Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • D'accord avec... Denis Tillinac : Vive Don Quichotte !

    (Dans Valeurs actuelles du 24 janvier)

    Le succès de la manif pour tous prouve qu’il faut agir hors système, hors circuits balisés par la bigoterie branchée.

    frihide barjot et b d k.jpgUne femme seule ou presque vient d’administrer une leçon d’audace, d’opiniâtreté et de savoir-faire à la classe politique : Frigide Barjot. Ce n’est pas son vrai nom, elle s’appelle Virginie Merle comme tout le monde mais à l’école de son mari, l’inénarrable Basile de Koch, elle a appris le maniement du paradoxe et le bon usage de la dérision. En rameutant à la diable quelques énergies éparses, cette papiste faussement déjantée et plus futée que dix énarques a conçu et mis en oeuvre la “manif pour tous” contre le mariage homo. Succès d’autant plus éclatant que la mesure incriminée ne vise pas les tirelires et ne contraint personne. En outre le froid qui sévissait a pu décourager des frileux, et le matraquage quasiment stalinien de la “bonne” presse a dû influencer quelques cervelles molles.

    Lire la suite

  • VIDEO - LA FRANCE, L'EUROPE ET LE MONDE : RETOUR GEOPOLITIQUE

    Gaullistes ou anti-gaullistes des années 1960, tout comme les plus jeunes d'entre nos lecteurs qui n'ont connu cette époque que par les livres, les récits ou les documents de toute nature, regarderont certainement cette vidéo avec intérêt, sans-doute avec profit, et, pour quelques uns, avec une certaine nostalgie pour un temps - à ce jour révolu, il est vrai (mais les "retours" sont toujours possibles) - où le Politique s'exprimait dans le langage de la culture et avec - au moins - les apparences de l'autorité et de la puissance.

    Après cinquante ans (cette conférence de presse élyséenne de De Gaulle date du 15 mai 1962), bien des choses ont changé en France, en Europe et dans le monde. De Gaulle évoque la menace des "Soviets" : elle s'est effondrée; il parle d'une Allemagne qui, selon son expression avait "les reins cassés", l'Allemagne coupée en deux par un rideau de fer. Elle a retrouvé aujourd'hui son unité et sa puissance qui, à bien des égards, dépasse la nôtre, pour l'instant. Tout, cependant n'a pas changé. Quelques grandes constantes demeurent et restent d'actualité. En particulier tout ce qui a trait à la construction européenne, à l'heure où, justement, chacun s'interroge sur son devenir. Quelle Europe voulons-nous ? Comme Maurras, De Gaulle voulait l'Europe, mais ne voulait pas que l'on fît "comme si c'était fait". De plus, elle ne pouvait être, pour lui, que souveraine, c'est à dire indépendante des Etats-Unis d'Amérique, sans quoi elle n'existerait pas. Son projet était réaliste, progressif, volontaire mais construit sur la base des peuples et des Etats. On sait que c'est une démarche inverse qui a été suivie depuis; une démarche idéologique et technocratique, d'ailleurs plus mondialiste qu'européenne. On sait ce qu'il en est aujourd'hui et qu'au lieu d'être une force centripète qui eût uni peu à peu peuples et nations d'Europe occidentale s'habituant progressivement à leur unité, "l'Union" que l'on a tenté d'imposer aux peuples européens finit par être une force centrifuge qui oppose et divise. De fait, les peuples l'ont rejetée. D'ailleurs, à bien y regarder, l'affaiblissement des Etats, la décadence du Politique, n'ont pas du tout, comme d'aucuns l'espéraient, favorisé la construction européenne. Bien au contraire, ils l'ont rendue presque impossible. 

    Est-il encore temps, comme il faut sans doute le souhaiter, de reprendre avec le réalisme qui s'impose un grand projet européen ? Ou, comme à d'autres époques de notre Histoire commune, faute de volonté, faute d'autorité, faute de solidarité, ce projet, cent fois repris, finira-t-il par se dissoudre et s'évanouir une fois de plus, comme une perpétuelle utopie ? Telle est la question.  

