Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

hassan ii

  • Le dernier "billet" du Comte de Paris : "La France a vraiment besoin d'un pouvoir fort et lisible. Il y a urgence."

    gthhh.jpg 

    L'Islam et l'Islamisme

    En 1976 le Roi du Maroc, Hassan II, "Commandeur des Croyants", lors d'un dîner privé à Rabat, m'a dit :" n'oublie pas, Henri, que tu descends comme moi du Prophète. Une de tes ancêtres, Zaïda, issue de  la lignée de Fatima, a épousé le Roi d'Aragon dont tu es également le descendant ".

    La civilisation islamique qui était en Andalousie du 9° au 15° siècle, a apporté à l'Occident de nombreuses connaissances, sur le plan des arts dont la musique, de l'architecture, de la médecine, des mathématiques et également de la philosophie, toutes choses que nous devons respecter et admirer.

    Le respect ne doit pas, pourtant, nous empêcher d'être lucides. Il nous oblige à regarder, aujourd'hui, une autre réalité en face.

    Le monde actuel est en effet à la dérive, perdant tout repère, aussi bien notre civilisation chrétienne que la civilisation islamique. Chaque religion a, depuis ses origines, généré ses extrêmes, les intégristes de notre côté et les islamistes, type Savonarole, du leur. Ces factions manipulent la religion a des fins politiques: beaucoup ne sachant ni lire ni écrire il est facile de leur enseigner des textes qui ne sont ni dans le Coran ni dans la Bible.

    N'oublions pas que toutes les religions monothéistes, y compris la religion hébraïque, ont leur part sombre qui les pousse à des guerres de conquête, à des guerres de conversion, à la guerre sainte. Nous avons eu les croisades. Dans le Coran il y a un verset qui nous parle de "Dar al Islam" le pays des croyants et "Dar al Kurf" le pays des mécréants qu'il leur faudra un jour conquérir et convertir. Sans oublier la politique de colonisation des uns et des autres, comme  celle des territoires palestiniens par Israël. Toutes ces conquêtes  n'ont fait que jeter de l'huile sur le feu.

    L'islamisme modéré que nous avons cru naïvement pouvoir aider dans les guerres du printemps arabe, a donné partout naissance au  pouvoir des islamistes extrémistes, car contrairement à l'islam,  l'islamisme ne sera jamais modéré.

    Notre politique de "gribouille" a réveillé sur notre sol le pouvoir sectaire de l'islamisme, nous avons ouvert la boîte de "Pandore". Ce fut et c'est une erreur politique grave. En effet, il ne se passe pas de jour où la puissance rampante des islamistes, des frères musulmans, ne se fasse sentir. Dans les hôpitaux, dans les écoles, dans notre nourriture, dans les vêtements qui cachent les femmes objets de l'homme; et je ne parle pas des crèches de Noël dont ils  ont exigé le retrait des grandes surfaces, à croire qu'il existe chez  un grand nombre de nos concitoyens une haine de la religion, de notre religion puisqu'on laisse faire.

    Les lois de notre Pays, de notre patrie, sont peu à peu grignotées puis bafouées. et on en rajoute en offrant le droit de vote aux étrangers, aux immigrés dont la majorité viennent du sud, du Dar al Islam.


    L'Occident, aveuglé par une démocratie en décomposition, pense que l'islamisme peut évoluer encore; il s'apprête donc à vouloir intervenir en Syrie, prochain détonateur qui risquerait de nous entraîner dans une nième guerre mondiale. Curieusement, le même processus, celui qui a déclenché la seconde guerre d'Irak, est en train de se reproduire. On nous assure, preuves à l'appui, que la Syrie détiendrait des armes chimiques de destruction massive !

    Si guerre il y a - Dieu nous en préserve - et même si la France ne s'en mêle pas, il n'est pas inimaginable de penser que la "cinquième colonne" des islamistes puisse réagir sur notre sol.

    La France a besoin d'un pouvoir fort et lisible, qui ait une stratégie à long terme pour mettre de l'ordre dans la maison, sinon  il faut s'attendre à avoir un jour un Califat à Poitiers. Nous sommes très nombreux en France à détester cette idée. Notre société occidentale et notre civilisation sont en danger. Il est encore temps de le comprendre et d'agir. La France a vraiment besoin d'un pouvoir fort et lisible. Il y a urgence. 

    523px-coat-of-arms-of-the-bourbon-restoration-1815-30-svg.png

    www.maisonroyaledefrance.fr

  • I/III : Pour ses propos aussi délirants que démagogiques du Prado, trois réponses à Mélenchon.... : aujourd'hui, la réponse d'outre-tombe d'Hassan II sur l'immigration....

     melenchon metissage.jpg

    « Les peuples du Maghreb sont nos frères et nos soeurs » et il n’y a « pas d’avenir pour la France sans » dixit "le-Je-sais-tout-aux-nombreux-milliers-d'euros-mensuels" (on lève le poing en appelant les mânes des "damnés de la terre", mais, tout de même, "faut pas charrier" : on joue au prolo avec les prolos, mais on a très, très bien "assuré ses arrières"...)

            C'est parce qu'il est né au Maroc qu'il se croit habilité à révèler la "vérité vraie" au monde, Mélenchon ?

