Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

musulmans

  • Simples réflexions à propos de l' "arme" démographique, et de ceux qui ont cru naïvement pouvoir en jouer....

            Dans un premier temps, certains se sont gargarisés de l'explosion démographique du monde musulman, en particulier, et de celle des puissances émergentes, en général. Prédisant, avec une jubilation à peine dissimulée, une sorte de prise de pouvoir, en tout cas une domination ou, à tout le moins, un ré-équilibrage des forces, plus favorables aux "nouveaux" peuples qu'à l'homme blanc triomphant du XIXème, qui s'était déversé sur le monde...

            On a vu et entendu des prêcheurs barbus - et d'autres... - prédire doctement qu'un raz de marée démographique africano-asiatique, et aussi musulman, allait tout submerger....

    Lire la suite

  • Ces musulmans raisonnables... (II)

            ...avec qui l'on peut s'entendre :

             Nous l'avons assez souvent dit, et écrit : certains nous cassent les oreilles, en nous parlant sans cesse des beautés (?) d'un Islam très largement fantasmé, qui n'existe pas; alors qu'ils se gardent bien de dire la vérité sur l'Islam réel, celui qui existe bel et bien, et qui fait vivre presque l'enfer sur terre à tout ce qui n'est pas lui, dans presque tous les pays où il règne en maître : les recrudescences récentes d'actes anti chrétiens en Irak, en Egypte et ailleurs sont, hélas, venues le rappeler....

               Cependant, nous voulons raison garder. 

            Et, nous l'avons aussi souvent dit, et écrit, il faut se garder de fédérer et d'unir nous-mêmes, en les rejetant indistinctement, toutes les composantes de la nébuleuse musulmane. En agissant ainsi, on ne ferait que renforcer la cohésion de l'Islam. Il est beaucoup plus sage, et beaucoup plus raisonnable, de jouer sur les divisions et les dissensions internes qui sont à l'oeuvre dans ce monde : et Dieu sait qu'elles sont nombreuses ! Et de miser sur ces élites ouvertes, et de bonne volonté, qui ne cessent, et très courageusement, de prendre la parole, chez les musulmans, afin de faire évoluer les choses.

            Ou, du moins, d'essayer..... 

            (du Blog Benoît et moi)

             "....en terme de tolérance religieuse, l'attitude des émirats du Golfe est très différente de celle de l'Arabie saoudite. "C'est vrai, contre l'opinion publique, émirs et sultans des pays du vicariat ont donné leur accord pour la construction ou la rénovation d'églises et de paroisses, dit Mgr Hinder. "Les raisons sont variées: certains dirigeants veulent faire belle figure au niveau international, démontrant qu'ils sont éclairés et ouverts, d'autres ont étudié en Occident et se sentent redevables.

            Le sultan d'Oman, critiqué pour son ouverture aux chrétiens, a répondu aux critiques: "J'ai étudié en Europe et à l'endroit où j'étais, une structure avait été mise à ma disposition afin que je puisse prier dans une mosquée. Si l'Occident m'a donné un endroit où je pouvais pratiquer ma religion quand j'étais chez eux, il est juste que je donne un espace aux chrétiens qui sont nos hôtes afin qu'ils puissent prier. "

  • Ces musulmans raisonnables..... (I)

            ... avec qui l'on peut s'entendre.....

            Nous l'avons assez souvent dit, et écrit : certains nous cassent les oreilles, en nous parlant sans cesse des beautés (?) d'un Islam très largement fantasmé, qui n'existe pas; alors qu'ils se gardent bien de dire la vérité sur l'Islam réel, celui qui existe bel et bien, et qui fait vivre presque l'enfer sur terre à tout ce qui n'est pas lui, dans presque tous les pays où il règne en maître : les recrudescences récentes d'actes anti chrétiens en Irak, en Egypte et ailleurs sont, hélas, venues le rappeler....

            Cependant, nous voulons raison garder.

            Et, nous l'avons aussi souvent dit, et écrit, il faut se garder de fédérer et d'unir nous-mêmes, en les rejetant indistinctement, toutes les composantes de la nébuleuse musulmane. En agissant ainsi, on ne ferait que renforcer la cohésion de l'Islam. Il est beaucoup plus sage, et beaucoup plus raisonnable, de jouer sur les divisions et les dissensions internes qui sont à l'oeuvre dans ce monde : et Dieu sait qu'elles sont nombreuses ! Et de miser sur ces élites ouvertes, et de bonne volonté, qui ne cessent, et très courageusement, de prendre la parole, chez les musulmans, afin de faire évoluer les choses.

