UA-147560259-1 UA-147538561-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Comment l'islam se sert de la démocratie », Clarifier

  pfv_____comment_lislam_se_sert_de_la_democratie_1_n_100_.pdf

clarifier,islam,annie laurentVoici le numéro 100 de la "PETITE FEUILLE VERTE" (PFV).

Cette revue est périodiquement publiée par l'association ‘CLARIFIER' dont la finalité est d'apporter un éclairage sur :

- ce qu'est l'Islam,

- ce qu'il conviendrait d'être et de faire pour favoriser les fondements d'un « vivre ensemble » pacifié. 

Le sujet traité, « Comment l'islam se sert de la démocratie », est d'actualité, notamment avec les évènements du Sud de la Méditerranée. Il est en deux parties. Compte tenu de son ampleur, la 2e partie fera l'objet d'une prochaine PFV. Sa rédactrice, Annie LAURENT, est actuellement au Liban, concomitamment à la visite de Benoît XVI, dans ce pays exemplaire et menacé. 

Parallèlement, nous vous recommandons vivement la lecture de deux livres de Henri de SAINT-BON, membre de CLARIFIER, qui sortent le 20 septembre en librairie (éditions de l'Oeuvre – 33, Rue Linné – 75005 Paris) :

• « L'islam à la lumière de la foi chrétienne », • « Petit lexique islamo-chrétien ».

Ils explicitent bien en quoi la manière qu'ont nos dirigeants politiques, économiques, sociaux, judiciaires, … et les médias de considérer l'islam par analogie au christianisme est un non-sens.  

Clarifier - 3, Résidence Villeneuve – 13, Rue Jean de La Bruyère – 78000 VERSAILLES – 06 24 34 58 00 

mailto:contact@associationclarifier.fr

Commentaires

  • Je me suis permis de répondre ceci à une personne qui m'a envoyé l'article de J.M.G. Le Clézio publié contre Richard Millet.

    Le texte de J.M.G. Le Clézio fait à la perfection dans la caricature.

    Premièrement je tiens à préciser ce point : je considère M. Anders Breivik comme un cas pathologique à part entière. Je ne l'excuse pas, c'est un criminel. Peut-être que s'il avait agit à l'intérieur d'une mosquée ou contre les frères musulmans (qui font la même chose envers les occidentaux et chrétiens à travers le monde), serait-il à l'heure actuelle un héros.

    Mais après, que dire de plus ? Et que dit M. Le Clézio ? Précisément : Rien...

    Je ne dis pas pour autant que Richard Millet dit quelque chose de pertinent mais je trouve qu'il est d'une consternante facilité et démagogie que de dire haut et fort : « tuer c'est mal... ». Pourquoi ne pas aussi écrire des articles contre le sida ?...
    M. Le Clézio et tous les intellos qui applaudissent manquent-ils à ce point d'inspiration ? Sont-ils aussi pauvres d'esprits et d'actes que de s'écrier en vierges effarouchées : « tuer ça n'est pas beau, ça n'est pas bien, ça n'est pas juste » ?

    Notre cher M. Le Clézio va-il aussi faire le procès de Sade ou de Machiavel ?...Bon courage !

    Le Clézio ne se prive pas non plus de récupérer l'acte de Breivik afin d'instaurer sa propagande mensongère. Ne sait-il pas que la gauche, l'extrême gauche et les partis ouvriers de la SFIO ont fait le lit au nazisme aussi bien bordé que l'extrême droite, et que les plus grands collabos de l'époque (entre autre Doriot et Laval) sont des socialistes et des communistes, et non pas des membres de l'action française ? N'a t-il pas lu la seule et unique étude sérieuse sur le sujet faite par Simon Epstein, juif israélien docteur en Science Politique, spécialisé sur le racisme («le paradoxe français» Ed. Albin Michel - 2008) ? Apparemment non, puisqu'il utilise les mêmes slogans que les autres...

    Quant à la notion de pureté de la race, celle-ci n'est pas non plus l'apanage de l'extrême droite. Et le fait d'être nationaliste, n'a rien à voir avec le racisme. Cette notion de pureté de la race et d'aryanisme a d'ailleurs été ouvertement combattue par Charles Maurras (Action française). On a tendance à très vite l'oublier. L'antisémitisme de Maurras était social et non pas racial, ce qui est une différence considérable dont il s'est d'ailleurs lui-même expliqué, mais a t-on pris le temps de la lire ? Comme si à l'heure actuelle, le fait d'être contre le droit de vote des étrangers signifiait être raciste...
    Par contre, on a eu tendance à très vite oublier qu'un de ses plus fervents propagateur de la notion d'eugénisme et d'aryanisme en France est un certain Georges Vacher de Lapouge. Celui-ci était pourtant athée, anticlérical, socialiste militant, l'un des fondateurs du Parti ouvrier français de Jules Guesde et membre de la SFIO, qui plus est attaché aux principes républicains et faisant encore l'éloge du progrès des Lumières. Ce darwiniste convaincu, n'en sera pas moins le propagateur à titré de la notion d'eugéniste en France (développé 3 ans plus tôt en Angleterre par Francis Galton), et il produira le texte aryaniste (« l'Aryen, son rôle social » – 1889) qui a fourni les éléments fondateurs de l’antisémitisme nazi.

