UA-147560259-1 UA-147538561-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Nos lecteurs ont la parole... - Page 3

  • En réponse à une lectrice, sur l'immigration....(1/2).

                Il y a quelques temps, nous répondions à un lecteur qui nous demandait -sans hostilité aucune- ce que nous pensions du métissage (1). Nous remettons notre réponse ici : En réponse à une question.pdf . Aujourd'hui, et toujours sur maisaquilafaute, c'est une correspondante qui nous demande pourquoi nous sommes contre l'immigration, et pourquoi nous en parlons tant dans le Blog.

                Il n'est pas facile de répondre court à une telle question (il y faudrait un -ou plusieurs...- long article), mais nous allons essayer (en renvoyant cependant notre lectrice à la Conférence "Contre la France métisse", dans la Catégorie "Audio/Vidéo/Conférences" qui traite de ce sujet, et notamment de la partie "identité nationale" que nous n'évoquerons pas ici, nous en tenant essentiellement au point de vue économique.....).....

    Lire la suite

  • Avis de fin de tempête......

                Celles et ceux parmi vous qui nous avaient écrit ont pu le constater, en recevant hier soir en fin de soirée -et parfois avec une semaine de retard !...- nos réponses à leurs questions, suggestions, demandes diverses....: le gros problème est enfin résolu, et le méchant dragon/virus enfin terrassé. Les choses ont donc repris leur cours normal, après une semaine de perturbations.....

                Encore toutes nos excuses pour cette interruption momentanée du son.....

    virus informatique.jpg
  • Avis de tempête sur lafautearousseau....

        

    AH_VIRUS.gif

            Ce ne sont pas les cendres du volcan islandais au nom imprononçable qui se sont infiltrées dans notre ordinateur de base, mais une méchante attaque d'un très méchant virus nous gêne grandement depuis mercredi après-midi. Des perturbations se produisent donc depuis ce moment-là, qui risquent de durer encore un peu de temps. Nous vous prions de bien vouloir nous en excuser, et vous demandons de faire preuve d'un peu de patience.....

                Il nous est par exemple impossible d'avoir accès aux courriels envoyés sur maisaquilafaute, ou transmis directement à lafauterousseau: ne vous étonnez donc pas si vous n'avez pas encore reçu de réponse à des messages que nous n'avons tout simplement pas encore pu lire ! Si la situation devait se prolonger, nous vous communiquerions une adresse de substitution....

                Nous comptions envoyer aujourd'hui l'image de la Une de Royaliste qui, dans son numéro 968 (du 19 avril au 2 mai), traite des propos de Martine Aubry sur le quinquennat; des propos auxquels nous avions fait écho en publiant, hier, la note très pertinente de Paul Gilbert.

                Nous devons nous contenter de la simple retranscription de ce billet:

    Lire la suite

  • La lourde faute des tenants bornés des Lumières...

                 On ne tombera pas, ici, dans le travers qui consisterait à rejeter, en bloc, la totalité des Lumières, ni même -au risque d'en surprendre quelques uns...- de la Révolution. Nous ne sommes pas des idéologues, répondant à une idéologie par une autre idéologie, inversée. Bien sûr, nous rejetons la plus grande partie des Lumières et de la Révolution, telles qu'elles se sont inscrites dans notre Histoire, parce que -et pour toujours, maintenant...- elles ont voulu s'inscrire en rupture avec nos Racines et notre Héritage, notre Histoire. Elle se sont pensées en dehors de ces Racines profondes, sans elles et même contre elles. Et, dans leur fanatisme, elles ont généré les Totalitarismes et les Génocides modernes (1), toutes choses que, bien évidemment, l'on ne peut accepter.

                Il y a pourtant -dans les Lumières et même dans le Révolution...- certains éléments qui ont pu, par exemple, faire dire à Benoît XVI que la tâche de l'Église serait, in fine, de sauver ce qu'il y a de bon dans les Lumières: nous y reviendrons....puisque, de toutes façons, ce n'est pas l'objet initial de cette note.

    Lire la suite

  • En réponse à Mouzour....