    Mon bureau 3 Lucs.jpgCliquez sur l'image pour lire la vidéo 

  • Chez Delahousse, sur France 2, dimanche 20 : les deux "faux-pas" de Kouchner....

    kouchner,delahousse,malie,algerie,islam,islamisme,djihadLaurent Delahousse pose des questions manifestement préparées : on sent le journaliste sérieux qui a "potassé" son entretien : il reçoit, entre autres, ce dimanche, Bernard Kouchner. Plus d'une fois, nous avons approuvé tel ou tel propos de Kouchner, et aussi, c'est normal, plus d'une fois nous avons critiqué telle ou telle de ses positions. Pour ce qu'il a dit ce dimanche, c'est "pas d'accord", et sur toute la ligne...

    1. D'abord, il a dit qu'il fallait s'appuyer sur "les islamistes modérés" : l'expression "musulmans modérés" eût été plus judicieuse, et celle de "mouvements laïcs" bien plus correcte; et c'est bien, en effet, ce qu'il faut faire, dans les mondes musulmans : miser sur les forces laïques. Car, n'en déplaise à Bernard Kouchner, il n'y a pas, il n'y a jamais eu et il n'y aura jamais d'islamistes modérés; pas plus que de "nazis modérés", de "polpotistes modérés", de goulag ou lao gaï modéré, de maoïsme ou marxisme modéré etc...

    Lire la suite

  • Découvrez le numéro de janvier de Politique magazine !...

    politique magazine janvier 2013.jpg

    Le numéro 114 de Politique magazine  (janvier) vient de paraître. A la Une, Menaces sur la langue française

    Au sommaire :

    Lire la suite

  • POUR UNE REFLEXION DE FOND SUR LE "MARIAGE POUR TOUS" (3) - Thibaud Collin : " Un acte de résistance du pays que l’Elysée doit entendre "

    Mariage-un-projet-de-loi-incoherent-et-injuste_visuel.jpgAu lendemain de la grande manifestation du 13 janvier et de son indéniable succès par delà la ridicule guerre des chiffres à laquelle il est vain de trop s'attarder, nous écrivions ceci :"Reste la question de fond. Elle dépasse largement la seule affaire du mal nommé mariage pour tous. Nous aurions tort de nous y enfermer. Car, très en amont, c’est la famille dite traditionnelle elle-même, qui est, depuis bien longtemps déjà, en crise (cf. l’inexorable montée des divorces : aujourd’hui plus de 50% des ménages sont concernés !). C’est donc une réflexion de fond sur la famille, minée par l’individualisme, par l’égoïsme contemporains et, en un sens, c’est une contre-idéologie qu’il faut opposer à l'idéologie radicalisée qui sous-tend le projet de loi gouvernemental. C'est ce qu'il faut lancer, ce qu'il faut être capable d'entreprendre maintenant. Car c'est à cette condition que la grande campagne en cours trouvera un prolongement, durera, s'amplifiera et aura, en définitive, été efficace." En d'autres termes : les manifs, les slogans, les pancartes, c'est très bien, surtout lorsque le succès est au rendez-vous, mais un substrat idéologique sérieux est indispensable !

    Dans cet ordre d'idées, nous avons ouvert un dossier des contributions au débat, de différentes personnalités et intellectuels. Nous avons déjà mis en ligne (14.01.2013) un important article donné par Jean-François Mattéi au Figaro, sous le titre "Mariage pour tous et homoparentalité". Et l'intégralité de l'entretien de Jean Sévillia avec Chantal Delsol, autre philosophe à avoir donné son analyse (22.01.2013).

    Nous mettons en ligne, aujourd'hui, un intéressant article de Thibaud Collin*, également philosophe et écrivain, paru dans Le Monde du 15 janvier. 

    D'autres contributions suivront et constitueront notre dossier, désormais à la disposition de tous : "POUR UNE REFLEXION DE FOND SUR LE "MARIAGE POUR TOUS".

