UA-147560259-1 UA-147538561-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

La Syrie et la France (III/III), par Champsaur

syrieUn petit tour par les media …

Les professionnels de l’information ne peuvent qu’être scandalisés par le traitement de la crise, par les organes français en particulier. Mais cette débauche d’intoxications de masse, conduit à réfléchir à ce qu’est devenue la technologie des réseaux et du multimédia, en tant qu’arme de guerre. Agissant selon la technique de la saturation, une « information » que l’on veut utiliser pour conduire la foule est diffusée massivement sans discrimination. Pire, l’illusion est totale quand elle fait l’objet de « débats » conduits par des gens de presse, eux mêmes sans réelles connaissances du sujet (France 24, la voix de la France à l’étranger en est une caricature). Ce qui laisse perplexe : aucun enseignement n’est tiré par personne (journalistes, diplomates, militaires, simples citoyens …) depuis que ces moyens de diffusion du mensonge se sont perfectionnés. La liste s’allonge depuis l’hiver 1990 simplement, date des interventions massives des Etats Unis dans le monde arabo-musulman. Pour ne rappeler que les annonces les plus spectaculaires : Irak et sa 4ème armée du monde, les couveuses de la maternité de Koweit City, les armes de destruction massive de Saddam Hussein, les colonnes de blindés de Gaddafi fonçant vers Bengazi, les 6.000 morts de Bengazi.

syrieDans le cas présent de la Syrie on atteint un paroxysme. Le principe de toute opération psychologique tourne autour de trois éléments selon la doctrine américaine de la psywar: il s’agit d’occulter une part de la réalité, de déclencher des émotions et de fournir aux media ce qu’ils attendent. Ici l’émotion est un exutoire à la crise. Seul l’ONU donne régulièrement un nombre des tués, sans discrimination, et sans source indépendante sur le terrain, particulièrement sujet à caution car incapable de nous dire de quel côté sont les morts ... La conduite de Juppé fut particulièrement odieuse. Un groupe d’opposants autour de l’intellectuel Michel KILO, en voyage en France en Octobre 2011 ne fut pas reçu au Quai d’Orsay, et on lui refusa une conférence de presse au Centre d’accueil de la presse étrangère.

Avec amertume le professeur Frédéric PICHON note : « pas de printemps pour l’info ; L’Orient est définitivement trop compliqué pour les journalistes »...

Comme simple exemple nous donnons deux liens qui incitent à la prudence. Dans les deux cas le professeur Tahhan Bassam présente l’énorme avantage d’être syrien d’Alep, et opposant aux Assad. Son opinion est sans appel sur le comportement du gouvernement français.

http://www.agoravox.tv/actualites/international/article/interview-de-bassam-tahhan-sur-la-36152

http://www.agoravox.tv/actualites/international/article/gerard-de-villiers-et-bassam-36232

Quant au plateau de Taddei, il nous fournit ce qu’est le parfait travail d’intoxication d’une journaliste, en l’occurrence une certaine Florence Aubenas (bien connue et fière d’elle, forcément), face à un « grand », Gérard De Villiers.

Et jusqu’à aujourd’hui, intertitre du Figaro du 15 Septembre, censé couvrir les évènements depuis trois jours: « les Etats Unis piégés par une poignée de fanatiques anti-islam ». En oubliant sciemment que la détestation de la bannière étoilée est telle dans le monde arabo-musulman qu’il n‘y a aucune nécessité d’un montage très compliqué pour entrainer les foules à la bruler … 

Outre la perte de notre crédibilité, qui ne voit qu’avec la situation de l’islam en France, nous faisons totalement fausse route en accrochant notre politique étrangère à celle de la fédération de marchands des bords du Potomac. 

Champsaur 

syrie 

Commentaires

  • Remarquable résumé de Bassam Tahhan sur la Syrie. Interview dans Omma.com du 26 Septembre dernier.
    http://www.agoravox.tv/actualites/politique/article/bassam-tahhan-pourquoi-on-veut-36447

    Si l’on en croit le pitoyable laïus à l’ONU, il semble que not’ président a encore beaucoup de choses à apprendre.

