UA-147560259-1 UA-147538561-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Les vrais amis de l'Afrique et des Africains : Carmes de Kaolack, Sénégal...(1/3)

            Nous avons déjà parlé de l'activité magnifique des moines cisterciens de Koutaba ( http://www.koutaba.org ) qui œuvrent au Cameroun pour le développement durable de ce pays et de ses habitants.

            Appliquant le principe bien connu selon lequel "le Bien ne fait pas de bruit, le bruit ne fait pas de Bien" ils travaillent au quotidien, là-bas, loin des caméras; loin de l'agitation des pseudo-vedettes avec leurs milliers d'euros de colifichets sur elles, quand elles cherchent à s'acheter une bonne conscience à deux balles, en voulant faire croire qu'elles s'intéressent aux immigrés, entre deux louches de caviar dans leurs soirées mondaines...; loin des fantasmes et des délires du parti immigrationniste.

            Celui la même qui veut faire croire qu'il aime l'Afrique et les Africains, alors qu'il se sert d'eux et d'elle, dans le cadre d'une immigration massive, pour casser les Nations historiques, et les diluer dans un magma cosmopolite dont toute vraie générosité est évidemment exclue, et auquel tout véritable Humanisme est évidemment étranger (1).

KOUTABA.jpg

            Ils travaillent au Cameroun, ces moines de Koutaba, dans la grande tradition monastique, comme ont travaillé les moines il y a plus de mille ans chez nous, dans un Occident ruiné par la chute de l'Empire Romain et ravagé par les invasions barbares. A l'époque où nulle ONU, nulle UNICEF, nulle UNESCO ne sont venues déverser chez nous un quelconque "plan Marshall", ou quelque aide extérieure que ce soit....

            Aujourd'hui, nous allons évoquer d'autres moines -des Carmes- qui font la même chose que les cisterciens de Koutaba, bien que différemment, et au Sénégal cette fois. Les villageois leur ont offert un terrain de trente hectares. Ils y construisent un couvent, mais pas question bien sûr de se limiter au seul couvent et de ne pas voir ce qui se passe à côté. Après avoir reboisé (deux reboisements successifs ont été faits en 2005 et en 2006),  un forage de 300 m sous sol a été entrepris pour acheminer de l’eau à 5 cinq villages voisins !

 
 
kaolack.JPG
Kaolack est l' une des dix régions du Sénégal, à 200 km au sud-est de Dakar

            On lira (ci-après) avec profit l'édifiant article de Sophie Le Pivain, qui raconte cette peu banale aventure: forer des puits et éliminer le fluor toxique !

            Voilà comment des contemplatifs, aujourd'hui -là-bas- comme hier -ici, chez nous- sont toujours fidèles à leur tradition d'être des vecteurs de développement. Et, au passage, ils servent l'environnement (on est bien loin des palinodies stériles et contre-productives des artistes devant les caméras !.....), plutot que de donner la main aux mafias qui trafiquent et spéculent sur cette misère humaine qu’elles déplacent de l'Afrique vers l'Europe afin d'en tirer divers avantages, la traitant cyniquement comme de la chair à profit !....

            Car ils ont compris, ces moines, que la véritable éradication de la misère ne viendra pas d'une cruelle transplantation des populations d'Afrique vers l'Europe; d'un déracinement difficile à vivre, déstabilisant et destructeur; et qu'en transférant des populations que l'on arrache à leurs racines et à leurs univers, on déplace seulement le problème de la misère, on ne le règle pas....

            Eh oui, les moines  "organisme en charge du développement durable des secteurs ruraux" et portant des fruits très concrets de civilisation, rejoignant les besoins les plus urgents de l'époque, là où ils se trouvent, et œuvrant pour le développement local durable ! De quoi faire s'étouffer bon nombre de nos gauchos-bobos-trotskos !...

monasteres ora et labora.jpg
Ora et Labora. Plutôt que de s'agiter devant les caméras....