            Ou, du moins, d'essayer.....

            CourrierInternational-juillet2010.jpg

  • HASSAN II avait prévenu : "ils ne seront jamais 100% Français"

    Un visionnaire : Hassan II. 

    En voilà un qui connaissait bien son peuple..... Il nous avait pourtant prévenus !

    Nous dédions cette vidéo à Jacques Chirac, Nicolas Sarkozy, Dominique Strauss Kahn et Ségolène Royal, qui ont, tous les quatre, passé les Fêtes du Nouvel An à Marrakech .... Être Français à 100%, ou du moins y tendre, en ont-ils seulement l'idée ?  

  • Fillon a prié en Egypte pour les coptes...

            "Le Premier ministre François Fillon s'est rendu samedi 1er janvier 2011 à la cathédrale d'Assouan en Egypte pour se recueillir en mémoire des victimes de l'attentat d'Alexandrie, exprimer sa solidarité à l'égard de la communauté copte et manifester l'engagement de la France à défendre la liberté religieuse en Egypte comme partout dans le monde", a-t-on pu lire dans un communiqué de Matignon (1).

            Il n'en a pas fallu plus pour que les habituelles voix de vierges offensées se fassent entendre : comment, dans notre République laïque ! etc... etc... (refrain connu).

            Ce sont - évidemment... - les mêmes qui ne trouvent rien à redire lorsque le Chef du Gouvernement, le Chef de l'Etat ou un Ministre quelconque se coiffe d'une Kippa à l'occasion de telle ou telle manifestation importante de la communauté israëlite; ou se déchausse en pénétrant dans une mosquée, pour aller présenter des voeux ou pour une cérémonie protocolaire quelconque touchant le monde musulman...

    (1) Le chef du gouvernement français passait des vacances dans la station balnéaire égyptienne de Charm el Cheikh.

  • Mieux connaître, pour mieux comprendre et mieux évaluer... : Regards croisés sur l'Islam (VI)

                Aujourd'hui, la parole est à une journaliste courageuse, Wafa Sultan, qui s'exprime sans s'en laisser compter sur Al-Jazeera TV (Qatar, extraits d'une émission de février 2006): Journaliste_courageuse 4° regard sur l'Islam.wmv

    wafa_sultan 2.jpg

     

                Wafa Sultan a grandi en Syrie dans une famille musulmane traditionnelle. Son père, musulman dévot, était négociant en céréales. Jusqu’à l’âge adulte, Wafa Sultan suit tous les préceptes religieux. Sa vie bascule en 1979 : alors étudiante en médecine, elle assiste à l’université à l’assassinat de son professeur par des membres des Frères Musulmans. « A ce moment précis, j’ai perdu la foi en leur dieu, et commencé à remettre en question tous nos enseignements. C’était le tournant de ma vie, et cela m’a amenée à la situation présente».

    WAFA SULTAN 1.jpg

                Expatriée en 1989 aux États-Unis, elle commence à écrire et s’occupe d’un site réformateur de l’islam « An-naqed » (la critique). C’est à la suite de l'interview ci dessus, sur la chaîne Al-Jezira, le 21 février 2006, que Wafa Sultan atteint une renommée planétaire. L’interview a été téléchargée sur Internet plus d’un million de fois en deux semaines.

               Pour Wafa Sultan, les musulmans du monde se sont enfoncés dans la barbarie. À contre-courant de la thèse du choc des civilisations, la psychologue oppose la barbarie à la modernité, la violence à la raison.

    WAFA SULTAN.jpg
  • Mieux connaître, pour mieux comprendre et mieux évaluer... : Regards croisés sur l'Islam (V)

                 Un oriental -intellectuel saoudien- parle de l’occident….: "...La civilisation occidentale a libéré l'être humain...sans tout ce que l'Occident a accompli, nos vies seraient stériles...."