    Lire la suite

  • D'accord avec... Ivan Rioufol

    rioufol,mariage^pour tous"Dimanche, en tout cas, le défilé parisien a mobilisé beaucoup moins de monde que la manifestation massive des opposants au projet de loi, il y a quinze jours. Ceci en dépit des soutiens apportés par les partis de gauche (PS, PC, Front de gauche, etc), les syndicats (CFDT,CGT, FSU, etc), les associations militantes (SOS Racisme, Ligue des droits de l’homme, etc), une grande partie des bobos parisiens, et en dépit également de tarifs très attractifs opportunément proposés par la SNCF sur certaines lignes durant ce week-end (5 euros l’aller et retour Paris-Lyon).

    Le 13 janvier, le peuple de France était descendu dans les rues, venu de tout le pays. Le 27 janvier, c’est le people parisien qui s’est retrouvé pour une soirée branchée dans un théâtre des Champs Elysées. Rien n’illustre mieux la fracture entre la société civile et ses "élites" que cette caricature d'une intelligentsia mondaine parrainée par la compagne du Président de la République..."

  • Les rats quittent le navire, par Louis-Joseph Delanglade

    grande bretagne,schengen,europe,mitteleuropaEn annonçant le 23 janvier dernier la tenue d’un référendum sur le maintien de son pays dans l’Union Européenne, M. David Cameron a peut-être signé l’arrêt de mort de ce que les européistes appellent « Europe ». Déjà l’eurosceptique Danemark s’interroge et, en France même, les réactions sont vives et partagées.

    La Grande-Bretagne avait réussi, suite à la levée du veto français (prix à payer pour le ralliement centriste à M. Pompidou), à intégrer la C.E.E. en 1973. Elle le voulait pour des raisons commerciales (briser ce nouveau blocus continental que représentait pour elle la C.E.E.) et politiques (garder la main sur toute évolution postérieure de cette même C.E.E.). Pendant quarante ans, elle a toujours refusé ce qui lui semblait menacer son indépendance (comme l’espace Schengen et la monnaie unique). Aujourd’hui que l’« Europe » n’est décidément plus que ce qu’elle souhaitait qu’elle fût – un marché ouvert à tous les vents – et que ses intérêts commerciaux sont ailleurs (son commerce avec le reste du monde est supérieur à son commerce avec l’U.E.), elle envisage la sortie. Belle leçon de réalisme politique.

    En fait, l’attitude de la Grande-Bretagne souligne cruellement la vacuité de l’« Europe ». Celle-ci n’est effectivement qu’un grand marché libre et sans protection aucune, avec comme corollaire une immigration massive, mal contrôlée et dévastatrice. Cette « Europe » amnésique et aboulique, cheval de Troie d’une mondialisation qui nous ruine et nous détruit, libéraux et sociaux-démocrates l’ont voulue ensemble. M. Montebourg a donc parfaitement raison de défendre (France 2, « Des paroles et des Actes », jeudi 24 janvier) le protectionnisme contre le libre-échangisme de M. Minc, exemples probants à l’appui (comme celui d’Apple, taxé par le Brésil, et même les Etats-Unis, et donc contraint de se relocaliser dans ces deux pays).

    Croire encore au prétendu et salvateur modèle allemand serait, par ailleurs, se faire beaucoup d’illusions. L’Allemagne est elle aussi victime de la mondialisation et de l’impuissance de l’« Europe », même si elle donne l’impression d’une sorte de prospérité décalée. La vérité est que l’industrie allemande a exploité la Mitteleuropa, y délocalisant une grande partie de sa production industrielle, se contentant de rajouter une griffe finale garante de la « deutsche qualität », avec comme résultat une baisse des coûts sociaux lui permettant de réaliser 80% de ses excédents au détriment de…ses propres partenaires européens – mais pour combien de temps encore ?

    On doit donc remercier M. Cameron. Son initiative pourrait être à l’origine d’une prise de conscience permettant de dépasser le clivage stérile nationalisme~européisme. Dans la perspective de ce débat d’idées, la seule certitude est que l’Europe que nous pourrions appeler de nos vœux n’aurait rien de commun avec celle qu’on nous a concoctée et imposée - et qui est un véritable fiasco.

