Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Propos va-t-en-guerre et boutefeux de BHL sur la Syrie : le sot périlleux...

        En une seule et même déclaration, qu'il a voulu mi-larmoyante, mi-théâtrale, BHL nous apprend à la fois qu'il est déçu par Hollande ("J'ai voté pour lui..."), ce dont on se fiche éperdument : de toutes façons, il n'est pas le premier - et il ne sera pas le dernier... - à se rendre compte qu'il s'est fait avoir.

        Mais aussi et surtout - et là on ne s'en fiche plus du tout, car "cet homme est dangereux", comme le disent les placards de police - il nous assène qu'il faut que ce soit la France, et un Français, qui prennent l'initiative de mettre à bas Bachar.

         Et, sur un ton comminatoire, qu'on le fasse maintenant. La Libye ne lui suffit plus, il veut mettre la Syrie à son tableau de chasse ! 

bhl,syrie,libye,iran,ben laden

En posant à Cannes, avec deux soldats syriens (?), BHL est bien en accord avec son action : quel meilleur endroit que cette capitale du film pour y faire son... cinéma ! 

        Il ne semble tout simplement pas se rendre compte que, la Syrie, c'est une autre paire de manche que la Libye : s'il a pu gesticuler à peu de frais, et se faire croire à lui-même qu'il existait, en "attaquant" le moulin à vent Khadafi, avec Bachar el Assad, c'est autre chose. Là, en Syrie, on a un pouvoir qui regroupe plusieurs minorités, certes, pas forcément d'accord entre elles sur tout, mais surtout désireuses de ne pas laisser une autre minorité, les radicaux sunnites, s'emparer d'un pouvoir que, depuis des lustres, ils n'ont pas. Et Assad est moins vieux, moins usé que Khadafi. Et, derrière lui, il a l'Iran, la Chine et la Russie. Ce n'est tout de même pas rien, et cela donne un tableau qui n'est nullement comparable à la situation libyenne !

        Souffler sur les braises, attiser le feu, pousser à la guerre, comme le fait BHL, est dramatique. N'exagérons rien : il serait probablerment excessif de parler de "troisième guerre mondiale", mais d'une grande guerre régionale, oui. Et le problème des déstabilisations, c'est qu'on sait quand elles commencent, mais qu'on ne sait jamais où, ni comment, elles s'arrêtent...

        Si Guillaume II et si les Français avaient su, en 14, auraient-ils, les uns et les autres, laissé se déclencher un conflit pour lequel ils sont partis "la fleur au fusil", "A Berlin !" ou "Nach Paris !" mais, dans l'esprit de tous, pour quatre ou cinq mois maximum, six tout au plus. On sait comment cela a fini...

        BHL n'en a cure. Il ne voit pas, ou il ne veut pas voir, que les "anti Assad" sont financés par les monarchies pétrolières sunnites du Golfe. Grandes conservatrices à l'intérieur, elles achètent leur paix politique - voire leur survie physique tout court ! - en payant grassement les islamistes radicaux (ne jamais oublier d'où vient un Ben Laden...). Renverser Assad, pour mettre à la place un régime islamiste dur, charia à la clé, et titiller ainsi l'ours de l'Iran chiite, c'est aberrant et dangereux.

        Il y eut un temps où la France travailla pour le Roi de Prusse. Aujourd'hui, BHL veut la faire travailler pour le roi d'Arabie et ses compères; les monarques pétroliers du Golfe, grands financeurs et grands pourvoyeurs devant l'Eternel du terrorisme islamique ! Au moins l'Iran, réputé excessif, fou, dangereux et tout ce que l'on voudra, n'exporte pas de terrorisme. Les monarchies pétrolières du golfe, réputées pacifiques, raisonnables et grandes amies de l'Occident (?), si. A coup de milliards versés aux islamistes purs et durs. Il conviendrait de voir les choses comme elles sont.

        Prétendre faire le jeu de ces monarchies qui sont l'une des causes principales du terrorisme islamiste, il faut le faire ! Il faut l'oser : BHL l'ose. 

        Il a entamé une sorte de danse du scalp autour d'un énorme baril de poudre, et jette sur lui des allumettes enflammées : cet homme est dangereux.

        La Folie est grande, et BHL est son prophète ! 

bhl,syrie,libye,iran,ben laden 

Commentaires

  • Après la Libye et après BHL, c'est maintenant au tour de
    l'ancien président Nicolas Sarkozy de faire des siennes avec
    la Syrie.

    François Hollande n'est sans doute pas parfait, et sans doute
    suscitera-t-il certaines déceptions dans l'exercice de son
    mandat, mais au moins, grâce à lui, nous n'avons pas encore
    déclaré unilatéralement la guerre à la Syrie, comme Nicolas
    Sarkozy se serait apprêté à le faire, en dépit des vétos russes
    et chinois et avec l'Iran en ligne de mire, si celui-ci avait été
    réélu, selon ses propres déclarations.

    Au moins avons nous échappé à ce genre d'ineptie, une de
    plus.

  • Nos commentaires ont disparu.C'est dommage.

    il eut été utile d'aviser les commentateurs de la suppression
    avec une petite explication.

  • En effet, Machin, je l'avais constaté il y a quelques jours déjà et voilà, j'en ai conclu qu'ils n'avaient pas été de goût du site.
    Que faire?

