Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

armée

  • Du caniveau à l'Idéal : loin du bas de gamme politicien, nos soldats maintiennent les hautes vertus militaires...

    marc laffineur,armée       ...et Marc Laffineur - Secrétaire d'Etat à la Défense a pris une initiative heureuse : il a convié 25 militaires ayant servi en Afghanistan, et 25 anciens combattants au Stade de France, à l'occasion du match du Tournoi des VI Nations, France-Angleterre.

           Et il fera la même chose que pour le ballon ovale avec le ballon rond : le 27 mai, à Valenciennes, pour France-Islande; le 31 mai à Reims, pour France-Serbie; et le 5 juin au Mans, pour France-Estonie...

            "Je souhaite montrer que, si les sportifs qui défendent les couleurs de la France méritent d'être applaudis, les militaires qui risquent leur vie pour défendre les mêmes couleurs le méritent tout autant..." :  bravo !...

  • Assassinés par le terrorisme islamiste, trois paras français, symboles d'une intégration possible, et réussie....

     1.jpg

    * Le maréchal des logis chef Imad Ibn Ziaten, 30 ans, engagé dans l'armée en mars 2004, du1er Régiment du train parachutiste (RTP) de Francazal. Imad Ibn Ziate, a participé à l'opération Epervier en 2008/2009 puis en 2011 au Tchad.

    * Le caporal Abel Chennouf , 25 ans, engagé en février 2007, a servi en 2008 en Afghanistan et en 2011 au Sénégal au sein du 17e Régiment du génie parachutiste basé à Montauban. Sa femme est enceinte de sept mois.

    * Le soldat de 1ère classe Mohammed Legouade, 23 ans,également du 17e RGP, près de deux ans de service, durant lesquels il a été déployé en Nouvelle-Calédonie en 2011.

    Imad Ibn Ziaten et Mohammed Legouade étaient tous deux de confession musulmane. Abel Chennouf, d'origine kabyle, était lui catholique. Une cérémonie en sa mémoire a eu lieu en fin de matinée à la cathédrale de Montauban : 

    abel chenouf.jpg

  • "Papa se bat en Afghanistan" : La Provence a pensé à nos sodats, au loin, et à leurs familles qui les attendent, ici. Et elle a bien fait....

    Une belle "Une", ce lundi 26 décembre, qui honore La Provence : penser à nos soldats au loin, et à leurs "familles courage" qui attendent et qui espèrent.....

    afghanistan,armée

    (Légende, illisible sur la photo) : Muriel, Inès et Thomas ont préparé le sapin comme il se doit pour tenter de passer les fêtes presque normalement....

    Et, en page 2 :

    Lire la suite

  • Humeur et Histoire : les délires existent, on en rencontre tous les jours....

            D'accord, plus c'est gros, plus ça passe, mais tout de même !

            Là, il y est allé un peu fort, Laurent Attar-Bayrou, Président de la FNAME (Fédération nationales des Anciens des missions extérieures). Dans un communiqué publié suite aux propos d' "Eva dans le mur", il s'est indigné de la proposition de supprimer le Défilé militaire du 14 juillet, qu'il considère être"une proposition ridicule qui émane pourtant d'une femme brillante".

            Jusque là, ça va : c'est après que les choses se gâtent..... 

    valéry,petain,armée,14 juillet

    à l'attention de Laurent Attar-Boyer, qui "a un problème", comme on dit aujourd'hui dans le jargon, avec son Histoire de France :  le vrai 14 juillet.pdf

    Lire la suite

  • Défilé du 14 juillet : "Eva dans le mur" veut supprimer l'hommage à l'Armée...

     Comme beaucoup de révolutionnaires, de leurs héritiers et descendants - et assimilés... - , Eva Joly est, sur certains points, une grande conservatrice....

            Sont-ils plus niais que provovateurs, ou l'inverse, ses propos ? Et si, en réalité, ils nous renvoyaient à quelque chose de beaucoup plus profond, s'ils signifiaient autre chose, qui n'a pas été bien vu - et, a fortiori, pas bien analysé... - dans le brouhaha sans réflexion approfondie qui les a suivi; bref, s'ils étaient autre chose ?

    * 1. rappel des propos d'Eva Joly : http://tempsreel.nouvelobs.com/actualite/politique/20110714.AFP7142/eva-joly-propose-la-suppression-du-defile-militaire-du-14-juillet.html 

    * 2. et un autre "rappel" qui s'impose... :

    eva joly,pacifisme,gauche,zemmour,armée,14 juillet

    Lire la suite

  • "En revenant de la revue..." : Ombres et lumières d'un beau Défilé.....

