Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Le projet est présenté demain, 1er mars : la reconstruction de la tour nord de la Basilique de Saint Denis est décidée !

    Ce mois de mars 2013 était déjà un mois faste pour tous les amoureux du Beau, des Racines, des Traditions, car la cathédrale Notre-Dame de Paris retrouve son ensemble de cloches d'origine, refaites à l'identique, qui sonneront pour la première fois, le 23 mars, comme elles sonnaient jusqu'au décret de la Convention, ordonnant la fonte de toutes les cloches des églises de France, sauf une, conservée pour avertir la population (ce qui, de fait, sauva le bourdon "Emmanuel", offert par Louis XIV...).

    Une bonne nouvelle n'arrivant jamais seule, cette autre nouvelle concernant Saint-Denis l'accompagne, et, une fois de plus, c'est sur l'excellent Patrimoine en Blog, de Benoît de Sagazan, que l'on trouve cette information riche de sens. Espérons simplement qu'elle signifiera, parallèllement, que les travaux de fond, gigantesques, pour sauver l'édifice dans son ensemble seront, eux aussi financés... car, on ne le sait que trop, la Basilique est en vrai péril.

    "Il est venu le temps de reconstruire la flèche.", lit-on dans le texte ci-après. Oui, certes, mais il est surtout venu le temps de sauver, tout simplement, ce joyau incomparable qu'est la Basilique de Suger, première manifestation de cet art "ogival", ou "français" qui, pour reprendre l'heureuse expression de Jean Dutourd, allait "étonner le monde"...

    Mais, pour l'instant, et s'il faut bien sûr oeuvrer pour aller beaucoup plus loin, prenons la bonne nouvelle et ne boudons pas note "plaisir" : c'est un pan majeur de notre Histoire, de notre Être profond qui peut, qui va revivre : "multa renascentur..."

    http://patrimoine.blog.pelerin.info/2013/02/27/saint-denis-veut-reconstruire-la-fleche-de-sa-basilique/?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed%3A+PatrimoineEnBlog+%28Patrimoine+en+blog%29 

    On aura deux pensées, plus particulièrement, demain :

    1. D'abord, que cela sera un formidable encouragement pour ceux qui oeuvrent pour réenraciner la France dans le terreau fécond de ses origines, comme l'Association "Reconstruisons Saint Cloud !" ; ou ceux qui oeuvrent pour la reconstruction des Tuileries...        

    2. Ensuite, que les Russes ont reconstruit le plus fidèlement qu'il était possible la cathédrale du Christ Sauveur, à Moscou, dynamitée par Staline. Il existe une vidéo montrant l'écroulement de cette merveille devant un Staline hilare, au moment où le marxisme-léninisme triomphait partout : oui mais voilà, la roue a tourné, Staline est mort, et le marxisme-léninisme aussi, et nul ne s'en plaint; et la cathédrale du Christ Sauveur a été reconstruite à l'identique, et même encore plus belle : à Saint-Denis, qui fut longtemps dirigée par un maire communiste, le lien précédent montre qu'un maire, pourtant communiste, s'est lui aussi longtemps battu, jusqu'à sa mort, pour ce projet de reconstruction. Que les Français puissent ainsi se retrouver, par-delà les légitimes divergences d'opinions, dans des projets communs, donc fédérateurs, et qui les ramènent aux grands moments de leur Histoire, en "tirant vers le haut", voilà un beau signe, réconfortant, dans la grisaille d'un quotidien vraiment très morose...  

    saint denis intact.JPG

    La basilique, "avant"...

     

    On nous permettra juste de profiter de l'occasion pour signaler notre Album (49 photos) : La Basilique de Saint Denis, nécropole royale.... et ce même Album, mis "en musique et en mouvement" par Neige, et adapté au "format" d'Hautetfort par Estelle :

     

     

  • Réponse à Pierre de Meuse, par Jean-François Mattéi

    mattei en attente.jpgDans son article sur mon ouvrage, Le Procès de l’Europe (PUF, 2011)*, Pierre de Meuse** soulève une question difficile sur le statut de l’universel, cet objet de pensée inventé et diffusé par les Européens et qui est aujourd’hui le partage de tous les peuples. Qu’il s’agisse de l’universel théorique, disons la vérité, recherchée dans toutes les universités et les laboratoires du monde sous forme de théories scientifiques, ou de l’universel pratique, disons la justice, imposé par toutes les institutions juridiques sous la forme éthique des « droits de l’homme », et la forme politique de la « démocratie », cette double forme de l’universel, c’est-à-dire la rationalité, régit le monde actuel sans que l’on puisse imaginer un autre modèle de connaissance et d’action.

