Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Le regard vide, extrait n° 19.

    MATTEI.jpg

    Il faut être reconnaissants à Jean-François MATTEI, avons-nous dit, d’avoir écrit « Le regard vide - Essai sur l'épuisement de la culture européenne ». Et, en effet, il faut lire et relire ce livre, le méditer, en faire un objet de réflexion et de discussions entre nous. Il dit, un grand nombre de choses tout à fait essentielles sur la crise qui affecte notre civilisation – et, bien-sûr, pas seulement la France – dans ce qu’elle a de plus profond.  

     Ce livre nous paraît tout à fait essentiel, car il serait illusoire et vain de tenter une quelconque restauration du Politique, en France, si la Civilisation qui est la nôtre était condamnée à s’éteindre et si ce que Jean-François MATTEI a justement nommé la barbarie du monde moderne devait l’emporter pour longtemps.

     C’est pourquoi nous publierons, ici, régulièrement, à compter d’aujourd’hui, et pendant un certain temps, différents extraits significatifs de cet ouvrage, dont, on l’aura compris, fût-ce pour le discuter, nous recommandons vivement la lecture.

    Lire la suite

  • Sarkozy affirme sa volonté de défendre l'agriculture, et par elle, "l'identité nationale française": la réaction affligeante de la Confédération paysanne….

                A la fin octobre, Nicolas Sarkozy a ardemment défendu, à Poligny (Jura), une agriculture en pleine crise, exaltant à travers elle "l'identité nationale française" constituée par le "rapport singulier des Français avec la terre".

                Déterminé à livrer "un combat stratégique" en faveur de l'agriculture, le chef de l'Etat a annoncé un plan "sans précédent" de 650 millions d'euros d'aide et d'un milliard d'euros de prêts bonifiés (taux réduits) pour permettre de faire face à une crise "absolument exceptionnelle".

    SARKOZY AGRICULTURE 3.jpg

     

    Lire la suite

  • Mais qu’avons-nous donc contre la démocratie ?

    CarteBlancheàAntiquus.png

     

     

    Mais qu’avons-nous donc contre la démocratie ?

     

     

    Lire la suite

  • Nouvelles du Blog: de la semaine ecoulée à celle qui vient.....

                Deux temps forts dans les Ephémérides cette semaine. Dimanche 29, à l'occasion de l'anniversaire de la signature de la Paix perpétuelle, on rendra hommage au million de Suisses qui, en trois siècles et demi, ont servi la France et la Monarchie .

                Et jeudi -le 3 décembre- on rappellera le discours fondateur des Totalitarismes modernes: celui prononcé par Robespierre lors de l'ouverture du Procès (!) de Louis XVI: Il faut que Louis meure, car si Louis est innocent, la révolution est coupable.

                C'est imparable ! Les contre-révolutionnaires en Russie, les Juifs en Allemagne sont coupables et doivent mourir, car sinon ce qu'on fait les Soviets et ce qu'a fait la race aryenne est condamnable, diront -un siècle et demi plus tard- les enfants marxistes et nazis de Robespierre, dignes héritiers de La Convention, les uns tout autant que les autres.....

                 Sinon, voici ce que vous trouverez sur le Blog, sauf modification de dernière minute, imposée par l'actualité:

    Lire la suite

  • Demain, Carte blanche à Antiquus: Mais qu'avons-nous contre la Démocratie ?.....

    CarteBlancheàAntiquus.png
                Nous n’avons rien contre la démocratie en soi. Il ne fait pas de doute qu’aucun pouvoir ne peut subsister s’il n’a pas le consentement des gouvernés. Ce consentement ne s’exprime pas nécessairement de manière formelle, par un suffrage ; cependant le suffrage est toujours nécessaire à un moment ou à un autre.
                 Or, nous sommes forcés de dire que la démocratie telle qu’elle existe dans notre pays ne nous donne pas satisfaction.
                 Pourquoi ?

  • Les Jargonautes. Ou : Pendant une "Journée Pédagogique" ordinaire à l'Education Nationale...

                On était prévenus: le thème de la "Journée" était: Les mécanismes cognitifs, métacognitifs et psychologiques en permanente intrication dans l'apprentissage" (!!!!!!!!!).

                Et de fait, d'emblée, en entrant dans la salle de formation (?) ça démarrait très fort: un appareil projetait déjà sur un tableau blanc interactif un grand Métacognitions négatives (on appréciera le pluriel !...).