                 Dans un entretien paru le 23 avril 2009 dans le quotidien saoudien Okaz, le penseur réformiste Ibrahim Al-Buleihi fait part de son admiration pour la civilisation occidentale. L'interview a été mise en ligne le jour même sur le site progressiste arabe Elaph.

                 Al-Buleihi appelle les Arabes à reconnaître la grandeur de la civilisation occidentale et à admettre les insuffisances de leurs propres cultures. Il estime que l'autocritique est la condition de toute évolution positive.

                Ibrahim Al-Buleihi est membre du Conseil saoudien de la Shura. 

    ibrahim-al-buleihi.jpg
    Title of video : Former Saudi Shura Council Member Ibrahim Al-Buleihi
    "The Arab is incapable of individual thinking..."

                 Extraits de l'entretien:

    Lire la suite

  • Mieux connaître, pour mieux comprendre et mieux évaluer... : Regards croisés sur l'Islam (III)

                Notre troisième document est une lettre de Malraux -du 3 juin 1956- qui reste d'une actualité surprenante aujourd'hui ! La lucidité dont fait preuve Malraux (en 56 !...) est singulièrement remarquable (I).

                La source consiste en une bande sonore qui a été transcrite par sténo. Elle est détenue par l'Institut Charles De Gaulle, et reproduite dans Valeurs actuelles en décembre 2001.

    Malraux-v.jpg

    Lire la suite

  • Mieux connaître, pour mieux comprendre et mieux évaluer... : Regards croisés sur l'Islam (II)

                Nous savons fort bien, comme tout un chacun, qu'il n'existe pas, et pourtant l'envie est forte de reprendre la vieille expression: le hasard fait bien les choses...    

                Quelques temps après avoir mis en ligne la remarquable conférence de Pierre Boutang - L'horizon politique: le Prince chrétien...que vous pouvez écouter et consulter en permanence dann notre Catégorie "Audio / Vidéo / Conférences"- voici que la programmation des notes nous amène à publier aujourd'hui cette Lettre prophétique du père Charles de Foucauld à René Bazin de l'Académie Française, du 29 juillet 1916 (1).

                Et l'on voit que les grands esprits se rencontrent : les propos que tient Boutang, dans cette Conférence, sur l'Islam et sur les musulmans, résonnent singulièrement aux oreilles de celui qui lit la Lettre du père de Foucauld, prémonitoire à bien des égards. En effet, il est frappant de voir comment Boutang fait écho aux paroles de Foucauld lorsqu'il déclare avec force qu'il faudra beaucoup d'amour et beaucoup de force à la fois -ensemble, la force et l'amour: pas l'une ou l'un sans l'autre...- pour aborder et conjurer l'immense problème que représente l'Islam en France de nos jours.

                Maintenant que ce qui apparaît à la fois comme une prémonition, une prédiction, voire une prophétie..., de Foucauld s'est en grande partie réalisée, c'est en effet sur le sol métropolitain que se joue aujourd'hui ce grand affrontement spirituel entre l'Islam et nous. Et Pierre Boutang reprend, presque mot pour mot, les sages remèdes et recommandations énoncés par Charles de Foucauld lorsqu'il affirme que ce qu'il faut proposer aux musulmans -tout simplement, mais c'est énorme...-, c'est.... la Conversion !

                Y a-t-il, en effet, une alternative ?.....

    foucault%20gp.jpg

    Lire la suite

  • Humeur : Le Ramadan, c'est épatant !.....

              La république est encore descendue d'un cran, dans la direction de la pétaudière : un malfrat, qui a eu du courage pour agresser et braquer mais qui n’a pas eu le courage d’aller assumer son geste au tribunal, a donc obtenu le renvoi de son procès, pour cause de fatigue due... au ramadan ! Elle est pas belle la vie ? On ne parle bien sûr pas, là, pour les honnêtes citoyens, pour qui c'est un peu plus dur chaque jour, mais -vous l'aurez compris...- pour ce genre de braqueurs......

    Lire la suite

  • Un converti hargneux, ou l'ardeur des néophytes...

              Jean-François Bastin, un Belge de 65 ans, coiffé d'un turban à carreaux et la barbe teinte au henné, s'appelle aujourd'hui Abdullah Abu Abdulaziz Bastin. Converti à l'islam, il a fondé en 2004 le Parti des jeunes musulmans.

