Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Activités, Presse, Mouvement

  • Paris 12 mars Hervé Juvin aux Mardis de Politique magazine, une conférence à ne pas manquer, !

     

    herve-juvin.jpgRendez-vous à partir de 19 h 00
    Conférence à 19 h 30 précises
    PAF : 10 € -  Etudiants et chômeurs : 5 €
    Salle Messiaen, 3 rue de la Trinité  Paris 9° 
    Métro La Trinité, Saint-Lazare
    sans-titre pm.png
    Politique magazine, 1 rue de Courcelles Paris 8°
    T. 01 42 57 43 22
  • Découvrir, lire, le numéro de février de Politique magazine et pourquoi pas ? s'y abonner ...

    Au sommaire de ce nouveau numéro ...

    Éditorial : Une question de légitimité

    Dossier - Justice : État des lieux. 

    France - Immigration : des statistiques peu fiables 

    Monde -  Aix-la-Chapelle : un traité réchauffé

                   Chine : Les tentations maoïstes de Xi

    Et aussi dans ce numéro…  54 pages d’actualité et de culture 

    IMG pm.jpg

    Sommaire du mois

    S’abonner à Politique magazine

  • Paris 12 février aux Mardis de Politique magazine, conférence de Philippe Mesnard. A ne pas manquer, c'est ce soir !

     

    Rendez-vous à partir de 19 h 00 - Conférence à 19 h 30 précises
    Participation aux frais : 10 euros -  Etudiants et chômeurs : 5 euros

    Salle Messiaen, 3 rue de la Trinité  Paris 9° - Métro La Trinité, Saint-Lazare

    sans-titre pm.png

    Renseignements : Politique magazine, 1 rue de Courcelles Paris 8° - T. 01 42 57 43 22

  • Grenoble ce lundi 11 février au Centre Lesdiguières, une conférence de Samuel Renaud à ne pas manquer !

    Le CENTRE LESDIGUIERES

    vous convie le lundi 11 février à 20h à une conférence 

    de Samuel Renaud

    « Nationalisme et monarchie » 

    A l'heure où les institutions de la énième république défaillent, où le terme de république a remplacé celui de France, il s'avère intéressant de redéfinir ce que sont vraiment les systèmes politiques : royauté ou république, il faut choisir.

    Le conférencier développera les concepts définis par Charles Maurras à savoir une monarchie traditionnelle, décentralisée, antiparlementaire et héréditaire, s'inscrivant dans la continuité de la politique des quarante rois qui ont fait la France durant treize siècles. 

    10 place Lavalette, 38000 Grenoble - salle du 1er étage (Tram: arrêt « Notre-Dame ») (Participation aux frais) Courriel: centrelesdiguieres@gmail.com Merci de nous informer de votre participation par retour de courriel

  • Les analyses de Lafautearousseau ? « En deux mots, ou un peu plus » : 114 chroniques déjà parues

     

    blue-wallpaper-continuing-background-wallpapers-bigest-images - Copie.jpgPuisez dans nos chroniques de réflexion sur la politique, sur l'actualité ...

    « En deux mots, ou un peu plus » : ce sont des chroniques tous sujets, dictées par l'actualité nationale, internationale ou de société, et rédigées dans un esprit d'Action française, c'est à dire patriote. Elles se veulent fondées sur l'expérience historique, le bon-sens, la tradition nationale, le souci des intérêts français et le désir que se perpétue ou que renaisse la Civilisation à laquelle nous appartenons.

    Vous pouvez vous replonger dans l'actualité des derniers mois, analysée au prisme des idées d'Action française. 

    Les sujets sont variés. Exemples : le cas Macron, le phénomène Trump, le Brexit, la Chine et l'Inde, le dossier ukrainien, la crise catalane, la disparition de Pierre Bergé et celle de Johnny Hallyday, l'Allemagne d'Angela Merkel, la crise ou les crises de l'Europe, l'Aquarius, le Pape et l'immigration, la réaction italienne, la nouvelle affaire Maurras, le scandale Facebook, Simone Veil au Panthéon, la leçon du prince Jean, notre hystérisation par les médias, et, toujours, la suite des attentats et des violences. Etc.  

    Bonne lecture. 

    Lien à suivre ...

    En deux mots nm.jpg

    En deux mots, réflexion sur l'actualité

  • Café Actualité d'Aix-en-Provence, jeudi 7 février. A ne pas rater ... C'est ce soir !

