UA-147560259-1 UA-147538561-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

terreur - Page 2

  • "Russe" ou "Française", la Révolution les porte en germe : le Goulag - comme la Terreur - est aux origines de la révolution...

            Évidemment, on le sait, et depuis toujours, chez ceux qui veulent savoir. Mais il importe de le redire et de le répeter sans cesse, à temps et à contretemps, à destination par exemple des victimes du mensonge, de la désinformation, de la vérité officielle ou de la conspiration du silence : de même que la Terreur est au tout début de la révolution française (comme l'a si bien montré François Furet), de même le Goulag est au tout début de la révolution russe.

            Ce samedi 18 juin, c'est le mérite de cette toujours excellente chronique de France info, animée par Philippe Vallet, Le livre du jour, que de nous le redire : Philippe Vallet a choisi, ce jour-là, de présenter l'ouvrage de Sozerko Malsagov et Nikolaï Kisselev-Gromonov, Aux origines du Goulag. Récit des îles Solovki.

            Le court résumé de la page d'accueil est éloquent :

            Le Goulag est né avec la révolution de 1917. C’est ce que montrent deux témoignages exceptionnels. Le premier a été écrit par un ancien prisonnier et le second par l’un des chefs d’un des camps des îles Solovki. Ce livre, bouleversant et horrifiant, sur la naissance du système concentrationnaire soviétique, est présenté par le célèbre historien du CNRS, Nicolas Werth. 

           http://www.france-info.com/chroniques-le-livre-du-jour-2011-06-18-aux-origines-du-goulag-recits-des-iles-solovki-de-sozerko-malsagov-et-544336-81-176.html

    Lire la suite

  • Affaire Battisti : Y aurait-il un "droit à tuer", un "droit à la Terreur" ?...

            Lula a surpris tout son monde. Plutôt sympathique, en tant que personne; plutôt raisonnable, en tant que Chef d'Etat; et plutôt positif, dans son bilan (si l'on met à part la persistance de ces deux plaies endémiques que sont la violence et la misère, auxquelles il s'est malgré tout attaqué....), voilà quelqu'un qui partait pour ne laisser qu'un bon souvenir après son départ des affaires.

            C'est peu de dire que l' "affaire Battisti", c'est-à-dire sa décision controversée de ne pas extrader celui que l'Italie demande, pour le juger, a jeté une ombre sur ce tableau frisant l'idyllique..... 

    LulaBattisti.jpg

    Lire la suite

  • A ceux qui nous découvrent (10) : Bonne et mauvaise république.....selon qu'elle est -ou non- idéologique.....

    LAFAUTEAROUSSEAU sans inscription.jpg              Cette rubrique est destinée A ceux qui nous découvrent. Ils y trouveront une sorte de collection de mini textes, ou mini fiches, qui n'ont pas d'autre prétention que de servir de petits tracts d'appel, d'explication rapide et succincte de ce que sont et de ce que proposent les royalistes, destinés, donc, à ceux qui ne connaîtraient pas, ou mal, nos objectifs. Il ne peut s'agir là que d'une première présentation, d'une première accroche, qu'il faudra évidemment préciser, nuancer, approfondir par la suite.

                  Plusieurs de ces notes ont, du reste, été conçues et rédigées à partir des questions, objections, demandes de renseignements ou de précisions etc... contenues dans des courriels qui nous ont été adressés.

                On pourrait, évidemment, dire les mêmes choses différemment, prendre d'autres exemples. Nous ne prétendons pas avoir la science infuse, ni asséner des vérités venues d'en haut.

                Il ne s'agit, répétons-le, que de courts textes de présentation générale, genre tracts, destinés à dégager l'essentiel...

                Aujourd'hui, qu'est-ce qui différencie notre république et notre démocratie -jusqu'à les corrompre et les disqualifier définitivement- des républiques et des démocraites de la Suisse, de l'Allemagne ou d'autres pays, où elles sont simplement des techniques de gestion, des modes de gouvernement des peuples ? Qu'est-ce qui fait que, si nous pouvons crier sans problème Vive la République en Suisse ou en Allemagne, nous ne le pouvons pas, en France ? La réponse est simple: c'est l'idéologie, toujours pratiquée depuis les origines, et jamais reniée depuis.....

    VENDEE CHARNIERS.jpg
    En Suisse, en Allemagne, ailleurs, la république est une forme de gouvernement;
    en France, non: elle est l'idéologie de ceux qui détiennent le savoir absolu et qui, n'ayant aucun Dieu au-dessus d'eux (ni Dieu ni maîtres !) sont eux-mêmes les dépositaires de la mission purificatrice et régénératrice qu'ils se sont auto-attribuée....
          "Nous ferons un cimetière de la France plutôt que de ne pas la régénérer à notre manière et de manquer le but que nous nous sommes proposé" (Jean-Baptiste Carrier).
    Charnier vendéen: "ils" l'ont dit, "ils" l'ont fait:
    près de trois millions de morts et "disparus" pendant la période révolutionnaire,
    soit près de dix pour cent de la population....

    Lire la suite

  • Encore un livre qui détricote encore un peu plus le(s) mythe(s) fondateur(s)...

