Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

najat vallaud-belkacem

  • Drôles de dames, drôles de drames au PS, où "l'entrisme" royaliste, d'origine immigrée, se poursuit

            En soi l'affaire ne mériterait ni qu'on la rélève ni - et encore moins - qu'on la commente : Ségolène Royal, qui peine à se remettre après ses "KO debout" à répétition, n'a rien trouvé de mieux, durant ces derneirs mois, que de dresser - dans Le Point - un portrait peu flatteur de celle qui qui fut, pourtant, l'une de ses porte-paroles en 2007 : Najat Vallaud-Belkacem (1).

            Après moult propos peu amènes, l'ex madone des sondages lance sa perfidie (in cauda venenum) : "...Elle s'appellerait Claudine Dupont, elle en serait peut-être pas là... Elle doit assumer son identité et en être fière. Elle doit accepter d'être là pour ça...". Ambiance...

    Lire la suite

  • D'accord avec... Patrice de Plunkett : Najat Vallaud-Belkacem glose sur l'UMP; c'est l'arrogance parlant du néant

     ( Note du 27 novembre du Blog de Patrice de Plunkett ) 


    Najat Vallaud-Belkacem semble persuadée d'avoir le sens de la formule. Sur Canal+, ce matin, à propos de l'UMP en proie au néant, elle s'est crue autorisée à dire : "les Français détestent deux choses en politique : l'absence de transparence et l'absence d'idées, et l'UMP réussit ce pari fou de cumuler les deux." La phrase était inopportune, venant d'un gouvernement qui ne sait visiblement plus quoi faire en général (absence d'idées), et qui fourgue sans aucun débat (absence de transparence) des décisions redoutables ou indéfendables : le sabordage du code civil ou Notre-Dame-des-Landes.

    Au chapitre de l'absence de transparence, chaque matin qui se lève apporte d'ailleurs un fait nouveau. Par exemple le second cadeau – en six mois – d'1,2 million d'euros aux révolutionnaires syriens, décision prise elle aussi sans débat...

    Paris fait des économies sur tout, sauf sur les erreurs géopolitiques. Et sauf sur l'arrogance.