    Lire la suite

  • POUR UNE REFLEXION DE FOND SUR LE "MARIAGE POUR TOUS" (7) - LE POINT DE VUE DE DANIEL GODARD*: "Une supercherie linguistique doublée d’un mensonge"

    defence_de_la_langue_francaise_j_du_bellay_1549_page_08.jpgNous mettons en ligne, aujourd'hui, une réflexion de Daniel Godard* dont l'originalité est de se placer d'un point de vue linguistique : il fait entendre, dans ce débat sur le "mariage pour tous", "la voix de la langue française".

    D'autres contributions suivront et constitueront notre dossier, désormais à la disposition de tous : "POUR UNE REFLEXION DE FOND SUR LE "MARIAGE POUR TOUS" **. 

    _______________

     

    Dans le concert des arguments développés par les « pour » et les « anti » mariage gay, il est une voix qu’on n’a jamais entendue : celle de la langue française.

    Au cours de mes 40 années d’enseignement (collège et lycée) en qualité de professeur de Lettres Classiques, j’ai toujours attaché une grande importance à la valeur des mots. Choisir le mot exact, le « polir sans cesse » comme disait Boileau, c’est à la fois s’assurer qu’il exprime parfaitement ce que l’on veut dire mais c’est aussi s’assurer que l’on sera bien compris de son auditoire.

    Lire la suite

  • LE MINISTERE DE L’INJUSTICE par Louis-Joseph DELANGLADE

    violence bac paris 2013.jpgLe débat est ancien : dès lors qu’une faute est commise, faut-il privilégier la sanction ou la possible rédemption du coupable ? Coteries et médias de la bien-pensance nous serinent que le fautif ne l’est jamais autant qu’on le croit et que, moins il serait « puni » par l’incarcération, plus il serait « réinsérable ».

     

    C’est le point de vue de Mme Taubira dont l’habileté tactique repose sur une démarche en deux temps. D’abord, pour ne pas affoler l’opinion, on ne parle que des petits délinquants – c’est-à-dire, dans les faits, ceux qui pourrissent quotidiennement la vie des autres. Ensuite, on feint l’objectivité - c’est ainsi que mercredi dernier, un jury dit de consensus [?] sur la prévention de la récidive a remis des conclusions  qui vont souvent beaucoup plus loin que certains engagements du parti socialiste.

     

    L’irréalisme forcené de Mme Taubira se heurte pourtant aux faits les plus évidents. Ainsi, et quoi qu’on puisse en penser par ailleurs, la mansuétude « taubiresque » appliquée en Grande-Bretagne n’a rien réglé tandis que la tolérance zéro appliquée à New-York a entraîné un recul du tiers de la délinquance. En France même, depuis trente ans, l’explosion de la violence (jusqu’à 13000 vols, 2000 agressions et 200 viols par jour, d’après l’enquête de Laurent Obertone dans La France orange mécanique) est parallèle à la diminution de l’accomplissement des peines (qui peut atteindre les deux tiers !) - sans parler des 80% de petits délinquants qui ne voient pas de juge, des milliers de peines qui ne sont pas appliquées et très souvent de l’absence d’emprisonnement pour les peines inférieures à deux ans (grâce à M. Sarkozy et Mme Dati).

     

    Jeudi dernier, au petit matin, MM. Malamine Traoré et Mehdi Bensassou, percutent volontairement avec leur 4x4 un véhicule de la BAC parisienne, tuant deux policiers et en blessant grièvement un troisième. Le conducteur, âgé de 22 ans, est ivre et sans permis mais avec un casier chargé (huit condamnations, deux séjours en prison). On aimerait savoir combien de temps ce voyou a passé derrière les barreaux pour avoir récidivé aussi souvent… Petit délinquant « mis à l’épreuve », M. Malamine Traoré n’était pas en prison : il a tué deux policiers. S’il avait été à sa place, c’est-à-dire en prison, deux pères de famille seraient toujours en vie.