                S'il n'y avait eu la photo (à notre avis indispensable...) nous aurions utilisé les commentaires pour répondre à Mouzour, qui, justement dans un commentaire, demande:"Je voudrais savoir ce qu'est la pierre de Volusianus, svp. Merci d'avance". Mais, comme il est impossible de passer une photo en commentaire....

                Cher ami (e ?),

                La pierre de Volusianus est un témoignage extra-ordinaire, de nos Racines aussi bien que de notre Patrimoine, que tout le monde peut voir dans l'Abbaye de Saint Victor, à Marseille. En 1799, on trouva, dans cette Abbaye, une pierre portant les noms de Fortunatus et Volusianus, qui est la plus ancienne inscription chrétienne de l'Europe de l'Ouest (Italie et Rome exceptées): on la fait remonter généralement entre le IIème et la seconde moitié du IIIème siècle, mais certains la datent même de la fin du premier siècle..... Elle fait référence au martyre, par le feu, subi par Volusianus et Fortunatus, et s'achève sur un subjonctif imparfait (refrigeret) qui joue sur les mots de fraîcheur, rafraîchissement : courants dans les Evangiles, ces mots prennent une connotation forte, ici, où il s'agit de personnes ayant été brûlées vives, et pour lesquelles leurs amis et parents demandent à Dieu le rafraîchissement éternel....

                Voici la photo de la pierre dans son état actuel, et la traduction de ce texte qui nécessite certaines restitutions (Hygia désigne la donatrice).

    SAINT VICTOR VOLUSIANUS.jpg
        
    (SATRI)O VOLUSIANO
    (EU)TYCHETIS FILIO
    (?)O FORTUNATO QUI VIM
    (IGNI)S PASSI SUNT
    (HY)GIA PIENTISSIMIS
    REFRIGERET NOS Q(UI)
    (OMNIA PO)TEST

    (A SAT)RIUS VOLUSIANUS
                    FILS D'EUTYCHES              
      ET A FORTUNATUS
        QUI ONT SOUFFERT LA VIOLENCE DU (FEU)
      DANS LEUR PARFAITE FIDELITE
    (HY)GIA
      QUE NOUS RAFRAICHISSE
      CELUI QUI PEUT TOUT
  • En réponse à une question : "Maurras a-t-il parlé de l'immigration ?".... Non, bien sûr !....

               La réponse à votre question est, en effet, facile: non, cher lecteur (lectrice ?...), Maurras n'a jamais parlé de l'immigration durant sa longue carrière, et pour une raison bien simple: c'est que le phénomène nouveau -et absolument inédit dans notre histoire millénaire- que nous entendons aujourd'hui par immigration n'existait pas, à l'époque de Maurras; la question ne se posait pas: du moins, elle ne se posait pas dans les termes où elle se pose aujourd'hui....

                Une irruption de quinze millions d'étrangers en trente ans; deux habitants sur trois de la Seine-Saint-Denis d'origine étrangère; une bonne trentaine de villes françaises dans lesquelles l'immigration représente le tiers -et plus...- de la démographie; sans parler de la sur-délinquance qui va avec: voilà bien des réalités que Maurras n'a évidemment pas connues, et dont, forcément, il n'a pas pu parler (1)....

    violences bandes.jpg
    Il en a vu, des choses, dans sa vie, Maurras, mais "ça", au coeur de Paris, jamais....

    Lire la suite

  • "La" république, ou "cette" république ? Peut-il y avoir (en France...) une "bonne" République ? Débat avec D.C....(3/3).

                Il nous semble également, pour alimenter le débat, que l'on peut jeter, en vrac, les réflexions et interrogations suivantes, après quoi il n'y aura plus qu'à attendre les réactions de qui voudra réagir.....

            

    Lire la suite

  • "La" république, ou "cette" république ? Peut-il y avoir (en France...) une "bonne" République ? Débat avec D.C....(2/3).

               Voici maintenant nos commentaires. D.C. parle d'or quand il parle de res publica. Comment ne pas être d'accord avec lui ?