             Il n'empêche que c'est cela, la vérité, ne leur en déplaise, et dussent-ils s'en étrangler. Et que ce sont eux, les moines, et ceux qui agissent comme eux, qui sont les vrais amis de l'Afrique et des Africains; et pas ceux qui, complices objectifs des réseaux mafieux qui se font du fric sur son dos, volent au continent noir sa population, pour l'envoyer se faire exploiter ailleurs....             (à suivre.....)

             http://www.carmel.asso.fr/Couvent-de-Kaolack.html

 

 

(1) : Cet immigrationnisme là, il faudra bien, un jour, demander qu'on le qualifie pour ce qu'il est en réalité: un crime contre l'humanité.......

Commentaires

  • Hani Ramadan défend la lapidation à la télévision (...)
    La lapidation s’appliquera-t-elle un jour en Europe ? En Suisse, c’est désormais un sujet de (...)

    La lapidation s’appliquera-t-elle un jour en Europe ? En Suisse, c’est désormais un sujet de discussion. Hani Ramadan, directeur du Centre islamique de Genève, défend avec vigueur cette loi divine. Dans le journal suisse Le Matin, il écrivait le 6 septembre 2010 que la lapidation était "dissuasive", même si, en pratique, elle ne s’appliquait quasiment jamais. Le 10 septembre 2002, dans Le Monde, il écrivait déjà que la lapidation était une "punition", mais aussi une "purification".

     

    Des propos qui font écho à ceux tenus par le trésorier d’une mosquée de Roubaix, en France, qui, dans un documentaire de John Paul Lepers, défendait la lapidation, osant même dire que si les musulmans devenaient majoritaires dans le pays, la charia (lapidaton incluse) devrait s’appliquer.

     

    Récemment, Tariq Ramadan, le frère d’Hani Ramadan, se disait sur RMC hostile à la lapidation, mais dans un langage toujours assez flou. Le 16 septembre, l’imam de Drancy Hassen Chalghoumi déclarait que Tariq Ramadan, avec son discours dangereux, avait fait monter le racisme en Suisse, et lui reprochait d’intervenir si souvent dans le débat français. Le discours d’Hani Ramadan risque d’avoir des effets encore plus dévastateurs.

     

    C’est le 14 septembre 2010 que la Télévision Suisse Romande (TSR) organisait, dans son émission Infrarouge, un débat à partir du cas de l’Iranienne Sakineh. A cette occasion, Hani Ramadan s’est heurté à l’écrivain Marek Halter, qui lui a fait remarquer que la pratique barbare de la lapidation, même si elle est également présente dans la Bible, datait de trois millénaires et devait être abandonnée aujourd’hui. Hani Ramadan fit alors diversion en évoquant le conflit israélo-palestinien et en traitant Marek Halter de "sioniste".

     

    Et si toutes ces histoires moyen-âgeuses se résumaient à une peur du sexe ? C’est ce que suggère Saïda Keller-Messahli, présidente du Forum pour un islam progressiste :



    Pour rappel : Les "modérés" Tariq et Hani Ramadan étaient les invités des rencontres de l’UOIF dans le Grand Palais de Lille de Martine Aubry (PS) en février 2010. Le 29 décembre 2007, Hani Ramadan, avait été invité de la mosquée de Corbeil-Essonne, financée en partie par Marcel Dassault (UMP). Rappelons que l’un des modèles de Tariq Ramadan s’appelle Cheik Yussuf Al-Qaradawi ; parmi ses déclarations les plus choquantes pour un esprit éclairé, celle-ci  :



    « Tout au long de l’histoire, Allah a voulu imposer aux Juifs des hommes pour les punir de leur corruption. La dernière punition fut infligée par Hitler (…) il réussit à les remettre à leur place. Ce fut une punition divine pour eux. Le souhait d’Allah est d’amener la prochaine [punition] par la main des croyants (…) Si Allah m’en donne la force, je voudrais aller sur la terre du Jihad et de la résistance, fut-ce en fauteuil roulant, et je tirerai sur les ennemis d’Allah, les Juifs ».


    C’était sur Al-Jazeera le 28 janvier 2009.

    Voir la vidéo

    http://www.agoravox.tv/actualites/religions/article/hani-ramadan-defend-la-lapidation-27707

Les commentaires sont fermés.