Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

oman

  • Ces musulmans raisonnables... (II)

            ...avec qui l'on peut s'entendre :

             Nous l'avons assez souvent dit, et écrit : certains nous cassent les oreilles, en nous parlant sans cesse des beautés (?) d'un Islam très largement fantasmé, qui n'existe pas; alors qu'ils se gardent bien de dire la vérité sur l'Islam réel, celui qui existe bel et bien, et qui fait vivre presque l'enfer sur terre à tout ce qui n'est pas lui, dans presque tous les pays où il règne en maître : les recrudescences récentes d'actes anti chrétiens en Irak, en Egypte et ailleurs sont, hélas, venues le rappeler....

               Cependant, nous voulons raison garder. 

            Et, nous l'avons aussi souvent dit, et écrit, il faut se garder de fédérer et d'unir nous-mêmes, en les rejetant indistinctement, toutes les composantes de la nébuleuse musulmane. En agissant ainsi, on ne ferait que renforcer la cohésion de l'Islam. Il est beaucoup plus sage, et beaucoup plus raisonnable, de jouer sur les divisions et les dissensions internes qui sont à l'oeuvre dans ce monde : et Dieu sait qu'elles sont nombreuses ! Et de miser sur ces élites ouvertes, et de bonne volonté, qui ne cessent, et très courageusement, de prendre la parole, chez les musulmans, afin de faire évoluer les choses.

            Ou, du moins, d'essayer..... 

            (du Blog Benoît et moi)

             "....en terme de tolérance religieuse, l'attitude des émirats du Golfe est très différente de celle de l'Arabie saoudite. "C'est vrai, contre l'opinion publique, émirs et sultans des pays du vicariat ont donné leur accord pour la construction ou la rénovation d'églises et de paroisses, dit Mgr Hinder. "Les raisons sont variées: certains dirigeants veulent faire belle figure au niveau international, démontrant qu'ils sont éclairés et ouverts, d'autres ont étudié en Occident et se sentent redevables.

            Le sultan d'Oman, critiqué pour son ouverture aux chrétiens, a répondu aux critiques: "J'ai étudié en Europe et à l'endroit où j'étais, une structure avait été mise à ma disposition afin que je puisse prier dans une mosquée. Si l'Occident m'a donné un endroit où je pouvais pratiquer ma religion quand j'étais chez eux, il est juste que je donne un espace aux chrétiens qui sont nos hôtes afin qu'ils puissent prier. "