UA-147560259-1 UA-147538561-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

immigrés - Page 2

  • Douce France ! Ou: on danse sur un volcan, ça finira mal...

                De La Provence, du mardi 25 août 2009.....

                Tranche de vie dans la Cité Bassens, où, écrit tranquillement le journal -sans recevoir, évidemment le moindre démenti- "le taux de chômage des jeunes atteint 85%".

                La seule excuse de ce journal -mais, en est-ce une ?- est qu'il n'est pas le seul à véhiculer les mensonges et la manipulation du Système, plus grand voyou et premier délinquant de France. En effet, La Provence, comme presque tous les autres journaux, reprend volontiers et très régulièrement, le couplet des immigrés indispensables à notre économie, vous savez, puisqu'ils-viennent-chez-nous-pour-faire-le-travail-que-les-français-ne-veulent-pas-faire.

                 Mais, on a beau faire semblant d'être aveugle, on est bien obligé de le dire: La Provence -comme presque tous les autres journaux- fait donc régulièrement alterner le mensonge précédent avec l'énoncé d'une vérité qu'il est de toutes façons impossible de cacher: l'ahurissant taux de chômage des "jeunes" (celui de leurs parents n'étant, souvent, pas mal non plus....).

                 On connait le mot de Lénine, que nous citons très régulièrement. Il y a le petit groupe des manipulateurs -qui tirent les ficelles en coulisse- et puis la masse des idiots utiles, qui suivent en bêlant. Alors, La Provence, et celles et ceux qui font comme elle: manipulateurs, ou idiots utiles ?.....

    Lire la suite

  • Humeur : Marseille bouge au rythme du Maghreb ? L'angélisme forcément niais, forcément inconscient du New York Times.....(2/2)

              Certes, ce que nous préférons, et de beaucoup, c'est de disserter avec ou sur Alain Finkielkraut ou Jean-François Mattéi; ou parler de politique étrangère à propos d'Hubert Védrine. Oui, mais voilà: nous avons les deux pieds solidement tanqués dans la glaise, et nous savons bien qu'avoir la tête dans les étoiles, qu'avoir des idées plein la tête, n'empêche en rien de voir les choses comme elles sont.

              "On" nous change notre Peuple, nos rues, nos paysages, nos moeurs, et nous ne devrions rien dire ? On dépossède tranquillement, méthodiquement et peu à peu le Peuple Français de son Pays, de sa Terre, de son Être, et nous devrions assister passivement, sans rien dire et sans rien faire, à cette substitution d'identité, par substitution de peuplement ? (2)

     

    NYT MARSEILLE.jpg

     

    Une partie de la page cinq de La Provence, du 14 Août

    Lire la suite

  • Humeur : Marseille bouge au rythme du Maghreb ? L'angélisme forcément niais, forcément inconscient du New York Times.....(1/2).

                 La Provence du vendredi 14 Août s'en est délecté, et en a fait des gorges chaudes. Pensez ! Les Etats-Unis font l'éloge de Marseille ! Enfin, les Etats-Unis, presque: un monument, du moins, des Etats-Unis: le New York Times, excusez du peu ! Ca s'arrose, non ?

                Oui, peut-être, mais tout dépend de savoir pourquoi on fait l'éloge de Marseille. Et là, à notre très humble avis, quand on découvre le pot-aux-roses, ça ne s'arrose pas, mais alors pas du tout.....

    NYT MARSEILLE.jpg
    Une partie de la page cinq de La Provence, du 14 Août

    Lire la suite

  • Bagnolet : la police voulait des poursuites. Elle avait raison, elle les a...

                Une dépêche AFP du 19 août nous avait d'abord appris qu' Alliance, deuxième syndicat de gardiens de la paix, demandait des "poursuites" contre les "auteurs de faux témoignages" visant la police après la mort d'un "jeune" (!!!) à Bagnolet (Seine-Saint-Denis).

                Or le ministre de l'Intérieur Brice Hortefeux a fait savoir -le mercredi 2 septembre- qu'il avait porté plainte pour "diffamation envers la police nationale" contre des habitants de Bagnolet (Seine-Saint-Denis) ayant affirmé dans la presse que la police serait responsable du décès de Yakou Sanogo.

