Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

toulouse

  • Ephéméride du 2 mars

     

    1584 : Commande du phare de Cordouan 

     

    Il est fréquemment appelé « Le phare des rois, le roi des phares ».

    C'est le maréchal de Matignon, gouverneur de Guyenne, qui charge Louis de Foix, ingénieur et architecte, de le construire, sous le règne d'Henri III. 

    CORDOUAN.JPG
     
     
    2 mars,phare de cordouan,henri iii,vendée,concorde,toulouse,andré turcat,sud-aviation,diderot,saint simon,van loo

    Lire la suite

  • Ephéméride du 11 octobre

    A Dreux, le 12 septembre 2015, dans la chapelle Saint Louis, au Domaine Royal, en présence du duc et de la duchesse de Vendôme, les paras rendent hommage au prince François d'Orléans, mort pour la France en Algérie, le 11 octobre 1960

     

    1416 : Fondation de l'Archiconfrérie de la Sanch

     

    11 octobre,parachute,charles vii,versailles,le vau,toulouse,pierre fermat,mauriac,vaux le vicomte,jeanne jugan,sanch,perpignanC'est Saint Vincent Ferrier (Vicent Ferrer, de son nom catalan) qui fonde, en l'église Saint-Jacques de Perpignan, l'Archiconfrérie des Pénitents de la Sanch (« Précieux Sang du Seigneur »).

    Il lui assigne deux missions : assister les condamnés à mort et leur donner une sépulture chrétienne; mais aussi commémorer la Passion du Christ par des processions, durant la Semaine sainte.

    Depuis 6 siècles, pour ces processions, trajet et rituel sont immuables : revêtus d'un sac de pénitence noir (ou rouge) et d'une cagoule (les « caparutxes »), les pénitents de la Sanch, défilent dans les rues de la vieille ville, portant sur leurs épaules des groupes statuaires, les « misteris », représentant les mystères douloureux du Christ. La procession se déplace durant trois heures, avec des stations devant des reposoirs.

    A partir du XVIIIe siècle, les « Vierges de Douleur », portant une robe noire, et un coeur d'argent traversé de glaives, intègrent le cortège, ainsi que la « Soledat » (Vierge seule au pied de la Croix), ainsi que la « Mater Dolorosa » qui tient Jésus mort dans ses bras.

    Le Regidor, caparutxa (pénitent) rouge, porteur d'une cloche de fer, ouvre la marche du cortège ; viennent ensuite les tambours, voilés de crêpe noir, qui sont suivis par les mistéris, parés de fleurs, représentant les différentes scènes de la Passion, portés par des pénitents noirs ou rouges et par des femmes en mantille. 

    http://pyreneescatalanes.free.fr/Decouvrir/Traditions/ProcessionSanch.php

     

    11 octobre,cocteau,piaf,parachute,charles vii,versailles,le vau,toulouse,pierre fermat,mauriac,vaux le vicomte,jeanne jugan

    Dans notre Catégorie Racines, voir la note/reportage (3 vidéos) Depuis 1416, dans Perpignan la catalane, l'Archiconfrérie de la Sanch

     

    11 octobre,parachute,charles vii,versailles,le vau,toulouse,pierre fermat,mauriac,vaux le vicomte,jeanne jugan,sanch,perpignan

     

    Lire la suite

  • Ephéméride du 27 Mai

    La Caravelle [Premier vol le 27 mai 1955] 

     

    1653 : Découverte de la tombe de Childéric 1er, Roi des Francs, père de Clovis

     

    C'est par le plus grand des hasards que le maître-maçon Adrien Quinquin, ce matin du 27 mai, découvre un bijou en or dans l'église Saint Brice de Tournai, véritable berceau de la monarchie Franque (ci dessous) : d'un simple coup de pioche, il vient en réalité de mettre au jour la tombe du fils de Mérovée, Childéric 1er, lui-même père de Clovis.

     

    27 mai,caravelle,aérospatiale,sud-aviation,airbus,ariane,concorde,toulouse,air france,blériot,agv,farman,bourget,tournai,clovis,childeric saint brice 

    home.nordnet.fr/glanquetin/personnagescelebres/childeric/tombechild.htm

     

     27 mai,caravelle,aérospatiale,sud-aviation,airbus,ariane,concorde,toulouse,air france,blériot,agv,farman,bourget,tournai,clovis,childeric saint brice

    Lire la suite

  • Ephéméride du 24 mai

    Jean de La Varende,né le 24 mai 1887

     

    1096 : Le pape Urbain II consacre la basilique Saint-Sernin de Toulouse

     

    Lire la suite

  • Ephéméride du 7 mai

    Les Gorges du Verdon, Site naturel protégé, depuis le 7 mai 1990 

     

    1274 : Ouverture du deuxième concile de Lyon 

     

    Présidé par le pape Grégoire X, le Concile dura jusqu'au 17 juillet et réunit environ cinq cents évêques, soixante abbés et plus de mille prélats, mais aussi le roi Jacques 1er d'Aragon, l'ambassadeur de l'empereur Michel Paléologue et les ambassadeurs du Khan du Tatar...