               Abdullah ne serre pas la main des femmes. «C'est tromper Allah", lâche-t-il. C'est aussi tromper celle à qui l'on donne la main, en lui faisant croire que vous êtes égaux...." Charmant ! et révélateur...

    Lire la suite

  • SOS ! Charia en vue !...

              On annonce l'ouverture prochaine d'un établissement scolaire musulman à Marseille; le port du voile y sera autorisé car, disent les futurs responsables, les élèves seront à l'intérieur de l'établissement et ne seront "vus par personne!" ; cela relèvera donc de leur libre choix et de leur seule volonté! On croit rêver! Dans leur désir forcené d'instaurer leur chère charia chez nous, qui ne l'avons heureusement jamais subie...,, certains responsables musulmans ne reculent devant aucune malhonnêteté intellectuelle, devant aucun louvoiement tordu qu'ils croient habile. Avec des gens de cette espèce, il convient de rester sur ses gardes et de conserver une vigilance de tous les instants; car nous n'en sommes qu'au début: il s'agit, pour eux qui voient loin, et qui veulent implanter leur Islam chez nous, de commencer tout doucement puis de créer des situations acquises, de sorte qu'il ne soit plus possible ou très difficile de revenir en arrière.....

              Il faudrait d'ailleurs le vouloir, et s'engager dans une lutte aussi rude que celle de 1905: qui en aurait vraiment la volonté si, un jour, des faits "acquis" étaient justement acquis: c'est ce jour là qu'ils auraient gagné la partie, car à ce moment là soit il sera trop tard pour faire marche arrière, soit cela risque d'être extraordinairement difficile et risqué, car ces "nouveaux enfants de la république", chers à Chirac, feraient immanquablement appel à leurs corréligionnaires du monde entier pour venir les défendre: et alors, que se passerait-il? mieux vaudrait agir aujourd'hui pour que le problème ne se pose pas demain: l'art de l'anticipation, c'est aussi cela que l'on appelle la Politique.

              Commençons donc par le commencement, c'est à dire par établir les faits et par dire ce qui nous scandalise (choquer serait beaucoup trop faible!): si nous refusons catégoriquement le port du soi-disant voile islamique, c'est tout simplement parcequ'il est, de facto, la matérialisation perpétuelle et publique de l'inégalité entre la femme et l'homme; c'est tout, et c'est essentiel! s'il s'agissait d'une coquetterie, d'un accessoire, d'une mode traditionnelle ou d'une coutume locale, il n'y aurait évidemment aucun problème; mais là, il s'agit d'un sujet de fond. Il est inacceptable qu'en France, et dans un établissement scolaire en plus!, on accepte une dérive pareille, signe avant-coureur et annonciateur de beaucoup d'autres, de toutes les autres: on sait ce qu'il advient des portes entrebâillées, et de leur tendance irrésistible à s'ouvrir toutes grandes...Une fois qu'un puis plusieurs collèges et lycées auront répandu puis rendu familière et habituelles ce genre de pratiques, on aura lancé une dynamique dont nul ne peut prévoir où -et même si- elle s'arrêtera...(allez demander leur avis aux Coptes d'Egypte ou aux derniers chrétiens de Turquie...).

              Dans une "Lettre" célèbre au Roi de Prusse auquel il présentait sa pièce "Le Fanatisme, ou Mahomet", Voltaire a déjà répondu, et mieux que nous, à ces barbus d'aujourd'hui qui veulent islamiser la France (mais lui écrivait dans une France riche, forte, puissante et nombreuse; il n'imaginait pas un seul milliardième de seconde qu'un jour viendrait où nous serions -oui il faut avoir le courage et la lucidité de le dire- en danger de mort: merci la révolution et la république!...): "...Mais qu'un marchand de chameaux excite une sédition dans sa bourgade; qu'associé à quelques malheureux coracites (membres de la tribu arabe à laquelle appartenait Mahomet, ndlr) il leur persuade qu'il s'entretient avec l'ange Gabriel; qu'il se vante d'avoir été ravi au ciel et d'y avoir reçu une partie de ce livre inintelligible qui fait frémir le sens commun à chaque page; que, pour faire respecter ce livre, il porte dans sa patrie le fer et la flamme; qu'il égorge les pères, qu'il ravisse les filles, qu'il donne aux vaincus le choix de sa religion ou de la mort, c'est assurément ce que nul homme ne peut excuser, à moins qu'il ne soit né turc et que la superstition n'étouffe en lui toute lumière naturelle...".....