  • Le grain de sel de Scipion : Au revoir Mademoiselle…

    grain-sel-jpg.jpgLes féministes ont enfourché un nouveau cheval (pardon, une jument) de bataille et ont fini par obtenir la suppression de la civilité Mademoiselle. Cela au motif qu’il n’y a qu’une seule civilité pour les hommes alors qu’il y en a deux pour les femmes. Pour une fois que les femmes en ont deux, voilà qu’elles se plaignent ! C’est à n’y rien comprendre…

    Cette distinction entre femmes mariées ou non, estiment aussi les féministes, est sexiste, ségrégationniste, et la virginité des demoiselles ne regarde qu’elles. Certes ! Mais j’aime bien, moi, cette appellation délicate et fraîche réservée aux jeunes filles. C’est une convention comme beaucoup d’autres et elle est plutôt jolie.

    Je répondrai aussi à ces dames que rien ne les obligeait à abandonner l’usage du mot damoiseau que l’on utilisait au temps où les hommes en avaient deux.

    Ce qui est curieux, c’est que notre pauvre institution du mariage, qui fut davantage à l’origine de la distinction entre dames et demoiselles que l’état de leur virginité, ne semble plus aujourd’hui intéresser grand monde, mis à part quelques militants homosexuels et quelques prêtres progressistes.

    Mais ce qui, finalement, me choque le plus dans cette affaire, c’est qu’un groupe de personnes s’érige en censeur et veuille me contraindre à choisir les mots de mon vocabulaire. Je ne reconnais ce pouvoir à personne. L’usage n’est pas une affaire d’injonction ni même de loi.

    Aussi, veuillez croire, Mademoiselle, que j’aurai toujours beaucoup de plaisir à vous revoir.

  • Dans votre quotidien, cette semaine...

    LAFAUTEAROUSSEAU sans inscription.jpg       Clair, net, précis :comme chaque lundi, en quarante lignes, Louis-Joseph Delanglade entamera la semaine de lafautearousseau par un regard sur l'actualité, qu'elle soit nationale ou internationale...

            Ensuite, nous continuerons à enrichir le dossier des contributions au débat que nous avons ouvert : "POUR UNE REFLEXION DE FOND SUR LE "MARIAGE POUR TOUS".  Après l'important article donné par Jean-François Mattéi au Figaro, sous le titre "Mariage pour tous et homoparentalité" (1) et l'entretien de Jean Sévillia avec Chantal Delsol (2), nous donnerons, mardi, la contribution de Thibaud Collin (3) : " Un acte de résistance du pays que l’Elysée doit entendre ", avant celle d'Hilaire de Crémiers, de Sylviane Agacinsky, de Bertrand Vergely et d'autres encore; le but étant de constituer un dossier de référence...

            * On lira François Reloujac, qui poursuit sa suite économique dans Politique magazine : il traite ce mois-ci de La désindustrialisation, une fatalité ? Nous lui consacrons une de nos Pages, La suite économique de François Reloujac, dans laquelle vous pouvez retrouver ses chroniques de 2010, 2011 et 2012, ainsi que celles qu'il proposera tout au long de cette nouvelle année...

            * Champsaur livrera un papier sur la Grande Guerre, sous l’angle de la perte de mémoire (chez nos jeunes), le centenaire du 3 Août 1914 ayant déclenché une polémique chez certains intellectuels, qui veulent accoler l’anniversaire à Mai 1945...

            * Vendredi débutera la parution de notre Album Maîtres et témoins...(III) : Léon Daudet. On commencera par la page d'accueil de l'Album, et la première photo, Qui êtes-vous Léon Daudet ? Les livraisons se succèderont, ensuite, à un rythme variable : il n'a pas été facile, en effet, de classer la masse énorme de choses intéressantes à dire lorsqu'on lit, d'une traite, les douze tomes de Souvenirs (et assimilés) dans lequel Daudet a jeté ses sentiments "en vrac", comme il le dit lui-même, préférant la spontanéité et la vérité des jugements à la rigueur artificielle d'un classement par année ou par thème. En tout, 230 photos composent cet Album...