                Voici le note de lecture proposée par Stéphanie Poupard (1) sur les Mémoires de Charlotte Corday, fiction historique de Catherine Decours.

                Rien de fondamentalement nouveau, bien sûr, ni dans le livre, ni dans la note, mais une confirmation supplémentaire de ce que nous avons déjà noté plusieurs fois: la Vérité se fait enfin jour, de plus en plus et, dirait-on bien cette fois-ci, d'une façon irrésistible. Un processus qui ne pourra certainement pas, à terme, rester sans conséquence(s)...

                L'intérêt principal, pour nous, de l'ouvrage est donc là: non dans des nouveautés qu'il ne peut apporter sur un sujet archi-connu, mais en ceci qu'il détricote encore un peu plus le mythe de la Révolution, qu'il la fait bien apparaître pour l'horreur absolue qu'elle a été, qu'il rétablit la vérité "tuée ou travestie par nos livres d'Histoire" et qu'il est ainsi, lui aussi, dans son genre et à sa façon, le cri: "Le Roi est nu !"....

    charlotte corday.jpg
    Plon, 528 pages, 21,90 euros

    Lire la suite

  • Marxisme-léninisme et Terreur révolutionnaire en Extrême-Orient : un document surprenant...

                Ou: les horreurs révolutionnaires racontées - et condamnées - par une victime directe.

                Mars 2009. Six amis sont dans un taxi, de nuit, dans Paris. Passées les premières minutes, le chauffeur - un vietnamien - se laisse aller à ces confidences....

    Lire la suite

  • Régis Schleicher en semi liberté: La "perpète" ? Paroles, paroles...

      Condamné en 1987, et "Au nom du Peuple français...", à la réclusion criminelle à perpétuité pour le meurtre de deux policiers en 1983 à Paris, Régis Schleicher -l'ancien terroriste d'Action directe- vient de bénéficier d'un régime de semi-liberté, suite à la décision de la Cour d'Appel de Paris.

    ACTION DIRECTE.jpg
    C'est fait !....

                Il est à noter que ce militant révolutionnaire d'extrême-gauche avait été condamné une deuxième fois -et toujours "Au nom du Peuple français"-à la perpétuité, en 1988, cette fois pour hold up avec tentatives de meurtre.

                Question: le Pays légal a-t-il inventé une autorité supérieure au Peuple souverain ?

    Lire la suite

  • Francis Jeanson, l'homme des mauvais combats...

                Francis Jeanson est mort. Si nous jugeons utile de parler de lui quelques instants -histoire, comme on dit, de marquer le coup, tout de même...- on ne va pas remuer un passé de toutes façons aboli, exhumer des horreurs anciennes ni rappeler à la surface des laideurs qu'il vaut mieux, maintenant, laisser recouvrir par "le sombre oubli" du temps.

                Et on ne va donc pas reprendre à notre compte, ici, des insultes ou des injures (les accusations de "traître"...) que d'autres ont ressorties sur lui, ici et là, à l'occasion de sa mort.

                Les lecteurs de ce blog savent que, de toutes façons, ce n'est pas le style de la maison. Nous disons ce que nous avons à dire, parfois fermement, parfois avec un peu d'ironie (du moins, on essaie...), mais sans jamais nous rabaisser à un niveau qui n'est pas celui du combat politique que nous essayons de mener au quotidien.

    FRANCIS JEANSON.jpg

    Lire la suite

  • Vendée Résistance... (3/3) : Le discours d'Alexandre Soljénitsyne aux Lucs sur Boulogne

             Certes, on trouve ce document dans notre Catégorie "Grands Textes". C'est même le premier d'entre eux, celui avec lequel nous avons inauguré cette série. Il s'insère cependant à ce point dans notre réflexion engagée à partir de l'encart du Figaro que nous avons pensé utile de le présenter de nouveau, plutôt que de nous contenter d'indiquer au(x) lecteurs(s) qu'on pouvait le lire dans cette Catégorie.

             En lui redonnant, en quelque sorte, les honneurs de la Une, il nous semble que nous rendons plus cohérent cet ensemble de trois notes, centrées sur un essentiel qui ne passe pas, parce qu'il ne peut pas passer, et qu'il convient de correctement nommer, de correctement dater, car de là vient notre déclin. 

             Sur la réalité des révolutions, sur les horreurs qu'elles engendrent, la pensée de Soljénitsyne se "dédouble" dans une vision grandiose et universelle des maux que le monde a connus de leur fait, aux XIX° et XX° siècles. Il appelle de ses voeux le temps où seront érigés, en Russie, des monuments pour témoigner de cette barbarie et souhaite que les Français en fassent autant, non seulement comme objet de mémoire, mais aussi, mais surtout, comme condition d'une renaissance.

     

             Soljénitsyne ouvre à notre réflexion de multiples "pistes" avec, à l'instar du pape Jean-Paul II, la force et l'autorité d'un témoin, d'une victime, en définitive victorieuse....

     

     

    2008-08-08-soljenitsyne-gd.jpg

    Lire la suite

  • Vendée Résistance... (2/3).