     

    On objectera qu’il ne faut pas généraliser. Mais il s’agit là d’un exemple parmi des centaines, des milliers d’autres – souvent moins tragiques mais toujours insupportables. Jusqu’à l’impossible preuve du contraire, la seule solution juste, et quel qu’en soit le coût, réside dans la fermeté des peines et de leur application : n’en déplaise à Mme Taubira, la société a le devoir de mettre le délinquant hors d’état de lui nuire.

  • Quand les Français en auront assez...

    boris voelckel.jpg

    Les deux policiers tués, le brigadier Boris Voelckel, 32 ans, ci-dessus, et le brigadier-chef Cyril Genest, 40 ans, étaient tous les deux mariés et pères de famille.

    Le Brigadier-chef Frédéric Kremer, cinquante-quatre ans, est très grièvement blessé, et son état inspire les pires inquiétudes

  • Le grain de sel de Scipion : Vous avez dit "Avancées" ?...

    grain-sel-jpg.jpgQue ce soit à propos du « mariage » entre homosexuels, du vote des étrangers, de l’euthanasie et tout récemment de l’ouverture des salles de consommation de drogue, vous aurez certainement remarqué que les journalistes et les politiciens de gauche qualifient ces projets nuisibles d’avancées…

    Avancées vers quoi ?

    Sans doute vers l’abîme que constitue le paradis social promis par les socialistes.

    Nous sommes déjà au bord du gouffre et grâce à ces avancées, nous allons faire un grand pas en avant !

                                                                                                             

  • Le prince Jean à Saint-Denis : pour faire revivre l'histoire de France à une quarantaine de jeunes du 93

    Dans le cadre des actions de son association Gens de France, le prince Jean a conduit une visite de la Basilique de Saint-Denis, sépulture de la plupart de nos rois, pour une quarantaine de jeunes de premières et terminales du 93, pilotés par l’association Réussir Aujourd’hui.
     
     
    La visite qui a eu lieu en trois temps, a permis à ces jeunes de découvrir la vie de Saint-Denis, préalable indispensable pour comprendre la symbolique du lieu et sa transformation au fil des siècles, avant de revivre l’histoire de France à travers quelques figures emblématiques de rois mérovingiens, carolingiens et capétiens enterrés à Saint-Denis.
     
     
    Le Prince s’est ensuite livré, sur le parvis, au jeu des questions réponses dans la joie et la bonne humeur. 
     

    DSC00144.jpg 

    Le Prince Jean à Saint-Denis avec des élèves du 93 © Prince Jean de France

    DSC00144 - Copie.jpg

    Le Prince, au centre du groupe © Prince Jean de France

    DSC00131-300x225.jpg

    Le Prince Jean répond aux questions des élèves © Prince Jean de France 

  • Dans votre quotidien, cette semaine...

    LAFAUTEAROUSSEAU sans inscription.jpg       * Comme chaque lundi, on commencera la semaine avec Louis-Joseph Delanglade et son regard sur l'actualité, qu'elle soit nationale ou internationale : note claire, nette et précise, en quarante lignes, rédigée le dimanche, pour "coller" au maximum à l'actualité, on ne peut donc en annoncer le sujet, mais on sait qu'elle sera là... Vous pouvez du reste, maintenant, retrouver tos ces Lundis de Louis-Joseph Delanglade sur la page d'accueil du Blog, en haut à gauche, juste en dessous de la Présentation de notre Quotidien et des Activités partout en France...

           * Mardi, nous continuerons à enrichir le dossier des contributions au débat que nous avons ouvert : "POUR UNE REFLEXION DE FOND SUR LE "MARIAGE POUR TOUS".  Après l'important article donné par Jean-François Mattéi au Figaro, sous le titre "Mariage pour tous et homoparentalité" (1), l'entretien de Jean Sévillia avec Chantal Delsol (2), la contribution de Thibaud Collin : " Un acte de résistance du pays que l’Elysée doit entendre ", (3), celle d'Hilaire de Crémiers "Manif pour tous ! Et maintenant ?" (4); celle de Sylviane Agacinsky, "Métamorphoses de la différence"; (5); et la vidéo du discours choc du député Brunot Nestor Azerot à l'Assemblée (6), le septième point de vue sera celui de Daniel GODARD: "Une supercherie linguistique doublée d’un mensonge". Avant celle de Bertrand Vergely, de Danièlle Masson et de quelques autres encore : une dizaine au total (douze au maximum) le but étant de constituer un dossier de référence dans lequel l'essentiel aura été dit et sera consultable facilement, d'un simple clic...

