Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Le changement ? Quel changement ? par Louis-Joseph Delanglade

    HOLLANDE ELU BASTILLE 2012.jpgLorsque le 6 mai 2012, de nombreux drapeaux étrangers ont salué la victoire de M. François Hollande, place de la Bastille, nombreux ont été ceux qui ont voulu y voir, pour le meilleur ou le pire, un symbole fort du changement tant annoncé. Ces drapeaux représentent bien évidemment, d’un point de vue sociologique, et jusqu’à la caricature, les deux France : celle qui cherchera toujours à privilégier l’étranger, celle qui se raidit dans un patriotisme défensif. Mais il serait bien naïf de penser que quelques drapeaux, français ici, afro-asiatiques là, suffisent à infléchir véritablement le cap d’une politique.

    Quitte à décevoir, voire à choquer, nous dirons donc que l’élection de M. François Hollande - par ailleurs jugée comme l’événement le plus important de l’année en France – est plutôt une sorte de non-événement : il ne s’est en fait rien passé d’essentiel ce 6 mai 2012, rien en tout cas qui soit susceptible d’être déterminant pour la suite en modifiant la situation du pays.

    Certes, on a pu constater une différence entre l’ancien président – plutôt agité, inconséquent, contradictoire - et le nouveau – apparemment calme, discret, hésitant. On peut aussi se gargariser de mots et dire que, désormais, la « gouvernance » n’est plus la même mais, outre que cela est faux (ériger en mode de gouvernement un comportement inverse du précédent, n’est-ce pas, encore, faire de la « com » à la Sarkozy ?), cela consiste de toute façon à privilégier les apparences (comme le dit si bien M. Eric Zemmour : « Le mot même de gouvernance prouve qu’il n’y a plus de gouvernement »).

    Quid du fond dans tout cela ? Nos journalistes, dans leur palmarès 2012, citent volontiers deux exemples qu’ils qualifient de « majeurs » : le soutien apporté à l’opposition armée syrienne et la signature du pacte budgétaire européen. Or, dans les deux cas, la continuité entre les deux présidents est totale. En prenant position contre le régime de Damas, pour des rebelles armés et financés par les monarchies du golfe (dont les rapports avec la mouvance islamiste sunnite restent douteux), M. François Hollande poursuit la ridicule (voir les pantalonnades de M. Bernard-Henri Lévy) et dangereuse (voir les résultats) « politique » arabe dont son prédécesseur a donné le modèle dans l’affaire libyenne. En signant le pacte budgétaire européen, « à la virgule près » comme le soulignent certaines excellentes mauvaises langues, M. François Hollande a donné son aval à un document préparé par son prédécesseur, confirmant par là leur identité de vues sur une certaine Europe, laquelle, gangrenée au plus haut niveau par l’idéologie mondialiste est bien incapable de nous défendre contre les impérialismes économiques chinois ou américain.

    Rien n’a donc changé, pour le plus grand malheur du pays. Règne toujours un monstre idéologique, qu’on pourrait nommer « social-libéral-démocratie », qui organise en son sein une alternance fictive, uniquement fondée sur des prévalences mais sans jamais remettre en cause l’essentiel, c’est-à-dire la lente et continue dégradation d’un pays notamment miné par la subversion démographique et livré en pâture aux intérêts des élites mondialisées.

  • A ceux qui ne l'ont pas encore fait, c'est le moment d'envoyer votre participation à Lafautearousseau ... !

    Image du Blog magnolias.centerblog.net

    AU COEUR DE CES FÊTES

    SOUTENEZ NOTRE BLOG !

    Merci encore à tous ceux qui nous ont adressé leur participation.  Que leur envoi ait été de 5 €, ou bien davantage, ils ont apporté leur pierre.

    A ceux qui n'ont pas encore participé :

    Nous vous rappelons que vous pouvez envoyer votre contribution :  

    par PayPal (paiement sécurisé, sous la rubrique Faire un don),  

     

    - mais aussi par chèque à l’ordre de : Les Amis de Lafautearousseau.

