Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

aschieri

  • Gérard Aschiéri s'en va... Ou : le départ du moulin à prières de la FSU...

              Pendant neuf ans à la tête de la FSU, Gérard Aschiéri cède sa place. Mais il n'y aura aucun changement: sa remplaçante à la tête d'un syndicat idéologisé jusqu'au trognon, et elle-même aussi idéologue que l'aura été Aschiéri pendant ses neuf année de malfaisance, tiendra le même discours -pardon, la même rengaine, lassante,: "Il faut plus de moyens !..." 

                Les dirigeants de la FSU font irrésistiblement penser à ces moulins à prières de l'Himalaya; ou à l'avare qui a perdu son trésor, de La Fontaine: "mettez une pierre à sa place, elle vous vaudra tout autant...". Ils répètent inlassablement le même discours, et l'on sait par avance, presque à la virgule près, pour ainsi dire, la teneur du discours immuable qu'ils vont infliger.....

    ASCHIERI 1.jpg
    Parfaitement interchangeables, les dirigeants idéologues des syndicats idéologues peuvent bien se précéder, se succéder... ils délivrent toujours, et forcément, le même discours.....

    Lire la suite

  • La complainte de Gérard (Aschiéri pour les intimes)...

                On sait que Gérard Aschièri se retire aujourd'hui. Pour marquer le coup, en attendant -c'est pour très bientôt...- une note récapitulative sur le personnage et son action néfaste, détendons-nous un peu, mais en restant préoccupés par l'essentiel malgré tout....

                Voici trois vignettes extraites d'une BD, très amusante et malheureusement fort instructive que l'on trouve régulièrement sur le blog de Sos Éducation, dont nous parlons tout aussi régulièrement ( http://www.soseducation.com/ ).

                Son titre: Super pédago ose les couleurs... (attention, comme le dit le blog avec un humour bienvenu, toute ressemblance entre Super pédago et Philippe Meyrieu serait tout à fait fortuite !....)

               Certes, la BD met en scène Philippe Meyrieu; mais, franchement, on n'a pas -aussi- tout Aschiéri, là ? Avec sa sempiternelle rengaine sur les moyens supplémentaires qu'il ne cesse de demander ?

                Et pour cause: d'une façon ou d'une autre, et pour une part non négligeable, c'est la bureaucratie du Ministère -en grande partie à ses ordres et à ceux de ses semblables- qui gère ces fameux moyens...

                Tous les autres "épisodes" -précédents et suivants...- sont bien sûr sur le blog de SOS Éducation... Comme cela a été demandé dans le courrier des lecteurs du Blog, espérons que cela sera réuni, un jour, dans un album.....

    SUPERPEDAGO 1.jpg
  • Rentrée scolaire : Le chiffre "oublié"...

                Le ministre de l'Education nationale Luc Chatel a tenu lune conférence de presse le lundi 31 Août, veille de la pré-rentrée des professeurs.

                Il a appelé à "investir" dans l'éducation à l'heure de la crise, tout en assumant la poursuite des suppressions de postes; et il s'est dit "confiant" pour la rentrée scolaire en elle-même.

    chatel 1.jpg

    Lire la suite

  • La CGT veut-elle la mort du Port de Marseille ?...

                La CGT était en effet déjà directement à l’origine de l’arrêt –qu’on continue d’espérer temporaire…- de l’UNM (Union Navale Marseille, ex CMR, Compagnie Marseille Réparation).

                Une cessation définitive d’activité de cette Compagnie signifierait tout simplement la fin de la filière de la réparation navale sur le port de Marseille.

    PORTS 2.jpg

    Lire la suite

  • Y a-t-il un "problème" des prisons, et dans les prisons ?.....

                Les personnels de la pénitentiaire ont raison de dire que ça ne va pas, qu'ils n'en peuvent plus, que tout va mal, que ça ne vaut pas le coup de se faire insulter -voire bien pire...- pour 1500 euros par mois etc... etc....

                Ils ont raison de dire tout cela, et on ne peut qu'être d'accord avec eux.

                Sauf qu'ils ont quand même un peu (beaucoup...) tort, car ils semblent refuser (et pour quelle(s) raison(s) ? par idéologie ?....) de remonter aux vraies sources, aux vraies causes. Il semblent refuser de poser le problème de la façon dont il se pose, en réalité.....

    PRISONS 5.JPG

    Lire la suite

  • L'Education nationale, un grand corps malade...

                Nos lecteurs savent bien que nous parlons très souvent d'Enseignement sur ce blog, vu la crise gravissime qu'il traverse ( Alain Finkielkraut ne dit-il pas - et il a hélas mille fois raison... - que nous sommes la première génération dont les élites sont, et seront, sans Culture ?)

                Nous consacrons d'ailleurs l'une des 34 Catégories de ce blog ( "Education" ) à ce sujet, majeur et fondamental s'il en est.