    * Puis Champsaur nous parlera d'un livre "passionnant et courageux" de Sylvie Bernay, L'Eglise de France face à la persécution des Juifs.

    * Le jeudi 27 décembre 2012, Pierre de Meuse, dans nos colonnes, posait quelques questions à Jean-François Mattéi, au sujet de son ouvrage :  « Le procès de l’Europe de Jean-François Mattéi ». On lira évidemment avec intérêt, et profit, les réponses de Jean-François Mattéi à ce questionnement amical...

     

    DAUDET ASSEMBLEE.jpg             * La parution de notre 20ème Album : Maîtres et témoins...(III) : Léon Daudet. se poursuivra vendredi : on aura 18 photos, illsutrant Un esprit ouvert, curieux de tant de choses, intéressé par tant de gens... : Renoir ("il a fait un portrait de ma mère qui est un chef d'oeuvre"; Barbey d'Aurevilly ("Mon auteur, c'est Barbey..."; Pasteur (et "sa foi profonde..."); Barrès ("Je l'aime d'aimer la France..."); Proust ("Marcel me confiait ses projets littéraires..."); Monet ("qui ajoute à l'univers..."); Camille Claudel ("artiste de génie..."); Courteline (comme Montaigne, "tel sur le papier qu'en la bouche..."); Rodin ("un Triton issu de Vulcain..."); Pierre de Nolhac ("Il a ranimé Versailles..."); Forain et Caran d'Ache, les deux amis inséparables; le théâtre, et l'amitié pour Antoine et pour Hébertot; la Commune ("une vaste machination voulue par la police..."); le lugubre Panthéon et son "extravagant salmigondis"; les deux Empires ("la politique impériale est néant..."); le redoutable Jean-Jacques, et Zola, le scathologique ("..."tant qu'il n'aura pas décrit un pot de chambre plein, il n'aura rien fait", disait Hugo...").

     

            * On aura aussi, comme d'habitude le samedi, notre note en deux parties :

    1. D'abord, une revue des Blogs, de Facebook, des magazines  et d'ailleurs;

    2. Et, ensuite, on donnera les liens que des lecteurs ont envoyés : N'hésitez pas à nous faire parvenir des liens sur des sujets qui vous ont paru importants... 

     

    GIGN.jpg          * On aura, évidemment, les Ephémérides, car c'est "tout cela, tous ceux-là, aussi, la France" : de Clovis et de l'épisode du Vase de Soissons au premier vol du Concorde et au G.I.G.N. qui devient opérationnel... En passant par la rencontre de Jeanne et du Dauphin à Chinon, le désastre de Pavie, le sacre d'Henri IV, Louis XIV qui prescrit l'édification de l'Hôtel des Invalides, Stofflet fusillé, le massacre des Lucs-sur-Boulogne, Becquerel qui découvre la radioactivité naturelle, la victoire et le serment de Koufra... Sans oublier les naissances de Montaigne, La Quintinie, Le Brun, Cugnot, Van Loo, Montcalm, Renan; et les décès de Charpentier (écouter l'ouverture de son Te Deum, générique de l'Eurovision : Charpentier Te Deum H.146 Prelude.wma ) et de Chauveau-Lagarde, héroïque et brillant défenseur de Marie-Antoinette...       En plus de la Table des Matières (pour les 366 jours de l'année), les Ephémérides proposent, en permanence L'Album des Ephémérides : L'aventure France racontée par les Cartes (200 photos)... et aussi... de la MUSIQUE DANS LES EPHEMERIDES.pdf

           

              * Notre rubrique Activités partout en France (mise à jour quotidiennement) propose en permanence une trentaine d'activités diverses : "sitôt reçu, sitôt publié", cette rubrique est à votre disposition pour annoncer et répercuter tout ce qui se fait chez vous, "sans nostalgie ni folklore", pour un royalisme intelligent. Lafautearousseau se veut la "maison commune" de toutes les bonnes volontés royalistes, fidèles à la Maison de France.