     

        Adresse d'envoi : Les Amis de Lafautearousseau

    B.P. 50204,

    13445 Marseille 06

     

    D’avance tous nos remerciements et nos sentiments cordiaux.

     

    Les Amis de Lafautearousseau

     

     

    Si vous comptez contribuer, ne tardez pas, faites-le dès aujourd'hui.    

      

    Présentation de Lafautearousseau, point complet sur son évolution et son importance, cliquez sur ce lien :

     

    Lafautearousseau.présentation.pdf

     

  • La Dizaine de magistro

    * MAGISTRO, une tribune libre et indépendante d'information civique et politique, en ligne depuis 2008 : Présentation de Magistro par François Georges Dreyfus.pdf

    * Liens : - http://www.democratiedirecte.fr/  (Yvan Blot)   

                - http://www.henrihude.fr/ (le Blog de Henri Hude)  

    ------------


    * Maxime TANDONNET, Haut fonctionnaire : Liberté d’expression et tabous
    * Chantal DELSOL, de l'Institut : Euthanasie
    * Sophie de MENTHON, Chef d'entreprise, Présidente du Mouvement ETHIC : De la rémunération des pat rons du CAC40
    * Marc DUGOIS, Avocat : De la médiocrité coupable de la laïcité
    * Marc DUGOIS, Avocat : La Valeur Ajoutée, base de notre économie
    * Denis FADDA, Haut fonctionnaire international : Vers des relations apaisées entre la France et l'Algérie ?

    * François JOURDIER, Officier, contre amiral (2S) :Où va la Syrie ?
    * François BROCHE, Journaliste, historien : Emmanuel Berl, "l’écrivain français par excellence"

    Texte (intégral) du Tandonnet, Liberté d'expression et tabous :

    Lire la suite

  • Dans votre quotidien, cette semaine...

    LAFAUTEAROUSSEAU sans inscription.jpg       Mardi - exercice obligé, mais pas forcément conventionnel ni ennuyeux - nous présenterons nos voeux : à la France, à la Famille de France, elle qui représente le recours pour notre pays, face à l'échec de plus en plus patent du Système, qui abaisse notre pays dans tous les domaines; et, aussi, naturellement, nos voeux pour vous tous, pour tous nos amis, et pour que se poursuive et s'amplifie l'action que nous menons, notamment à travers notre quotidien sur le Net, avec tout ce qu'il propose déjà comme notes et documents (PDF, Vidéos, Grands Textes, Albums...) et tout ce qui est prévu pour les semaines et les mois à venir, et qui va l'enrichir encore...

           On profitera de ce que l'actualité marque un peu le pas pour lire les deux articles qu'elle nous a, justement, fait repousser : celui de Champsaur, qui traitera de L'eau, des origines  de l'humanité aux tensions et conflits d 'aujourd'hui, d'Israël à la Chine, et plus encore...; et celui de Jean-François Mattéi (script de son intervention lors du récent Colloque Maurras, à Paris).

           Et on profitera aussi pour répondra à des questions posées sur l'affrontement des deux totalitarismes (Islam/République idéologique), ainsi que sur l'affrontement Royal/Belkacem (cette dernière, comme Djamel Debbouze, étant ultra-royaliste chez elle, au Maroc, et "socialiste" ici : allez comprendre...)

             On gardera le samedi, comme on en a pris l'habitude maintenant, pour une note en deux parties : 1. D'abord, une revue des Blogs, de Facebook et d'ailleurs : cette semaine, Francophonie : la langue française dans le monde...; Christianophobie : les suites de "l'affaire de Toulon" : dans Valeurs Actuelles, si la plupart des gens se taisent, Mgr Ravel, lui, ne se tait pas; Humour/Immigration : "à la manière d'eux...", ce n'est pas du La Fontaine, mais ce n'est pas mal du tout; sur la Page Facebook d'Hélène Richard-Favre : l'avenir radieux des armes ; Culture : dans Le Point, "le Louvre à Lens" vu par la presse étrangère... 2. Et, ensuite, on donnera les liens que des lecteurs ont envoyés pour approfondir tel ou tel thème traité dans telle ou telle note : ce sera "la bourse aux liens"...