            On a exalté les Outre-mers, lors de ce Défilé, et c'était une bonne idée. Il n'y a vraiment qu'Eva Joly, auteure de la bourde du jour, pour souhaiter la fin de ce rendez-vous Nation-Armée, et son remplacement par un défilé-citoyen (?) : plus n'importe quoi qu'elle, tu meurs !....

            Une fois de plus, l'Armée française s'est donc emparée des Champs-Elysées. Reconnaissons-le : la vitrine reste belle, et le fond, malgré tout, solide, du moins bien réel. Mais, ne rêvons pas : on manque de tout, dans cette belle Armé française que nous avons vue, une fois de plus, sous un jour flatteur. Et on manque d'abord, et avant tout, d'argent, donc de crédits militaires, tout simplement. Alors qu'on continue à gaspiller d'une façon démentielle des milliards dans une Fonction publique non maîtrisée et une des-Éducation nationale aussi ruineuse qu'inefficace, on a restreint dramatiquement les crédits d'équipement, d'entretien, de formation et de fonctionnement de nos Armées. On y manque de tout : d'avions et d'hélicoptères, de chars et autres véhicules terrestres, de crédits d'entraînement des hommes... Et, bien sûr, du deuxième Porte-avions nucléaire. 

    eva joly,armée,14 juillet

     A l'instar du P.A.N. qui effectue, ici, son virage, les autorités responsables prendront-elles, enfin, leur "virage mental", se traduisant par la seule décision responsable qui s'impose : l'augmentation des crédits militaires ?

    "Charles de Gaulle" attend "Richelieu".....

    Lire la suite

  • L'armée française engagée sur trois théâtres d'opérations : un reportage de TF1 utile pour son récapitulatif des chiffres....

  • Autour du Charles de Gaulle : 1/2 : Le vrai problème du Porte-avions nucléaire…..

                Certains croient utile, ou malin, de se gausser des déboires du Charles de Gaulle. Dans un curieux mélange de réactions fourre-tout, où se mêlent tout à la fois des relents d’anti militarisme, de sentiment anti national, de chauvinisme inversé….. des voix s’élèvent, ici où là, pour démolir ce fleuron de notre marine nationale.

                 Réaction(s) absurde(s), comme l’explique fort bien le Sirpa Marine, dans un communiqué qui ramène d’abord l’ « affaire » à ses justes proportions : il s’agit de "corriger un défaut d'isolement électrique détecté sur une armoire de contrôle d'une soupape de sécurité du circuit de propulsion arrière".

                "Ce défaut d'isolement électrique a été traité", ajoute le communiqué, mais "les investigations menées pour identifier le défaut électrique ont mis en évidence un dysfonctionnement sur une soupape de sécurité". Si bien que "après expertise, la décision a été prise ce samedi 16 octobre de procéder à un échange standard de la soupape".

    ARMEE FRANCAISE PAN CDG.jpg

    Lire la suite

  • Aubagne, mardi 13 avril: l'hommage au caporal Robert Hutnic....

    legion etrangere 1.jpg

    Ancien Officier de Légion (au titre de Médecin) à Aubagne, j'ai assisté ce matin aux cérémonies des obsèques du Caporal Robert HUTNIC. Sa famille  était venue de Slovaquie et a été d'une dignité extrême.
    Cérémonie militaire parfaite (inutile de le préciser puisqu'à la Légion) avec le Ministre des Armées, des délégations des unités de Légion et des Amicales d'Anciens.
    Mais le moment de grande émotion fut à la chapelle, trop pleine, pour l'absoute: l'Aumonier a entonné 2 chants repris par toute l'assistance de façon parfaite, comme s'il y avait eu 50 répétitions. ces 2 chants: "La prière du Parachutiste" et "J'avais un camarade". j'ai trouvé ce chant sur Internet et je vous joins le lien pour l'écouter. Et, en l'écoutant, essayez d'imaginer que vous êtes sur place, que ce n'est pas du cinéma, mais du vrai, avec réellement à 2  mêtres, le corps d'un camarade tué par une balle ennemie....   Dr AB

    Texte:

    J'avais un camarade
    De meilleur il n'en est pas
    Dans la paix et dans la guerre
    Nous allions comme des frères
    Marchant d'un même pas (BIS)

    Mais une balle siffle
    Qui de nous sera frappé
    Et voila qu'il tombe à terre
    Il est là dans la poussière
    Mon coeur est déchiré (BIS)

    La main il veut me prendre
    Mais je charge mon fusil
    Adieu donc adieu mon frère
    Dans le ciel et sur la terre
    Restons toujours unis (BIS)


    http://www.youtube.com/watch?v=Vxl4tNiqh90&feature=related

  • Ségolène Royal et les "jeunes incasables"...