                La demande des policiers faisait suite à la publication - le mardi 18 août- des conclusions (1) de l'Institut de recherche criminelle de la gendarmerie nationale (IRCGN). 

    alliance_logo.JPG

    Lire la suite

  • Un délégué CGT traite Bernard Thibault de "racaille".

                En revenant sur les propos incisifs de Xavier Matthieu -délégué CGT, tout de même...- à propos de Bernard Thibault (mais il épingle aussi Chérèque et, de fait, l’établissement syndical…) nous ne chercherons évidemment pas à prendre parti dans une querelle interne qui ne nous concerne en rien.

                Nous trouvons simplement dans ces propos, tenus par un ouvrier de la base –comme on dit…- une preuve supplémentaire de ce que chacun a pu voir et constater ces dernières années, et dont les ouvriers français sont les premières victimes : l’abandon de la défense des intérêts des ouvriers –ce qui est tout de même sa justification centrale et essentielle…- par l’établissement syndical.

    ALDO SYNDICATS.JPG
    Croqués par Aldo...

    Lire la suite

  • Encore des évêques solidaires des hors la loi ! : Optima corruptio pessima...

                Le camarade Schockert remet ça ! (1). A peine avait-on vu partir Mgr de Berranger, et croyait-on Mgr Schockert orphelin, qu'il faut se rendre à l'évidence. Le camarade n'a rien perdu de sa virulence politique, mise au service de ses chers frères, les hors la loi.....

                Il le montre en utilisant d enouveau un procédé largement utilisé par tous les révolutionnaires, et pendant toutes les révolutions : quelques personnes rédigent un texte et prétendent le faire passer pour l'opinion générale. Ici, en l’occurrence, trois évêques, qui se proclament « les évêques ».

                 Mais il y a environ 110 évêques en France, et l’on n’est pas sûr du tout que ces trois évêques représentent la totalité, ni même la  majorité, de leurs confrères.....

    SCHOCKERT.jpg

    Lire la suite

  • "Les expulser, oui, mais pour où ?...(5/6) : Les rapports Islam/Europe depuis treize siècles...

    Voyons maintenant la deuxième invasion militaire d'une partie de l'Europe par l'Islam. Il ne s'agit plus là de Berbères d'Afrique du Nord, mais de Turcs, venus d'Asie centrale; et l'attaque n'est plus par le sud-ouest, mais par le sud-est. 

    Dès 1353, la dynastie turque des Ottomans, fondée par Osman 1er, prit pied en Europe: c'est en effet cette année-là que, follement appelé à l'aide par l'usurpateur Jean Cantacuzène, et jouant pleinement des dissensions suicidaires des chrétiens de l'Empire byzantin, le successeur d'Osman fonda à Gallipoli le premier établissement turc en Europe.

    empire turc en europe 1.JPG
    Drapeau de la dynastie Ottomane (ci dessus) et de la flotte turque (ci dessous)
     
    empire turc en europe 2.JPG

    Lire la suite

  • « Les Africains de France, entre discrimination et citoyenneté », de Jean-Paul Gourévitch

                Jean-Paul Gourévitch, consultant international, spécialiste des questions africaines et des migrations, a enseigné pendant treize ans à l’université de Paris-XII.

                Dans le cadre des Mercredi de la Nar -il y a été reçu deux fois, déjà...- il viendra développer (1) le thème de son dernier ouvrage (2) « Les Africains de France, entre discrimination et citoyenneté ».

    GOUREVITCH 1.jpg

    Lire la suite

  • "Les expulser, oui, mais pour où ?...(4/6) : Les rapports Islam/Europe depuis treize siècles...

    Arrivés à ce stade de notre réflexion, il n'est peut-être pas inutile de marquer une pause, afin de permettre à d'autres lecteurs de réagir et donc de nourrir le débat; mais afin, aussi, de prendre du recul et de réfléchir à ce que sont, au fond, les rapports entre l'Islam et l'Europe (la Chrétienté, l'Occident....) depuis treize siècles.