     

    lafautearoiusseau page facebook.jpg              * Bienvenue à nos nouveaux "Amis" sur notre Page Facebook Lafautearousseau Royaliste : aidez-nous à faire grandir cette page, en suggérant à vos parents, enfants, amis, relations etc... de demander leur ajout à notre liste d' "amis", même et surtout s'ils ne sont pas "de nos idées", pourvu que la chose politique et le Bien commun les intéressent, évidemment : nous avons besoin de sortir de nos cercles traditionnels, et même si c'est simplement pour savoir ce que pensent les royalistes des grands sujets de l'heure, il est bon, et vital, que nous "touchions" un maximum de personnes en dehors de celles qui nous connaissent déjà... Aidez-nous donc à développer cette page, à lui donner des ailes, en vous inscrivant vous-mêmes, en lui suscitant des "amis", en la faisant connaître autour de vous...

              * Et, bien sûr, on réagira "en temps réel" (comme on dit dans le jargon) à l'actualité immédiate, et on parlera de tout ce dont on ne sait pas encore que l'actualité nous amènera à évoquer.   

            Bonne lecture, et bonne semaine sur votre quotidien ! 

  • Racines, culture : Le petit Nicolas en latin...

    Le Petit Nicolas en latin : Glaucopissimum opus !

    asterix-aux-jeux-olympiques-asterix-aux-jeux-olympiques-asterix-at-the-ol-31-g 

    Ecce glaucops liber, quem lectoribus animo curioso IMAV editores proponunt. Qui linguam latinam quam puer didixit memoria repetit, is gaudebit, et qui – sicut Sempe – non contigit ut gladiatoria certamina aut militum proelia narrata exsudans tradidisset, pulchra linguae latinae musica audienda sollertibusque claris sicut « merdacula, radiophonus d’Artagnanusque » inveniendis se delectabit. Glossario ultimo liberorum verba locupletare poterunt parentes jocosi, dicentes « Pone vidulum ut pediludum ludas ! » « Extrahe ocellatos tuos ex marsupio ! »… Elegantius et simul jocosum ! Et « hypersuper » « mammiculae » dulcia cum Nicolello jocosis amicisque ejus libens gustaremus… Glaucopissimum opus !

    Traduction :

    Voilà un chouette livre, offert aux esprits curieux par les éditions IMAV ! Celui qui se souvient du latin de sa jeunesse y trouvera beaucoup de joie, et celui qui - comme Sempe - n'a pas eu le bonheur de peiner sur des récits de bataille ou de combats de gladiateurs trouvera du plaisir à écouter la belle musique de la phrase latine et à voir surgir ici ou là des trouvailles réjouissantes et transparentes tels « merdacula », « radiophonus » ou « d'Artagnanus ». Le lexique final permettra aux parents malicieux d'enrichir avantageusement le vocabulaire de leurs enfants... « Pose ton cartable et viens jouer au foot » deviendra « pose ton vidulum et viens jouer au pediludum ! » Plus chic… « Sors tes billes de ta trousse » donnera « Sors tes ocellatos de ton marsupio ! » Plus drôle ! Et nous, en lisant, nous goûterions bien les desserts « hypersuper » de la « mammicula » en compagnie de Nicolellus et de ses joyeux camarades... Une initiative chouettissime !

    Virginie Subias-Konofal

  • Au hasard de la navigation sur le Net : échos des Blogs, des Pages Facebook, et d'ailleurs....

    1.  Benoît XVI, révolutionnaire économique et social : 

    * Écouter la chronique de Dominique Seux à France Inter, http://www.franceinter.fr/player/reecouter?play=561561 

    * et lire Guillaume de Prémare : http://www.urgencecomcatho.com/index.php?post/2013/02/13/Le-cote-revolutionnaire-de-Benoit-XVI

    2. Benoît XVI, un pontificat en sept dates :

    * Benoit XVI bilan.jpg 

    * Benoit XVI bilan 1.jpg

    3. "Pourquoi les Femen n'ont pas leur place en France après leur provocation à Notre-Dame", par Bruno Roger-Petit, chroniqueur politique, Le Nouvel Observateur : Les Femen se sont exhibées seins nus et peinturlurées dans Notre-Dame de Paris pour "célébrer" le départ du pape Benoît XVI. La condamnation est unanime. Ce mouvement venu d'Ukraine a-t-il encore sa place en France après une provocation aussi nulle ? Pour Bruno Roger-Petit, la réponse est non : Femen.pdf

