Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

syrie

  • Ephéméride du 13 octobre

    Sesterce de l’époque de Claude

     

    54 : Mort de l'Empereur Claude 

    Né à Lyon - en 10 avant jésus-Christ - il meurt après quatorze ans de règne : 

    claude.jpghttp://www.empereurs-romains.net/emp05.htm

    Lire la suite

  • Vous avez dit "service après-vente" ? ... Sissi est sarcastique mais il a, hélas, raison

    4372943_7_c35c_abdel-fattah-al-sissi-le-22-fevrier-2013-au_2d9aede83f61a3276f693d4cf2bfca44.jpg

    " C'est bien ce que vous avez fait en Libye, mais maintenant, il faudrait assurer le service après-vente. " 

    C'est ce que le président égyptien, le maréchal al Sissi, a déclaré aux députés français qu'il a reçus au Caire. Ce sont les paroles d'un homme d'expérience qui connaît la chaîne des causes et des conséquences.

    Mais, précisément, ce service après-vente, nous l'assurons, bon gré mal gré, bien obligés (!), au Mali et en Centre-Afrique. Sans exclure que puissent se créer, ailleurs, d’autres zones de tension, c'est-à-dire, pour être plus clairs, d’autres fronts. Chacun sait qu'à la chute du régime de Kadhafi, les armes libyennes pillées se sont largement répandues dans toute l'Afrique sahélienne et jusqu'au Proche-Orient ... Nous aurions pu en trouver, aussi, en Syrie, si, comme le recommandaient Nicolas Sarkozy, Bernard Henri Lévy et François Hollande, nous y étions imprudemment intervenus aux côtés des rebelles ou des terroristes qui les utilisent contre Bachar el Assad ... Ces terroristes que les Américains bombardent en Irak et nous aussi, peut-être, bientôt, à leurs côtés, avec les Anglais.

    L'incohérence de ces politiques - notre œuvre ! - est totale et rien ne semble pouvoir la corriger. Ainsi, Bernard Henri Lévy s'agite présentement en Ukraine, pour que nous nous engagions aux côtés des Ukrainiens contre les Russes.

    Mais est-ce que cela, comme le reste, c'est à dire les questions graves - d'ordre intérieur ou extérieur - qui se posent à la France comme autant de défis, est ce qui préoccupe la classe politique et médiatique française ? A Paris, Alain Juppé a annoncé, hier, sa candidature à la présidentielle de 2017 et, déjà, lamentablement, l'on ne parle plus que de ça; ce qui intéresse, c'est le combat de coqs qui s’annonce ...

     

  • Soutien aux chrétiens d'Orient !

    POUR TRAVAUX DIVERS.jpgL'association Sos outre-mer, qui aide depuis 23 ans un orphelinat chrétien au Liban, vient de lancer une opération avec un double objectif:

    - Apporter un soutien financier aux chrétiens d'Irak et aux enfants de Syrie réfugiés au Liban;

    - Inviter les Français qui soutiennent les chrétiens d'Orient à manifester leur solidarité en apposant sur leur voiture ou leur habitation un autocollant portant le signe de désignation des chrétiens persécutés en Irak, c'est-à-dire le Noun, cette lettre arabe signifiant Nazaréen et que les dijadistes tracent sur les maisons des familles chrétiennes pour les désigner à la vindicte islamiste.

    Cette "étoile jaune" nouvelle formule sera ainsi détournée de sa vocation initiale pour devenir un signe de ralliement, de résistance et de solidarité chrétienne par delà les frontières.

    Les autocollants peuvent être commandés à Sos outre-mer, 13 Fbg Sébastopol, 31290 Villefranche de Lauragais, au prix de 2 € pièce, port compris (1,50 € pièce à partir de 10 exemplaires). Chèques à l'ordre de Sos outre-mer.

     

    CommuniquéPOUR TRAVAUX DIVERS.jpg

  • D'accord avec... Patrice de Plunkett : Najat Vallaud-Belkacem glose sur l'UMP; c'est l'arrogance parlant du néant

     ( Note du 27 novembre du Blog de Patrice de Plunkett ) 


    Najat Vallaud-Belkacem semble persuadée d'avoir le sens de la formule. Sur Canal+, ce matin, à propos de l'UMP en proie au néant, elle s'est crue autorisée à dire : "les Français détestent deux choses en politique : l'absence de transparence et l'absence d'idées, et l'UMP réussit ce pari fou de cumuler les deux." La phrase était inopportune, venant d'un gouvernement qui ne sait visiblement plus quoi faire en général (absence d'idées), et qui fourgue sans aucun débat (absence de transparence) des décisions redoutables ou indéfendables : le sabordage du code civil ou Notre-Dame-des-Landes.

