mardi, 11 décembre 2012

D'accord avec... Patrice de Plunkett : Najat Vallaud-Belkacem glose sur l'UMP; c'est l'arrogance parlant du néant.

 ( Note du 27 novembre du Blog de Patrice de Plunkett ) 


Najat Vallaud-Belkacem semble persuadée d'avoir le sens de la formule. Sur Canal+, ce matin, à propos de l'UMP en proie au néant, elle s'est crue autorisée à dire : "les Français détestent deux choses en politique : l'absence de transparence et l'absence d'idées, et l'UMP réussit ce pari fou de cumuler les deux." La phrase était inopportune, venant d'un gouvernement qui ne sait visiblement plus quoi faire en général (absence d'idées), et qui fourgue sans aucun débat (absence de transparence) des décisions redoutables ou indéfendables : le sabordage du code civil ou Notre-Dame-des-Landes.

Au chapitre de l'absence de transparence, chaque matin qui se lève apporte d'ailleurs un fait nouveau. Par exemple le second cadeau – en six mois – d'1,2 million d'euros aux révolutionnaires syriens, décision prise elle aussi sans débat...*

Paris fait des économies sur tout, sauf sur les erreurs géopolitiques. Et sauf sur l'arrogance.

Commentaires

C'est l'hôpital qui se fou de la charité.....

Écrit par : Françoise Di Giovanni | mardi, 11 décembre 2012

Répondre à ce commentaire

Najat Vallaud-Belkacem ministre des droits de la femme et porte parole du gouvernement, a comme conseillère une certaine Caroline de Haas adepte de la théorie du"gender" dont une des théoriciennes, Monique Wittig, déclare très sérieusement qu'il faut "détruire politiquement, philosophiquement et symboliquement les catégories d'"homme" et de "femme", car de telles catégories sont intrinsèquement "normatives et aliénantes".
Il n'y a pas de sexe, ajoute-t-elle, c'est l'oppression qui crée le sexe et non l'inverse (......)Pour nous, il ne peut plus y avoir de femme ni d'homme (.....) En tant que catégories de pensées et de langage, ils doivent disparaître politiquement, économiquement, idéologiquement". Après certains diront que c'est nous les facistes!

Écrit par : Thulé | mardi, 11 décembre 2012

Répondre à ce commentaire

Madame (ou monsieur!) N.V.B. n'est certainement pas à sa place dans son ministère "des droits de la femme et porte parole du gouvernement" et devrait chercher dans quel "genre" il faut la (le)classer... Ils ont beaucoup de temps à perdre dans ce nouveau gouvernement pour pervertir dans tous les angles nos contemporains.Décadence générale...

Écrit par : Jean ASSINO | jeudi, 13 décembre 2012

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire