Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

libye

  • Propos va-t-en-guerre et boutefeux de BHL sur la Syrie : le sot périlleux...

            En une seule et même déclaration, qu'il a voulu mi-larmoyante, mi-théâtrale, BHL nous apprend à la fois qu'il est déçu par Hollande ("J'ai voté pour lui..."), ce dont on se fiche éperdument : de toutes façons, il n'est pas le premier - et il ne sera pas le dernier... - à se rendre compte qu'il s'est fait avoir.

            Mais aussi et surtout - et là on ne s'en fiche plus du tout, car "cet homme est dangereux", comme le disent les placards de police - il nous assène qu'il faut que ce soit la France, et un Français, qui prennent l'initiative de mettre à bas Bachar.

             Et, sur un ton comminatoire, qu'on le fasse maintenant. La Libye ne lui suffit plus, il veut mettre la Syrie à son tableau de chasse ! 

    bhl,syrie,libye,iran,ben laden

    En posant à Cannes, avec deux soldats syriens (?), BHL est bien en accord avec son action : quel meilleur endroit que cette capitale du film pour y faire son... cinéma ! 

    Lire la suite

  • Entretien (!) Poutine/Hollande sur la Syrie : quand le bon sens répond à l'idéologie pure.....

    poutine hollande.jpg        Avez-vous vu ce qui s'est passé en Irak, en Libye ? Est-ce "bien" ? Est-ce cela que l'on voulait ?.....

           Voici deux ou trois choses du plus élémentaire bon sens que Vladimir Poutine a dites à ce boutefeux de Hollande qui - si l'un de ses ministres parle de réduire encore les crédits militaires, vieille habitude chez les socialistes... - lâche tout de go l'aberration effarante qu'une intervention est possible en Syrie, mais évidemment sous mandat de l'Onu !...

    Lire la suite

  • Le point de vue d’un spécialiste : La Libye, de la dictature à l’anarchie

            Ce point de vue est celui de Pascal NARI, dont nous lisions, déjà, les analyses, remarquablement informées et toujours pertinentes, il y a des années, dans Aspects de la France. Les Provençaux qui lisent lafautearousseau, et quelques autres, se souviendront qu’il fut, aussi, invité par l’Union Royaliste Provençale, à prendre la parole au Rassemblement Royaliste des Baux de Provence, non plus sous son nom de plume, mais sous le sien propre, et ils n’auront pas oublié sa connaissance approfondie des questions touchant au monde islamique et, corrélativement, à l’immigration en France et en Europe. Sa compétence, son expérience personnelle, riche et étendue, son érudition et sa sagesse en faisaient un intervenant réellement qualifié.

            Voici que, dans le numéro 2833 d’Action française 2000, nous lisons, de lui, un article qui fait le point sur l’évolution de la situation en Libye. Sa conclusion : « Quel immense gâchis », confirme la position que nous avons prise, ici-même, sur les prétendus printemps arabes et sur l’absurde politique que la France y a menée et qu’elle poursuit, d’ailleurs, contre tout réalisme, en Syrie.

            Nous publions ces lignes éclairantes. Ce nous est, aussi, l’occasion de saluer et de rendre hommage à Pascal NARI et à la qualité de  ses travaux.

    Lire la suite

  • « En Libye le lion est mort et, de partout, les chacals glapissent »...

    libye,otan,khadafi        Lecteur fidèle de notre Blog, Saint Plaix s'est entretenu avec le Prince Sixte Henri de Bourbon Parme sur les récents évènements de Libye, le 23 octobre dernier, et nous communique la teneur des propos du Prince, en réponse à ses questions.

            C'est par la formule que nous avons choisie comme titre de cette note que le Prince a conclu l’entretien, à propos de l’affaire libyenne...

            On n'est bien sûr pas obligé d'approuver tous les propos tenus par le Prince, ni de les faire forcément siens, mais il s'agit là d'un point de vue qu'il est intéressant de connaître, et dont il faut bien admettre qu'il va à contre-courant d'un certain matraquage médiatique qui a, en effet, sévi ces derniers temps....

            Rappelons que le Prince Sixte s'est rendu par deux fois au Rassemblement Royaliste des Baux-de-Provence, et qu'il a également accepté, une autre fois, de présider, et d'animer, un repas de section de la Fédération Royaliste Provençale à Marseille...

    Lire la suite

  • Les "printemps arabes" ? Les réponses des faits aux nuées de BHL et Compagnie...

            La Charia comme seule source du droit décidée en Libye, avant même les élections; les islamistes en tête en Tunisie; 100.000 copte ayant fui l'Egypte durant ces dernières semaines....

            C'est beau, un BHL flamboyant, genre La liberté guidant le peuple de Delacroix. Sauf que c'est ridicule, comme le tableau lui-même, et que cela vient buter sur les faits qui, eux sont têtus. Il n'y aura pas de démocratie arabe, ni en Libye, ni en Tunisie, ni en Egypte ni ailleurs (en Syrie, par exemple...). Même si les dirigeants d'avant ne valaient pas grand'chose, les billevesées de BHL et consorts ont leur réponse : ce sera charia partout et pour tous, et pays vidés de leurs premiers habitants.

            Pour l'Irak, c'était déjà bien avancé, pour d'autres raisons; pour la Syrie, les gens qui savent sont très inquiets...

            On l'a déjà dit ailleurs : pseudo "printemps arabes", vrais hivers pour les autochtones, et la vraie liberté.... 

