Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Dangereuse escalade en Syrie : de l'urgence de supprimer l'Otan, et d'apprendre l'Histoire à Alain Juppé......

        Un avion turc abattu par la Syrie.... Violait-il, ou non, l'espace aérien syrien ? Bien évidemment, les deux parties prétendent chacune le contraire... : on sera vite fixé, mais ce qui ne laisse pas d'inquiéter, c'est que, immédiatement, des voix se sont élevées, en Turquie, pour réclamer, au nom d'un alinéa du Traité de l'OTAN, l'intervention de l'ensemble de l'Organisation contre la Syrie.

        Ce qui reviendrait, pour la France, à être impliquée mécaniquement dans un conflit qui ne la concerne en rien, directement.... 

juppé,syrie,otan,turquie,carnot,genocide vendéen 

        On peut réfléchir, à cette occasion, à la question suivante : l'Otan a été créée, à l'époque, pour parer à la menace bien réelle de l'URSS, et dans l'hypothèse tout à fait crédible, alors, d'une tentative de conquête militaire de l'Europe de l'Ouest par les blindés du Pacte de Varsovie. 23 ans après l'effondrement du marxisme-léninisme, qui a proposé la moindre justification au maintien d'une Organisation créée, sinon pour le combattre, du moins pour se défendre contre l'agression programmée de ce Système, heureusement disparu aujourd'hui ?....

        Deuxième chose : Juppé est passé sur France info, pour expliquer doctement que le régime Syrien n'avait plus droit à l'existence. Et de citer les crimes commis par Assad contre le peuple, etceteri, etcetera... 

        Évidemment, bien loin de nous l'idée de "blanchir" le régime d'Assad, ni de le considérer comme un quelconque modèle, dans un quelconque domaine. Pourtant, si l'on observe l'Histoire, et au risque d'en choquer quelques uns, il a encore de la marge, le régime d'Assad : il n'a pas encore tanné de peaux humaines; il n'a pas encore jeté vivants des hommes et des femmes, des vieillards et des enfants , dans des fours chauffés à blanc...

        Certes, ce qu'il fait est assez "énergique", dirons-nous, mais, comparés à d'autres régimes qui, selon Juppé, semblent avoir "le droit de vivre", répétons-le, il a encore de la marge. Juppé, c'est curieux, semble avoir oublié les grands ancêtres de la Révolution, les Carnot et Robespierre, qui ont ordonné le Génocide vendéen - toujours "ignoré" et nié aujourd'hui - ainsi que les Amey ou Turreau qui l'ont froidement accompli. Pourtant, il semble bien que, pour Juppé, la République idéologique française, héritière directe de ces grands ancêtres - ou l'on n'y comprend plus rien... - semble bien avoir le droit de vivre ?

        N'est-ce pas étrange ?....

Commentaires

  • Sur ce sujet la désinformation est la règle, dans des proportions jamais atteintes jusqu'ici. Ainsi tous les massacres commis à Homs, à Houleh, et dans 4 autres villes ont été dans un premier temps attribués sans preuve au régime baassiste, pour sombrer dans un silence épais lorsque le régime a donné des preuves qu'ils avaient été commis par les rebelles qui sont essentiellement des islamistes. Au sujet de l'avion turc abattu, vous avez une idée de la propagande en vous posant la question de savoir comment il a été abattu: avec un missile ou par la DCA? Les médias ne répondent pas à cette question. Si c'est la DCA, il est absolument impossible que ce soit au dessus des eaux internationales que l'avion a été descendu. En fait le but recherché est, à travers la Syrie, de nuire à l'Iran et derrière ce pays, à la Russie qui défend le principe de l'indépendance des nations. Non seulement une guerre déclenchée sur ces bases ne nous concernerait pas, mais elle serait diamétralement opposée à nos intérêts. Que deviendrait notre soutien à l'armée française si elle était impliquée dans un tel conflit?

  • Concernant l'implication recherchée de l'OTAN, il n'y a pas d'action "mécanique". Il suffit de relire le texte du traité et moins s'en remettre aux avis des soi-disant spécialistes de la presse.

    D'autre part le relevé des trajectoires du Phantom turc laisse penser qu'il était en mission de collecte (sans doute électronique) parallèlement à la côte au nord de Lattaquié.
    A noter que le Hatay (ancien sandjak d'Alexandrette) est revendiqué par la Syrie depuis la fin du mandat SDN et qu'il est en Syrie sur les cartes scolaires (ceci pour comprendre la propagande intérieure du régime baassiste).

    Il n'y aura pas de guerre nous impliquant, s'il y a un agresseur c'est la Turquie ; sa mission est loupée.

  • pas confiance du tout en ces Turcs . Méfions nous des dirigeants qui sont à mon sens des dangereux personnages .
    Faisons une grande armée d'Europe ca oui , mais au diable l'Otan et les Etats unis d'amérique . le cas Juppé !!! pffffffffff
    drôle de Monsieur .