    L'objectif de ce Concile était de donner une définition exacte et définitive du Purgatoire. 

    Le hasard fit que deux des plus grands docteurs de l'Eglise moururent au moment, et à l'occasion, de ce Concile : Saint Bonaventure (ci dessous, à droite), qui eut le temps d'assister aux quatre première sessions, mais mourut à Lyon le 7 juillet; et Saint Thomas d'Aquin (ci dessous, à gauche) qui, convoqué pour y participer, mourut à Fossanova, en Italie, sur le chemin qui devait le conduire à Lyon...   

     

    7 mai,toulouse,être suprême,robespierre,convention,seconde guerre mondiale,gorges du verdon,reims,tuileries,dien bien phu,indochine,dalloz,giap7 mai,toulouse,être suprême,robespierre,convention,seconde guerre mondiale,gorges du verdon,reims,tuileries,dien bien phu,indochine,dalloz,giap

    https://www.herodote.net/almanach-ID-3093.php

    7 mai,toulouse,être suprême,robespierre,convention,seconde guerre mondiale,gorges du verdon,reims,tuileries,dien bien phu,indochine,dalloz,giap

    Lire la suite

  • Toulouse, Amiens : l'étonnant est que l'on s'étonne !

            L' ouverture du JT se fait évidemment, ce mardi soir, sur les "évènements" (!) de Toulouse et d'Amiens. Batailles de "bandes de jeunes" entre elles à Toulouse, bataille de "jeunes" contre la police à Amiens, parce que les "jeunes " avaient le sentiment" qu'un contrôle de police n'était pas justifié. Maintenant, les choses se passent comme cela, dans notre ex-douce France : il suffit qu'un "jeune", ou un "groupe de jeunes" "ait le sentiment que..." pour que tout un quartier s'enflamme, ou qu'un policier ait le visage démoli à coup de bouteille (agression exigeant tout de même, soit dit en passant, une "reconstruction faciale" : très sympas, ces "jeunes"...)

            Bref, c'est dit dans le reportage par un gardien d'immeuble : "j'ai peur... les gens ont peur"; et, plus grave, dit après le journaliste : "la police a peur..."

            Arrive un rappeur noir du quartier, qui donne la véritable explication, et parle d'or : "Personne y travaille ici... ça devait arriver..."

    Lire la suite

  • Assassinés par le terrorisme islamiste, trois paras français, symboles d'une intégration possible, et réussie....

     1.jpg

    * Le maréchal des logis chef Imad Ibn Ziaten, 30 ans, engagé dans l'armée en mars 2004, du1er Régiment du train parachutiste (RTP) de Francazal. Imad Ibn Ziate, a participé à l'opération Epervier en 2008/2009 puis en 2011 au Tchad.

    * Le caporal Abel Chennouf , 25 ans, engagé en février 2007, a servi en 2008 en Afghanistan et en 2011 au Sénégal au sein du 17e Régiment du génie parachutiste basé à Montauban. Sa femme est enceinte de sept mois.

    * Le soldat de 1ère classe Mohammed Legouade, 23 ans,également du 17e RGP, près de deux ans de service, durant lesquels il a été déployé en Nouvelle-Calédonie en 2011.

    Imad Ibn Ziaten et Mohammed Legouade étaient tous deux de confession musulmane. Abel Chennouf, d'origine kabyle, était lui catholique. Une cérémonie en sa mémoire a eu lieu en fin de matinée à la cathédrale de Montauban : 

    abel chenouf.jpg

  • Les gestes solidaires médiatisés, même s’ils sont sincères, ne coûtent pas grand-chose. A vrai dire, Ils n’engagent à rien

            Que dire de ce qui vient de se passer à Toulouse qui ne soit déjà dit et redit par ailleurs de façon, pour une fois, mais pour une fois seulement, unanime ? L’indignation, la condamnation, la consternation, les gestes solidaires médiatisés, même s’ils sont sincères, ne coûtent pas grand-chose. A vrai dire, ils n’engagent à rien.

            Que dire, alors ? Peut-être ceci : 

    toulouse,violence,juifs

    Lire la suite

  • Humeur: Clochemerle à Toulouse : Il faudrait savoir ! : On est laïque, ou quoi ?.....

             Petit retour en arrière sur un mini psychodrame tragi-comique dont nous n'avons pas encore eu le temps de parler (l'abondance de l'actualité...) mais qui mérite malgré tout que l'on s'y arrête quelques instants. Car il est révélateur d'un drôle d'esprit, et pour tout dire d'un mauvais esprit certain.....

    Lire la suite