               "L'Album Daudet" continue d'avancer : 171 photos pour l'instant, dont 168 pour lesquelles les commentaires sont rédigés; nous en commencerons la publication dès la fin du "21 janvier", en feuilleton, comme nous l'avons fait cet été pour "L'aventure France racontée par les cartes", car cette façon de faire a plu, semble-t-il, et elle permettra de "démarrer", sans attendre encore trop longtemps...

    BEAUNE.JPG        On aura, évidemment, les Ephémérides, car c'est "tout cela, tous ceux-là, aussi, la France" : des Tribus barbares qui franchissent le Rhin, et Sainte Geneviève qui défend Paris... à la mort d'Albert Camus; en passant par les Hospices de Beaune qui reçoivent leur premier malade (photo ci-contre); l'année civile qui commence pour la première fois le 1er janvier; Marseille décrétée "Ville sans nom" par la Convention; Paris qui passe à 20 arrondissements. Mais aussi les naissances de Cartier, Dupleix, Braille, Cathelineau, Cadoudal, Thérèse de Lisieux; les décès de Philippe V, Charles d'Orléans, Louis XII, du Bellay, Gabriel, Berryer, Joffre... En plus de la Table des Matières (pour les 366 jours de l'année, les Ephémérides proposent, en permanence L'Album des Ephémérides : L'aventure France racontée par les Cartes (200 photos)... et aussi... de la MUSIQUE DANS LES EPHEMERIDES.pdf

            Notre rubrique Activités partout en France (mise à jour quotidiennement) propose en permanence une trentaine d'activités diverses et publie, depuis le 20, le tableau des manifestations prévues pour le 21 janvier 2013 : 19 sont déjà annoncées. Faites-nous parvenir les annonces le plus tôt possible: la dernière fois, nous avons reçu la dernière annonce le jour même du 21 janvier, à 10h12, pour une messe le soir !... : "sitôt reçu, sitôt publié", elle est à votre disposition pour annoncer et répercuter tout ce qui se fait chez vous, "sans nostalgie ni folklore", pour un royalisme intelligent. Lafautearousseau se veut la "maison commune" de toutes les bonnes volontés royalistes, fidèles à la Maison de France.

    lafautearoiusseau page facebook.jpg        Bienvenue à nos nouveaux "Amis", cette semaine, sur notre Page Facebook Lafautearousseau Royaliste : elle a accueilli son 1.717ème "ami", et nous nous sommes fixés comme objectif, pour commencer, d'avoir 5.000 "amis": il nous faut annoncer, rendre compte, expliquer... à toujours plus de gens, et cette Page est l'un des moyens d'y arriver. Aidez-nous donc à la développer, en vous inscrivant vous-mêmes, en lui suscitant des "amis", en la faisant connaître autour de vous.

              Et, bien sûr, on réagira "en temps réel" (comme on dit dans le jargon) à l'actualité immédiate, et on parlera de tout ce dont on ne sait pas encore que l'actualité nous amènera à évoquer.   

            Bonne lecture, et bonne semaine sur votre quotidien ! 

  • "Fin du monde", à Dreux, avec les Princes, récit de l'Echo Républicain

    Plus de 200 personnes ont découvert les monuments locaux dans les lumières de la nuit

    Article de Monsieur Ahmed Taghza publié dans l’Echo républicain

    Un jour critique pour l’avenir de l’humanité sur terre et un prince en haut d’une colline qui accueille les visiteurs. La nocturne drouaise a tenu toutes ses promesses.

    Il est 18 heures, ce vendredi, jour annonciateur de la fin du monde selon le calendrier maya, quand soudain 200 personnes déambulent dans le centre-ville de Dreux. Elles se rassemblent devant l’office de tourisme de l’agglomération drouaise, cour de l’Hôtel-Dieu. En longeant la patinoire, en Grande-Rue-Maurice-Viollette, le cortège se voit fusiller du regard par des passants ahuris, ébahis et craintifs devant un éventuel rassemblement d’une secte apocalyptique locale.