               Ce n'est en effet, et bien sûr pas, "la" République, en tant que technique ou forme de gouvernement qui nous gêne et que nous critiquons. C'est "cette"république, qui a une histoire, à laquelle elle ne peut ni ne veut -semble-t-il...- échapper, et qui est fondamentalement anti-chrétienne, anti-historique, dans la mesure où elle rejette nos racines et se construit sans elles, en dehors d'elles et contre elles ("du passé faisons table rase...").

               Elle qui fonctionne un peu -prenons une image- comme un diffuseur d'ambiance: elle diffuse un esprit, une mentalité, mais cet esprit et cette mentalité vont directement contre nos Racines historiques profondes; elles nient et combattent ces Racines historiques et chrétiennes....

    Lire la suite

  • "La" république, ou "cette" république ? Peut-il y avoir (en France...) une "bonne" République ? Débat avec D.C...(1/3).

                 L'avantage avec les commentaires que postent nos lecteurs ou -comme ici- les messages ou les questions qu'ils nous envoient directement à maisaquilafaute ? c'est, tout simplement, mais c'est essentiel, qu'ils font réfléchir, et qu'ils obligent à préciser toujours plus et toujours mieux tel ou tel point délicat. Ils permettent ainsi, dans un échange fécond, de progresser dans l'approfondissement et -ce sera probablement le cas cette fois- dans la formulation de nos idées.

                 D.C. nous a ainsi envoyé plusieurs courriers, auxquels nous en avons en partie répondu, mais en privé, en interne, en quelque sorte. Pourtant, à la réflexion (son premier courrier date de mai !), et comme le problème qu'il soulève est important, il nous a semblé utile de porter à la connaissance de tous le débat qui s'est engagé, afin que d'autres puisent apporter leur contribution.

                 Le point de départ semble simple, mais il emmène tout de suite très loin, beaucoup plus loin... D.C. pense que nous devrions modifier notre formulation et ne pas/ne plus attaquer "la" République. S'agirait-il seulement de sémantique, et de changer simplement un mot ? Bainville aimait à rappeler que c'est par les mots qu'on désigne les Idées, et que c'est sur les Idées qu'on s'entend. Autant dire qu'en attirant l'attention sur un mot, D.C. va -et c'est tant mieux, nous obliger à remuer, pour les préciser, plusieurs Idées.

                Allons-y...

    Lire la suite

  • Réflexions sur quelques commentaires récents, et réponses "en vrac" à quelques uns....

                Nous avons bien mis les choses au point récemment, en ce qui concerne les commentaires (1): nous acceptons et publions très volontiers -et même nous les sollicitons- toutes les idées, suggestions, propositions qui, émises sur un ton courtois, sont susceptibles de favoriser un vrai débat et de nourrir une réflexion commune de qualité. Ces idées fussent-elles différentes des nôtres, et même hostiles.

    Lire la suite

  • Discours du pape: nos lecteurs ont du talent....

                  A la suite de notre Ephéméride du 11 Août, consacré au Mont Saint Michel, il nous avait paru opportun de publier, le lendemain, l'intégralité du discours de Benoît XVI aux Bernardins, dans lequel le Pape évoque longuement le rôle positif des moines, et leur contrubution essentielle et décisive au développement et à l'éclosion de la Civilisation occidentale. Ces deux notes (du 11 et du 12) ont fait réagir nos lecteurs.

                 D'abord il y a eu Sebasto, qui a posté le mercredi 12 un texte très intéressant, de Christophe Geffroy (comparaison des propos de Benoit XVI et de Nicolas Sarkozy sur la relation du politique et du religieux); et qui a récidivé le lendemain (jeudi 13), pour notre plus grand plaisir, en postant un second texte non moins intéressant, une analyse de M. l'abbé Christian Gouyaud sur le rôle civilisateur du monachisme occidental, tel qu'il est évoqué par Benoît XVI. C'est avec intérêt et plaisir que ces deux textes consistants ont été lus; ils ont eu comme mérite supplémentaire de déclencher une réaction de Lori qui, à son tour, a posté le commentaire que nous reproduisons ci-après.

                C'était l'un des souhaits que nous formions, en lançant ce Blog: qu'il favorise et permette des échanges féconds, dans tous les sens, et de tous avec tous; à l'évidence, avec cet exemple-ci, cet objectif est atteint. Puisse-t-il l'être très régulièrement. Merci aux intervenants, qui font ainsi vivre et progresser notre Blog à tous...