    Ce café se déroulera sous la forme d'un exposé suivi d’un débat.

    Le grand retour de la question sociale ?
     Petite histoire de la question sociale de la révolte des Canuts à celle des gilets jaunes.
     Le triomphe de l’oligarchie financière de Thiers à Macron.
     Et maintenant ?
     Exposé par Antoine de Crémiers.
    Café Le Festival, 1 cours Mirabeau
    18 h 45 : accueil. Entrée libre.
    19 h : conférence et débat animé par Antoine de Crémiers
    20 h 30 : fin de la réunion.
    Participation sous forme de consommation.
    Consommations à commander et régler au bar en arrivant. Merci !
    Inscriptions et renseignements : 06 16 69 74 85

  • Histoire & Mémoire • C'étaient les Camelots du Roi, à Marseille sur la Canebière dans les années 1930 [2]

     L'Action Française sur La Canebière, Marseille, 193.

    blue-wallpaper-continuing-background-wallpapers-bigest-images - Copie.jpgL'un des participants à la conférence-débat avec André Bercoff du 21 janvier dernier à Marseille, lui-même Camelot du Roi*, nous a remis la photographie en en-tête. Il s'agit d'un défilé d'Action Française d'avant-guerre (seconde moitié des années 1930). C'est un document d'archive. Il est bon que nous gardions nos traditions, que nous nous souvenions de quelle histoire nous sommes les héritiers et les continuateurs ; et que les jeunes qui nous rejoignent le sachent eux aussi !  

    IMG - Copie (2).jpgLes Camelots du Roi défilent en tête sur la célébrissime Canebière non encore envahie et défigurée par l'Afrique. Les premiers sont venus avec leur bicyclette. Si l'on y regarde de plus près, on remarque que tous portent à la boutonnière de leur veston l'insigne des Camelots du Roi. Celui-là même que, pour certains d'entre nous, nous portons aussi aujourd'hui encore et que nous remettons au fil du temps à des jeunes qui ont fait la preuve de leur engagement à l'Action Française, de leur disponibilité, et de cette libre discipline que nous acceptons tous comme condition d'efficacité.

    Le Camelot en tête du cortège est Georges Boulon, lui-même fils de Marcel Boulon, lui aussi Camelot du Roi - des toutes premières générations. Ainsi va la fidélité à l'Action Française. Quelques-uns d'entre nous ont connu les deux hommes. Marcel Boulon, déjà âgé et son fils Georges, notre aîné. Mais, par surcroît, leur petit-fils et fils, Yves Boulon, Camelot de troisième génération, était présent à la soirée Bercoff où cette photo nous a été remise. Il y a reconnu son père ... La fidélité et la transmission sont elles aussi des valeurs fondatrices qu'il faudra bien réapprendre ! 

    Autres photos déjà publiées sur Lafautearousseau ... Regroupées ici

    1005182982.png

    Les plus anciens reconnaîtront au premier plan à droite de la photo ci-dessus, Jean Lavoëgie, qui fut l'avant-dernier chef des Camelots du Roi de Provence. Il a été après guerre (1960-1990), Secrétaire Général de l'Union Royaliste Provençale, la fédération régionale de l'Action Française. Pierre Chauvet, qui fut, avant-guerre, le dernier Chef des Camelots du Roi de Provence, fut, après-guerre, président de la même Union Royaliste Provençale. 

    686667673.png

    694055088.png

    À remarquer que les Camelots du Roi des années trente, défilaient en ordre, correctement habillés, souvent chapeautés, y compris les plus jeunes, quoique toutes les classes sociales y fussent mêlées. Nous ajouterons qu'ils défilaient en silence, sans cris ni folklore ni agressivité quelconque. C'étaient des gens sérieux, portés par l'amour de la France.  LFAR  

    *Merci à Didier Arnoux 

    Voir aussi dans Lafautearousseau ...

    Histoire • Action Française : Les royalistes sur la Canebière
    Histoire • Action Française : Les affrontements des années 30 à Marseille
  • LOUIS XVI 2019 ! Annonces ... Être présent ! [Dernier jour]

     

    blue-wallpaper-continuing-background-wallpapers-bigest-images - Copie.jpg

    Nous publierons ici chaque jour - jusqu'au 27 janvier - la liste des messes, cérémonies, conférences et manifestations qui nous seront signalées, liste toujours très longue, mise à jour au fur et à mesure que nous en aurons connaissance.