              Chapeau! La république a panthéonisé celui que nous pouvons appeler -sous réserve d'inventaire...- "notre ami Voltaire"; et elle écrit au fronton de ses monuments "Egalité"; elle ne pourra pas indéfiniment louvoyer dans une attitude schizophrénique, et permettre dans les faits le contraire de ce qu'elle vante en droit: tôt ou tard il faudra qu'elle choisisse entre le respect de nos lois fondamentales (qui ne nous viennent d'ailleurs pas de la révolution mais de nos 2000 ans d'histoire chrétienne!) et les prétentions exorbitantes et scandaleuses de nouveaux venus, si ceux ci ne viennent pas se fondre dans notre Civilisation mais veulent nous la changer....

  • Peut on caricaturer Mahomet ?

    Certains musulmans ne veulent pas que l'on caricature Mahomet, ni que l'on critique l'Islam: une telle attitude est-elle  défendable ou souhaitable, est-elle même possible dans nos sociétés occidentales ? Comme l'ont très bien dit Jacques Julliard et Luc Ferry, au cours d'un débat sur LCI, il est impossible que les musulmans demandent un traitement de faveur, un régime d'exception en quelque sorte: en France, depuis deux siècles, on "bouffe du curé" allègrement, on se permet toutes sortes de critiques ou de moqueries -parfois de très mauvais goût, parfois carrément scandaleuses...- à propos du christianisme: pourquoi, en vertu de quoi, des tenants d'une autre religion, fraîchement débarqués chez nous, seraient ils préservés de cet esprit anti religieux qui sévit partout ? Ils savent dans quelle société ils mettent les pieds en venant ici, ils sont tenus d'en accepter l'atmosphère, les moeurs, les pratiques; venir vivre en France n'est une obligation pour personne, respecter ses moeurs et ses habitudes est par contre une obligation pour tous...

    Telle fut la position adoptée par Jacques Julliard, qui avait d'ailleurs du mal à contenir son exaspération vis à vis de l'arrogance de ceux qui formulent une telle demande....Luc Ferry abondait dans son sens, mais d'une façon différente, en prenant comme exemple Hegel et ses brûlots contre le christianisme: va-t-on cesser d'enseigner Hegel dans nos Universités? Poser la question, bien sûr, c'est y répondre: l'Islam a besoin, au contraire, d'être critiqué, comme toutes les religions, toutes les philosophies, tous les systèmes, et c'est précisément cela qui l'obligera enfin à faire cette introspection qu'il n'a jamais faite, à se remettre en cause, à s'étudier lui même, comme le fait par exemple le Christianisme depuis 2000 ans: si l'Islam se pose un problème à lui même, en quelque sorte, en même temps qu'il pose un problème au monde, c'est aussi et tout simplement parce que, dans les pays où il domine, il n'a jamais toléré aucune forme de critique ou d'opposition; il n'a jamais suscité d'investigations ni de recherches sur son texte fondateur (alors que la Bible ne cesse d'être commentée et étudiée...).

    La grande Mosquée de Paris, la Ligue Islamique Mondiale et l'UOIF (Union des Organisations Islamiques de France) ont commis une erreur stratégique et ont mené un combat d'arrière garde lorsqu'elles ont intenté un procès à Charlie Hebdo, qui avait publié des caricatures de Mahomet: toutes trois ont été heureusement déboutées par les Tribunaux, qui ont relaxé Charlie Hebdo, au nom -entre autres...- de la liberté d'expression; un tel jugement (22 mars 2007) devrait inciter les responsables religieux musulmans à aller à l'essentiel, à balayer devant leur porte, à s'occuper des dérives qui poussent un nombre important de leurs coreligionnaires vers une violence aberrante et suicidaire; comment se fait il que ceux et celles qui pratiquent cette violence le fassent au nom du Coran? et qu'ils affirment trouver dans le Coran leur justification? Voila qui devrait occuper pendant un bon moment les responsables musulmans: ils trouveront là une occupation plus utile que celle qui consiste à pousser des cris d'orfraie dès qu'on ose pointer du doigt les multiples contradictions de leur livre et de leur prophète...