UA-147560259-1 UA-147538561-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Bagnolet : la police voulait des poursuites. Elle avait raison, elle les a...

            Une dépêche AFP du 19 août nous avait d'abord appris qu' Alliance, deuxième syndicat de gardiens de la paix, demandait des "poursuites" contre les "auteurs de faux témoignages" visant la police après la mort d'un "jeune" (!!!) à Bagnolet (Seine-Saint-Denis).

            Or le ministre de l'Intérieur Brice Hortefeux a fait savoir -le mercredi 2 septembre- qu'il avait porté plainte pour "diffamation envers la police nationale" contre des habitants de Bagnolet (Seine-Saint-Denis) ayant affirmé dans la presse que la police serait responsable du décès de Yakou Sanogo.

            La demande des policiers faisait suite à la publication - le mardi 18 août- des conclusions (1) de l'Institut de recherche criminelle de la gendarmerie nationale (IRCGN). 

alliance_logo.JPG

             L'IRCGN a confirmé qu'il n'y avait pas eu de contact entre une voiture de police et la moto que pilotait Yakou Sanogo, le jeune homme de 18 ans mort alors qu'il fuyait un contrôle policier, à Bagnolet (Seine-Saint-Denis). La mort de ce jeune homme avait été suivie d'incidents violents dans la ville (ci dessous) et des "jeunes"  (re !!!!!) avaient accusé les policiers.

violences bagnolet 1.jpg

             Dans un communiqué, le syndicat de police demandait que "les auteurs de faux témoignages et d'accusations mensongères" contres les policiers "accusés d'homicide" après cette mort "soient poursuivis". Pour Alliance, ce sont des "irresponsables" qui avaient pour "seul but d'attiser le feu social".

             Le syndicat Alliance a bien fait d eprotester. Après une petite quinzaine de jours d'enquête, le Ministre vient d'ailleurs de lui donner raison. Ceux qui ont menti sciemment et délibérément, animés du plus pur mauvais esprit, il ne faut pas les louper.

             Mais il faut également étendre cette plainte aux journalistes qui, sans vérifier l'info, ont immédiatement pris fait et cause pour "les jeunes"(re,re !!!!!) contre les policiers. Et au Système en place qui tolère ces journalistes menteurs et militants sur des radios et des télés d'Etat, et les paye avec nos impôts. Le fait que le Ministre montre (un peu...) les dents, aujourd'hui, ne doit pas rassurer outre mesure, et faire oublier le fond du problème

              Lutter contre les délinquants, oui, tous les jours, c'est l'urgence des urgences. 

              Mais le premier délinquant c'est le Système.

FORAIN CARICATURE.jpg

La belle jardinière, caricature de Forain

(1) : L'IRCGN s'était vu confier une enquête technique par le parquet de Bobigny pour examiner les véhicules impliqués dans le drame après des affirmations de certains jeunes indiquant que le jeune homme avait été poussé par les forces de l'ordre.     

Les commentaires sont fermés.

Le quotidien royaliste sur la toile - ISSN 2490-9580 - SITE OFFICIEL