    Par souci d'exactitude, nous n'y intégrons que les annonces complètes avec heure et localisation exacte.

    Les organisateurs peuvent d'ores et déjà nous informer. 
    Courriel : lafautearousseau@outlook.fr  

    3142979974.jpgAnnonces 

    VENDREDI 18 JANVIER

     Épinal : 18h30, Église Saint Antoine, 12, rue Armand Colle.   

    SAMEDI 19 JANVIER

    Lyon : 10h30, Sanctuaire Saint- Bonaventure, 7 Place des Cordeliers (2ème). 

    ■ Toulouse : 10h30, Chapelle Saint-Jean-Baptiste, 7 rue Antonin Mercié. Métro Capitole ou Esquirol ou Parking Esquirol. Messe de requiem célébrée par le chanoine Thibaut d'Aviau de Ternay.  

    ■ Lanvallay (Côtes d'Armor) : 11h, Chapelle du Sacré-Coeur, Prieuré Sainte-Anne.

    ■ Vion, La Chapelle du Chêne (Sarthe) : 12h15, Messe en la Basilique Notre-Dame du Chème, suivie d'un déjeuner-débat avec Guillaume de Thieulloy. Renseignements : 06.64.91.52.45 - 02.43.98.43.44 - 09.86.25.43..27.

    ■ Amiens : 18h30, Chapelle Saint Vincent de Paul, 54 ter rue Jules Barni.

    ■ Équemauville (Calvados): 10h, Eglise Saint Pierre. .

    ■ Fontaine-les-Dijon (Côte d'Or) : 17h, Basilique de la Maison natale de Saint Bernard, Place des Feuillants.  

    ■ Coligny (Ain) : 10h30 Église Saint-Martin.

    ■ Montélimar : 17h30, Chapelle Notre-Dame de la Rose, 36 Avenue Saint-Martin.

    ■ Le Val (Var) : 11h Collégiale Notre-Dame-de-l’Assomption.  

    DIMANCHE 20 JANVIER

    ■ Paris

    → 10h30, Chapelle Expiatoire, Square Louis XVI, 62 rue d'Anjou (8ème).

    → 17h15 : Marche aux Flambeaux. Rendez-vous à l'Eglise Saint-Roch. L'abbé Thierry Laurent recevra les participants dans l'église pour une allocution d'introduction puis les accompagnera jusqu'à la Chapelle Expiatoire.

    ■  Biarritz : 10h, Église Saint-Martin, 4 Rue Saint-Martin.

    ■ Quimper : 10h30, Église Saint Mathieu, rue du Chapeau rouge.

    ■ Villejuif : 10h30, 24 rue Leon Moussinac.

    ■ Montargis : 10h Chapelle du Château. 

    ■ Aix-en Provence : 10h, Chapelle des Pénitents gris, dits Bourras, 15 rue Lieutaud.

    ■ Calais : 8H45, Chapelle Sainte Victoire, Hames Boucres (Près de Guines)

    ■ Bayonne : 10h30, Église Saint Amand, 52 Avenue Maréchal Soult.

    ■ Reims : 10h30, Église Sainte Jeanne d'Arc rue de Verdun

    ■ Limoges : 10H45, Chapelle Saint-Antoine, rue des Papillons.

    ■ Plouay (Morbihan) : 10h30, Chapelle expiatoire, 6 rue du Haras.

    ■ Belloy-en-France : 11h, Église paroissiale.

    Nantes : 12h15, dépôt de gerbes et lecture du testament du Roi, place Louis XVI, au pied de la colonne.

    ■ Tonnay (Charente maritime) : 10h30, Église Saint Etienne. 

    LUNDI 21 JANVIER

     Paris

    → 10h, Rassemblement Place de la Concorde, devant la statue de Rouen, côté Hôtel Crillon, Ambassade des Etats-Unis. 

    → 12h, Saint-Germain-l'Auxerrois, paroisse des Rois de France, Messe célébrée à la demande du Cercle de l’Oeillet Blanc pour le repos de l’âme du roi Louis XVI, en présence des Princes de la Maison de France. 

    → 18h30, Saint Nicolas du Chardonnet, 23 rue des Bernardins (5ème). Métro Maubert-Mutualité ligne 10.