    Lire la suite

  • Les vrais amis de l'Afrique et des Africains : Carmes de Kaolack, Sénégal...(3/3)

    Développement durable au Sénégal.

     

    L'eau vive des Carmes, par Sophie Le Pivain (2/2).

     

                           (Pour accéder au site: http://www.carmel.asso.fr/Couvent-de-Kaolack.html ou http://www.lescarmesausenegal.org/ ).

     

     

    Franche coopération avec les chefs de village et amitié avec les habitants.

     

              En attendant, le Carmel de l'Enfant-Jésus, qui abrite la petite communauté -quatre Frères français, un novice venu de Guinée, et un jeune "regardant" Sénégalais-, s'est installé dans une maison de location dans la ville de Kaolack, a quinze kilomètres de leur terrain. Frère Luc-Marie, parfois accompagné ou relayé par ses Frères, se rend là-bas régulièrement pour s'occuper du projet. Il est devenu persona grata dans les villages.

     

    kaolack fraternite vraie.jpg

    Lire la suite

  • Le Prince Jean dans le Blog de Benoit de Sagazan....

                Depuis que nous avons présenté ici-même l'excellent blog de Benoit de Sagazan ( http://patrimoine.blog.pelerin.info/esprit/ ) nous l'évoquons régulièrement, n'hésitant pas (c'est pour la bonne cause !...) à utiliser tout aussi régulièrement les informations qu'il donne afin de leur offrir, dans la mesure de nos moyens, la diffusion la plus large possible.

                Nos lecteurs savent la raison pour laquelle nous avons "adopté" ce Blog, et pourquoi et en quoi il est excellent. Il suffit de lire, ou relire, les propos de Benoit de Sagazan par lesquels il présente son Blog à ceux qui le découvrent:

                "Loin de tout esprit nostalgique, les enjeux du patrimoine me paraissent effectivement capitaux tant ils engagent notre avenir : le tissage d’un véritable lien social entre personnes d’âges et de conditions différentes ; la prise en compte de réalités économiques importantes pour notre développement collectif ; l’enjeu politique, au sens noble du terme, que peut porter une Nation réconciliée avec ses racines et son histoire, au sein d’une Europe qui reste à construire : la transmission d’une culture (faite d’art, de savoir-faire et de spiritualités) capable de nous rendre responsables d’un monde durable, en perpétuelle évolution.

                Vous l’avez sans doute compris, c’est d’un patrimoine en pleine vie dont je désire surtout vous parler, d’un patrimoine qui a encore beaucoup de choses à nous dire, d’un patrimoine qui peut nous aider à devenir, à notre tour, des fondateurs et des pionniers, et pas seulement des héritiers."

                 L'accord entre cette conception des choses et notre attachement viscéral à nos Racines (Tout ce qui est Racines est bon !...ne cessons-nous d'écrire) n'est-il pas profond et total ? Ne porte-t-il pas sur l'essentiel ? Évidemment, oui.

                 Et aujourd'hui, nous le citons une  fois de plus car, dans sa livraison du 23 novembre, il propose l'entretien avec le Prince Jean que nous reproduisons ci-après intégralement, et dans lequel on appréciera les précisions que le Prince Jean apporte sur plusieurs sujets, fort différents mais tous fort intéressants....

    Lire la suite

  • Les vrais amis de l'Afrique et des Africains : Carmes de Kaolack, Sénégal...(2/3)

    Développement durable au Sénégal.

     

    L'eau vive des Carmes (1), par Sophie Le Pivain (1/2).

     

                           (Pour accéder au site: http://www.carmel.asso.fr/Couvent-de-Kaolack.html ou http://www.lescarmesausenegal.org/ ).

     

               Onze heures et demie. La réunion prévue à neuf heures du matin peut enfin commencer. Les derniers villageois prennent place nonchalamment dans la salle aux murs blancs. Des chaises circulent de bras en bras pour asseoir la soixantaine de personnes.

     

               Des femmes aux boubous multicolores sont assises sur une natte tressée. En ce mois de février, elles ont fait plusieurs kilomètres à pied par plus de 35°C, leur bébé bien accroché dans le dos, pour représenter leur village à la rencontre d'aujourd'hui.

     

    KAOLACK REUNION.jpg

    Lire la suite

  • Les droits de l'homme contre la croix ?

                Nous avons évoqué récemment cette décision de la Cour européenne des droits de l'homme (1) qui, au nom de la liberté négative (celle de ne pas croire), a sommé l'Italie de retirer les crucifix de ses salles de classe. 