    Guidé par deux belles femmes, Estelle Marsay, et Stéphanie Landais, sa directrice, le groupe entame une exceptionnelle randonnée nocturne dans les rues de la ville, qui va l’amener sur les remparts et au pied de la chapelle royale.

    Un spectacle magique

    « Dans le cadre de sa mission d’animation, l’office de tourisme de Dreux-Agglomération et ses partenaires proposent une déambulation festive. En plein coeur des fêtes de fin d’année, l’office et la chapelle royale invitent les Drouais et les autres à découvrir, en famille et entre amis, les illuminations du centre-ville de Dreux et la superbe mise en lumière du beffroi et de la chapelle royale », explique Michel-Etienne Augustin, l’un des vice-présidents de Dreux-Agglomération, accompagnateur de la balade drouaise. Un discours qui dissipe, immédiatement les malentendus, alors que les participants se félicitent du temps clément et de l’ambiance chaleureuse qui règne le long du parcours.

    Photo: Ahmed Taghza

    Ainsi pour la troisième année consécutive, l’office de tourisme offre aux amateurs de randonnées magiques et nocturnes de faire le tour du centre-ville et surtout d’emprunter le chemin de ronde et les marches anciennes menant au sommet de la cité durocasse et au coeur de son histoire. « Nous sommes un couple de jeunes retraités, installés à Dreux depuis cinq ans. Nous adorons les visites commentées des monuments de la ville », lancent Sylvain et Nicole Ricolleau tout en marchant dans le noir du chemin de ronde, entrecoupé d’éclairages au sol.

    Une surprise de taille attend les randonneurs à la chapelle royale

    Après les explications documentées des guides de l’office de tourisme sur le merveilleux panorama nocturne de Dreux, une surprise de taille attend le public. Au pied de la chapelle royale éclairée mais entourée de noir dense, se tient le prince des lieux, Jean d’Orléans, sa femme, son fils et sa petite princesse dans sa poussette.

    Aux chuchotements succède le silence, et Jean d’Orléans se lance à raconter l’histoire des lieux qui reste inséparable de celle de la famille d’Orléans. Après un verre de vin chaud, les marcheurs allument une centaine de lampions pour descendre au point de départ. Le conte de Noël est entier et le plaisir est total !

    Rendez-vous. Vendredi prochain, la deuxième nocturne drouaise partira à 18 heures devant l’office de tourisme, cour de l’Hôtel-Dieu, jusqu’à la chapelle royale de Dreux. Visite gratuite, en présence du prince Jean d’Orléans qui racontera l’histoire de sa famille autour du monument funéraire.

    Ahmed Taghza

    ahmed.taghza@centrefrance.com 

    http://www.lechorepublicain.fr/eure-et-loir/actualite/pays/pays-drouais/dreux/2012/12/23/plus-de-200-personnes-ont-decouvert-les-monuments-locaux-dans-les-lumieres-de-la-nuit-1384533.html

    http://princejeandefrance.fr/

  • Au hasard de la navigation sur le Net : échos des Blogs, des Pages Facebook, et d'ailleurs....

    capture d'ecran blog.jpg        (Cette chronique n'a pas d'autre objet que de communiquer à nos lecteurs des articles et prises de positions sur lesquels nous nous trouvons en convergence, totale ou, au moins, partielle, et sur des points d'importance; elle ne signifie évidemment pas accord total et permanent, sur tous sujets et en toute occasion, avec les Blogs ou Pages mentionnées... Même chose pour les liens envoyés par des lecteurs, pour approfondir tel ou tel sujet traité sur le Blog, pour "aller plus loin"...)  