    Autre cliché et autre erreur fondamentale de M. Le Clézio lorsqu'il dit : « le visage de l’antisémitisme est aujourd'hui celui de l'islamophobie ».
    Le judaïsme de l'époque ne tuait pas des chrétiens de partout dans le monde. Il n'était pas en train de décimer la plus ancienne communauté spirituelle de la chrétienté, à savoir les coptes.
    Je judaïsme de l'époque n'avait pas déclaré la guerre à l'occident et ne faisait pas d'attentat. Le judaïsme de l'époque n'emmerdait pas la société en ne s'intégrant pas et en voulant imposer sa loi religieuse au pays (qui plus est laïc) dans lequel il était accueilli. C'est à dire que le judaïsme de l'époque n'était pas totalitaire comme l'est précisément l'islam.
    Et c'est par ce genre de slogan : « le visage de l’antisémitisme est aujourd'hui celui de l'islamophobie » qu'on fait précisément le lit à l'islamisme, dont le véhicule est justement l'immigrationnisme, dont l'intérêt final, loin d'être uniquement politique, dans sa volonté de destruction d'identité d'un peuple et de sa cohésion nationale, est peut-être surtout de servir les intérêts de la finance mondiale...

    Notre prix Nobel de littérature, M. Le Clézio, siégerait très bien aux côtés de notre ministre actuelle de la culture (pour ne pas dire de l'inculture...).

    Je n'applaudit pas Richard Millet pour son livre, mais sûrement encore moins Le Clézio pour sa réaction aussi facile et prévisible que toute la logorrhée politiquement correct actuelle.

    En tout cas, la police de la pensée moderne mérite bien son petit coup de pied au fesses, et ça n'est pas encore M. Millet qui lui a donné, mais ça viendra...

  • Ce que dit mme Annie Laurent est évidemment fondamental. Mais avec le déluge de commentaires que nous subissons depuis une semaine, tant avec un pseudo film, qu’avec les déjections d’un torchon censé représenter la « liberté de la presse », on note une fois de plus que la clé de voute de l’islam est oubliée ou délibérément occultée. Quand va-t-on intégrer qu’il n’y a pas de séparation du séculier et du religieux en islam ? Je reçois des déclarations de députés, tout en écoutant ou en lisant les commentaires des uns et des autres, tous font une lecture comme si les musulmans étaient supposés s’intégrer dans la laïcité « à la française ». Pure ineptie … Je n’incrimine pas particulièrement l’équipe de mickeys en poste depuis le 7 Mai, car il y a bien longtemps que cette sordide plaisanterie a été mise en place.
    Et la cerise sur le gâteau, cette information du Figaro hier :

    L'innocence des musulmans semble n'avoir jamais existé
    Mathilde Cesbron
    20/09/2012 | Mise a jour : 18:07
    Ni les studios américains, ni l'équipe de tournage, ni le personnel du Vine Theater de Los Angeles où le film a soi-disant été diffusé dans son intégralité, n'ont vu le film de série Z islamophobe. » Film anti-islam : dans les quartiers, la colère gronde
    Le film anti-islam, L'Innocence des musulmans, à l'origine de violentes manifestations anti-américaines dans le monde arabe semble n'avoir jamais existé. À ce jour, il est impossible de trouver une seule personne l'ayant vu dans son intégralité. Même les studios américains n'ont jamais réussi à mettre la main sur ce prétendu film de deux heures
    http://www.lefigaro.fr/cinema/2012/09/20/03002-20120920ARTFIG00638--l-innocence-des-musulmans-semble-n-avoir-jamais-existe.php

  • Et un autre vecteur de l’intelligence française, cet hebdomadaire du jeudi, de messieurs Pinault et Giesbert, découvre ce soir la face cachée de la lune
    http://www.lepoint.fr/monde/et-si-le-fameux-film-anti-islam-n-existait-pas-21-09-2012-1508896_24.php
    mais bien entendu en complétant l’iposture par une participation des extrémistes chrétiens. Sans lesquels l’information n’aurait pas été complète …
    Lesquels sont aussi visibles que les pseudo auteurs de ce pseudo film. Nous vivons une époque merveilleuse …
    Qui a dit que le multi media était le moyen technique d’accès à la connaissance ?

Les commentaires sont fermés.