            Mais il n'est pas seul, le leveur de poing très riche qui aime jouer au prolo, à être né au Maroc : le roi du Maroc, Hassan II, lui aussi était né au Maroc, et il les connaissait bien, lui, les Marocains : écoutez-le, dire à une Anne Sinclair ébahie (et pas encore "embouée" par son Stauss-Kahn de mari...) : "...Ils ne seront jamais Français à 100%..."

            Alors, Mélenchon est-il plus fort que les marocains eux-mêmes ? Il en sait plus sur eux, sur l'Islam, que le "Commandeur des croyants" ? Il se croit plus fort que le roi du Maroc lui-même, avec ses incantations mystico/dingos, qu'elles soient éructées sur les Plages du Prado ou ailleurs ? 

  • Lu, vu, entendu.... : Djamel Debbouze est vraiment un grand humoriste.....

            (parlant de Léon Blum) "...par mon parcours, par mon éducation, je suis un homme de gauche. Alors, effectivement, j'ai envie de quelqu'un qui incarne cet idéal..."

              A-t-il trouvé cet idéal devant le roi du Maroc, devant qui il s'incline presqu'à s'en casser la figure, pour un baise-main d'anthologie ? Ce roi du Maroc, fils d'Hassan II, pour lesquels nos socialistes n'avaient pas de mots assez durs ? (voir le livre "Notre ami le roi..."). Ultra royaliste chez lui, au Maroc, ultra "de gauche" chez nous : il va le continuer jusqu'à quand, son grand écart ?...

            Les socialistes, quant à eux, diront comme d'habitude (comme pour Strauss Kahn, comme pour le Carlton de Lille, comme pour tout, qu' "ils ne savaient pas". C'est tellement facile !... 

    debbouze,maroc,hassan ii,mohamed vi,leon blum,carlton,strauss-kahn

    Quand dit-il la vérité ? Et quand est-il "lui" ? : quand il joue à l'ultra gauche, ici (avec Ségolène, par exemple) ? Ou quand il fait l'ultra-carpette là-bas, devant "Sa Majesté le Roi" ?

    debbouze,maroc,hassan ii,mohamed vi,leon blum,carlton,strauss-kahn

  • Quand Eva Joly se prend pour Madame Soleil !.....

            Est-ce l'angoisse de sa chute dans les sondages ? Est-ce son surnom ("Eva dans le mur") qui lui fait craindre d'y aller pour de bon, dans le mur ? Est-ce, donc - ce serait, alors, pathétique... - la quête desespérée d'électeurs/supporteurs ?...

            Pour Eva Joly, la France oublie qu'elle est "un pays multiculturel. Nous nous sommes constitués par des vagues successives d'immigration". Encore une qui n'a pas lu Dupâquier !...

            "Il y a énormément de Français d'ascendances polonaise, italienne, espagnole, portugaise, russe". Comme si c'était eux qui posent problème(s) !

             Le meilleur est pour la fin : "Et il y a maintenant beaucoup de musulmans et vous allez voir, dans 30 ans ils seront aussi intégrés que les (descendants d') Italiens, de Polonais".

             Allez, on lui remet un petit coup de Hassan II, qui les connaissait bien, lui, "ses" marocains :

  • HASSAN II avait prévenu : "ils ne seront jamais 100% Français"

    Un visionnaire : Hassan II. 

    En voilà un qui connaissait bien son peuple..... Il nous avait pourtant prévenus !

    Nous dédions cette vidéo à Jacques Chirac, Nicolas Sarkozy, Dominique Strauss Kahn et Ségolène Royal, qui ont, tous les quatre, passé les Fêtes du Nouvel An à Marrakech .... Être Français à 100%, ou du moins y tendre, en ont-ils seulement l'idée ?  

  • "Mohammed VI, premier bilan", par Bernard Cubertafond

                Voici dix ans, l'intronisation du fils d'Hassan II avait soulevé de grands espoirs dans le royaume chérifien. On dispose maintenant d'un recul suffisant pour prendre la mesure de l'œuvre accomplie et des attentes déçues, pour examiner l'évolution des institutions politiques, les transformations de la société marocaine et tout particulièrement le statut de la femme, les questions relatives au développement économique, l'état de la question religieuse, le rôle du Maroc dans les relations internationales... 

                Pour établir ce bilan, la Nar a, de nouveau, invité Bernard Cubertafond, professeur à l'université Paris-VIII -où il enseigne le droit constitutionnel- et directeur d'un séminaire sur l'évolution du Maghreb contemporain (1).

    MOMOOMO.jpg

    Lire la suite

  • Djamel Debbouze, ou le grand écart...

                Voila un livre, et un sujet, qui ne nous intéressent pas. Et pourtant on va s'arrêter quelques instants, à partir de ce livre et de ce sujet, sur un personnage qui y est évoqué. Le livre s'appelle La Face cachée des people, et il est écrit par Bernard Violet, qui nous promet des révélation sur ces liens ambivalents et étonnants entre truands, vedettes et politiques.

                Le chapitre le plus important ? celui sur Jamel Debbouze ! On se propose rien moins que de mettre au jour des personnages peu recommandables et connus des services de police dans son entourage; des truands avec qui il aurait été obligé de composer...

    Lire la suite