            * On aura aussi, comme d'habitude le samedi, notre note en deux parties :

    1. D'abord, une revue des Blogs, de Facebook, des magazines  et d'ailleurs;

    2. Et, ensuite, on donnera les liens que des lecteurs ont envoyés : N'hésitez pas à nous faire parvenir des liens sur des sujets qui vous ont paru importants...

             stade de france.JPG * On aura, évidemment, les Ephémérides, car c'est "tout cela, tous ceux-là, aussi, la France" : de la mort de Charlemagne, puis la fin des "Capétiens directs" à... l'inauguration du Stade de France. En passant par l'ouverture des négocations d'Utrecht (la France garde ses conquêtes antérieures, et un Bourbon va régner à Madrid...), la fondation officielle de l'Académie française, la Première du "Tartuffe", le discours de Danton sur "les frontières naturelles", Appert et ses travaux sur la conservation des aliments, les "formidables inondations de 1910" à Paris (Léon Daudet), l'inhumation du Soldat inconnu après la Guerre de 14, l'inique condamnation de Maurras en 1945... Sans oublier les naissances de Viollet-le-Duc et de Fulgence Bienvenüe; et les décès de Georges de la Tour, La Rochejaquelein, La Rouërie, Cambronne, Sisley, Giraudoux...

           En plus de la Table des Matières (pour les 366 jours de l'année, les Ephémérides proposent, en permanence L'Album des Ephémérides : L'aventure France racontée par les Cartes (200 photos)... et aussi... de la MUSIQUE DANS LES EPHEMERIDES.pdf

            * Notre rubrique Activités partout en France (mise à jour quotidiennement) propose en permanence une trentaine d'activités diverses. Elle a publié, cette année encore, le tableau des manifestations prévues pour le 21 janvier 2013, comme elle le fera, de nouveau, dès le 21 décembre prochain. Cette année, une soixantaine de Messes ont été annoncées, dont deux - c'est une "première" importante... - célébrées par l'évêque du lieu, à Toulon et à Bayonne. Pour la prochaine fois, faites-nous parvenir les annonces le plus tôt possible: comme l'an passé, nous avons reçu, cette année, la dernière annonce le jour même du 21 janvier, pour une messe le soir !... : "sitôt reçu, sitôt publié", cette rubrique est à votre disposition pour annoncer et répercuter tout ce qui se fait chez vous, "sans nostalgie ni folklore", pour un royalisme intelligent. Lafautearousseau se veut la "maison commune" de toutes les bonnes volontés royalistes, fidèles à la Maison de France.

    lafautearoiusseau page facebook.jpg              * Bienvenue à nos nouveaux "Amis", cette semaine, sur notre Page Facebook Lafautearousseau Royaliste : elle a accueilli son 1.741ème "ami", et nous nous sommes fixés comme objectif, pour commencer, d'avoir 5.000 "amis": il nous faut annoncer, rendre compte, expliquer... à toujours plus de gens, et cette Page est l'un des moyens d'y arriver. Aidez-nous donc à la développer, en vous inscrivant vous-mêmes, en lui suscitant des "amis", en la faisant connaître autour de vous.

              * Et, bien sûr, on réagira "en temps réel" (comme on dit dans le jargon) à l'actualité immédiate, et on parlera de tout ce dont on ne sait pas encore que l'actualité nous amènera à évoquer.   

            Bonne lecture, et bonne semaine sur votre quotidien ! 

  • Louis de Funès, raconté par Bertrand Dicale...

                  "Louis de Funès n'est pas seulement un acteur français, il appartient à notre patrimoine culturel".

                  En cette période où l'on parle beaucoup de lui - à bon droit - à l'occasion du trentième anniversaire de son décès, voilà le genre de phrases que l'on peut savourer en lisant (ou relisant...) l'ouvrage de Bertrand Dicale, Louis de Funès, grimaces et gloire.   

    DE FUNES.jpg
    Grasset, 528 pages, 20,90 euros.

