Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

saint victor

  • Ephéméride du 21 juillet

     

    303 : Martyre de Saint Victor à Marseille 

    L'abbaye construite sur la tombe du martyr et de ses compagnons est le plus ancien établissement monastique de l'Europe de l'Ouest: on a trouvé, lors de fouilles, une monnaie de l'empereur Dèce (249-251) dans les grottes et cavités - naturelles ou creusées par les premiers chrétiens - qui sont la base et le fondement de l'Abbaye que nous voyons aujourd'hui.

    Du moins ce que la Révolution nous en a laissé... 

    http://www.saintvictor.net/

    Lire la suite

  • Ephéméride du 28 octobre

    L'abbaye de Saint Victor à Marseille 

     

    878 : Le Pape Jean VIII consacre la première église carolingienne de Vézelay    

             http://monumentshistoriques.free.fr/abbayes/vezelay/vezelay.html

     

    28 octobre,henri ii,dassault,la rochelle,louis xiii,richelieu,maurice de saxe,alphonse allais,urbain v,saint victor,marseille

    La crypte carolingienne

     

    28 octobre,henri ii,dassault,la rochelle,louis xiii,richelieu,maurice de saxe,alphonse allais,urbain v,saint victor,marseille

     

    Lire la suite

  • En réponse à Mouzour....

                S'il n'y avait eu la photo (à notre avis indispensable...) nous aurions utilisé les commentaires pour répondre à Mouzour, qui, justement dans un commentaire, demande:"Je voudrais savoir ce qu'est la pierre de Volusianus, svp. Merci d'avance". Mais, comme il est impossible de passer une photo en commentaire....

                Cher ami (e ?),

                La pierre de Volusianus est un témoignage extra-ordinaire, de nos Racines aussi bien que de notre Patrimoine, que tout le monde peut voir dans l'Abbaye de Saint Victor, à Marseille. En 1799, on trouva, dans cette Abbaye, une pierre portant les noms de Fortunatus et Volusianus, qui est la plus ancienne inscription chrétienne de l'Europe de l'Ouest (Italie et Rome exceptées): on la fait remonter généralement entre le IIème et la seconde moitié du IIIème siècle, mais certains la datent même de la fin du premier siècle..... Elle fait référence au martyre, par le feu, subi par Volusianus et Fortunatus, et s'achève sur un subjonctif imparfait (refrigeret) qui joue sur les mots de fraîcheur, rafraîchissement : courants dans les Evangiles, ces mots prennent une connotation forte, ici, où il s'agit de personnes ayant été brûlées vives, et pour lesquelles leurs amis et parents demandent à Dieu le rafraîchissement éternel....

                Voici la photo de la pierre dans son état actuel, et la traduction de ce texte qui nécessite certaines restitutions (Hygia désigne la donatrice).

    SAINT VICTOR VOLUSIANUS.jpg
        
    (SATRI)O VOLUSIANO
    (EU)TYCHETIS FILIO
    (?)O FORTUNATO QUI VIM
    (IGNI)S PASSI SUNT
    (HY)GIA PIENTISSIMIS
    REFRIGERET NOS Q(UI)
    (OMNIA PO)TEST

    (A SAT)RIUS VOLUSIANUS
                    FILS D'EUTYCHES              
      ET A FORTUNATUS
        QUI ONT SOUFFERT LA VIOLENCE DU (FEU)
      DANS LEUR PARFAITE FIDELITE
    (HY)GIA
      QUE NOUS RAFRAICHISSE
      CELUI QUI PEUT TOUT