     

    On a souvent tendance, en effet, à s'imaginer que ce que l'on vit est inédit; que c'est la première fois que le problème se pose, et que l'on est la première génération à être confrontée à tel ou tel problème...

    Lire la suite

  • "Les expulser, oui, mais pour où ?" (3/6) : Un exemple historique, l'expulsion des Morisques d'Espagne en 1609...

    Nous avons donc vu (première note) qu'il fallait d'abord savoir exactement ce que nous voulions faire, et quel avenir nous voulions (ou ne voulions pas...) pour notre pays; et conclu que, une fois la volonté politique arrêtée, les modalités techniques de mise en oeuvre restent, naturellement, à fixer, sans que, pour autant, les difficultés soient insurmontables. 

    Nous avons vu ensuite (deuxième note) où en était la législation actuelle (que l'on peut d'ailleurs modifier, dans le sens de l'adoucissement ou au contraire du durcissement...), et que les textes en vigueur prévoyaient déjà la possibilité d'une déchéance (et d'une expulsion). La conclusion, à la fin de notre deuxième note, étant, comme à la fin de la première : si un Etat de droit décide de déchoir et d'expulser, il en a la possibilité et les moyens; c'est avant tout une question de volonté politique.

    Cette troisième note évoque un exemple historique : l'expulsion des Morisques d'Espagne, qui fut promulguée par Philippe III d'Espagne, le 22 septembre 1609. Et l'on verra que, sur deux points tout à fait majeurs, parler de l'Espagne de 1609 c'est parler de la France aujourd'hui, tant sont grandes, au point d'en être surprenantes, les ressemblances entre les deux situations (1). 

    morisques.jpg

    Lire la suite

  • "Les expulser, oui, mais pour où ?...(2/-6) : Peut-on être déchu de la nationalité française ? Que dit la Loi actuelle ?...

    Poursuivons maintenant notre débat motivé par la question d'Ariane "Les expulser, oui, mais pour où ?"

    Et consultons les textes de Lois en vigueur: nous verrons alors que la possibilité de déchoir existe bien, dès maintenant, dans les textes. Des textes que, de toutes façons, les députés peuvent faire évoluer, dans un sens ou dans l'autre (durcissement, ou adoucissement).

    On en revient donc bien à ce que nous disions: d'abord et avant tout se pose la question de la volonté politique. La situation actuelle nous satisfait-elle ? Quelle France voulons-nous, quelles lois voulons-nous, quelles modifications éventuelles des textes en vigueur sommes-nous prêts à proposer et à appuyer ?

    Voici ce que, pour l'instant, disent les textes (source: Nathalie BRUNETTI et Carine DIEBOLT - "Droit pour Tous" - 2007) :

    Lire la suite

  • Y a-t-il un "problème" des prisons, et dans les prisons ?.....

                Les personnels de la pénitentiaire ont raison de dire que ça ne va pas, qu'ils n'en peuvent plus, que tout va mal, que ça ne vaut pas le coup de se faire insulter -voire bien pire...- pour 1500 euros par mois etc... etc....

                Ils ont raison de dire tout cela, et on ne peut qu'être d'accord avec eux.

                Sauf qu'ils ont quand même un peu (beaucoup...) tort, car ils semblent refuser (et pour quelle(s) raison(s) ? par idéologie ?....) de remonter aux vraies sources, aux vraies causes. Il semblent refuser de poser le problème de la façon dont il se pose, en réalité.....

    PRISONS 5.JPG

    Lire la suite

  • "Les expulser, oui, mais pour où ?"...(1/6): Début de réponse à une bonne question...

    Quand nous avons créé ce blog, c’était pour tout un ensemble de raisons, que nous n’allons pas récapituler ici; mais c’était aussi avec cette intention bien précise : créer un espace de liberté, de rencontre positive et d’enrichissement mutuel, naissant de la libre confrontation des points de vue, et permettant à chacun de toujours mieux préciser sa pensée, en la frottant à celle des autres, et à leurs objections.