              Dans ses efforts désespérés - et pathétiques... - pour exister, Ségolène Royal croit habile d'occuper le terrain : elle fait pour ainsi dire une déclaration par jour, sur n'importe quel sujet, et pour dire des choses dont on cherche vainement, parfois, à comprendre l'intérêt..

    Lire la suite

  • A propos d'un éventuel Service Civique : 1/2 : le "contre"....

              On nous demande ce que nous pensons du Service Civique, si nous sommes "pour", ou "contre", et pour quelles raisons. Allons-y....

              La vérité est que nous y sommes franchement opposés, surtout lorsqu'on se rappelle dans quelles circonstances historiques la conscription s'est généralisée en France. Et pourtant, on pourrait être plutôt favorable à une certaine forme de Service civique si....

              Tout cela peut paraître surprenant, et un peu obscur, formulé ainsi : tâchons donc, pour ne pas faire trop long, de répondre en quatre temps, quatre réflexions....

    Lire la suite

  • Petit rappel historique, à l'attention d'Olivier Besancenot...

              Au cours de l'un de ses déplacements, Olivier Besancenot a critiqué les crédits militaires, souhaitant qu'on les baisse rapidement car, disait il en substance, c'est un peu inquiétant de s'engager dans une logique de dépenses dans ce domaine. Le refrain est connu (surtout à gauche et à l'extrême gauche), mais il n'en demeure pas moins profondément stupide et véritablement criminel....

              L'armée, c'est comme l'assurance, qui n'est chère qu'avant l'accident ! Il aurait été bon, en 1939, que la France disposât d'une armée digne de ce nom, bien entraînée et bien équipée: si l'on fait le bilan des destructions matérielles immenses, des 600.000 morts et -surtout- de l'effroyable déchirement de l'opinion, on se dit que quelques "pour cents" du budget n'auraient rien été en comparaison du prix humain, matériel, moral, que nous continuons encore à payer d'une certaine façon...

              Oui, mais voilà: la Chambre du Front Populaire avait préféré désarmer (ou ne pas armer...) la France, face à une Allemagne dont on voyait bien qu'elle se donnait, à marche forcée, les moyens économiques et militaires de ses ambitions; en laissant se creuser, dans tous les domaines, un différentiel énorme avec l'Allemagne, le Front Populaire est directement responsable de la défaite de 1940, le pire désastre de toute l'Histoire de France, à peine vingt ans après que la République ait sacrifié "un million cinq cent mille jeunes Français, couchés froids et sanglants sur leur terre mal défendue" (Charles Maurras);

              Et, pour couronner le tout, la Chambre du du Front Populaire s'est défaussée, en votant les pleins pouvoirs à Philippe Pétain: quelle dérision ! se faire élire en 36 pour en arriver à ce double "résultat" ! Mais a-t-on vu la gauche et l'extrême gauche faire leur examen de conscience à ce sujet ? Jamais...On a même célébré les 70 ans du Front Populaire, en occultant bien évidemment sa lamentable conclusion.

              Et Olivier Besancenot aujourd'hui -la gauche n'ayant semble-t-il rien oublié ni rien appris- continue, comme ses "grands ancêtres", à tenir le même langage, aberrant et suicidaire. Battre Hitler dès les débuts de son ascension ou -à tout le moins- faire jeu égal avec lui: quel service immense aurait été rendu à la France, au Monde, à l'Humanité; mais il fallait s'en donner les moyens, ce que les prédécesseurs et amis idéologiques de Monsieur Besancenot "et consorts" n'ont pas su ou pas voulu faire; et, aujourd'hui, comme un moulin à parole ou une boite à musique dont on vient de remonter le ressort, Monsieur Besancenot nous ressort "texto" le même discours, au mot près, à la virgule près !

              Est-il donc sûr et certain qu'il n'y a plus de danger(s) aujourd'hui ? Peut-il assurer, et se porter garant, que les guerres sont derrière nous? Soyons sérieux: seules les apparences ont changé, mais les menaces sont toujours là, toujours les mêmes, toujours aussi dangereuses; la seule façon de s'en prémunir, on la connaît depuis les Romains: "Si vis pacem para bellum"....