UA-147560259-1 UA-147538561-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

- Page 3

  • Humeur: Qui a peur des appels à temoin?.....

              On a pu voir le succès de l'appel à témoin après les violences de Villiers le Bel:

    Lire la suite

  • Condamner les crimes du communisme...

              Nous ne sommes pas les seuls à poser régulièrement la question: A quand le procès de Nuremberg du marxisme-léninisme ?...

    Lire la suite

  • De la Corse aux machines à sous... : oui, vraiment, la Corse mérite mieux! (1)...

              Soupçonnés de liens avec le grand banditisme corse, six hommes dont Jacques Mariani et son père François comparaissent depuis le 25 février devant la Cour d'assises d'Aix en Provence pour l'assassinat, en septembre 2001 à Bastia d'un jeune nationaliste corse, Nicolas Montigny. Âgé de 42 ans, Jacques Mariani est accusé, avec Alexandre Vittini, 35 ans, d'avoir tué Montigny le 5 septembre 2001, de onze balles de pistolet automatique dans un cybercafé de Bastia!...

    Lire la suite

  • Au dernier Poilu de la Grande Guerre...

              A l'annonce de son décès, Max Gallo a rendu dans " Le Figaro " un bel et émouvant hommage à Lazare Ponticelli :

                "... Il est le fils de la misère. Entre 1880 et 1914, des millions d'Italiens quittent leur pays et se répandent dans le monde entier, et d'abord en France et aux États-Unis. La vie de Lazare Ponticelli est ainsi exemplaire de cette fin du XIXe siècle. Pas de pain. Pas de chaussures. Pas d'école. Pas de travail. La mère dans les rizières de la vallée du Pô. Riz amer. Les sept enfants faméliques.. Puis le départ de la mère pour la France, "ce paradis où l'on mange".... Lazare, enfant presque abandonné, se met seul en route pour la France et débarque à 9 ans à la Gare de Lyon...

    Lire la suite

  • François Bayrou et le Modem, ou le grand naufrage d'une grande illusion...

    1660788870.jpg

              On sait l'usage, sinon immodéré du moins fréquent, que François Bayrou aime à faire d'Henri IV, et du symbole de paix et de réconciliation qu'il représente. Il n'est pas jusqu'au choix de la ville de Pau qui ne vienne, dans cette "vision", renforcer le message destiné aux Français: avec moi, Bayrou, ce sera la fin des clivages, une nouvelle façon de faire de la politique, et donc un grand bol d'air frais dans une classe politique et des moeurs politiques passablement sclérosées....

    Lire la suite

  • Et ça donne des leçons, et ça reprend les autres !...

              Ségolène Royal a bien tapé sur Sarko, après l'affaire du Salon de l'Agriculture.

    Lire la suite

  • Un brûlot : "France anti jeunes" ...

    780632035.jpg

               Sous-titré: "Comment la société française exploite sa jeunesse", par Grégoire Tirot (1).....

              Autrefois il y avait l'Action Française, qui proposait quotidiennement une critique politique de la république et proposait l'alternative Royale. Depuis 1945, et l'éviction de fait des médias de notre courant de pensée, il manque cet organe de presse quotidien qui répondrait à toutes celles et à tous ceux qui - comme le fait aujourd'hui Grégoire Tirot - pointent un problème, dressent un constat, mais réagissent tels la mouche dans le bocal, ou derrière une vitre, et qui ne trouve pas sa sortie.... Ils voient juste, mais sans jamais oser, ou pouvoir, ou savoir remonter à la cause; et "remettre en cause" dans le but de "remettre en ordre".....

    Lire la suite

  • Boudarel ? Connais pas !...

                   Ou quand certains, à gauche, manifestent une indignation à sens unique....

    Lire la suite

  • Les prix du mardi...

              le prix citron: à Arlette Laguiller, qui semble définitivement n'avoir rien oublié ni rien appris, tout simplement parcequ'elle ne veut rien oublier, ni rien apprendre. Le vendredi 29 février, elle a déclaré, lors d'un meeting a la Mutualité:

    Lire la suite

  • Où en est l'Ecole Catholique ?...

              Le 14 février, sur KTO, le thème du débat était "La présence de Dieu dans l'Ecole catholique". 

    Lire la suite

  • A propos d'un "enfant de la lune": flagrant délit de "mal-générosité".....

    Walid, "enfant de la lune" algérien de onze ans dont la mère est une immigrée clandestine, pourra rester en France afin de se faire soigner.

    Lire la suite

  • lu dans "Paris Match"...

              Sans prétention, cette réflexion sympathique de Jérôme Béglé (Paris Match du 6 février 2008, n° 3064) :"Il ne faut pas le leur dire, mais les français regrettent leur monarchie....

    Lire la suite

  • Dieu permis d'antenne...

    Dans un intéressant article paru dans "Famille Chrétienne" (1), Bruno de Givry revient sur une évolution que nous avons tous pu constater ces derniers temps: et c'est pour remarquer que cette évolution -qui va, pour nous, dans le bon sens- ne fait que se renforcer, ce dont on ne peut que se réjouir. Non sans humour, il intitule son article: "Dieu permis d'antenne". En voici le texte complet.

    Lire la suite

  • Avec Mayotte, la fin du droit du sol ?...

                Soyons impertinents, sourions un peu et faisons une hypothèse à propos de la déclaration de Christian Estrosi, secrétaire d'État à l'Outre-mer :

    Lire la suite

  • Qui est le plus fautif, le plus coupable ?

              Cinq jours après la descente de police à Villiers le Bel, la procureure de Pontoise fait le bilan (vendredi 22/02) à l'occasion d'une conférence de presse.

              Elle estime que l'enquête a "permis d'obtenir des résultats et d'élucider des faits criminels et correctionnels". S'efforçant de désamorcer d'éventuelles réactions de colère à Villiers-le-Bel, elle a convié à s'exprimer lors de cette conférence de presse l'avocat d'un des prévenus et a autorisé les "grands frères" de Villiers-le-Bel, présents en nombre au tribunal, à assister à la conférence. Elle a souligné que 11 "seulement" sur 18 mis en examen avait été écroués, "ce qui veut bien dire que (...) la détention qui a été requise dans les différentes procédures l'a été avec discernement". Elle a en outre déclaré qu'il n'y avait pas de "justice à deux vitesses", et que l'enquête sur la mort des deux jeunes "se (poursuivait) activement"....

    Lire la suite