     1. Sur les Blogs, sur Facebook ou ailleurs... :

    1. En attendant "La manif pour tous" du 13 janvier, la Tribune de Mgr Centène dans Le Figaro : Mgr Centène.pdf .

    2. Après le Téléthon, le communiqué de la Fondation Jérôme Lejeune : http://www.fondationlejeune.org/index.php?option=com_content&task=view&id=400

    3. En marge du voyage de "François normal 1er" en Algérie : Ouh, la, la ! Quel "politiquement incorrect" ce Friedrich Engels ! : http://exode1962.fr/exode1962/en-savoir-plus/divers/engels.html

    4. ...Et la bande-annonce du film "La valise ou le cercueil", en salle dès le 13 février 2013 : http://www.allocine.fr/video/player_gen_cmedia=19451257&cfilm=199347.html

    5. Sur le Blog de Jean-Philippe Chauvin : Florange, quand la République trahit les travailleurs  : http://nouvelle-chouannerie.com/

    ------------

    2. La "bourse aux liens", envoyés par des lecteurs, pour approfondir et aller plus loin...

    1. En Californie, un peuple chante Noël. Alors que la censure laïcarde s'en prend désormais aux manifestations publiques de la tradition chrétienne,
    alors que les Français n'osent même plus exposer une crèche en vue des passants,
    d'autres commémorent la Nativité dans la spontanéité et la joie :
    http://www.youtube.com/watch_popup?v=Vnt7euRF5Pg&vq=medium

    2. Le massacre des saints innocents. Un nouveau cri de victoire de Marc Peschanski :
    http://www.marianne.net/Une-victoire-de-la-science-contre-le-dogme_a225168.html?com#comments
    Bien entendu notre église catholique est une fois de plus accusée d’obscurantisme et de bloquer toute recherche scientifique. Voir, justement, le communiqué de la Fondation Jérôme Lejeune, en n° 2, plus haut...

    2. Eglise de France face à la persécution des Juifs : Lu sur le magnifique site de Canal Académie. Ne doutons pas que la doxa imposée par une petite clique (le très engagé Jacques Duquesne en fait partie, comme on va à la soupe), hélas bruyante et bien relayée dans des media immatures, est condamnée à mourir pour le plus grand bien de la Vérité Historique, et la réhabilitation de notre France. Transmis au président Banal …

    http://www.canalacademie.com/ida9687-L-Eglise-de-France-face-a-la-persecution-des-Juifs.html

  • C'est aussi tout cela (tous ceux-là...) "la France" : Dans les Ephémérides, cette semaine...

    Du passé faisons table rase !" : au programme des révolutionnaires, qui constitue la base de notre République idéologique, il faut opposer, non des opinions, mais des idées, et, si possible, une doctrine, pour reprendre la formule de Bainville. Mais on peut aussi lui résister en exaltant, justement, cette Culture, cette Civilisation, sans laquelle, en dehors de laquelle et contre laquelle la Révolution s'est levée, et la République idéologique s'est construite. Résistance par la culture : voilà pourquoi l'on donne tant de place, sur Lafautearousseau, au "culturel", à nos Racines...

    Pour "quoi", et dans quel esprit, nous "faisons mémoire" :

    * Charles Maurras : "...je mets quelque chose au-dessus d'elle (l'espérance) c'est la mémoire, la sainte et grande mémoire d'un beau passé, quand il est plein de gloire et fort de vertu, car c'est avec lui que l'on fabrique un avenir solide, et des races vivaces"

    * Jean de la Varende : "...le souvenir porte en soi une vitalité supérieure, et nous ramène à cette notion suprême : la chaîne, dont nous ne sommes qu’un maillon".

    Pourquoi des Ephémérides.pdf 

    L'Album des Ephémérides : L'aventure France racontée par les Cartes (200 photos)... 

    MUSIQUE DANS LES EPHEMERIDES.pdf

    TABLE DES MATIERES PREMIER SEMESTRE.pdf 

    TABLE DES MATIERES SECOND SEMESTRE.pdf

             Voici ce que vous trouverez cette semaine dans les Ephémérides :        LOGO 9 LFAR copie.jpg

    Lire la suite

  • Rapport Gallois : le gouvernement nie le réel

    (Analyse économique de François Reloujac, parue dans le n° 113 de Politique magazine, décembre 2012)

    Ayant constaté une diminution sensible de la part des exportations françaises au sein même de la zone euro (qui selon le cabinet Coe-Execode serait passée de 17 à 12,6 % entre 1998 et 2011), le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, a demandé le 11 juillet 2012 à Louis Gallois un rapport sur "un véritable pacte productif pour la compétitivité, la croissance et l’emploi".  