  • Ce document dont les sources restent à vérifier mérite un sérieux examen :



    APPEL DE SŒUR AGNES MARIAM DE LA CROIX EN SYRIE
    >
    >

    A tous Mes Amis Chrétiens et à tous les Amis de la Paix entre les Peuples
    >

    Depuis des mois, en Syrie, les Chrétiens d’Orient sont gravement menacés par des terroristes islamistes étrangers et syriens utilisés par les puissances occidentales (pour des raisons économiques et géopolitiques) pour faire tomber le régime laïc. Avec, à terme, l’installation inéluctable d’un régime islamique basé sur la charia, comme en Libye aujourd’hui.
    >
    > Ils sont persécutés, assassinés, mutilés, victimes de tireurs embusqués encagoulés – comme tous ceux qui défendent leur pays, dans laquelle toutes les minorités avaient pu vivre jusqu’à présent en parfaite harmonie.
    >
    > Tous les journalistes indépendants - qui sont pratiquement les seuls à avoir enquêté sur place - ainsi que les habitants de ces régions où des bandes armées font régner la terreur, témoignent de cette situation, qui ne cesse d’empirer. Ils rapportent tous que même les anciens opposants du régime de Bachar-el-Assad, qui réclamaient une accélération des réformes politiques en cours, sont aujourd’hui derrière leur président pour défendre leur patrie contre l’agression étrangère et participent aux manifestations pacifiques qui rassemblent régulièrement un ou deux millions de personnes, notamment à Damas et à Alep. Ils ne cessent de réclamer plus de protection de la part de l’armée syrienne, décimée par les terroristes islamistes (notamment qataris), qui utilisent des armes lourdes fournies par l’étranger.

    Rappelons que la Syrie a généreusement accueilli deux millions de réfugiés irakiens, en majorité des minorités persécutées, comme les Chrétiens, et un demi-million de Palestiniens.
    >
    > Face à la propagande de guerre éhontée des théocraties obscurantistes et sanguinaires du Golfe (Qatar, Arabie Saoudite), et des pseudo organisations de droits de l’Homme, comme l’OSH (elle-même dirigée par les Frères Musulmans),propagande relayée par la quasi-totalité des media occidentaux – toutes tendances politiques et religieuses confondues -, Soeur Agnès-Mariam de la Croix, supérieure du monastère de Saint-Jacques l’Intercis à Qâra(Syrie) témoigne de la situation réelle sur son site que nous vous recommandons de visiter:
    >
    > www.maryakub.org

    Nous craignons fortement que cette communauté subisse le même sort que les moines de Tibéhirine enlevés et assassinés sauvagement par le GIA en Algérie en 1996 – la politique de chaos, de terreur et de massacres sauvages déployée actuellement en Syrie en notre nom étant tout à fait similaire.
    >
    > Le fait que le Saint-Siège ait récemment nommé un nouveau patriarche maronite, Mgr Boutros Béchara Raï, avec pour mission de défendre l’ensemble des chrétiens d’Orient, aussi bien face à l’extrémisme musulman que face aux projets états-uniens qui l’alimentent, a ranimé l’espoir dans cette communauté.
    >
    > Je vous remercie d’avoir eu la patience de lire cet appel, et de le faire suivre à vos contacts si vous le jugez pertinent.
    >
    > Si vous ne pouvez faire de don, si minime soit-il, des messages de solidarité à cette communauté l’aiderait à garder confiance et à poursuivre sa Résistance contre la Barbarie.
    >
    > Adresse mél:
    > deirmaryakub@gmail.com
    >
    > Bien fraternellement, et en vous souhaitant de bonnes fêtes


    >

    Texte intégral de l’Appel de Soeur Agnès-Mariam de la Croix
    >


    > « Monastère Saint Jacques l’Intercis Qâra – Syrie www.maryakub.org
    > deirmaryakub@gmail.com
    >
    >
    > « En cette veille de Noël, la Syrie où nous servons le Corps du Christ, est endeuillée par des évènements tragiques. Par-delà le tintamarre médiatique et le bruit de plus en plus grandissant des armes ce sont les civils, innocents, hommes, femmes, enfants et vieillards que Dieu a créé à Son Image et Ressemblance qui payent le prix du sang, de la détresse et de la disette. Comme toujours ce sont les pauvres qui sont les victimes de la folie des grands.

