UA-147560259-1 UA-147538561-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

LAFAUTEAROUSSEAU - Page 9

  • Chronique Alimentaire/Santé : la rhubarbe, bienfaits et méfaits, par Bayard.

    1. Petite histoire de la rhubarbe

    D’où vient la rhubarbe ?

    Le nom « rhubarbe » vient d’une déformation du mot latin « rheubarbum », qui lui-même vient du nom grec « rheum barbarum ». « Rheum » est un dérivé de « Rha » qui, autrefois, désignait la Volga, le fleuve au bord des berges duquel poussait la plante. Quant au terme « barbarum », il signifie « barbare », car cette plante n'était alors consommée et appréciée que par les peuples étrangers.

    Les différentes espèces de la rhubarbe viennent de la Chine, de la Sibérie, de la Mongolie et de la Russie. Les premières utilisations répertoriées datent de 2700 ans avant notre ère - en Chine - pour les vertus thérapeutiques de la racine.

    Cette plante est arrivée en Europe de l’Ouest grâce au voyage en Asie de Marco Polo au XVIe siècle. Mais les Européens ne se servaient de cette plante que pour ses vertus médicinales, surtout pour les maladies vénériennes.

    La rhubarbe n’a été utilisée pour des préparations culinaires qu’à partir du XVIIe siècle. Ce sont les Anglais qui ont commencé à la cuisiner.

    La France n'a commencé à la cultiver qu’à partir du XIXe siècle. Elle s’est très bien acclimatée dans le Nord et l’Est de la France.

    91396817_505879866957800_7533902567428849664_n.jpg

    Lire la suite

  • Au cinéma, la chronique de Guilhem de Tarlé : Apocalypse : La guerre des mondes 1945-1991 (3ème et 4ème épisode).

    2.jpg

     

     

    A la télé : Apocalypse : La guerre des mondes 1945-1991 (3ème et 4ème épisode), un film français de Daniel Costelle et Isabelle Clarke, avec Mathieu Kassovitz comme narrateur.

     

    Lire la suite

  • Aux Mercredis de la NAR : #64 - David DJAÏZ pour son livre “Slow démocratie”.

    Mercredi 26 février, aux “Mercredis de la NAR” nous recevions David DJAÏZ pour son livre “Slow démocratie”. Normalien, énarque, aujourd’hui haut fonctionnaire et enseignant à Sciences Po, David DJAÏZ nous avait présenté en 2017 son premier ouvrage : « La guerre civile n’aura pas lieu » (voir le numéro 1127 de “Royaliste”). Il revient parmi nous avec son deuxième ouvrage, “Slow démocratie” dans lequel il pose une question majeure : est-il possible de reprendre le contrôle d’une mondialisation qui produit des effets désastreux pour la démocratie, l’environnement et la justice sociale ? David Djaïz propose une nouvelle politique fondée sur la nation démocratique, qu’il faut libérer des assignations identitaires et de la tentation nationaliste du repli. Les solutions que notre invité présente dans son livre sont-elles en mesure de remédier aux multiples crises qui frappent les États et les peuples ?


  • Dans Valeurs Actuelles, La stratégie de conquête des Frères musulmans.

    Alexandre Del Valle, auteur du livre "Le Projet", détaille la stratégie de conquête des Frères musulmans. Par la force, la ruse, le verbe ou l'infiltration, l'objectif de cette organisation, matrice idéologique du totalitarisme islamiste, est d'islamiser la planète.


  • Sur Sud Radio avec André Bercoff, Docteur Kron - "Que les Chinois nous envoient des masques !".

    Jérôme Fourquet, directeur de Ifop Opinion, Dr Zagury généraliste de Wuhan et Dr Kron sont les invités d'André Bercoff sur Sud Radio


  • Le roi qu'on veut !, par Jean-Philippe Chauvin.

    C'est bien de s'enflammer pour le roi... mais il faut aussi préciser de quoi on parle et ce qu'on attend. Jean-Philippe Chauvin le fait brillamment.


  • Coronavirus : point d’actualité, présentation de l’Etat Major.

    Bulletin d'information scientifique de l'IHU - Nous avons le droit d'être intelligents !
    Pr Didier Raoult, Directeur de l'IHU Méditerranée Infection


  • L'aventure France en feuilleton : Aujourd'hui (64), Le Traité de Verdun et la Lotharingie...

