOMPTION 1.jpg...à l'exception des Ephémérides. Nous publions ces trois jours-là trois documents de qualité illustrant Pâques, l'Assomption, la Noël, manifestant par cette "pause" que tous les jours de l'année ne se ressemblent pas; et qu'il est nécessaire, au moins trois fois par an, de manifester publiquement que nous savons qui nous sommes, ce que nous sommes et d'où nous venons :

    "Pour moi, l’histoire de France commence avec Clovis, choisi comme roi de France par la tribu des Francs, qui donnèrent leur nom à la France. Avant Clovis, nous avons la préhistoire gallo-romaine et gauloise. L’élément décisif pour moi, c’est que Clovis fut le premier roi à être baptisé chrétien. Mon pays est un pays chrétien et je commence à compter l’histoire de France à partir de l’accession d’un roi chrétien qui porte le nom des Francs... C'est très bien qu'il y ait des Français jaunes, des Français noirs, des Français bruns. Ils montrent que la France est ouverte à toutes les races et qu'elle a une vocation universelle. Mais à condition qu'ils restent une petite minorité. Sinon la France ne serait plus la France. Nous sommes quand même avant tout un peuple européen de race blanche, de culture grecque et latine, et de religion chrétienne..." (Charles de Gaulle) 

  • Lu, vu, entendu : l'inconséquence de ceux qui veulent se "débaptiser"; et un nouveau "front", peut-être, avec "l'affaire des jours chômés".....

      Et encore, quand on dit "inconséquence", c'est parce qu'on est polis : on pourrait bien dire autre chose !

            C'est devenu la mode chez certains "mécanisés", comme dit Pierre Boutang : persuadés par les médias que l'Eglise catholique, décidémment, c'est horrible, ils ou elles veulent se débaptiser. Fort bien.

            L'un des derniers en date est René Lebouvier, septuagénaire et ancien président de la Fédération de la Libre pensée : il y tient mordicus, à "renier son baptême".

    Lire la suite

  • Inattendue mais pertinente : une autre façon d'envisager les "racines chrétiennes" de l'Europe....

            Rappeler les racines chrétiennes de l'Europe sans faire référence à un lointain Moyen-Âge, mais à la plus efficace des économies européennes ? C'est possible...

            C'est inattendu, et même surprenant : c'est dans Famille chrétienne n° 1725, du 5 au 11 février 2011, et c'est signé Pierre-Yves Gomez, Directeur de l'Institut français de gouvernement des entreprises, à Lyon :

            fc economie.jpg

  • A prêtre de choc, propos chocs : Guy Gilbert parle...

            On dirait presque un fait exprès : alors que Jacques Attali déclarait ceci :

            "A quoi sert-il  de parler des « racines » d’un pays, comme le fait le Président de la république et toute la droite,  sinon à donner, implicitement  ou explicitement, à ceux qui s’y rattachent  un droit de propriété sur le pays, ou au moins une priorité sur les autres ?..."        

            presque au même moment, Guy Gilbert déclarait cela :

            "...Il est normal de laisser la priorité à une religion qui est enracinée en France depuis un millénaire et plus, avec des racines extrêmement profondes, architecturales pour commencer...

             ...Quand l’Europe n’a pas évoqué les racines chrétiennes dans sa constitution, j'ai trouvé que c’était une erreur invraisemblable, et un mensonge..."

             http://www.atlantico.fr/decryptage/guy-gilbert-qu%E2%80%99est-que-foutez-votre-heritage-chretien-48142.html  

      guy gilbert,racines chrétiennes,raoul glaber

    « On eut dit que le monde se secouait pour dépouiller sa vétusté et revêtait de toutes parts un blanc manteau d’églises » Raoul Glaber, moine du XIème siècle

  • Racines chrétiennes de l'Europe : d'accord avec Paul-François Paoli, sur un "oubli" qui n'est pas si "oubli" que cela...

            Nous ne sommes pas seuls - ou pas les seuls, comme on voudra... - à avoir flairé quelque chose de bien plus grave qu'un simple oubli, dans cet Agenda européen qui ne mentionnait pas les fêtes chrétiennes, alors qu'il mentionnait "les autres".....

            Nous l'avons exprimé le mercredi 16 février (on vous remet la note ici : oubli.pdf ) 

            Voilà que Paul-François Paoli, que nous citons assez régulièrement sur ce Blog, exprime la même idée dans un article fort intéressant, qu'on vous met également plus bas.

            Paoli voit dans cet "oubli" un formidable lapsus révélateur de cette idéologie furieusement et haineusement antichrétienne (il parle même d' "aversion anticatho", égratignant au passage, à juste titre, l'indignation sélective et toujours à sens unique de Stéphane Hessel et ses bobos-suiveurs...). Et de conclure : "La judéophobie et l'islamophobie sont presqu'unanimement condamnées. Mais la cathophobie ?"

            Bref, c'est à lire, et c'est ici : famille chretienne paoli.jpg (tiré de Famille chrétienne, n° 1728, du 26 février au 4 mars).

  • Racines chrétiennes de la France...

            On n'est évidemment pas dupes. Il n'empêche, il vaut mieux entendre cela que d'être sourd, ou que d'entendre le discours de Chirac sur "les colonnes du temple...".....

            Laissons le Pays légal à ses contradictions erratiques, à ses luttes internes, et comptons les coups, chaque fois que c'est possible, en buvant du petit lait...

            Du moment qu'on n'est pas dupes, pas manipulés....    

  • L' "oubli" des racines chrétiennes de l'Europe : les déclarations de Laurent Wauquiez...

            C'est dans La Croix, du mercredi 16 février, et cela vient à point nommé nourrir la réflexion sur le sujet que nous évoquions dans notre note de mercredi (extrait) :

            "... Que l’Europe ait des racines chrétiennes, que le mouvement de christianisation ait joué un rôle majeur dans la construction européenne, qui peut contester ça ? », a interrogé le ministre. « Au nom de quoi aurais-je des complexes à assumer ce fait historique ?... "

            On le laissera, évidemment, à ses illusions - et à sa contradiction... - en ce qui concerne les Lumières, mais son propos méritait d'être relevé...

           http://www.la-croix.com/article/index.jsp?docId=2455632&rubId=4077

  • L' "oubli" des fêtes religieuses chrétiennes dans l'agenda de l'UE ? Et si ce n'était pas "seulement" un oubli ?...

            Plus d'un se sont ému(e)s à la lecture d'un Agenda européen qui ne mentionnait pas les dates des fêtes chrétiennes.

            On a crié au scandale, ici ou là.

            Mais, réflechissons un peu, et regardons-y de plus près...

             Cet "oubli" en est-il vraiment un ? Et si c'était, plutôt, quelque chose de fort logique ?...

    Lire la suite

  • Sarkozy au Vatican: des paroles fortes. Se traduiront-elles dans les faits?.....

              A suivre simplement les étapes de la visite, et à ne faire que lire les communiqués et compte-rendus officiels, la "rupture" avec Chirac, sa personne et sa mentalité, est évidente, et l'on ne peut que s'en féliciter.

    5a5f1a17e00008be53d7d4982b02f8a8.jpg

     

    Lire la suite