    Au chapitre de l'absence de transparence, chaque matin qui se lève apporte d'ailleurs un fait nouveau. Par exemple le second cadeau – en six mois – d'1,2 million d'euros aux révolutionnaires syriens, décision prise elle aussi sans débat...

    Paris fait des économies sur tout, sauf sur les erreurs géopolitiques. Et sauf sur l'arrogance.

  • Du tout idéologique

    syrie,guetta,hollandeM. Bernard Guetta, journaliste spécialisé dans la géopolitique (sa chronique matinale sur France Inter, même quand elle est critiquable sur le fond – et c’est assez souvent le cas – est toujours d’un très grand intérêt) nous serine depuis des mois que les pays arabo-musulmans sont en marche vers l’oméga démocratique. Si vous lui faites remarquer que le prétendu printemps arabe a de fait débouché sur un hiver islamique, ou pis islamiste, il vous répondra que vous vous trompez car il n’y a pas à proprement parler d’islamisme, il n’y a que des musulmans qui ont librement voté. Si vous avancez que le facteur religieux reste de toute façon dangereusement prépondérant au Maghreb et au Proche-Orient, il n’hésitera pas à faire le parallèle – insoutenable - avec l’Europe d’avant guerre ou même les Etats-Unis d’aujourd’hui. Ne reculant devant aucun sacrifice intellectuel « tactique », il cite volontiers – lui, l’homme de gauche - l’exemple dela Turquie où la « démocratie-musulmane » (comme il existe une démocratie-chrétienne) de M. Erdogan permettrait au pays de se distinguer en matière d’économie de marché avec un taux de croissance toujours proche de 5%. Et il n’est pas loin de voir dans le Qatar une sorte de compromis plus ou moins tolérable, puisque cet émirat se démarque de la rigoriste et honnie Arabie Saoudite par un projet fondé sur l’alliance du libéralisme économique et d’un simple conservatisme socio-religieux.

    M. Bernard Guetta est une sorte de croyant, aveuglé par sa foi démocratique. Fagoté qu’il est dans son idéologie, aucune critique ne le perturbe et il ne recule devant aucun paradoxe. L’intérêt de la France ne semble pas déterminant à ses yeux – tout au moins pour ce sujet-là. Après tout, c’est (ou ce n’est qu’) un journaliste… 

    Mais que penser de M. Hollande qui, chef de l’Etat, vient, par une double annonce sur la Syrie (reconnaissance du contre-gouvernement formé par l’opposition et échange imminent d’ambassadeurs), de donner à la politique étrangère dela Francedans la région un cap sinon dangereux, du moins douteux. Il se peut en effet qu’in fine les événements de Syrie tournent de la façon manifestement souhaitée par M. Hollande : c’est même plausible. Il se peut aussi que la France y trouve son compte : c’est seulement possible, mais franchement peu plausible. Au fond, la bonne question est de savoir en quoi nous importe – et que nous rapporterait - l’avènement (si avènement il y a) d’un régime dit « démocratique » en Syrie. Faute d’explication(s), l’emballement actuel est bien risqué.

    M. Hollande n’est plus Premier secrétaire du Parti socialiste et il ne peut légitimement compromettre la France et ses intérêts pour des motifs idéologiques en fait identiques à ceux de M. Guetta.

  • La Syrie et la France (III/III), par Champsaur

    syrieUn petit tour par les media …

    Les professionnels de l’information ne peuvent qu’être scandalisés par le traitement de la crise, par les organes français en particulier. Mais cette débauche d’intoxications de masse, conduit à réfléchir à ce qu’est devenue la technologie des réseaux et du multimédia, en tant qu’arme de guerre. Agissant selon la technique de la saturation, une « information » que l’on veut utiliser pour conduire la foule est diffusée massivement sans discrimination. Pire, l’illusion est totale quand elle fait l’objet de « débats » conduits par des gens de presse, eux mêmes sans réelles connaissances du sujet (France 24, la voix de la France à l’étranger en est une caricature). Ce qui laisse perplexe : aucun enseignement n’est tiré par personne (journalistes, diplomates, militaires, simples citoyens …) depuis que ces moyens de diffusion du mensonge se sont perfectionnés. La liste s’allonge depuis l’hiver 1990 simplement, date des interventions massives des Etats Unis dans le monde arabo-musulman. Pour ne rappeler que les annonces les plus spectaculaires : Irak et sa 4ème armée du monde, les couveuses de la maternité de Koweit City, les armes de destruction massive de Saddam Hussein, les colonnes de blindés de Gaddafi fonçant vers Bengazi, les 6.000 morts de Bengazi.

    Lire la suite

  • La Syrie et la France (II/III), par Champsaur

    Et depuis Mars 2011 …

    Et donc en Mars 2011, trente mois après l’invitation des Champs Elysées, débute dans le pays même, des violences dirigées contre le pouvoir, et en particulier ce que la presse internationale a immédiatement appelé « le clan Assad ».

