UA-147560259-1 UA-147538561-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Bientôt le service minimum à l'école ?...

            "Provocation !"... " La ligne rouge est franchie !" ...

            On pense qu'un dirigeant de la planète a fait une grosse bêtise, et que peut-être la troisième guerre mondiale est déclarée; on se précipite sur les journaux: ouf ! ce n'est pas encore pour cette fois...

            Vérification faite, il s'agit de Gérard Aschiéri et des siens qui, probablement dépités par l'essoufflement de leurs mouvements de grève, et leur absence quasi totale de résultats, essayent d'ouvrir un nouveau front. Concrètement, ils vont chercher à contrer la volonté présidentielle sur un sujet qui les gêne fort : le service minimum.

            Nicolas Sarkozy a en effet dévoilé ses batteries : "J'ai demandé au gouvernement de déposer avant l'été un projet de loi qui instituera un droit à l'accueil des enfants inscrits dans nos écoles... en cas de grève, les professeurs grévistes se feront connaître 48 heures à l'avance.... les communes devront proposer des solutions d'accueil ... C'est l'État, en charge du service public d'éducation nationale qui assurera le remboursement des frais engagés par les communes qui devront assurer un service d'accueil les jours de grève".

           Le pouvoir de nuisance des syndicats enseignants, on s'en doute, serait considérablement réduit si ce projet aboutit (et nous souhaitons, naturellement, qu'il aboutisse...). D'où l'ire vengeresse, et bientôt l'appel à la guerre sainte, de Gérad Aschiéri et des siens, réduits à la défensive, et contraints de mener des combats d'arrière garde, dans le seul but de conserver la puissance (mais une puissance négative...) de leur appareil syndical.

          Pitoyable...

Les commentaires sont fermés.

Le quotidien royaliste sur la toile - ISSN 2490-9580 - SITE OFFICIEL