    De Jacques Bainville, Histoire de France, chapitre III, Grandeur et décadence des Carolingiens :

    "...Après quatre générations de grands hommes, la vigueur des Pipinnides était épuisée. Leur bonheur aussi.

    L'empereur Louis était un faible. Les peuples sentirent ce qui manquait à l'héritier de Charlemagne pour continuer l'œuvre de ses ancêtres et Louis « le Pieux » fut encore surnommé par ironie « le Débonnaire ». Dès qu'il règne, la belle machine construite par son père se dérange. Des révoltes, des conspirations éclatent. Des partis se forment. Les évêques eux-mêmes s'en mêlent.

    La majesté impériale n'est plus respectée. À deux reprises, « le Débonnaire » est déposé après avoir subi l'humiliation des pénitences publiques. Restauré deux fois, son règne s'achève dans l'impuissance en face de ses trois fils rebelles qui, avant sa mort, se disputent son héritage les armes à la main.

    Lire la suite

  • SOUTENEZ, PARTICIPEZ ! ACTIVITES DES ROYALISTES ET/OU DU PAYS REEL DANS TOUTE LA FRANCE...

    lfar flamme.jpg

    Cette page est ouverte à tous, lafautearousseau se voulant "la maison commune" de tous les royalistes, de toute obédience (RN/CRAF, NAR, GAR, DEXTRA, indépendants/"électrons libres"...)

    Aux deux seules conditions que l'on soit dans la double fidélité à l'école de pensée de l'Action française et à notre Famille de France, à laquelle nous sommes particulièrement attachés...

    Envoyez-nous les annonces et/ou les visuels de réunions de rentrée, Cercles d'études et de formation, Cafés politique/actualité/histoire, manifestations diverses etc...

    Lire la suite

  • Ephéméride du 2 avril

    1841 : Naissance de Clément Ader (Aéroplane de Clément Ader, dit avion III, 1897, Musée des Arts et Métiers)
     
     
     
    1715 : Aux origines du Haras du Pin 
     

    Dès 1665, Colbert et Louis XIV créèrent l’administration des haras, afin d’y élever des étalons et de pouvoir travailler à l’amélioration des races chevalines.

    En 1714, la région de l'actuel Haras fut retenue pour la qualité de ses pâturages et les facilités d’approvisionnement en eau.

    Le 2 avril 1715, on procéda au déménagement de l’ancien haras royal de Saint-Léger vers le Buisson d'Exmes. Enfin, le domaine du Pin fut acheté à Louis de Bechameil.

    Les bâtiments actuels (écuries et château) furent construits sous le règne de Louis XV, entre 1715 et 1730, par Pierre Le Mousseux, sur des plans de Robert de Cotte, le parc ayant été imaginé par Le Nôtre, qui y montra une fois de plus ses dons dans la création des jardins à la françaises

    2 avril,francophonie,senghor,de gaulle,mirabeau,chateaubriand,napoleon

    C'est Jean de la Varende qui a parfaitement nommé cette merveille, qui s'étend sur 1.000 hectares : « le Versailles du cheval » 

    http://www.haras-national-du-pin.com/ 

     

    Georges-Louis Leclerc, comte de Buffon, a parlé admirablement du cheval :
     
    « La plus noble conquête que l'homme ait jamais faite est celle de ce fier et fougueux animal, qui partage avec lui les fatigues de la guerre et la gloire des combats; aussi intrépide que son maître, le cheval voit le péril et l'affronte; il se fait au bruit des armes, il l'aime, il le cherche et s'anime de la même ardeur: il partage aussi ses plaisirs; à la chasse, aux tournois, à la course, il brille, il étincelle. Mais docile autant que courageux, il ne se laisse point emporter à son feu; il sait réprimer ses mouvements. non seulement il fléchit sous la main de celui qui le guide, mais il semble consulter ses désirs, et, obéissant toujours aux impressions qu'il en reçoit, il se précipite, se modère ou s'arrête: c'est une créature qui renonce à son être pour n'exister que par la volonté d'un autre, qui sait môme la prévenir; qui par la promptitude et la précision de ses mouvements, l'exprime et l'exécute; qui sent autant qu'on le désire, et se rend autant qu'on veut; qui, se livrant sans réserve, ne se refuse à rien, sert de toutes ses forces, s'excède, et même meurt pour obéir...»