    Concomitantes des autres révoltes, la tentation fut grande de rapprocher ces violences des autres évènements de la Tunisie à l’Egypte, en passant par la Libye et le Yémen. Or il n’y a strictement aucune unicité de motivations entre toutes ces révoltes. Chacune a des sources spécifiques, locales, le seul dénominateur commun étant l’utilisation intensive des réseaux dits sociaux. 

    syrie

     "...aucune unicité de motivations entre toutes ces révoltes..."

    Lire la suite

  • La Syrie et la France (I/III), par Champsaur

    (Champsaur se livre ici à une analyse fouillée de ce que l'on peut appeler "l'affaire Syrienne", et prend le recul necéssaire pour en cerner les tenants et les aboutissants; vu la densité du sujet, il sera présenté en trois parties, aujourd'hui, demain et mercredi)

    Le 15 Mars 2011, la petite ville de Deraa au sud de la Syrie à la frontière jordanienne, à 100 kms de Damas, fut le théâtre d’émeutes limitées. Les forces de l’ordre ouvrirent le feu, et ce fut le début d’un engrenage conduisant à la situation d’aujourd’hui. Les observateurs français impartiaux, extérieurs à cette tourmente sont envahis d’un profond malaise devant, d’une part les options choisies par les gouvernements français successifs depuis dix-huit mois face à des évènements dramatiques qui sont en train de saccager la Syrie et de déstabiliser le Levant, et d’autre part ce que les médias du Système imposent en France avec toute leur puissance, rendant le dossier incompréhensible.

    Une telle indigence incite à revenir à l’histoire de la place de la France qui a beaucoup sacrifié, ainsi qu’à l’examen de la désormais classique utilisation des moyens de télécommunication dits « multi media » comme arme de guerre. 

    syrie

    La légende étant peu lisible, voici les couleurs indiquant chaque religion, et son importance démographique :

    Vert clair : Sunnites (69,5%); Turquoise : Alaouites (12,8%); Vert foncé : Chiites (3,5%); Rose ; Druzes (3,2%); Violet : Chrétiens (9,3%); Bleu : Alevis et Orange : Yeddis...

    Lire la suite

  • La Dizaine de MAGISTRO...

         * MAGISTRO, une tribune libre et indépendante d'information civique et politique, en ligne depuis 2008 : Présentation de Magistro par François Georges Dreyfus.pdf

    * Liens : - http://www.democratiedirecte.fr/  (Yvan Blot)   

                 - http://www.henrihude.fr/ (le Blog de Henri Hude)   

     

    * Chantal DELSOL, de l'Institut : Comment aider les mal-logés ?
    * Sophie de MENTHON, Chef d'entreprise, Présidente du Mouvement ETHIC : Exil de patrons : arrêtons le massacre !
    * Maxime TANDONNET, Haut fonctionnaire : Deux poids, deux mesures
    * Denis TILLINAC, Ecrivain : En attendant Sarkozy 

    * François JOURDIER, Officier, contre amiral (2S) : Nous ne pouvons intervenir en Syrie
    * Ivan RIOUFOL, Journaliste politique : La paix sociale au prix fort 

    * François JOURDIER, Officier, contre amiral : Un curieux procès d’intention

    Texte (complet) du Jourdier, Nous ne pouvons intervenir en Syrie (auquel nous réagirons incessamment sous peu, en proposant un Budget militaire à... 4% !"):

    Lire la suite

  • Propos va-t-en-guerre et boutefeux de BHL sur la Syrie : le sot périlleux...

            En une seule et même déclaration, qu'il a voulu mi-larmoyante, mi-théâtrale, BHL nous apprend à la fois qu'il est déçu par Hollande ("J'ai voté pour lui..."), ce dont on se fiche éperdument : de toutes façons, il n'est pas le premier - et il ne sera pas le dernier... - à se rendre compte qu'il s'est fait avoir.

            Mais aussi et surtout - et là on ne s'en fiche plus du tout, car "cet homme est dangereux", comme le disent les placards de police - il nous assène qu'il faut que ce soit la France, et un Français, qui prennent l'initiative de mettre à bas Bachar.

             Et, sur un ton comminatoire, qu'on le fasse maintenant. La Libye ne lui suffit plus, il veut mettre la Syrie à son tableau de chasse ! 

    bhl,syrie,libye,iran,ben laden

    En posant à Cannes, avec deux soldats syriens (?), BHL est bien en accord avec son action : quel meilleur endroit que cette capitale du film pour y faire son... cinéma ! 

    Lire la suite

  • Dangereuse escalade en Syrie : de l'urgence de supprimer l'Otan, et d'apprendre l'Histoire à Alain Juppé......

