Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

kadhafi

  • D'accord avec... Jacques Attali : "En Libye, il ne faut surtout pas armer des groupes incertains...

           C'est en page 138 de L'Express du 20 avril (n° 3120), en conclusion d'un article de bon sens, Le dentifrice et le tube : 

           "...Mais c'est oublier les leçons du passé : en Afghanistan, les armes données par Washington aux taliban pour les aider dans leur combat contre Moscou se sont retournées contre les américains dès les troupes soviétiques vaincues. Déjà, on voit accourir en Libye, des deux côtés, des combattants volontaires dont le seul intérêt est de se procurer des armes et de s'aguerrir pour d'autres luttes. 

    attali,libye,afghanistan,bhl,kadhafi

    Ô, mânes de Richelieu !....

    Lire la suite

  • "Frapper" la Lybie ? D'accord avec... Patrice de Plunkett.....

            Lu sur son Blog, le vendredi 18 mars, sous le titre :

            Une guerre "occidentale" en Lybie : avec quels objectifs ?... et dans quels intérêts ?

            La Lybie n'est pas un "pays" : c'est une confédération de clans, soumise à leurs alliances ou à leurs ruptures. D'où la possibilité d'une scission.

    kadhafi,lybie,pétrole,sarkozy

    Certes, il ne s'agirait que de frappes aériennes et pas d'une intervention terrestre, comme en Irak, dont le lamentable fiasco devrait malgré tout faire réfléchir et inciter à la plus extrême prudence : intervenir pour "quoi" ? pour mettre qui, et quoi, à la place ?...

    Lire la suite

  • Kadhafi à Paris: ceux qui critiquent ne sont-ils pas à côté de la plaque?.....

              Poursuivant son dessein d'Union Méditerranéenne, qui bien évidemment ne pourrait pas se faire sans la Lybie, Nicolas Sarkozy reçoit donc le numéro un Lybien à Paris. D'importants contrats économiques (ce qui ne se refuse pas....) sont également au menu du voyage. 

              De leur côté, un certain nombre de responsables politiques ou de personnalités se scandalisent (au pire) ou s'offusquent (au mieux) de la venue du responsable Lybien. Et pas seulement à gauche.

              Et nous sortent tous les arguments qu'ils peuvent, en occultant finalement ce qui nous paraît malgré tout l'essentiel: la défense et la promotion de nos intérêts économiques, politiques, diplomatiques etc....

    Lire la suite