    LIBYE CNT CHARIA MUSTAPHA ABDELJALIL.jpg

    Mustapha Abdeljalil, membre éminent du CNT-cher-à-BHL annonce la charia avant même toute élection "démocratique" (!). Il y en a qui appellent cela "printemps arabe" !.... 

    Lire la suite

  • Plus d’un million par jour ! Très chère « guerre » de Libye…

            Dans les engagements actuels extérieurs de l'Armée française, le pire reste, évidemment, la perte de nos soldats, dont certains ont peut-être, d’ailleurs, été tués - en Afghanistan - par des « français de plastique », comme nous en avons déjà fait la remarque ici-même…

            Cependant, on peut s’interroger aussi, en ces temps de dettes et de déficits incalculables, sur l'aspect matériel des choses. Et, pour ne parler que de la Libye, revenir sur l’urgence qu’il y avait – et qu’il continue, semble-t-il, à y avoir… - à dépenser tant d’argent pour quelque chose qui ne nous concerne pas directement. Ou, si cela nous concerne, qu’on nous dise carrément, et – surtout – clairement, en quoi cela nous concerne, qu'est-ce que nous cherchons là-bas et quels sont nos objectifs concrets….

            Sommes-nous donc si riches ? En 80 jours d'opérations, le coût de la guerre se montait déjà - fin juin - à 87 millions d'euros (coût des primes attribuées aux personnels envoyés sur place, et consommation des munitions : un missile de dernière génération Scalp coûte 500.000 à 800.000 euros l'unité, tandis que l'heure de vol d'un Rafale est évaluée à 13.000 euros).

            C’était à lire dans Le Parisien, du lundi 20 juin :

    http://www.leparisien.fr/intervention-libye/la-lourde-addition-pour-la-france-de-la-guerre-en-libye-20-06-2011-1500491.php

            Ou à écouter sur France info, qui le disait dès le 22 mars (les chiffres diffèrent : pour France info, l'heure de Rafale n'est pas à 13.000 euros mais à... 40.000 !...)

    http://www.france-info.com/chroniques-tout-info-tout-eco-2011-03-22-guerre-en-libye-le-cout-pour-la-france-523551-81-149.html

    PS : on apprenait hier, mardi 5 juillet, de la bouche même de Gérard Longuet, que les parachutages d'armes aux "anti Khadafi" étaient interrompus : c'est toujours ça de pris, et c'est au moins "un" délire dans "le" délire, qui s'arrête..... Le ministre a confirmé le chiffre d'un million par jour pour le coût de cette "guerre" (!) et a espéré qu'elle s'achève le 12 juillet...

  • Tunisie, Egypte, Libye : mirage et châteaux de sable, par Gilles Varange

           Cet article de Gilles Varange est paru dans le numéro 24 de La Nouvelle Revue Universelle. Nous le publions, ici, tout simplement parce que, outre la pertinence de ses analyses, il exprime exactement notre position sur le sujet...

            Est-ce bon ou mauvais pour nous ? Si c’est mauvais, comment en corriger les effets négatifs ? Si c’est bon, comment en amplifier les aspects positifs ? Ces questions élémentaires face aux événements qui secouent depuis un bon trimestre l’Afrique du Nord et une partie du monde arabe, il ne faut compter ni sur nos médias ni sur nos responsables politiques pour les poser. Il serait incongru sinon condamnable de les formuler. 

    tunisie,egypte,libye 

    Lire la suite

  • Une journaliste française proprement mouchée par un ministre tunisien

    Du lundi au vendredi matin, un peu avant 8h00, l’ultra gaucharde Pascale Clark dispose de cinq minutes sur France Inter pour interroger une personnalité de son choix.

     

    Volontiers méprisante et arrogante, traitant souvent ses invités comme des minables, faisant preuve d’un manque d’objectivité scandaleux, elle se sert systématiquement de son intervention pour promouvoir ses opinions.

     

    Heureusement, il arrive qu’elle trouve à qui parler (récemment Jean-Luc Mélenchon a su la remettre à sa place et Robert Ménard l’a traitée en direct de « faux cul »).

     

    Ce matin, avec la plus grande courtoisie, c’est M. Mouldi Kefi, ministre tunisien des Affaires étrangères qui lui a rivé son clou.

     

    Pascale Clark lui ayant dit que, contrairement à la Tunisie qui a accueilli des milliers de Libyens fuyant leur pays, la France rejette les malheureux Tunisiens, pourtant porteurs d’un visa temporaire accordé par l’Italie, réponse du ministre : « Quand même, madame, ce n’est pas le même cas. Les Libyens fuient des bombardements, un massacre organisé. Les Tunisiens qui viennent ici fuient leur pays au lendemain du recouvrement de la liberté, à la recherche d’un eldorado »

     

    La Clark qui aime bien harceler ses interlocuteurs en est restée sans voix et n’a rien rajouté sur ce sujet.

    tunisie,libye,pascale clark,melenchon,menard

  • D'accord avec... Jacques Attali : "En Libye, il ne faut surtout pas armer des groupes incertains...

           C'est en page 138 de L'Express du 20 avril (n° 3120), en conclusion d'un article de bon sens, Le dentifrice et le tube : 

           "...Mais c'est oublier les leçons du passé : en Afghanistan, les armes données par Washington aux taliban pour les aider dans leur combat contre Moscou se sont retournées contre les américains dès les troupes soviétiques vaincues. Déjà, on voit accourir en Libye, des deux côtés, des combattants volontaires dont le seul intérêt est de se procurer des armes et de s'aguerrir pour d'autres luttes. 

    attali,libye,afghanistan,bhl,kadhafi

    Ô, mânes de Richelieu !....

    Lire la suite