    Le 5 novembre dernier, le rapport Gallois a officiellement été rendu public et, dans la foulée, le gouvernement a présenté les mesures qu’il comptait retenir. Seules ces dernières ont donné lieu à médiatisation. Un examen rapide des principales mesures préconisées dans ce rapport permet cependant de constater que, s’il recommande d’introduire obligatoirement un certain nombre de représentants des salariés dans les conseils d’administration des entreprises – et, ce qui est plus discutable, dans les conseils de surveillance – il ne fait même pas allusion aux 35 heures où à l’âge du départ à la retraite. Ces questions n’auraient-elles aucune incidence sur « la compétitivité, la croissance et l’emploi » ? Par habitude, le rapport préconise la création d’un nouveau « comité Théodule » dont personne ne sait par qui il sera financé : le… « Commissariat à la Prospective » ! 

    gallois rapport.jpg

     Louis Gallois remettant son rapport à Jean-Marc Ayrault. Stupeur et tremblements.

    Lire la suite

  • Le grain de sel de Scipion : Halte-là !

    scipion.jpgUne super-classe mondiale de technocrates, sacrifiant au culte de l’argent roi et de l’empire anglo-saxon, s’acharne à détruire les nations, leurs cultures et en premier lieu leurs langues. Le philosophe Michel Serres n’a pas hésité à qualifier ces individus de « collabos de la pub et du fric ». Et dans cette entreprise de démolition, notre pays figure en bonne place. Quelques exemples :

    Des conseils d’administration d’entreprises françaises où l’on ne parle qu’anglais, des universités qui imposent à leurs étudiants des cours en anglais donnés par des professeurs français, des hôpitaux qui obligent leurs techniciens à n’utiliser que des modes d’emploi en anglais, au risque d’erreurs et d’accidents, une ministre de la Justice qui oblige tous les magistrats à apprendre l’anglais, des réunions scientifiques dans lesquelles l’usage du français est interdit, des demandes de financement de projets qui doivent obligatoirement être adressées en anglais à l’Agence nationale de la recherche, le remplacement progressif du français par l’anglais dans la vie diplomatique, des médias qui finissent par être incompréhensible à force d’anglicismes, etc.

    Il me semble qu’il est grand temps de dire non à ce « tout anglais ». On peut, et l’on doit même, évoluer, s’adapter, s’ouvrir sur l’extérieur, mais pas en sacrifiant notre langue sur l’autel de la mondialisation !                                      

  • 27 décembre, fête de Saint Jean l'Evangéliste...

                En ce jour de la Saint-Jean, lafautearousseau redit au Prince son affection et son attachement.

                Une affection et un attachement qui, cela va sans dire, s'étendent à la Princesse Philoména, au Prince Gaston, à la Princesse Antoinette, c'est-à-dire à cette Famille de France que nous sommes fiers et heureux d'entourer... 

    Saint jean _the_Evangelist_in_Patmos_f.jpg

    Saint-Jean l'évangeliste à Patmos, par Hans Burgkmair l'Ancien...

  • « Le procès de l’Europe » de Jean-François Mattéi, par Pierre de Meuse

    PdM AG DREUX 026.jpgJean-François Mattéi nous a donné il y a déjà trente mois un nouveau sujet de réflexion avec un livre intitulé « le procès de l’Europe ». La lecture de cet ouvrage est, comme toujours, pleine d’enseignements et même dispensatrice de plaisir. Jamais, en effet, on n’y trouve d’austères périodes, ni surtout de langage obscur ou ampoulé comme malheureusement de nombreux philosophes nous en infligent trop souvent le déchiffrement. Non, Mattéi parle en clair, dans un français hellénique, nous donnant sans cesse à penser avec le jeu des étymologies, un exercice que nous ont transmis les grecs, et qui révèle le sens des mots cachés sous l’acception commune. Parler avec élégance et naturel des choses graves et essentielles est le propre des grands esprits. Ils ne sont pas très nombreux par les temps qui courent. A l’érudition et la clarté, Mattéi ajoute le courage, puisque le sujet de son livre est  la culpabilisation de l’Europe et sa mise en accusation par la pensée dominante. A-t-on le droit de vouloir que l’Europe soit autre chose qu’un marché ou une expression géographique ? Peut-on être fier de son identité européenne alors que tant de penseurs, de Julien Benda à Bédarida, en passant par Frantz Fanon, pointent du doigt les crimes qui jalonnent l’Histoire de notre vieux continent, simple excroissance à l’extrémité de l’Asie ? Mattéi, non seulement se refuse à plaider coupable, mais réclame le non-lieu.  