    → 19h, Eglise Saint Eugène - Sainte Cécile, 4 Rue du Conservatoire (9ème).

     Marseille 

    19h, Basilique du Sacré-Coeur, 81 avenue du Prado. La Messe, dite à la demande de l'Union Royaliste Provençale (Action Française) et du Souvenir Bourbonien, sera célébrée par Mgr. Jean-Pierre Ellul, recteur de la basilique. L'homélie sera donnée par le père Antoine Deveaux. Une soirée conférence-débat suivra avec André Bercoff, invité exceptionnel 2019.

    ■ Lyon : 18h30, Église St Georges, quai Fulchiron. 

    ■ Toulouse : 18h30, Chapelle du Férétra, 116 Rue du Férétra.  

    ■ Toulon : 18h30, Église Saint François de Paule, Place Louis Blanc. 

    ■ Novéant-sur-Moselle : 18h30, Église de Novéant.

    ■ Montpellier : 18h, Chapelle des Pénitents bleus, rue des Étuves (06 81 72 31 11).

    ■ Grenoble : 18h, Collégiale Saint André, ancienne Chapelle Royale, place Saint André.

    ■ Bayonne : 18h30, Église Saint Amand, 52 Avenue Maréchal Soult.

    ■ Biarritz : 18h, Église Saint Joseph, 9 Avenue Victor Hugo. 

    ■ Poitiers : 18h30, Église Notre Dame la Grande.

    ​​■ Chandai (Orne) : 10h30, Monastère Syro-Orthodoxe Notre-Dame de Miséricorde. 

    ​​ Béziers : 19h, Chapelle des Pénitents bleus, 4 rue du 4 septembre.

    ​​​■ Montauban : 18h, Église Saint -Jacques. 

    ​​​■ Tulle : 18h30, Cathédrale Notre-Dame. Messe à la mémoire du Roi Louis XVI et de sa famille. Seront associées à cette prière toutes les victimes de la barbarie humaine. 

    ​​​■ ​Fontainebleau : 19h. messe pour Louis XVI en l'église du Carmel 16 bis rue du Maréchal Foch. (Et le 26 janvier, à 14h30, Galette des rois à l'hôtel de l'aigle Noir, Place du Général de Gaulle).

    ■ Carcassonne : 11h, Basilique des saints Nazaire et Celse.

    ■ Vannes : 18h30, Église Saint-Patern.

    ■ Brest : 18h30, Chapelle sainte Anne, 43 rue Bruat.   

    ■ Chambéry : 19h, Cathédrale, place Métropole. 

    ■ Sées (Orne) : 18h30, Chapelle de l'Institut Croix des Vents, 55 rue d'Argentré.

     Perpignan

    → 18h30, Église Saint-Mathieu, Rue Grande la Monnaie.

    → 18h30, Prieuré du Christ-Roi, 113 avenue Joffre.

    ■ Tarbes : 18h30, Maison Saint-Paul 51 Rue de Traynes.

    ■ Nantes

    → 18h30, Chapelle du Christ-Roi, 88 rue d’Allonville.

    → 20h, Église Saint Clément.

    ■ Bordeaux

    → 19h, Église Saint-Bruno, 5 Place du 11 Novembre.

    ​→ 18h30, Grosse Cloche, rue Saint-James.

    ■ Caen : 18h45, Église Saint-Sauveur, place Pierre Bouchard.

     Unieux (Loire) : 16h30, 31 rue Holtzer.

    ​■ Chartres : 19h30, Eglise Saint Aignan. 

    ​■ Mérigny (Indre) : 11h, Chapelle de la Transfiguration, au lieu-dit « Le Bois ».

    ÉTRANGER

    ALLEMAGNE

     Sarrelouis : 18h30, Eglise Saint Pierre Canisius, Stifstrasse 18, Saarlouis.  

    BELGIQUE

    Bruxelles : 19h, Église du Couvent Sainte Anne Watermael-Boitsfort, Avenue Léopold Wiener 26B.  

     Tournai : 11h, Cathédrale Notre-Dame.

    MONACO

     18h30, Église du Sacré-Coeur, 14 chemin de La Turbie.

    SAMEDI 26 JANVIER

    ■ Versailles : 19h, Chapelle Royale du Château de Versailles. Requiem de Cherubini, à la mémoire de Louis XVI. 

    ■ Nîmes : 11h, Église Saint Baudile,

    ■ Caumont-sur-Durance : 18h30, Eglise Saint Symphorien.