    Un échange amical, donc, marchant dans les deux sens. Nous n’avons pas, en effet,  la prétention d’avoir la science infuse, et de tout savoir sur tous les sujets. Et nous ne somme pas là pour asséner des vérités définitives à des gens qui seraient obligés de les accepter en bloc, et surtout de les recevoir sans les discuter….

    Lire la suite

  • Les inconséquences des meneurs du défilé du premier mai...

     

    SANS PAPIERISME.jpg

                "Ils" vont manifester pour l'augmentation des salaires et du pouvoir d'achat; pour la défense de l'emploi et des salariés...

                Qu'ils disent !

                Car en luttant pour une présence démentielle d'un nombre non moins démentiel d'étrangers et de clandestins (qu'ils appellent sans papiers) ils ont fait tout ce qu'il fallait (ou plutôt qu'il ne fallait pas faire...) pour créer une concurrence déloyale entre les travailleurs français et cette masse de pauvres gens, véritable chair à profit pour la frange peu scrupuleuse du patronat. Car cette masse de gens dont la plupart sont prêts sinon à tout du moins à beaucoup pour trouver du travail tire déjà et tirera de plus en plus la machine vers le bas.

                 Il n'est pas difficile de prévoir que les salaires, au mieux, stagneront, et au pire baisseront; que les conditions de travail se dégraderont; que certains patrons n'auront pas, n'auront plus, intérêt à maintenir des postes, mais à les transformer en demi postes, à faire appel à du temps partiel... bref à aller vers toujours plus de précarité, puisqu'ils savent pertinemment qu'ils auront toujours un malheureux plus malheureus et plus costaud qui acceptera de travailler pour un peu moins que l'employé précédent.

                 Bref, il n'est pas difficile de prévoir qu'on se met là dans une logique, non de progrès social, mais de régression sociale. Qu'ont voulu les dirigeants syndicaux (CGT et autres...), à, moins qu'ils n'aient pas une seconde envisagé cela, ce qui serait tout de même très difficile à croire.....

                 C'est le moment de re-écouter cette vidéo de Zemmour : L'Immigration pour faire baisser les salaires........     

                 http://www.dailymotion.com/relevance/search/zemmo...

  • La sauvagerie qui se banalise dans les transports publics ? Pour le Pays Légal, le vrai crime, c'est d'en parler !...

                C'est parce qu'elle révèle, à l'évidence, une évolution malsaine et dangereuse des choses et, surtout des esprits, qu'il paraît utile de réflechir quelques instants sur l'affaire de la vidéeo retirée sur Internet.... 

                Bref rappel des faits, qui se sont déroulés le 7 décembre 2008, dans un bus du XVIII° arrondissement de Paris.

                Un jeune homme est installé dans un bus, dans le quartier Montparnasse à Paris. Un jeune s'approche de lui par derrière et lui vole son portefeuille dans la poche de son manteau.

                La victime se retourne, fait un geste pour essayer de récupérer son portefeuille. A ce moment là, au moins quatre jeunes se trouvant dans le bus se jettent sur lui et commencent à le tabasser en le traitant de "sale français", "fils de pute" et autres sympathiques et charmantes joyeusetés....

                Le garçon se retrouve par terre, tandis que ses agresseurs s'acharnent sur lui à coups de pied, frappant deux autres passagers au passage, tout en continuant à déverser des torrents d’insulte.

                Personne dans le bus n'intervient. Le chauffeur reste à sa place pendant que le pugilat continue. On assiste alors à de longues minutes de violence. Jusqu'à ce que la victime parvienne à se traîner jusqu'au chauffeur pour le supplier de « l'emmener à l'hôpital». Les agresseurs quittent le bus, puis remontent et recommencent sous les yeux du chauffeur qui ne se lève toujours pas pour intervenir. (Sa conduite a été qaualifiée « d’exemplaire » par Pierre Mongin, le Président de la RATP).

     
    AGRESSION FILMEE POLICIER ARRETE 1.jpg

    Lire la suite

Le quotidien royaliste sur la toile - ISSN 2490-9580 - SITE OFFICIEL