Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

salaires

  • Les salaires, avec Philippe Arondel, aux Mercredis de la Nar (1)...

                Économiste et juriste, docteur en droit et en histoire économique, journaliste, syndicaliste, Philippe ARONDEL vient de publier Salaires, les jeux sont faits ?

    philippe arondel.jpg

    Lire la suite

  • Les inconséquences des meneurs du défilé du premier mai...

     

    SANS PAPIERISME.jpg

                "Ils" vont manifester pour l'augmentation des salaires et du pouvoir d'achat; pour la défense de l'emploi et des salariés...

                Qu'ils disent !

                Car en luttant pour une présence démentielle d'un nombre non moins démentiel d'étrangers et de clandestins (qu'ils appellent sans papiers) ils ont fait tout ce qu'il fallait (ou plutôt qu'il ne fallait pas faire...) pour créer une concurrence déloyale entre les travailleurs français et cette masse de pauvres gens, véritable chair à profit pour la frange peu scrupuleuse du patronat. Car cette masse de gens dont la plupart sont prêts sinon à tout du moins à beaucoup pour trouver du travail tire déjà et tirera de plus en plus la machine vers le bas.

                 Il n'est pas difficile de prévoir que les salaires, au mieux, stagneront, et au pire baisseront; que les conditions de travail se dégraderont; que certains patrons n'auront pas, n'auront plus, intérêt à maintenir des postes, mais à les transformer en demi postes, à faire appel à du temps partiel... bref à aller vers toujours plus de précarité, puisqu'ils savent pertinemment qu'ils auront toujours un malheureux plus malheureus et plus costaud qui acceptera de travailler pour un peu moins que l'employé précédent.

                 Bref, il n'est pas difficile de prévoir qu'on se met là dans une logique, non de progrès social, mais de régression sociale. Qu'ont voulu les dirigeants syndicaux (CGT et autres...), à, moins qu'ils n'aient pas une seconde envisagé cela, ce qui serait tout de même très difficile à croire.....

                 C'est le moment de re-écouter cette vidéo de Zemmour : L'Immigration pour faire baisser les salaires........     

                 http://www.dailymotion.com/relevance/search/zemmo...

  • Zemmour sur i-téle (vidéo): L'immigration pour faire baisser les salaires.....

              Voici 4 minutes 10 extraites de l'émission Ca se dispute du 26 Avril 2008 (sur i-télé), avec Eric Zemmour et Nicolas Domenach. Deux sous-titres avant de commencer : L'immigration utilisée pour faire baisser les salaires, et La gauche internationaliste et la droite libérale main dans la main......

    http://www.dailymotion.com/relevance/search/zemmour%2Bimmigration/video/x5iet0_limmigration-pour-faire-baisser-les_news

              Moralité : Economie, Population, Société, la République organise, en toute connaissance de cause, la dilution, l'effacement, bref la disparition progressive de la France; un processus qui aboutira inévitablement, à terme, à sa mort. La république préside à ce processus.

              Et la France dans tout ça ? Plus que jamais elle a besoin, elle aura besoin d'un recours. A l'heure où certains veulent que tout s'efface et tout finisse, remplacé par autre chose, l'Héritier des siècles, le Prince libérateur est et sera le recours permettant au contraire -pour reprendre l'heureuse formule d'Hubert Védrine- de continuer notre Histoire.....

  • Au bon beurre... ! (6): Education Nationale, Sénat et EDF...

              A l'enseigne du mammouth on loge gratis et bien! L'Éducation Nationale héberge gratuitement 43.000 de ses employés (soit presque un quart des logements de la fonction publique). Évidemment, de la concierge au proviseur, tout le monde ne bénéficie pas du même espace vital. Prenez le proviseur du lycée Henri IV, à Paris: son logement de fonction de 380 mètres carrés avec vue sur le Panthéon ouvre sur un jardin privé au coeur d'un des quartiers les plus chers de la capitale (loyer estimé: environ 15.000 euros par mois). De quoi énerver le recteur de l'Académie de Paris qui ne jouit "que" d'un modeste 90 mètres carrés à la Sorbonne. Pourtant le champion, à une broutille près, reste le proviseur du lycée Louis le Grand et ses 390 mètres carrés. Dans le quarté des bien lotis suivent le proviseur de Jean-Baptiste Say dans le XVI° et celui du lycée Buffon dans le XV° (respectivement 332 et 305 mètres carrés). Tout cela gratuitement. Dans l'immobilier, le mammouth écrase les prix!...

              .....Ils sont, palais du Luxembourg, 331 sénateurs qui reçoivent chaque mois, 7.000 euros nets d'indemnités auxquels viennent s'ajouter 6.624 euros de "frais de mandat"; plus la rémunération d'assistants (jusqu'à trois personnes);. Les 1.222 fonctionnaires du Luxembourg, payés en moyenne 50% de plus que leurs collègues de la fonction publique, ne sont pas non plus oubliés au paradis des privilèges. Ainsi les agents de base, surveillants de jardin, chauffeurs, lingères, gagnent en moyenne de 3.000 à 6.000 euros par mois. Le Sénat a les moyens. Outre un patrimoine immobilier hors du commun, sis autour du palais du Luxembourg, la Chambre haute dispose d'un véritable trésor de guerre. Chaque 1° janvier, Bercy vire aux deux Assemblées une dotation dont la partie non utilisée doit être restituée. En 1992, "Le Canard Enchaîné" découvre que Sénat et Assemblée Nationale "oublient" de rendre le magot restant à l'Etat. 680 millions d'euros pour les députés, 800 pour les sénateurs. Depuis, le Palais Bourbon a rendu la plus grosse partie de sa cagnotte. Le conseil des sages de la république, non!.....

              .....Un budget de 480 millions d'euros, 5.700 employés, un siège aux allures de ministère à Montreuil...La caisse centrale d'activités sociales d'EDF-GDF constitue une entreprise dans l'entreprise. Contrôlée par la CGT, elle reçoit chaque année 1% des ventes de gaz et d'électricité, ce qui équivaut à environ 5% de la masse salariale. Aux retraites avantageuses et aux réductions conséquentes sur les factures d'électricité s'ajoutent ainsi pour les employés d'EDF des avantages sociaux non négligeables: 6 centres médicaux, trois maisons de retraite, 462 centres de vacances où l'entreprise subventionne de 20 à 80% des séjours. Elle a été sérieusement épinglée en avril dernier par un rapport de la Cour des comptes pour "son manque total de transparence" et "son incohérence"..... (fin)

    (source: idem.)