            Un avion turc abattu par la Syrie.... Violait-il, ou non, l'espace aérien syrien ? Bien évidemment, les deux parties prétendent chacune le contraire... : on sera vite fixé, mais ce qui ne laisse pas d'inquiéter, c'est que, immédiatement, des voix se sont élevées, en Turquie, pour réclamer, au nom d'un alinéa du Traité de l'OTAN, l'intervention de l'ensemble de l'Organisation contre la Syrie.

            Ce qui reviendrait, pour la France, à être impliquée mécaniquement dans un conflit qui ne la concerne en rien, directement.... 

    juppé,syrie,otan,turquie,carnot,genocide vendéen 

    Lire la suite

  • Entretien (!) Poutine/Hollande sur la Syrie : quand le bon sens répond à l'idéologie pure.....

    poutine hollande.jpg        Avez-vous vu ce qui s'est passé en Irak, en Libye ? Est-ce "bien" ? Est-ce cela que l'on voulait ?.....

           Voici deux ou trois choses du plus élémentaire bon sens que Vladimir Poutine a dites à ce boutefeux de Hollande qui - si l'un de ses ministres parle de réduire encore les crédits militaires, vieille habitude chez les socialistes... - lâche tout de go l'aberration effarante qu'une intervention est possible en Syrie, mais évidemment sous mandat de l'Onu !...

    Lire la suite

  • LE BAZAR LEVY

            Il paraît que M. Lévy (Bernard-Henri pour les intimes, BHL pour la com.) est assailli d’appels téléphoniques de la part d’opposants syriens qui semblent voir en lui une sorte d’ultime recours.

            Cela ne doit pas être pour déplaire à ce Don Quichotte d’opérette, confortablement installé dans une aisance matérielle et intellectuelle qui lui permet de jouer, sans aucun risque, les donneurs de leçon(s).

            Après avoir – dans le rôle de Zorro (où, monté sur un char, il succède brillamment à M. Kouchner portant un sac de riz à des Africains affamés) - sauvé les Libyens des griffes de l’horrible Kadhafi, il affirme maintenant – dans celui du Dieu Vengeur (roulement de tambour) - que « Bachar El Assad est le prochain sur la liste » ! 

    bhl,zorro,don quichotte,syrie,kouchner,el assad,sartre 

    Lire la suite

  • De la "balkanisation", ici, à "homogénéité ethnique", là-bas ?.....

            A l'heure où notre Pays légal ne trouve rien de mieux que de libaniser d'en haut, et de force, la France, de la balkaniser toujours plus, en se gardant bien, évidemment, de demander son avis au peuple souverain (!), voilà que, dans les colonnes du quotidien « Haaretz », le chroniqueur diplomatique Aluf Benn a imaginé - ou, aluf benn,sykes-picot,syrie,jordanie,arabie saoudite,haaretzen tout cas, il en a parlé ouvertement comme d'une possibilité, parmi d'autres... -  l’explosion et la partition de la Syrie, de la Jordanie et de l’Arabie saoudite dans un avenir plus ou moins proche.

            Pour lui, ces États nés des accords franco-britannique Sykes-Picot de 1916 vont exploser pour laisser place à des territoires homogènes d’un point de vue communautaire et ethnique. Ce scénario reprend des analyses similaires de Thomas Friedman, parues dans le New York Times, sur la désintégration libyenne en cours.

            N'est-il pas fascinant de le constater ? Au moment où, ici, des "idiots utiles", guidés par des idéologues insensés, aux motivations troubles, travaillent allègrement à ce qu'ils croient être la "diversité" (voir notre PDF : Diversité ? Différence ? Entre tartufferie et piège mortel.pdf ), là-bas, on se demande ouvertement si, pour vivre en paix, il ne conviendrait pas de travailler à l'homogénéité...d’un point de vue communautaire et ethnique !

           Surgit alors, inévitablement, la question impertinente : la demande d'homogéneité ethnique, et communautaire, évolution et solution logique (et bonne ?) là-bas ? Mais, alors, ici...?....

           A consulter (en anglais, l'article est du 25 mars) :

    Caution: Middle East under construction

    Popular uprisings and internecine hostilities will lead to the redrawing of regional maps, which will be a far cry from those underlying the 1916 Sykes-Picot agreement and other accords

  • Propos présidentiels sur la Syrie : qui peut dire : "On n'envoie pas l'armée contre une population ?"...

            Nicolas Sarkozy, Président de la République française, a déclaré qu'il ne pouvait y avoir deux poids et deux mesures dans les réactions face aux troubles du monde arabo-musulman; et qu'il trouvait la situation en Syrie aussi inadmissible que celle qui prévaut en Lybie. Ajoutant au passage, et en substance, pour faire bon poids, qu'on n'envoyait pas des chars contre la foule, et qu'on ne lui tirait pas dessus.

             Fort bien : chacun jugera du bien-fondé, ou non, de ce propos, et des suites qu'il peut impliquer...

    Lire la suite