                Arrêtons-nous aujourd'hui sur deux vidéos, de presque dix minutes chacune, qui circulent sur le Net. Leur intérêt n'échappera à personne : c'est révélateur !.....

    http://www.youtube.com/watch?v=cGSnh8akQmg

     http://www.youtube.com/watch?v=LCpxV664T68

  • Darcos: rénover la voie professionnelle...

    CPS_HMK85_180508193839_photo00_quicklook_default-165x245.jpg          Darcos est décidément un ministre à soutenir. Et l'on ne peut que souhaiter un plein succès au nouveau chantier qu'il vient d'ouvrir.

              Le ministre et trois syndicats (Snetaa-EIL, SNPDEN-Unsa, ID-FAEN) ont en effet signé le vendredi 23 mai un "protocole d'accord" visant à rénover et valoriser la voie professionnelle.

               L'accord propose de créer un "cycle de référence de baccalauréat en trois ans", au lieu de quatre actuellement, une réforme qui doit être généralisée à la rentrée 2009.

    Lire la suite

  • Ainsi va le monde : Education : cherchez l'erreur...

    classe-ecole-eleve-2478284_1378.jpg

                 Les chiffres, ce n'est pas nous qui les avons inventés, ce sont ceux du Ministère. Une semaine de lycée coûte 250 millions d’euros, c'est à dire un milliard par mois (1).          

    Lire la suite

  • Bientôt le service minimum à l'école ?...

                "Provocation !"... " La ligne rouge est franchie !" ...

                On pense qu'un dirigeant de la planète a fait une grosse bêtise, et que peut-être la troisième guerre mondiale est déclarée; on se précipite sur les journaux: ouf ! ce n'est pas encore pour cette fois...

    Lire la suite

  • Thibault - Aschiéri, même combat !...

              Il est instructif d'observer le comportement et l'attitude de ces deux responsables; et de voir comment ils se ressemblent, chacun dans son domaine (les Ports pour l'un, l'Éducation pour l'autre) s'enfermant volontairement dans un autisme choisi et assumé, similaire et parallèle.

              Ils s'isolent de leur plein gré dans une logique folle et suicidaire: les faits démentent ce que nous défendons, ce que nous prônons ne marche pas ? C'est parfait; cela veut donc dire qu'il faut continuer exactement la même politique, surtout ne pas la changer, et même l'amplifier.

               Et ça ira forcément mieux après. Sidérant, non ?

    Lire la suite

  • Réussir ? Oui, bien sûr... mais à quoi ?...

              Peu importe le chiffre (35.000 pour la FSU, 20.000 pour la police): "ils" ont manifesté à Paris, le dimanche 18 mai, contre les suppressions de postes prévues dans l'Education nationale...

    1015546342.jpg

    Lire la suite

  • Il a bonne mine, Gérard Aschiéri !...

              Lundi 5 Mai, sur LCI. midi dix. Jean-François Rabilloud interroge, comme tous les jours, Christophe Barbier. Celui-ci va se livrer à son habituel tour d'horizon politique. On est à deux jours de la prochaine manifestation de lycéens et, incidemment, Christophe Barbier lâche un pavé dans la mare.

              Curieusement, Jean-François Rabilloud et Audrey, sa journaliste-collaboratrice du jour, ne réagissent pas, comme s'il s'agissait de quelque chose de tout à fait normal ou, au contraire, de quelque chose sans aucun intérêt. Et pourtant...

    Lire la suite

  • L'inénarrable Gérard Aschiéri a encore frappé...

              Le mardi 18, entre 24 et 55 % des personnels de l'Éducation étaient en grève. à l'appel du SNES et des syndicats SUD. Le motif ? : 11.200 postes disparaîtront à la prochaine rentrée, et surtout "80.000 suppressions d'emplois sont programmées", pour le seul Ministère de l'Education Nationale.

    Lire la suite

  • Comme en 1789... ?

              Finalement, la réduction du nombre des fonctionnaires sera bien moindre que prévue: plutôt un sur trois qu'un sur deux ne seront pas remplacés; et le Ministère de l'Éducation sera moins touché que prévu.

              D'ailleurs Gérard Aschiéri exulte, et la FSU avec lui. Et pourquoi exulte-t-il ? Tout simplement parce que, pour l'instant du moins, il fait peur au Pouvoir, et le Pouvoir doute, temporise et recule. Monsieur Aschiéri, c'est le privilégié type de l'Ancien Régime, genre parlementaire arc-bouté sur ses privilèges et bloquant obstinément toute réforme; jusqu'à ce que tout saute... comme on l'a vu en 89; et comme on le verra peut-être encore, mais cette fois-ci ce sera évidemment le système en place qui aura à faire face.

              Le problème financier, qui a permis la mise à mort de la Royauté, fera-t-il, à deux siècles de distance, sauter la République ? En tout cas, faute de résoudre le problème du poids des fonctionnaires dans son budget -et il n'en prend pas le chemin...- l'État républicain n'aura pas les moyens de quelque politique que ce soit. C'est la seule certitude.

              Que va-t-il donc se passer?.....