    Lire la suite

  • (Communiqué) Vient de paraître...

    correspondance_comte_thiard.pdf

    "La grande histoire vue par un homme de bon sens, familier des rois, dévoué à la reine...", Texte, Notes et Avant-propos de Bernard Alis...

  • "Louis XVI 2013" : les dernières Messes...

    Dimanche 27 janvier

    Chemillé ( Maine-et-Loire) : 10h30, en la chapelle Saint-Joseph (14 rue du Presbytère).

    Nice :  10h00, en la chapelle de l'Archiconfrérie de la Très Sainte Trinité (Vieux Nice, au fond du Cours Saleya).

    Chéméré-le-Roi :  9h15 au Prieuré Saint-Thomas d’Aquin. Ensuite, Assemblée Générale de l'Association du Souvenir de la Chouannerie du Maine, à 10 h 30, au restaurant « des Grottes » place de l’église, Saulges, où sera offerte la traditionnelle brioche des Rois. A 13 h, nous partagerons un déjeuner amical pour le prix de 16 €. Le déjeuner sera suivi d’une courte excursion autour de la Chapelle-Rainsoin qui nous permettra d’évoquer la mémoire des chouans aussi célèbres que Jambe d’Argent, Monsieur Jacques et Taillefer. Renseignements et inscriptions pour le déjeuner (avant le 24 janvier 2013) : Yves Floc’h, secrétaire-général, 17, place Cheverus - 53100 Mayenne. Courriel : edirego@orange.fr  Tel : 02 43 04 10 48/06 71 72 79 09

  • Au hasard de la navigation sur le Net : échos des Blogs, des Pages Facebook, et d'ailleurs....

    capture d'ecran blog.jpg        (Cette chronique n'a pas d'autre objet que de communiquer à nos lecteurs des articles et prises de positions sur lesquels nous nous trouvons en convergence, totale ou, au moins, partielle, et sur des points d'importance; elle ne signifie évidemment pas accord total et permanent, sur tous sujets et en toute occasion, avec les Blogs ou Pages mentionnées... Même chose pour les liens envoyés par des lecteurs, pour approfondir tel ou tel sujet traité sur le Blog, pour "aller plus loin"...)  

     

     1. Sur les Blogs, sur Facebook ou ailleurs... :  

    Lire la suite

  • C'est aussi tout cela (tous ceux-là...), "la France" : dans les Ephémérides, cette semaine...

    "Du passé faisons table rase !" : au programme des révolutionnaires, qui constitue la base de notre République idéologique, il faut opposer, non des opinions, mais des idées, et, si possible, une doctrine, pour reprendre la formule de Bainville. Mais on peut aussi lui résister en exaltant, justement, cette Culture, cette Civilisation, sans laquelle, en dehors de laquelle et contre laquelle la Révolution s'est levée, et la République idéologique s'est construite. Résistance par la culture : voilà pourquoi l'on donne tant de place, sur Lafautearousseau, au "culturel", à nos Racines...

    Pour "quoi", et dans quel esprit, nous "faisons mémoire" :

    * Charles Maurras : "...je mets quelque chose au-dessus d'elle (l'espérance) c'est la mémoire, la sainte et grande mémoire d'un beau passé, quand il est plein de gloire et fort de vertu, car c'est avec lui que l'on fabrique un avenir solide, et des races vivaces"

    * Jean de la Varende : "...le souvenir porte en soi une vitalité supérieure, et nous ramène à cette notion suprême : la chaîne, dont nous ne sommes qu’un maillon".

    Pourquoi des Ephémérides.pdf 

    L'Album des Ephémérides : L'aventure France racontée par les Cartes (200 photos)... 

    MUSIQUE DANS LES EPHEMERIDES.pdf

    TABLE DES MATIERES PREMIER SEMESTRE.pdf 

    TABLE DES MATIERES SECOND SEMESTRE.pdf

             Voici ce que vous trouverez cette semaine dans les Ephémérides :    

        LOGO 9 LFAR copie.jpg

    Lire la suite