UA-147560259-1 UA-147538561-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Chez Delahousse, sur France 2, dimanche 20 : les deux "faux-pas" de Kouchner....

kouchner,delahousse,malie,algerie,islam,islamisme,djihadLaurent Delahousse pose des questions manifestement préparées : on sent le journaliste sérieux qui a "potassé" son entretien : il reçoit, entre autres, ce dimanche, Bernard Kouchner. Plus d'une fois, nous avons approuvé tel ou tel propos de Kouchner, et aussi, c'est normal, plus d'une fois nous avons critiqué telle ou telle de ses positions. Pour ce qu'il a dit ce dimanche, c'est "pas d'accord", et sur toute la ligne...

1. D'abord, il a dit qu'il fallait s'appuyer sur "les islamistes modérés" : l'expression "musulmans modérés" eût été plus judicieuse, et celle de "mouvements laïcs" bien plus correcte; et c'est bien, en effet, ce qu'il faut faire, dans les mondes musulmans : miser sur les forces laïques. Car, n'en déplaise à Bernard Kouchner, il n'y a pas, il n'y a jamais eu et il n'y aura jamais d'islamistes modérés; pas plus que de "nazis modérés", de "polpotistes modérés", de goulag ou lao gaï modéré, de maoïsme ou marxisme modéré etc...

Et sur l'action de François Hollande au Mali, Bernard Kouchner est apparu singulièrement pâle, neutre, prudent : a-t-il été gêné par le propos - que nous avons trouvé, nous excellent (pour une fois...) du président lorsqu'il a répondu, mais alors du tac au tac, à un journaliste qui lui demandait : "Que faut-il faire avec ces djihadistes ?". Le journaliste avait à peine terminé de poser sa question que la réponse fusait, au milliardième de seconde : "Les détruire !". Voilà qui est parlé. Nous avons assez souvent critiqué le pérsident, ici-même, pour nous payer le luxe, s'il dit une chose qui nous semble aller dans le bon sens, de le relever, et de l'approuver. La guerre est la dernière des solutions ("Ultima ratio regum"), mais si on la fait, c'est pour la gagner. Ce jour-là, Hollande a parlé d'or; Kouchner, lui, dimanche, donnait l'impression d'un éléphant dans un magasin de porcelaine; ou de marcher sur des oeufs, ce qui est, en gros, la même chose...  

kouchner,delahousse,malie,algerie,islam,islamisme,djihad

Ce véhicule "djihadiste" n'a pas fait le poids face aux tirs nos troupes : ses ex-occupants ? Partis pour le "paradis d'Allah"... 

 

2. "...nous respectons infiniment les religions", a-t-il cru devoir ajouter, quelques instants après. Ah, bon ? Sans remonter aux actes de barbarie caractérisée de la Révolution, on n'a pas trop eu l'impression, entre 1880 et 1905, que la République idéologique, le Système, "respectait infiniment" la religion chrétienne... Et, pour ceux qui trouveraient que 1905 c'est encore trop loin, prenons un exemple plus récent, tout récent, même, de moins d'un mois (ça ira ? ) : lorsque François Hollande a envoyé ses voeux pour la fin du Ramadan à la communauté musulmane, alors qu'il n'a pas eu le moindre mot pour les chrétiens, à la Noël, il a peut-être "respecté infiniment l'Islam" mais il a méprisé (et le mot est faible) le christianisme, élément majeur et historiquement constitutif de la Nation française...

Comme dirait l'autre, sur ce coup-là, Kouchner a perdu une bonne occasion de se taire...

Commentaires

  • "...nous respectons infiniment les religions", a-t-il cru devoir ajouter, quelques instants après. Ah, bon ?"
    Pas les chrétiens, en tous cas.
    Après leur avoir livré le Kosovo, il s'est employé à nier les crimes de guerre de ses "amis" de l'UCK albanaise. Alors responsable du Quai d’Orsay et soucieux de préserver son ancienne image d’administrateur du Kosovo (où il fut, de juillet 1999 à janvier 2001, le Haut Représentant de l’ONU -« MINUK » -) il fit l’impossible pour démentir à tout prix, en manipulant l’opinion publique et les média pour faire taire l'ex-procureur du Tribunal Pénal International pour l’ex-Yougoslavie qui avait révélé le trafic d’organes prélevés sur les prisonniers serbes par le grand « mafieux » albanais Hashim Thaci porté aux nues - et à la présidence du Kosovo - par les Etats-Unis…
    Voilà bientôt 14 ans que la guerre est terminée et les chrétiens ne peuvent ni sortir de leurs ghettos, ni circuler, ni commercer, ni travailler dans ce "Kosovo démocratique" promu par Kouchner et qui aspire à intégrer l'Europe.
    Près de 200 églises - dont beaucoup sous la protection de l'Unesco - ont été détruites au bulldozer ou dynamitées depuis 1999, dans l’indifférence générale et sans que ce vandalisme émeuve les grands médias. Parallèlement, environ 400 mosquées ont été construites, financées pour beaucoup par l’Arabie saoudite.
    Encore ces derniers jours :
    "plus de 150 tombes serbes ont été profanées ces derniers jours à travers le Kosovo. En outre, des vandales ont tenté d'attaquer le monastère de Đakovica, ont mis le feu à une église orthodoxe à Obilic et ont détruit un mémorial aux victimes de la Seconde Guerre mondiale à Vitina.
    Une église orthodoxe a été profanée près de la ville d'Uroševac et cinq monuments funéraires ont été détruits à Pristina, capitale de la république autoproclamée".

  • Les détruire !". excellent terme . Kossovo c'est un scandale les chrétiens ont été oubliés . je dirais sacrifié avec la bénédiction des Americains et des occidentaux . Pauvre de nous .Pauvre occident .
    Gianni

  • Oui, comme vous le relevez mais comme bien peu de medias sinon aucun ne l'a souligné, le président normal "n'a pas eu le moindre mot pour les chrétiens, à la Noël, il a peut-être "respecté infiniment l'Islam" mais il a méprisé (et le mot est faible) le christianisme, élément majeur et historiquement constitutif de la Nation française..."

    Est-ce cela la laïcité, le respect de l'islam et l'omission du christianisme?

  • Oui mes amis,nous vivons dans un monde sans Dieu.C'est ainsi que l'on enlève l'histoire dans les écoles,que l'on néglige le Français depuis le primaire,car la langue est le repère majeur et rassembleur d'un pays,de ses racines,plus de culture car tout vient du christianisme qui est et sera le mortier de:la langue,l'histoire,l'art sacré...Cette parole qui nous differençie des animaux,qui devient par l'Incarnation de Jésus homme-dieu La Parole Sacrée Universelle et immuable.Les dirigeants de ce monde ne veulent pas que les hommes se rassemblent,se parlent,s'aiment,soient reliés entre eux(religere,religion,relier)car ils se prennent eux même pour Dieu et se sentent menaçés...Sans Dieu plus de"mortier":tout se défait,nous avons la preuve devant les yeux chaque jour.

  • Oui, Michèle Oddone, quand l'évaluation purement marchande du citoyen prime sur sa dimension d'être, on en arrive à cette déconsidération de la langue, de l'histoire et de la culture.
    Et en bradant notre patrimoine, c'est le lit de tous ceux qui savent s'imposer sans états d'âmes, que l'on fait.

Les commentaires sont fermés.