UA-147560259-1 UA-147538561-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Justice

  • Dupond Moretti va-t-il enfin rendre les Juges responsables ?

    (Si j'étais Garde des Sceaux... : entretien avec David Pujadas, bien entendu avant sa nomination; Pujadas lui demande ce qu'il ferait "si"...; réponse de l'avocat d'alors...)

    "...Je fais un système de responsabilité des Juges, parce que les Juges ne sont pas responsables de ce qu'ils font aujourd'hui, et ce sont les seuls dans notre Société à ne pas être responsables..."

    Nous l'avons si souvent demandé, ce Jugement des Juges !

    Par exemple, lors de l'acquittement ahurissant de ce clandestin afghan qui a violé, dans le Cotentin, et a été relâché par un Juge parce que (sic) "il n'avait pas les codes" !

    1A.jpg

    Lire la suite

  • Une Justice politique au service d’Emmanuel Macron, par Régis de Castelnau.

    Source : https://www.vududroit.com/

    Épisode I : l’affaire Houlette

    L’actualité judiciaire nous offre quand même un spectacle tout à fait exceptionnel et illustre de façon caricaturale le ralliement à Emmanuel Macron de la haute fonction publique judiciaire. Plus besoin de pressions, de consignes, voire d’ordres, parquets et juges du siège déploient un zèle impressionnant pour protéger ses amis et poursuivre ses adversaires. Petit rappel du feuilleton : d’abord l’on apprend qu’Éliane Houlette, l’ancienne patronne du Parquet National Financier déposant devant l’Assemblée nationale avoue implicitement que la procédure contre François Fillon au printemps 2017 était bien destinée à le disqualifier dans la course à la présidence, permettant ainsi l’élection d’Emmanuel Macron.

    Lire la suite

  • Covid-19: Philippe, Véran et Buzyn devant la Cour de justice, par Paule Gonzalès.

    Le ministre de la Santé Olivier Véran et le désormais ancien premier ministre Edouard Philippe. GONZALO FUENTES / POOL / AFP

    Source : https://www.lefigaro.fr/

    Neuf plaintes portant sur le seul chef d'«abstention de combattre un sinistre» ont été transmises au procureur général François Molins.

    Avec parcimonie. Ils ne seront que trois ministres à passer par les fourches caudines de la commission d'instruction de la Cour de justice de la République (CJR). « Édouard Philippe, en sa qualité de premier ministre au moment des faits, Mme Agnès Buzyn et M. Olivier Véran, en leur qualité respective et successive de ministre des Solidarités et de la Santé au moment des faits » devront s'expliquer devant cette commission qui agit avec les mêmes pouvoirs qu'un juge d'instruction pour leur gestion de la crise sanitaire.

    Lire la suite

  • Eliminer notre « élite » de contrebande !, par Christian Vanneste.

    Complotisme… populisme… Ces deux mots sont le bouclier verbal du microcosme qui préfère anathématiser ses ennemis au lieu de démontrer qu’ils se trompent… Or, comment faut-il appeler une « machination judiciaire », une « manipulation collective », une « entente complice » entre des politiques, des magistrats et des journalistes pour agir sur une élection présidentielle au point sans doute d’en changer le résultat ?

    Lire la suite

  • A quand, le jugement des Juges !

    A Créteil, un revendeur de drogue noir est arrêté avec de la cocaïne; le parquet le libère et accuse le policier noir qui l’a arrêté de contrôle au faciès !

    Comme disait Louis XIV : "Ne ferons-nous pas rendre gorge à ces gens-là ?"

     Créteil, avenue du Général-Billotte. Le suspect faisait démarrer son scooter quand la brigade anti-criminalité l’a contrôlé. Les policiers le soupçonnaient, à juste titre, d’être un livreur de produits stupéfiants.

    Lire la suite

  • La justice, premier devoir d’un chef de l’État, éditorial de Philippe SCHNEIDER (la Lorraine Royaliste).

    2737274333.91.jpg«  Je veux aussi domestiquer le commerce de l’argent. L’argent n’est qu’un serviteur, le vrai capital, c’est savoir-faire. Il est pernicieux que l’argent produise de l’argent. Toute stipulation d’intérêt relève d’une vilaine paresse car elle vient, sans labeur, grossir, au moment de la restitution, la somme prêtée. Je veux interdire l’usure et l’argent qui prospèrent en dormant  ». Voici une belle citation du Roi Louis IX, Saint Louis.

    Citation brûlante d’actualité. Comme vous le savez, elle fut pourtant écrite il y a 8 siècles. François Mitterrand, homme de culture et qui connaissait l’histoire – deux choses ignorées par nos dirigeants actuels – avait repris la même image en parlant des financiers qui s’enrichissaient en dormant. Hélas, il n’a rien fait contre…

    Lire la suite

  • François Fillon (1/2) : lettre ouverte à François Fillon, par Christian Vanneste.