                Voici le texte intégral de la réponse de Lori aux deux textes de Sébasto (que l'on peut bien sûr consulter dans les Commentaires). On notera juste qu'il semble bien que Lori, comme nous, soit un admirateur (ou une admiratrice...) de Jean-François Mattéi.....

    BenoitXVI-College-des-Bernardins-3.jpg
    Benoît XVI prononce son allocution

    Lire la suite

  • Pour être roi "de" France, il faut être roi "en" France.....

                Le sujet étant important, nous passons également en note, aujourd'hui, le commentaire envoyé hier en réponse aux deux commentaires de Patrick...

    Lire la suite

  • En réponse à une question : nous ne sommes pas « contre le métissage », nous sommes « contre » la manipulation et l’idéologie….

                On nous demande -sur maisaquilafaute- pourquoi nous sommes « contre le métissage ». Résumons-nous donc.

                Et commençons par dire qu’il n’y a pas lieu, ni pour nous ni pour personne, d’être « pour » ou « contre » le métissage. Chaque personne, sur terre, vit comme elle l’entend et gère selon sa conscience sa vie privée et ses choix de vie personnels. La question ne nous semble donc pas correctement posée. Nul n’a à  être « pour » ou « contre » le choix strictement personnel d’une personne qui veut vivre avec quelqu’un qui a ou qui n’a pas la même couleur de peau.

                Cette sorte de préambule une fois posé, passons à l’essentiel.

    Lire la suite

  • la démocratie idéologique, c'est l'absurde et c’est l’art du mensonge

                Nous publions ci-dessous, in extenso, pour que tous nos visiteurs puissent les lire, deux commentaires d’Antiquus, excellents, comme ils le sont très souvent, parce que, sur chacun des deux sujets traités, ils nous ramènent à l’essentiel qui est bien notre critique de la démocratie idéologique.

     

                Même si le second commentaire conteste l’actualité de notre première réaction dans l’affaire de Tibehirine, nous ne pouvons qu’être d’accord avec l’analyse qu’il en donne et, naturellement, avec sa conclusion.

     

                Que ce soit en matière d’art, ou en matière de politique étrangère, la démocratie idéologique est bien le règne de l’absurde et du mensonge, qui, l’un et l’autre, détruisent notre nation et, par delà, notre civilisation.

     

                Voici donc ces deux commentaires :

    Lire la suite

  • "Les expulser, oui, mais pour où ?...": Une défense des Croisades, par Chateaubriand...(6/6)

    "Ce qui fait la complexité de l'Histoire c'est que les évènement sortent sans fin les uns des autres". Cette remarque de Jacques Bainville peut s'appliquer aussi, de toute évidence, aux idées, et notre débat ouvert à partir de la question d'Ariane en est une nouvelle preuve. Elle a suscité une telle réflexion, laquelle a nécessité à son tour de telles mises au point, que nous en sommes maintenant à la sixième note sur ce sujet et ses extensions ! 

    Nous allons donc - temporairement...  - conclure cette première série de réflexions, la réunir en un Pdf pour la commodité de la consultation, et livrer le tout au(x) lecteur(s)...

    Nous le ferons en donnant la parole à Chateaubriand, pour un texte qui semble écrit aujourd'hui, à d'infimes détails près, ce qui montre bien que les problématiques actuelles ne sont pas nouvelles, et que le(s) problème(s) que nous avons aujourd'hui date(nt) de fort longtemps...

    Nous en étions, dans notre prise de recul, au rappel des deux agressions militaires de l'Islam contre l'Europe (la première à partir de 711 par l'Espagne, et la seconde à partir de 1353 par la Grèce).

    Entre ces deux assauts s'intercalent ce que l'on peut considérer comme une contre attaque des Européens.

    C'est du moins ainsi que le voit Chateaubriand. Encore une fois, on croirait le texte écrit d'hier. A vos réactions.....

    Lire la suite

Le quotidien royaliste sur la toile - ISSN 2490-9580 - SITE OFFICIEL