    1er fevrier,charles iv,capetiens,capetiens directs,philippe auguste,hugues capet,bainville,georges mathieu,tartuffe,abbe pierre,littré

    Le cheval tient une place éminente dans la culture et la civilisation française : en plus de celle-ci, deux autres de nos éphémérides lui rendent l'hommage qu'il mérite : l'Ephéméride du 3 juin (sur l'ouverture du Musée du Cheval à Chantilly) et l'Ephéméride du 20 juin (première présentation au public du Cadre noir). 
     

    2 avril,francophonie,senghor,de gaulle,mirabeau,chateaubriand,napoleon

     

    Lire la suite

  • Pour ne pas céder à la sinistrose, une pensée pour... Charles IX, le roi des "poissons d'avril", du muguet et du 1er janvier...

    CHARLES ix.JPG

    Eh, oui ! C'est en 1565 qu'eurent lieu les premiers "poissons d'avril"...

    Mais, pourquoi ?

    C'est simple...

    L'Edit de Roussillon du 9 Août 1564 de Charles IX ayant pris effet, le début de l'année a été pour la première fois fixé pour tout le Royaume au 1er Janvier, en 1565. 

    L'année commençait, avant, à des dates variables, ce qui entraînait des gênes multiples dans un grand nombre de domaines (administration, commerce...) car ces dates s'étalaient jusqu'en avril.

    On se fit donc au premier janvier, cette année-là, les petits cadeaux, ou étrennes, d'usage en début d'année.

    Lire la suite

  • Daniel a insulté Didier ? Une réponse possible, du tac au tac...

    Dans une intervention en visioconférence sur la chaîne de télévision LCI, l'ancien député européen Daniel Cohn-Bendit s'en est pris d'une façon scandaleuse à Dider Raoult :

    "Mais qu'il ferme sa gueule et qu'il soit médecin. Qu'il arrête de dire partout "je suis un génie", il y en a marre de ce genre de mecs", a-t-il déclaré, en évoquant le directeur de l'institut hospitalo-universitaire Méditerranée Infection (IHU) à Marseille.

    Réponse possible, avec le sourire, à celui dont on n 'a pas oublié les propos vantant la pédophilie...

    1512813464.jpg

    lafautearousseau

  • A propos du "Kiel et Tanger" de Maurras... écrit en 1910, mais, semble-t-il, pour aujourd'hui (II/II)...

     Notre éphéméride d'hier évoque les origines du livre de Maurras Kiel et Tanger. Nous en avons donc profité, hier et aujourd'hui, pour donner 2 documents d'importance :

    • hier, un très intéressant article de Benjamin Fayet...

    • et, aujourd'hui, le chapitre 24 de cet ouvrage, qui compose le IIème de nos Grands Textes... :

     

    GRANDS TEXTES II : L'inoxydable 24ème chapitre de "Kiel et Tanger", de Charles Maurras

     

    Maurras-Charles-Kiel-Et-Tanger-La-Republique-Francaise-Devant-L-europe-Tome-Ii-1895-1905-1913-1921-Livre-ancien-412070056_L.jpg

  • Sur le site officiel de l'Action française, troublantes analogies, l’éditorial de François Marcilhac.

    TROUBLANTES ANALOGIES

    Les crises ont ceci d’opportun, pour les gouvernements en place, qu’elles permettent d’en appeler à l’unité nationale, voire à l’union sacrée, pour mieux faire oublier les politiques de division qu’ils n’ont cessé de pratiquer. François Hollande, après la lutte qu’il mena contre les fondements de la société avec le «  mariage pour tous  » et la répression impitoyable de ses opposants, n’hésita pas à en appeler à l’unité nationale face au terrorisme, instrumentalisant la nécessaire cohésion nationale face au crime pour mieux avaliser son refus de désigner l’ennemi, affaiblissant, du même coup, la défense de la nation, qui continue de réchauffer en son sein le serpent du terrorisme islamiste — et non de ce «  terrorisme » hors sol dont il inventa alors le concept.

    Lire la suite

Le quotidien royaliste sur la toile - ISSN 2490-9580 - SITE OFFICIEL