     Strasbourg :  16h, Cathédrale Notre-Dame, Messe dite à la demande du Cercle Merry del Val et du Cercle Saint Louis d’Alsace. Elle sera célébrée par M. l’Abbé Frédéric Martin, en la Chapelle Saint Laurent, avec la participation de la Psalette grégorienne de Strasbourg. 

    DIMANCHE 27 JANVIER

     Nancy : 10h30, Église Marie-Immaculée, 33 Avenue du Général Leclerc. A partir de 12h30, Fête des Rois de l'USRL et de La Lorraine Royaliste : repas à l'Auberge de Maître Marcel, angle route de Martinvaux et Maron-Chaligny (Renseignements : lalorraineroyaliste@yahoo.fr ou 06 65 64 73 17). 

    ■ Autun (Bourgogne) : 11h, Chapelle du Saint-Sacrement

    Sur le sens à donner à ces activités, lire : 

    LOUIS XVI 2019 ! Mémoire et acte politique fort : marquer le début de notre décadence

  • SITUATION EXPLOSIVE DE LA FRANCE ET DU MONDE par ANDRÉ BERCOFF. Conférence et débat

     

    Conférence et débat tenus à Marseille le 21 janvier 2019

    Durée : 1 heure 17 minutes.  

    Conférence André Bercoff 21.01.2019 - URP sur Vimeo.

  • L'Union Royaliste Provençale* a rudement bien fait d'inviter André Bercoff pour une conférence-débat brillante ce 21 janvier 2019 !

     

    blue-wallpaper-continuing-background-wallpapers-bigest-images - Copie.jpgParticipants nombreux, salle pleine, ambiance chaleureuse ; assistance captivée par un André Bercorff au parler vrai, direct, nature, informé de tout, plein d'humour et même de drôlerie ; un débat sur la situation explosive de la France et du monde nourri par de nombreuses questions, une excellente organisation de la soirée, un riche buffet où les conversations se sont multipliées, pour clôturer la rencontre ... Nous n'en dirons pas davantage sur cet événement qu'une vidéo mise en ligne dans les prochains jours fera revivre intégralement, notamment pour nos lecteurs qui souhaiteront la regarder en France et ailleurs. Voilà de la bonne besogne, à l'honneur de l'Action Française.  Lafautearousseau

    En attente de la vidéo, nous nous contenterons ici de mettre en ligne les photos qui suivent, précédées de celles de la Messe célébrée auparavant en la Basilique du Sacré-Coeur - église comble - par Monseigneur Jean-Pierre Ellul, recteur de la basilique tandis que l'homélie - belle et profonde - était donnée par le père Antoine Deveaux.  

    Messe en la basilique du Sacré-Coeur

    IMG_5147.jpg

    IMG_5150.jpg

    IMG_5149.jpg

    Conférence-débat 

    IMG_5156.jpg

    André Bercoff - Jean Gugliotta, président de l'Union Royaliste Provençale

    IMG_5151.jpg

    Vue partielle de l'assistance [1]

    IMG_5154.jpg

    Vue partielle de l'assistance [2]

    50754099_1873088336134583_2303890057519431680_n.jpg

    Un groupe de jeunes d'A.F. avec André Bercoff,  J. L. Hueber et G. Bertran de Balanda 

    1939836_498902073553223_1794630765_n - Copie.jpg* L'Union Royaliste Provençale est la fédération régionale du Centre Royaliste d'Action Française, 10 rue Croix-des-Petits-Champs 75001 PARIS

  • Marseille & Région, ce lundi 21 janvier, conférence-débat avec André Bercoff ... A ne pas manquer ! C'est ce soir !

    Programme du lundi 21 janvier 2019 à Marseille

    À 19h, Messe à la mémoire du roi Louis XVI et des victimes de la Révolution, en la Basilique du Sacré-Coeur, 81 avenue du Prado. La Messe, chantée, avec musique et orgue, sera célébrée par Monseigneur Jean-Pierre Ellul, recteur de la basilique. L'homélie sera donnée par le père Antoine Deveaux. 

     A 20h30, conférence-débat avec André Bercoff, invité exceptionnel 2019 : « SITUATION EXPLOSIVE DE LA FRANCE ET DU MONDE ». 

