UA-147560259-1 UA-147538561-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

L'aventure France racontée par les cartes...

Rêves d'Empire : Inde française...(I/II)

Rêves d'Empire : Inde française...(I/II)

En 1740, Dupleix, gouverneur des établissements de la Compagnie française des Indes - fondée par Colbert en 1664 - cherche, à partir de Pondichéry et avec l’aide de soldats indiens, les Cipayes, à étendre l’influence de la France sur le sud de l’Inde.
Il parvient à contrôler la plus grande partie du Dekkan.
Mais la Compagnie trouve ces conquêtes plus nuisibles qu’avantageuses; le soutien de Louis XV, occupé dans les guerres européennes, lui manque et surtout, la France n’a pas la maîtrise des mers.
Pourtant, au même moment , La Bourdonnais à partir de l’île Maurice (alors appelée "de France") et de l’île de la Réunion (alors "île Bourbon"), avait fait des Mascareignes une base susceptible d’aider Dupleix.
Mais ils furent tous les deux rappelés en France : Bainville, dans ses "Chroniques", a expliqué ce rappel : Louis XV préférait "réunir", définitivement, la Lorraine et la Corse, agrandissant ainsi le territoire national, plutôt que d'affronter au loin les Anglais - qui s'opposaient déjà à nous sur le continent... - dans des aventures périlleuses et moins assurées que la réunion de ces deux provinces....
Pendant la guerre européenne qui suit - la Guerre de Sept Ans - Pondichéry est prise par les Anglais et le Traité de Paris, en 1763, ne laisse à la France que cinq comptoirs : Pondichéry, Karikal, Mahé, Chandernagor et Yanaon, qui seront peu à peu rendus à l’Inde (la dernière "restitution" s'achevant en 1956).