  • La réintégration de la France au sein de l'OTAN et sa nouvelle politique de la canonière, la déstabilisation des pays arabes de l'arc méditerranéen, l'isolement de la Syrie et de l'Iran.
    A qui profite le crime? Qui demeure aujourd'hui étrangement silencieux pendant que d'autres font leur sale boulot? Qui s'abrite derrière l'OTAN et refuse d'appliquer les résolutions de l'ONU qui le concernent?

  • J'étais au dernier Café politique, à Marseille. Je suis bien d'accord avec Antiquus : sur ce sujet, "la désinformation est la règle, dans des proportions jamais atteintes jusqu'ici". Annie Laurent nous le faisait remarquer : dès le début des "troubles" en Syrie, l'unanimité anti-Assad a été immédiate et sans nuance. Curieux, non ? Ce qui ne veut bien sûr pas dire qu'Assad soit un saint (il y en a du reste fort peu, dans la région, à mon très humble avis) mais cela signifie que la manipulation tourne à plein régime.... Méfiance, prudence, sachons garder notre sang-froid, sachons "raison garder"....

  • Academos est en quelque sorte incorrigible.
    Assad, dit-il, n'est pas un saint; ce qui n'est pas un scoop.
    Mais il ne peut se retenir d'ajouter : "il y en a du reste fort peu, dans la région, à mon très humble avis".
    Croit-il donc qu'il y en ait jamais eu beaucoup ailleurs ?

  • Il faut informer nos démocrates "patentés", IL N'Y A PAS de PETROLE en SYRIE, donc inutile d'intervenir dans une querelle entre Musulmans CHIITES (ALAOUITES) Syriens et SUNNITES ( Turquie, Arabie séoudite..)
    De plus comment intervenir alors que le budget des armées ne cesse de régresser

  • vous faites bien de remettre l'OTAN en cause qui, bien que sans objet maintenant, entretient une mécanique d'alliances qui rappelle celles de l'Europe de 1914. Elle conduisit tout le monde là où personne ne voulait aller.

  • Selon BBC News, l'avion est parti de la base anatolienne d'Erhac vendredi dernier en direction de Chypre ; il a viré à l'extrémité Nord-est de l'île en direction du Hatay turc. A partir de là on pense qu'il a fait un aller-retour devant la côte syrienne et c'est au moment où il répétait cette manoeuvre en virant au nord d'Antakya qu'il a été fixé par les radars syriens et allumé ensuite dans une manoeuvre d'évitement par virement de bord du mauvais côté (à gauche).

    La trajectoire est reconstituée ci-dessous :
    http://i43.servimg.com/u/f43/11/63/41/65/turkey10.gif

  • merci lafautearousseau par ces temps maussades votre lettre permet de respirer la liberté;bonne semaine et aussi à tous vos lecteurs

  • @antiquus
    « … la désinformation est la règle, dans des proportions jamais atteintes jusqu'ici … »
    Hélas non ; nous avons connu bien pire à l’échelle de la planète ; et pour faire une liste non exhaustive, de mémoire : la maternité de Timisoara, la maternité de Koweit City, l’Irak 4ème armée du monde, les armes de destructions massives de Saddam Hussein, les 6.000 morts de Bengazi, les colonnes de blindés de Kadhafi fonçant vers Bengazi. Il faudrait affiner, ce n’est qu’un échantillon.
    Mais le chef d’oeuvre sur la Syrie reste sans conteste, et loin devant, toutes catégories, le plateau de France 24 avec Vanessa Burgraff, insatiable dans son délire, quelque soient ses invités. Et l’incontournable unique source : l’ « Observatoire syrien des droits de l’Homme » (OSDH) ; une ONG basée à Londres, financée par des forces appartenant au camp de la rébellion.
    La seule question à laquelle je n’ai pas de réponse, comment fonctionne la cervelle de journalistes qui pataugent du matin au soir dans des affabulations, censés fournir une information juste et vérifiée.
    L’objectif n’est plus un mystère, les pétromonarchies sunnites veulent détruire un soutien de l’Iran. Et mme Clinton est directement partie prenante aux côtés de Ryaddh. Ce qui est inacceptable est que le maire de Bordeaux ait calé son discours sur celui de Washington.
    Et puisque la causerie de mme Annie Laurent est citée, j’ai retenu une clé qu’elle nous a livrée, la conclusion des prêches à travers le royaume d’Arabie Séoudite, depuis que les troubles ont commencé en Syrie « … qu’Allah nous aide à nous débarrasser d’Assad … ». Le programme est public !

  • Etrange gaulliste que ce JUPPE, par ailleurs criminel de guerre en Libye et inusable donneur de leçons, qui réintègre l'OTAN avec enthousiasme. Combien est-il payé par la CIA, ce clown triste, ce polichinelle sentencieux ?

  • Pour ce qui concerne l'OTAN, ceux qui auraient voté Nicolas
    Sarkozy sont mal placés pour donner des leçons.

    Pour ce qui concerne la Turquie, elle reconnaît elle-même avoir
    violé l'espace aérien syrien.

Les commentaires sont fermés.