  • Depuis le début de l'après-midi, impossible de poster depuis ma machine ; en sus des commentaires effacés sans avertissement
    à l'heure où l'on demande une participation aux frais , beaucoup de choses à revoir dans le fonctionnement
    JLF

  • A tous : il y a bien eu suppression d'une page entière de "Commentaires" (25 par "page", tout de même...), mais, contrairement à ce que craint Hélène Richard Favre ce n'est absolument pas parce qu'ils n'étaient pas du goût du site : les commentateurs et commentatrices apprécient la liberté de ton qui règne sur ce Blog, et en profitent allègrement tous les jours, pour le plus grand bonheur de tous. Jean-Louis Faure, pour sa part, signale qu'il n'a pas pu "poster depuis sa machine" : cela nous arrive aussi à nous, assez souvent, et cela fait partie de mystères qui nous échappent totalement, et sur lesquels nous n'avons pas de prise. "Ca ne passe pas", pendant quelques heures, et puis "ça passe". Le premier qui comprend le dit à l'autre.....
    Là où Machin à raison, c'est que nous aurions dû le signaler, en toute simplicité, hier matin. Quant à Jean-Louis Faure, qu'il sache qu'aucun hébergeur n'est parfait. Tel autre, si nous changions, nous proposerait un service meilleur sur tel point, mais plus telle ou telle fonctionnalité : alors, comme dit Hélène Richard Favre, que faire ? Elle voit bien, pourtant, que sur notre page Facebook, où elle publie des liens régulièrement, ils ne disparaissent pas...
    Voilà, les choses ont été dites. Si on n'en garde que le bon côté, cette malencontreuse affaire montre votre attachement aux Commentaires et à la vie du Blog, et cela est extrêmement positif. Continuez donc à commenter, autant qu'il vous plaira, et si d'aventure un tel problème se reproduisait nous en avertirions cette fois tout de suite...

  • Mille mercis de ces explications! Elles rassurent autant qu'elles font plaisir et confirment, certes, les aléas normaux (?) des nouvelles technologies.

    Bien à vous,
    HRF

  • Moi aussi, comme Jean-Louis Faure, il m'est arrivé d'attendre presque la journée pour qu'enfin mon commentaire "passe" : il faut reconnaître que c'est particulièrement énervant...
    Ceci dit, Machin a raison : s'il y a un "hic", le mieux est de le signaler tout de suite, et maintenant que vous en avez parlé, je comprends, moi aussi, pouquoi mon commentaire a "sauté" : je me demandais pourquoi vous aviez enlevé celui-là et pas les autres, et j'avoue que j'étais perplexe...
    Bon, pour conclure, je pense comme Hélène Richard Favre, et vous remercie de ces explications. Vous en serez quittes pour recevoir, à nouveau, de temps en temps, mes impressions !...

  • Bonjour tout le monde.

    Merci au webmaistre pour l'info.

    A mon avis,il faut trouver une sorte de milieu
    entre la pertinence des infos/commentaires
    et les generalisations violentes.

    Par exemple,pour BHL,citer sa religion n' aucun sens pour
    cette simple raison que BHL n'a aucune religion au sens
    du terme de religion.Il s'en reclame,mais il n'en n' est pas puisque il n'a aucune pratique/culture religieuse.

    L'avantage de ce blog etant le fait que nous nous retrouvons entre personnes qui ont fait leur deuil de la rippoublikke.

    Nous savons que il n'y a rien a esperer des clowns qui nous president.

    De plus,de par notre connaissance ,notre sensation
    et notre intuition de notre pays qui nous a ete confié
    par nos ascendants ,nous savons que seule la phase Royalisante pourra nous sauver,c'est a dire restaurer
    notre Francité qui est restée omniprésente en sous-couche.

    Cette Francité immémoriale est historiquement attachée
    a la religion construite ici meme depuis 2000 ans.

    Apres la fracture de 1962,nous devrons reconstruire le lien

  • A propos ,le 21 Janvier 2013 sera un lundi.

    Ce sera le 220eme anniversaire de l'assassinat
    du dernier Roi de France de la continuité royale.

    Cette date ne sert pas que a celebrer la mort du Roi,
    mais aussi celle de toutes les victimes civiles et militaires
    de la barbarie ripoublikaine,gigantesque repetition
    des drames genocidaires des 2 siecles suivants.

    Le Blog annonce regulierement les celebrations a l'avance.

    Je crois que une initiative serait bien venue pour encourager
    a plus de participation pendant cette semaine de commémoration.

    A savoir depuis le Samedi 19 janvier jusqu'au Dimanche 27 janvier 2013.

  • (A Machin) Bien noté votre demande/suggestion. En effet, comme d'habitude, nous annoncerons dès la mi-décembre les manifestations dU 220ème anniversaire de ce que Prosper de Barante appelait, à juste titre, "l'acte le plus terriblement religieux de notre histoire". Mais, il ne faut pas se contenter de l'habitude : toute suggestion positive, en vue d'une ou plusieurs actions, "sans nostalgie ni folklore" (comme le disait Pierre Debray) seront reçues, et repercutées, avec plaisir....

  • Arretons maintenant avec cette histoire des commentaires perdus ! On ne va pas faire un foin pour une simple erreur de manipulation (l'erreur est humaine et sur ce blog elle est rarissime) ... Moi aussi, mes commentaires ont été effacés et je comprends que ça agace. Mais, bon, notre prose n'est pas immortelle ! Et c'est insignifiant comparé à tout l'apport du blog ! Cela dit, je trouve normal de le soutenir par une participation, surtout si elle est modeste, comme c'st le cas. En plus, c'est facultatif. Moi, je participe de bon coeur !

Les commentaires sont fermés.