    Inscriptions urgentes

    Lieu de l'événement : Maison des Travaux Publics & du Bâtiment, 344 bd. Michelet - 13009 Marseille (Parking gratuit)

    Conférence-débat et buffet-dînatoire : 25 € - Jeunes 15 €

    Renseignements par courriel, texto ou téléphone 

    Courriel : urp@outlook.fr  - Téléphone : 06 08 31 54 97

    Règlements de préférence par PayPal (Noter : « 21 janvier »)

     
    Le nombre de places étant limité, il est conseillé de s'inscrire au plus tôt.
    A noter qu'il ne sera pas envoyé d'invitations par poste. Pour s'inscrire ou se renseigner, prière d'utiliser téléphone ou courriel.
    A faire suivre, diffuser, transmettre ... Merci.
  • Découvrir, lire, le numéro de janvier de Politique magazine et pourquoi pas ? s'y abonner ...

    Au sommaire de ce nouveau numéro ...

    Les noires humeurs de Macron. 

    Dossier : Immigration et terrorisme. 

    France : Que faire des étrangers délinquants ? 

    Monde : Rien ne va plus dans la « Davocratie » !

    Et aussi dans ce numéro…  54 pages d’actualité et de culture !

    vignette-176-429x600.jpg

    Sommaire du mois

    S’abonner à Politique magazine

  • Café Actualité d'Aix-en-Provence, ce jeudi 10 janvier. A ne pas rater ...

     

    Cette immense révolte populaire est un séisme politique majeur, totalement imprévu. C'est la France périphérique qui revient au centre et laisse les professionnels (partis politiques et syndicats) sur la touche, spectateurs d'un phénomène qui leur échappe totalement.

    Le café  se déroulera sous la forme d'un forum avec plusieurs interventions et celles des des participants.  

    Débat animé par Antoine de Crémiers avec participations attendues de Michel Franceschetti, Danielle Masson et Patrick Barrau.

    Café Le Festival, 1 cours Mirabeau
    18 h 45 : accueil. Entrée libre.
    19 h : conférence et débat animé par Antoine de Crémiers
    20 h 30 : fin de la réunion.
    Participation sous forme de consommation.
    Consommations à commander et régler au bar en arrivant. Merci !
    Inscriptions et renseignements : 06 16 69 74 85
  • Paris ce 8 janvier, aux Mardis de Politique magazine, une conférence de Gregor Puppinck à ne pas manquer !

     

    Rendez-vous à partir de 19 h 00 - Conférence à 19 h 30 précises
    Participation aux frais : 10 euros -  Etudiants et chômeurs : 5 euros

    Salle Messiaen, 3 rue de la Trinité  Paris 9° - Métro La Trinité, Saint-Lazare

    sans-titre pm.png

    Renseignements : Politique magazine, 1 rue de Courcelles Paris 8° - T. 01 42 57 43 22

  • LOUIS XVI 2019 ! Mémoire et acte politique fort : marquer le début de notre décadence

    Visuel Lafautearousseau Le quotidien royaliste sur le net ISSN 2490-9580 ©

    blue-wallpaper-continuing-background-wallpapers-bigest-images - Copie.jpgEn 1789, les principes du totalitarisme furent énoncés, ses bases furent jetées, et ils furent appliqués méthodiquement avec - comme conséquence inévitable - le Génocide qui en découlait fatalement.

    Au même moment, le principe opposé fut également proclamé : liberté intérieure face à l'oppression d'un pouvoir sans limite qui, ne se reconnaissant aucune autorité supérieure, se révélait vite mille fois plus tyrannique que les antiques autorités qu'il prétendait abolir.

    Deux messages, antinomiques et irréconciliables furent donc lancés au monde en France, et par la France, marquant l'ouverture du grand cycle révolutionnaire...

    sans-titre.jpgLe 21 janvier 1793 est l'acte fondateur de tous les totalitarismes modernes et il est à l'origine de toutes les horreurs qui devaient suivre : Staline, Hitler, Mao, Pol Pot, Ho Chi Minh, Ceausescu et la Stasi, Le Lao Gaï et le Goulag...

    Il est également - selon le mot fort juste de Prosper de Barante – « l'évènement le plus terriblement religieux de notre Révolution », car c'est bien une religion nouvelle qu'il s’agit d’instaurer, la Nouvelle Religion Républicaine, prétendant effacer toute trace de l'antique religion chrétienne.