    4. De Manuel Valls : Il y a en France aujourd’hui plusieurs dizaines de Merah potentiels : http://www.leparisien.fr/politique/manuel-valls-oui-j-ai-des-ambitions-sinon-je-ne-serais-pas-la-15-02-2013-2569985.php?utm_source=dlvr.it&utm_medium=twitter

    5. De la "vache folle" à la "Commission folle" : d'accord avec... Patrice de Plunkett : http://plunkett.hautetfort.com/archive/2013/02/16/l-u-e-sur-sa-vache-folle.html

    6. Culture : L'Abbaye cistercienne de Pontigny fêtera ses 900 ans en 2014 (sur le Blog de Benoît de Sagazan) : http://patrimoine.blog.pelerin.info/2013/02/10/videos-de-la-semaine/?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed%3A+PatrimoineEnBlog+%28Patrimoine+en+blog%29

    -----------------

    1. Attention à l’apparatchik Delevoye ... A quoi joue-t-il ? Tous ces politicards qui courent après quelques voix de quelques invertis et tribades nous fatiguent vraiment. Planqués dans leur fromage, ils ne voient pas que notre pays est en train de crever.

    Alerte importante sur le préjugé et abus de droit du président du CESE.pdf

    Alerte très importante sur le comptage au CESE par sondages.pdf

    2. Du grand Lugan. Qui se fâche contre des universitaires ignares. Hélas cette situation est reproduite à l’envi, et donc volée de bois vert justifiée. J’apprécie la reconnaissance des travaux anglo-saxons : http://www.realpolitik.tv/2013/02/au-mali-les-ethnies-sont-elles-des-creations-francaises-par-bernard-lugan/?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed%3A+realpolitiktv+%28Realpolitik.tv+%3E+la+g%C3%A9opolitique+sur+le+net%29

  • C'est aussi tout cela (tous ceux-là...), "la France" : dans les Ephémérides, cette semaine...

    "Du passé faisons table rase !" : au programme des révolutionnaires, qui constitue la base de notre République idéologique, il faut opposer, non des opinions, mais des idées, et, si possible, une doctrine, pour reprendre la formule de Bainville. Mais on peut aussi lui résister en exaltant, justement, cette Culture, cette Civilisation, sans laquelle, en dehors de laquelle et contre laquelle la Révolution s'est levée, et la République idéologique s'est construite. Résistance par la culture : voilà pourquoi l'on donne tant de place, sur Lafautearousseau, au "culturel", à nos Racines...

    Pour "quoi", et dans quel esprit, nous "faisons mémoire" :

    * Charles Maurras : "...je mets quelque chose au-dessus d'elle (l'espérance) c'est la mémoire, la sainte et grande mémoire d'un beau passé, quand il est plein de gloire et fort de vertu, car c'est avec lui que l'on fabrique un avenir solide, et des races vivaces"

    * Jean de la Varende : "...le souvenir porte en soi une vitalité supérieure, et nous ramène à cette notion suprême : la chaîne, dont nous ne sommes qu’un maillon".

    Pourquoi des Ephémérides.pdf 

    L'Album des Ephémérides : L'aventure France racontée par les Cartes (200 photos)... 

    MUSIQUE DANS LES EPHEMERIDES.pdf

    TABLE DES MATIERES PREMIER SEMESTRE.pdf 

    TABLE DES MATIERES SECOND SEMESTRE.pdf

             Voici ce que vous trouverez cette semaine dans les Ephémérides :    

        LOGO 9 LFAR copie.jpg

    Lire la suite

  • Le grain de sel de Scipion : Exclusion à géométrie variable

    grain-sel-jpg.jpgIl y a peu, l’UMP excluait son député Vanneste au motif qu’il avait dénoncé la dérive homophile de notre société et la perspective du « mariage » homo.

    Aujourd’hui, alors que la même UMP joue les va-t-en guerre contre ce projet dont la mise en œuvre a été promise par « Moi président », que n’exclut -elle pas ses députés hérétiques Bachelot et Apparu ?

    La politique a des logiques qui m’échappent…

    A moins que certains crimes soient plus graves que d’autres aux yeux des dirigeants de ce parti ?