    Avec sa connaissance exceptionnelle de la philosophie, notamment celle de Platon, mais aussi des sciences et de la musique, le philosophe montre comment la connaissance et la mesure du monde ont été possibles, non seulement par l’expérience de la main, comme l’ont fait toutes les cultures humaines, mais par deux inventions des grecs : la logique et l’abstraction, qui procèdent par généralisation et progression dialectique. Ainsi les Européens ont accumulé des inventions permettant de dominer la nature comme personne ne l’avait fait avant eux. Grâce à eux, selon Mattéi, le monde est devenu intelligible. De sorte qu’aujourd’hui, s’il existe encore des sciences et des musiques propres à certaines cultures, personne ne conteste que LA science et LA musique sont celles que les Européens ont conçues. Les fils de l’Europe ont créé un modèle universel de la raison et l’ont offert à l’humanité. Leur société, ouverte sur les autres et sur l’extérieur, a permis l’invention de l’humanisme. En effet, c’est l’Europe et l’Europe seule, éclairée par la pensée grecque et le christianisme, qui a imaginé que l’homme, l’homme en soi, pouvait exister. Et Mattéi d’égrener les étapes de cette naissance : de la Magna Carta à la controverse de Valladolid et aux bills of Rights, jusqu’à la déclaration des Droits de l’homme de 1948.mattei en attente.jpg

     

    Lire la suite

  • Echéances à l’horizon, par Hilaire de Crémiers

     (Analyse d'Hilaire de Crémiers, parue dans le n° 113 de Politique magazine, décembre 2012) 

    Le seul objectif des hommes au pouvoir est de repousser les échéances, en faisant croire qu’ils sont en état de les assumer. Les hommes de l’opposition « républicaine » n’ont pour tout horizon que de s’éliminer les uns les autres, en vue de la reconquête du pouvoir ! 

    Nous avons de mauvaises institutions : en France, d’abord ; au niveau européen, ensuite. Nous en payons le prix.

    La Ve République n’offre plus de ressources institutionnelles. Nicolas Sarkozy en a épuisé toutes les dernières illusions. Elle ne garantit plus la cohésion intérieure de l’unité nationale ; elle n’assure plus la défense extérieure des intérêts français. Les ressorts sont brisés et les volontés affichées de réussites ne changent rien à la réalité des incapacités institutionnelles. La machine des partis qui est un laminoir, a écrasé tout projet proprement français. Ce qui subsiste de solide est compromis par la vertigineuse dégringolade française si précisément analysée par un Nicolas Baverez ou un François Lenglet. L’économie sur ce point dépend du politique ; or la politique se réduit aujourd’hui à un magma de volontés acharnées à prendre le pouvoir, à se l’approprier, à le reprendre, à le garder, à le façonner et le structurer pour se le conserver.

    HOLLANDE A FLORANGE.jpg

    Site de Florange : François Hollande arrivera-t-il à passer ? Avec un Montebourg que personne ne maîtrise. 

    Lire la suite

  • "La maison est à moi, c'est à vous d'en sortir !..." (Tartuffe, Acte IV, Scène VII)

     Citation exacte, Le Tartuffe ou l'Imposteur :

    "..C'est à vous d'en sortir, vous qui parlez en maître :

    La maison m'appartient, je le ferai connaître.." 

    immigration manif.JPG

  • JOYEUX NOEL !

    noël,sartre,simone de beauvoir

    Crèche à Strasbourg...

    Et un texte inattendu de Sartre...

    Lire la suite