    Monsieur le Premier Ministre, et candidat de la droite et du centre à l’élection présidentielle,

    Vous découvrez la cruauté du lynchage médiatique. Jour après jour, goutte à goutte, l’acide des révélations, des commentaires malveillants, des défections aussi, cherche à percer votre cuirasse. La pression se fait d’heure en heure plus forte pour suggérer, puis exiger votre retrait, pour évoquer un plan B, et proposer des suppléants. J’ai connu en 2005, puis à nouveau en 2012, à mon modeste niveau, le même acharnement, et pour finir la trahison de mon parti.

    Lire la suite

  • Sur le site officiel de l'Action française, dire qu'il va falloir attendre Juillet pour connaître la suite !, l’éditorial de François Marcilhac.

    L’allocution d’Emmanuel Macron, ce dimanche soir, n’avait-elle d’autre objectif que de nous annoncer sa prochaine, en juillet ? Que d’entretenir le suspens sur ce « nouveau chemin » qu’il ambitionne d’ouvrir aux Français, à coup sûr pour les conduire au « nouveau monde » qui, tel l’horizon, semble reculer à mesure que le quinquennat avance ? Cette allocation devait être « solennelle » : du moins, le premier cercle élyséen l’avait-il répété à satiété à des médias qui avaient complaisamment relayé l’information.

    Lire la suite

  • "Mythes et réalités des violences policières", par Yves Michaud.

    Source : https://frontpopulaire.fr/

    Le philosophe Yves Michaud réagit aux accusations de violence et de racisme contre la police en huit remarques qui échappent à l’hystérie actuelle sur ce sujet.

    Beaucoup de choses que l'on sait très bien, excepté nos sociologues islamo-gauchistes (dont certains ont eu des pères fachos bon teint. - ils se reconnaîtront, j'espère...).

    Lire la suite

  • Sur BFM TV, Finkielkraut : un peu plus de profondeur.

    "Je me souviens de ce qui s'est passé au lendemain des attentats de Charlie Hebdo", "dans les banlieues ils ne sont pas les chasseurs mais les gibiers", "manifestation de méfiance pour les policiers"... 

  • Michel Onfray : "Mon péché mortel ? Être resté aux côtés du peuple".

    Michel Onfray, chez lui à Chambois, dans l'Orne, en 2019.

    Photo12 via AFP

    Source : https://www.lexpress.fr/

    Souverainisme, Le Pen, Raoult, BHL, De Villiers... Dans un grand entretien musclé, le philosophe s'explique sur sa revue Front Populaire et fustige les médias.

    Il est l'intellectuel qui entend réunir les souverainistes de tous bords à travers sa nouvelle revue Front populaire, où l'on retrouve Jean-Pierre Chevènement comme Philippe de Villiers. Il est aussi celui qui concentre les critiques violentes sur sa supposée dérive idéologique qui l'aurait vu passer de la gauche libertaire de Proudhon à l'extrême-droite d'Eric Zemmour.

    Lire la suite

  • Les rapports police-État, par Gérard Leclerc.

    © Ella_87 / Pixabay

    Que les policiers soient en colère à la suite de déclaration de Christophe Castaner, ministre de l’Intérieur et donc leur ministre, se conçoit aisément. Ils s’estiment désavoués en une période d’extrême tension psychologique. Qu’un « soupçon avéré d’acte ou de propos raciste » entraîne systématiquement une suspension, selon les propos du ministre, leur est intolérable. Qu’est-ce qu’un soupçon avéré ? Un soupçon est un soupçon. S’il est confirmé par une vérification sérieuse, ce n’est plus un soupçon, c’est une vérité. On ne suspend pas un policier sur un soupçon.

    Lire la suite

  • Sur BFM TV, Alain Finkielkraut pourfend longuement les antiracistes et défend la police.

    Extrait tiré de l'émission "Vendredi 19h Brunet" (BFMTV) du 13 juin 2020.

  • Major Moulin: "L’introuvable impunité policière".

    Source : https://frontpopulaire.fr/

    (Le major Moulin, qui a quarante ans de service dans la Police et qui est abonné à Front populaire, explique pourquoi il n’y a pas d’impunité policière contrairement à ce qui a été affirmé ces dernières semaines.)

    Les accusations de racisme contre les forces de l’ordre de la République française, comme celles de la chanteuse Camélia Jordana sur le plateau de l’émission On n’est pas couché (« des hommes et des femmes qui vont travailler tous les matins en banlieue » se feraient « massacrer » par la police « pour nulle autre raison que leur couleur de peau » …) viennent de plus loin encore qu’on ne le pense. C’est la légitimité même de l’existence des formations de sécurité en France qui s’est perdue dans les couloirs du temps.

    Lire la suite

  • Sur BFM TV, Alain Finkielkraut face à Éric Brunet et Laurent Neumann sur la colère policière, le racisme, etc.


Le quotidien royaliste sur la toile - ISSN 2490-9580 - SITE OFFICIEL