                Dans son éditorial qu'il intitule "Les droits de l'homme contre la Croix"(2), Philipe Oswald revient sur le sujet d'une façon pertinente....

    (1): Voir la note "Nouvelle attaque de la Cour Européenne des droits de l'homme contre les racines chrétiennes de l'Europe. Les contre-attaques fusent.....", dans la Catégorie "International ( 1 : Europe...)."

    (2): Famille chrétienne, n° 1661, du 14 au 20 novembre 2009.

    Lire la suite

  • Les vrais amis de l'Afrique et des Africains : Carmes de Kaolack, Sénégal...(1/3)

                Nous avons déjà parlé de l'activité magnifique des moines cisterciens de Koutaba ( http://www.koutaba.org ) qui œuvrent au Cameroun pour le développement durable de ce pays et de ses habitants.

                Appliquant le principe bien connu selon lequel "le Bien ne fait pas de bruit, le bruit ne fait pas de Bien" ils travaillent au quotidien, là-bas, loin des caméras; loin de l'agitation des pseudo-vedettes avec leurs milliers d'euros de colifichets sur elles, quand elles cherchent à s'acheter une bonne conscience à deux balles, en voulant faire croire qu'elles s'intéressent aux immigrés, entre deux louches de caviar dans leurs soirées mondaines...; loin des fantasmes et des délires du parti immigrationniste.

                Celui la même qui veut faire croire qu'il aime l'Afrique et les Africains, alors qu'il se sert d'eux et d'elle, dans le cadre d'une immigration massive, pour casser les Nations historiques, et les diluer dans un magma cosmopolite dont toute vraie générosité est évidemment exclue, et auquel tout véritable Humanisme est évidemment étranger (1).

    KOUTABA.jpg

    Lire la suite

  • Islam salafiste ? on ne pourra pas dire qu'on n'a pas été prévenus.....

                Une fois terminé le dossier du Figaro sur l'islam salafiste, on hésite à donner un sens -s'il en a un...- au dernier propos de l'article: fanfaronnade pure -et donc sourire apitoyé sur l'excité qui l'a tenu ? Ou réelle inquiétude, malgré tout, devant une réalité dépeinte par l'article qui, elle, n'est ni inventée ni à prendre à la légère. 

                Faut-il donc donner un autre commentaire à cette dernière phrase que ce titre que nous avons employé plusieurs fois: La république danse sur un volcan ?

      "Sortant de la salle de prière, un homme nous interpelle. Complètement exalté, il confirme. «Nous sommes de plus en plus nombreux et bientôt nous vous laverons le cerveau !»

    islam salafiste.jpg
    Le Figaro Magazine, 7 Novembre
  • Prix orange et prix citron...

    le prix orange: à Eric Nolleau, pour la volée de bois vert qu'il a envoyé à BHL, lequel ne l'a pas volée !

                "La monnaie était jadis indexée sur l’or. Quel est l’étalon d’or pour les oeuvres de culture ? Les médias, la présence médiatieric-naulleau.jpgque ! Prenez Bernard-Henri Lévy, toute polémique mise à part. Son oeuvre ne m’inspire aucun respect. Voilà quelqu’un qui, depuis trente ans, est appelé philosophe sans avoir produit une seule ligne de philosophie, au sens strict du mot. Qu’est-ce, sinon l’indexation sur autre chose ? C’est parti de la fameuse émission de Pivot sur les nouveaux philosophes. Depuis, il est le « Philosophe ». Il a un avis sur tout. Ça n’existe nulle part au monde quelqu’un qui a un avis sur tout, sauf en France. On appelle cela par chez nous un intellectuel médiatique. L’indexation se fait uniquement sur les apparitions médiatiques, avec derrière un réseau redoutable, parce quand il sort un livre, ce n’est plus de la promo, c’est une sorte de rouleau compresseur. La quinzaine BHL…

                Je ne nie à personne le droit d’écrire un livre. Je demande seulement à ce qu’on ne me le présente pas comme un chef-d’oeuvre, si cela n’en est pas un, peu importe qu’il soit signé BHL ou Francis Lalanne. Ils ont parfaitement le droit d’écrire. Je lis dans Le Nouvel Observateur la contribution de BHL sur la crise de la gauche, où il nous explique qu’être de gauche, c’est être dreyfusard et anticolonialiste. À ce compte-là, le candidat de gauche va être élu au premier tour en 2012. Apparemment, il vit dans un monde déconnecté."

    Lire la suite