               En parler comme il convient ? En deux pages sur Charette, et deux pages sur l'Historial de la Vendée et le Mémorial de Vendée, tout est dit. Ni trop, ni trop peu. Sans emphase, mais sans rien cacher de ce qui doit au contraire être proclamé.

                "La grandeur des Vendéens réside dans le pardon accordé à leurs bourreaux, mais le pardon n'est pas l'oubli".

                D'abord les deux pages sur celui dont Napoléon disait qu'il avait l'étincelle du génie. Son "très beau logis" de la Chabotterie, dont "la visite est un enchantement, qui fait sentir la douceur de vivre qui régnait à l'époque". Et, surtout, l'homme : "Du panache, un courage rare, une détermination à toute épreuve, une personnalité hors du commun..."

    VENDEE 3.jpg

    Lire la suite

  • Vendée Resistance... (1/3).

                Le Figaro Magazine des samedi/dimanche 11 et 12 juillet comportait un petit encart de seize pages, assez bien fait, et fort sympathique, intitulé Vendée, La culture en mouvement. Arrêtons-nous quelques instants sur ce qui nous est proposé là....

                On y trouve résumé à grands traits tout ce qui peut donner envie d'aller faire un tour là-bas, et, certes, le tout est présenté d'une façon qui donne réellement envie....

    VENDEE.jpg

    Lire la suite

  • Si Chirac voulait être crédible... Ou : Médecin, soigne-toi toi-même !...

                Non au négationnisme, non au révisionnisme (mais il a oublié le mémoricide, c’est révélateur, …) : Une fois de plus, Chirac a fait entendre sa voix pour condamner les méchants, et pour dire où était le bien et où était le mal.

                Fort bien. Mais s’il voulait vraiment qu’on le croie, qu’on le prenne au sérieux, ne devrait-il pas -plutôt que de débiter son même message sempiternel- opérer un sérieux retour sur les valeurs qu'il ne cesse de proclamer siennes, et sur les Institutions qu'il a incarnées ?.....

    chirac.JPG

    Lire la suite

  • Max Frérot en semi-liberté... (2/2): aux réflexions de fond, sur les origines de cette étrange mansuétude, en fait pas si étrange que ça...

    La fascination des héritiers et descendants de la révolution pour ses origines criminelles est quelque chose qui s'explique très facilement. Eric Zemmour notait il y a peu que Besancenot n’était pas ostracisé comme Le Pen, tout simplement parce que l’extrême gauche est « angélisé », disait-il, en France. 

    Et il a raison. Et c’est normal, ou du moins c’est compréhensible parce que c’est logique : la révolution est née dans la violence et la Terreur ; elle est née de et par la violence et la Terreur. Et c'est seulement parce qu'avec la Terreur elle a frappé de stupeur ses adversaires–au sens ancien et fort du terme stupeur—qu’elle a pu s’installer, se prolonger et se pérenniser.

    Comment ses descendants et héritiers n’éprouveraient-ils pas une sorte de fascination morbide et, disons-le, une certaine forme d'attirance voire de tendresse envers les criminels politiques (pourvu, bien sûr, qu'ils soient d'extrême-gauche) ? Et en tout cas une sorte de presqu'impossibilité -à tout le moins une répugnance extrême...- à condamner ces militants révolutionnaires dans lesquels, consciemment ou non, ils se reconnaissent, peu ou prou ?.....

    MAX FREROT.jpg
    Le même, vingt ans après. Toujours aucun remords, mais bientôt libre....
    Merci pour les victimes ...

    Lire la suite

  • Max Frérot en semi-liberté... (1/2): des réserves...

    Nous ne sommes pas des charognards; et pour nous la Justice n'est pas la vengeance. Nous ne sommes donc pas choqués, à priori, par le régime de semi liberté qui vient d'être accordé à Max Frérot, après une vingtaine d'années d'incarcération (1).

    La mesure pourrait n'être ni scandaleuse ni révoltante en soi, et pourrait se concevoir et se comprendre, en théorie; du moins si l'on en donnait des raisons valables, que justement on ne donne pas...

    max frerot 1987.jpg
    Max Frérot en 1987. Aucun remords...

    Lire la suite

  • Katyn… pour ne jamais oublier...

                Le Chef d’œuvre d’Andrzej Wajda, assez largement boycotté en France, a été projeté dans la soirée du mercredi 10, à l’initiative du Conseil Général de la Vendée.
     
                 Ce fut au cours d'une soirée Vendée Pologne placée sous le signe de la vérité dans l’Histoire et de l’amitié dans la souffrance.
     
     

    Katyn… pour ne jamais oublier

    Lire la suite

  • Le Babeuf réédité...

    rsecher0.jpg
     
              La guerre de la Vendée et le système de dépopulation, de Gracchus Babeuf, vient d'être ré-édité par les Editions du Cerf ( l'histoire à vif , 237 pages, 24 euros).
              On peut se le procurer à l'adresse suivante : http://www.reynald-secher-editions.com/
     

    Lire la suite

Le quotidien royaliste sur la toile - ISSN 2490-9580 - SITE OFFICIEL