    Suite à une mission d’information avec des médias catholiques j’ai été amenée à visiter la ville de Homs et ses environs. J’ai été remuée au plus profond de ma conscience par la tragédie que vit la population civile, notamment les chrétiens. Ces derniers sont surtout concentrés dans les quartiers centraux de la ville qui sont devenus le repaire de bandes armées que personne jusqu’à présent n’a réussi à identifier.

    Toujours est-il que ces bandes imposent une loi martiale en vertu de laquelle les fonctionnaires qui rejoignent leur travail sont susceptibles de représailles, y inclus les enseignants dans les écoles publiques. De même les artisans, les vendeurs et même ceux qui ont une profession libérale sont la cible d’actes terroristes qui visent à paralyser la vie sociale.

    Les résultats de ces méthodes coercitives sont des plus terribles : chaque jour des innocents sont égorgés ou kidnappés. Des familles perdent ainsi le père, le fils ou le frère. Les veuves et les orphelins sont dans la nécessité. Ceux qui n’ont pas affronté le spectre de la mort doivent faire face à la séquestration forcée dans leurs domiciles où ils cherchent à survivre sans travail.

    Les maigres économies de ces familles s’amenuisent. La plupart sont d’un niveau moyen et en-deçà. Désormais la pénurie se fait ressentir en cet hiver qui s’annonce rigoureux. Le mazout fait cruellement défaut à beaucoup.

    De plus, une aide alimentaire et médicale de première nécessité devient une urgence. De retour à Qâra j’ai noté que les mêmes stratagèmes appliqués à Homs ou à Qusayr sont appliqués chez nous par les insurgés.

    D’un côté ils continuent à organiser des manifestations-studios pour les besoins médiatiques des chaînes mainstream (Al Jazeerah, Arabia, BBC, France 24 et relais) tandis qu’ils font régner la terreur dès la tombée de la nuit.

    Il est désormais interdit de circuler, sous peine de se faire abattre, après 18 heures à Qâra. Depuis une semaine trente hommes armés sont venus dans cinq camionnettes sur la place du village avec des marteaux compresseurs. Ils ont éventré la chausséeet, en toute impunité, ils ont sectionné les cables de téléphone et les ont traînés avec eux pour les jeter dans le désert. Depuis deux jours, les miliciens ont forcé l’école municipale et ils l’ont volée.

    Etant supérieure de l’antique monastère de Saint Jacques l’Intercis à Qâra, du diocèse grec-melkite catholique de Homs, Hama et Yabroud, et ayant vu de mes yeux l’immense souffrance de ces familles je lance un appel à nos amis et bienfaiteurs pour un projet urgent.
    >
    > Venir en aide aux familles syriennes sinistrées qui n’ont plus les moyens de subsister. Nous vous proposons d’adopter une ou plusieurs familles par mois. Voici ce que nous comptons faire. Acheter du mazout, acheter de l’alimentation de base. Distribuer aux familles.
    >
    > Prix du mazout : 18 LS le litre (0,3$).
    > Strict nécessaire pour une famille durant un mois : 150 litres.
    > Prix du mazout par famille pour un mois : 2700 LS (45$)
    > Portion alimentaire pour un mois : 55 $ (5kg de farine, 5 kg de riz, 5 kg de bourghol, 5 kg de lentilles, 10 kg de sucre, une bouteille d’huile d’olive, une bouteille d’huile végétale, une petite boite de graisse, 8 paquets de macaronis, une boite de confiture, des biscuits et divers)
    > Total prévu pour un mois par famille: 100 $
    >
    > Je demeure à votre disposition pour tout service utile pour ce projet si important dans les temps difficiles qu’affronte la population civile en des lieux de plus en plus nombreux, soumis à la loi martiale de ceux qui ont pour mission de déstabiliser la Syrie.
    >
    > Soeur Agnès-Mariam de la Croix»
    >

    Banque postale à Paris:
    > IBAN : FR74 2004 1000 0107 3466 3C02 047 BIC : PSSTFRPPPAR »

  • Merci DC, cette religieuse est bien connue dans le milieu qui s'informe sur les évènements de Syrie. Ce qu'elle dit dérange suffisament pour qu'elle soit systématiquement vilipendée, en France. Elle est même accusée très souvent d'être à la solde des services de renseignement syriens. Mais il se trouve que ce qu'elle dit, est la sordide réalité ...

Les commentaires sont fermés.