    De ce fait, le 21 janvier dure encore aujourd'hui, par ses conséquences désastreuses, qui ont affecté non seulement la France mais toute l'Europe et, aussi, la terre entière. Il ne s'agit pas d'un fait historique « terminé ».

    Il est l'origine du premier crime de masse contre l'humanité des temps modernes - des crimes dont on sait qu'ils sont réputés imprescriptibles.

    A l'inverse, le soulèvement vendéen est lui aussi l'acte fondateur de toutes les révoltes modernes contre l'oppression tyrannique d'un Etat sans limites.

    En tant que fait historique donné, avec ses formes extérieures qui appartiennent maintenant à l'Histoire, les Guerres de Vendée, « Guerre de Géants » comme les a qualifiées Napoléon, sont évidemment terminées, et depuis longtemps.

    Mais, en tant que première expression collective du refus de l'oppression, de la défense de la liberté intérieure de la personne, de la résistance à l'Etat tout-puissant, tyrannique et oppresseur, elles sont un message universel, comme l'a très bien vu et très bien exposé Soljenitsyne. Et ce message appartient à l'Histoire en même temps qu'à chaque peuple, à chaque communauté historique, à chaque être humain.

    De ce point de vue - évidemment fondamental - les Guerres de Vendée ne sont pas terminées elles non plus, pas plus que le 21 janvier, leur acte fondateur contraire.

    4019472437.2.jpgLes Vendéens, les chouans, ne se soulevaient pas pour imposer l'Etat partout, le totalitarisme, aux autres habitants de France. Ils n'étaient pas agresseurs, ils étaient agressés. Ils ne souhaitaient pas imposer, ils souhaitaient qu'on ne leur impose pas. Ils se soulevèrent contre l'Etat, pour refuser son intrusion dans la sphère privée, pour l'empêcher d'organiser tout, de réglementer tout, d'installer une loi unique régissant tout et tous, jusques et y compris - et surtout - dans les consciences. Les paysans vendéens, les chouans ne se sentaient pas porteurs d'un modèle parfait qu'ils prétendaient imposer aux autres. Ils demandaient simplement que l'Etat ne sorte pas de sa sphère, et ne s'arroge pas le pouvoir sur les consciences. Ils voulaient qu'on les laisse en paix, et qu'on les laisse vivre comme ils l'entendaient.

    Les Vendéens - et Louis XVI en refusant la Constitution civile du Clergé et ce qui en découlait - sont bien les premiers résistants de France, et du monde, au totalitarisme qui pointe à la fin du XVIIIème, et qui va ravager la terre, sous ses diverses formes - diverses mais semblables, au fond - au XXème.

    Ce combat de titans entre libertés et oppression étatique dure encore. Le cycle révolutionnaire se poursuit et durera jusqu'à son épuisement. Jusque-là, pour reprendre le beau titre d’Arte pour l'une de ses émissions, on appellera les Vendéens « Dissidents : les artisans de la liberté... »

    Depuis plus de deux siècles maintenant, les victimes attendent non pas la vengeance, mais la Justice : qu'avec la reconnaissance officielle du Génocide vendéen, il soit mis fin au négationnisme, au mémoricide dont se rend coupable le Système actuel, héritier des crimes de 1793-1794 et du régime totalitaire qu'ils ont imposé à la France.

    C'est cela que nous marquons, chaque 21 janvier : et c'est un acte politique fort, tout au contraire d'une vaine nostalgie. Par le rappel de cette date fatidique et de son sens profond, nous redisons chaque année aux Français d'où vient leur décadence, quand et comment elle a commencé. Et nous leur disons que le seul combat qui vaille est celui de proposer le rejet de ce régime, un régime totalement en crise aujourd'hui, mais qui reste fondé sur les mensonges, les erreurs et les horreurs du Terrorisme révolutionnaire.

    Voilà pourquoi nous vous invitons tous à nous rejoindre et à participer aux différentes cérémonies et manifestations qui auront lieu dans toute la France, et qui sont d'ailleurs chaque année plus nombreuses et plus suivies. 

    Annonces

    Nous publierons rapidement le tableau récapitulatif de toutes les cérémonies et manifestations qui nous seront signalées, liste - toujours très longue - qui sera mise à jour au fur et à mesure que nous en aurons connaissance.
    Les organisateurs peuvent d'ores et déjà, nous en communiquer les détails, pour être publiés ici. 
    Courriel : lafautearousseau@outlook.fr