UA-147560259-1 UA-147538561-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

"En revenant de la revue..." : Ombres et lumières d'un beau Défilé.....

        On a exalté les Outre-mers, lors de ce Défilé, et c'était une bonne idée. Il n'y a vraiment qu'Eva Joly, auteure de la bourde du jour, pour souhaiter la fin de ce rendez-vous Nation-Armée, et son remplacement par un défilé-citoyen (?) : plus n'importe quoi qu'elle, tu meurs !....

        Une fois de plus, l'Armée française s'est donc emparée des Champs-Elysées. Reconnaissons-le : la vitrine reste belle, et le fond, malgré tout, solide, du moins bien réel. Mais, ne rêvons pas : on manque de tout, dans cette belle Armé française que nous avons vue, une fois de plus, sous un jour flatteur. Et on manque d'abord, et avant tout, d'argent, donc de crédits militaires, tout simplement. Alors qu'on continue à gaspiller d'une façon démentielle des milliards dans une Fonction publique non maîtrisée et une des-Éducation nationale aussi ruineuse qu'inefficace, on a restreint dramatiquement les crédits d'équipement, d'entretien, de formation et de fonctionnement de nos Armées. On y manque de tout : d'avions et d'hélicoptères, de chars et autres véhicules terrestres, de crédits d'entraînement des hommes... Et, bien sûr, du deuxième Porte-avions nucléaire. 

eva joly,armée,14 juillet

 A l'instar du P.A.N. qui effectue, ici, son virage, les autorités responsables prendront-elles, enfin, leur "virage mental", se traduisant par la seule décision responsable qui s'impose : l'augmentation des crédits militaires ?

"Charles de Gaulle" attend "Richelieu".....

        Les hommes, la valeur, l'esprit de dévouement et de sacrifice sont certes toujours là, et, d'une certaine façon, c'est bien l'essentiel. On l'a bien vu, par exemple, lorsque - heureuse innovation - on a fait cesser la fanfare pour laisser chanter, à plusieurs reprises, plusieurs Régiments, ce qui a produit un effet incontestable...

         Mais, de même qu'il n'y a pas d'ouvrier sans bons outils, que sont les hommes, quelles que soient par ailleurs leurs immenses qualités morales, sans équipements performants ? Le moindre des paradoxes n'étant pas que, justement, la France et ses ingénieurs fournissent, et dans tous les domaines, des équipements qui comptent parmi les meilleurs au monde : hélicoptères et avions, missiles balistiques, chars etc... Seul manque l'argent, par ailleurs gaspillé en quantités impressionnantes alors que l'on demande toujours plus de sacrifices à nos Forces armées....

 

eva joly,armée,14 juillet

Le Char Leclerc (ici dans sa version 2, la plus récente) : l'un des meilleurs chars jamais construits au monde. En nombre insuffisant dans nos Régiments....

 

        Un mot malgré tout du rapide entretien post-défilé : commencer, comme l'a fait Nicolas Sarlozy, par parler de "défense de la démocratie" alors qu'on lui parle de nos soldats morts en Afghanistan, on comprendra que cela nous laisse plus que très largement sceptique. Si le sujet le permettait, on se montrerait volontiers même goguenard, mais le tragique de la chose l'interdit. Il y aurait aussi à redire à cette réflexion présidentielle, quelques minutes après : le Président s'est demandé, en substance, que dirait-on si nous étions incapables aujourd'hui de faire triompher là-bas les idéaux de 89 que l'on célèbre aujourd'hui ?.... On le laissera à son interrogation, et à son irréalisme erratique en la matière: mais ce sont nos soldats qui payent ces lubies de leur vie..... Heureusement, ces propos confondants ont, tout de même, été comme tempérés par certains autres, comme lorsque le Président a rendu hommage à nos soldats blessés : ils ont la fierté de donner un sens à leur vie, a-t-il dit, avant de souhaiter à tous les jeunes de savoir, eux aussi, donner un sens à leur vie. Même s'il n'est que naturel qu'un Président tienne ce langage, il est à noter qu'après ses billevesées de départ, il est tout de même revenu à des choses plus sensées par la suite.... 

PS. 1 : Cela reste, d'ailleurs, un paradoxe que de voir notre France charnelle tant aimée par les uns, qui ne sont pas nés sur le sol métropolitain, et tant haïe par d'autres; comme de la voir exaltée alors qu'elle est niée régulièrement, et jusqu'aux sommets de l'Etat (par exemple, avec les derniers propos hilarants d'Eric Besson sur la France "conglomérat de peuples qui veulent vivre ensemble...").

PS. 2 : Intéressants par ailleurs, les deux commentateurs se sont malgré tout bien plantéssur, au moins, un point précis : le "Nec pluribus impar". Ne pas savoir que Louis XIV l'utilisait un peu comme devise personnelle, d'une part; être incapable d'en proposer la traduction correcte, d'autre part, cela a surpris... Proposer simplement "à nul autre pareil" là où Louis XIV entendait "Non inégal à plusieurs", c'est-à-dire, de fait, supérieur à tous, c'est un peu gros. Mais bon...

Commentaires

  • Cela reste, d'ailleurs, un paradoxe que de voir notre France charnelle tant aimée par les uns...et la langue française massacrée par d'autres : qu'est-ce qu'une "auteure" ?

  • En 1985 à Tahiti je n'ai entendu autour de moi que des autochtones qui voulaient se séparer de la France.
    Je n'y étais pas en vacances.
    Idem dans les Antilles et idem en Corse et ne parlons pas ce certains Bretons restés nationalistes et des Français qui ne veulent pas de l'Europe..etc etc.
    Croyez-vous vraiment que les habitants de ces îles ne soient pas nostalgiques de leur passé tout comme nous le sommes du nôtre ? Croyez-vous qu'ils ont pour la France lointaine les yeux de Chimène ?

    Je crois que malheureusement nous avons tous l'illusion de croire qu'on peut revenir en arrière et vivre en autarcie.

    Je ne vibre pas au 14 Juillet et les blindés ne m'enthousiasment guère. Une pensée cependant pour la cavalerie toujours préstigieuse à toutes les époques et aux artistes du ciel qui sont les vedettes du jour.
    Notre armée nous ressemble, elle est malade du manque de moyens et ceux qui en font partie sont dignes de notre respect. En effet ils ont trouvé un sens à leur mort, et monsieur Sarkozy a eu l'occasion de soigner sa nouvelle image.

  • L'armée est là pour défendre la paix, la démocratie, ma belle-mère, etc...
    Aucun de nos politicards ne nous parlera de son vrai rôle : défendre la PATRIE. Ca, c'est un mot qui leur arrache la gueule.
    La Norvégienne - car elle a gardé la nationalité norvégienne !- est une bourgeoise soixante-huitarde, ancienne magistrate anti-terroriste, domaine où elle s'est illustrée par sa médiocrité , son incompétence et ses profondes tendances à l'hystérie. Elle a craché sur nos morts, la malheureuse, recrachons-là !

Les commentaires sont fermés.

Le quotidien royaliste sur la toile - ISSN 2490-9580 - SITE OFFICIEL