UA-147560259-1 UA-147538561-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

civilisation - Page 2

  • GRANDS TEXTES XIV : Le regard vide, de Jean-François Mattéi (1/3).

    MATTEI.jpg

     

    Il faut être reconnaissants à Jean-François MATTEI, avons-nous dit, d’avoir écrit "Le regard vide - Essai sur l'épuisement de la culture européenne". Et, en effet, il faut lire et relire ce livre, le méditer, en faire un objet de réflexion et de discussions entre nous. Il dit, un grand nombre de choses tout à fait essentielles sur la crise qui affecte notre civilisation – et, bien-sûr, pas seulement la France – dans ce qu’elle a de plus profond.  

    Ce livre nous paraît tout à fait essentiel, car il serait illusoire et vain de tenter une quelconque restauration du Politique, en France, si la Civilisation qui est la nôtre était condamnée à s’éteindre et si ce que Jean-François MATTEI a justement nommé la barbarie du monde moderne devait l’emporter pour longtemps.

    C’est pourquoi nous publierons, ici, régulièrement, à compter d’aujourd’hui, et pendant un certain temps, différents extraits significatifs de cet ouvrage, dont, on l’aura compris, fût-ce pour le discuter, nous recommandons vivement la lecture. 

     

    Le regard vide - Essai sur l'épuisement de la culture européenne, de Jean-François Mattéi. Flammarion, 302 pages, 19 euros.

    MATTEI 3.jpg

    Lire la suite

  • Le regard vide, extraits n° 11 et 12.

    MATTEI.jpg

    Il faut être reconnaissants à Jean-François MATTEI, avons-nous dit, d’avoir écrit « Le regard vide - Essai sur l'épuisement de la culture européenne ». Et, en effet, il faut lire et relire ce livre, le méditer, en faire un objet de réflexion et de discussions entre nous. Il dit, un grand nombre de choses tout à fait essentielles sur la crise qui affecte notre civilisation – et, bien-sûr, pas seulement la France – dans ce qu’elle a de plus profond.  

     Ce livre nous paraît tout à fait essentiel, car il serait illusoire et vain de tenter une quelconque restauration du Politique, en France, si la Civilisation qui est la nôtre était condamnée à s’éteindre et si ce que Jean-François MATTEI a justement nommé la barbarie du monde moderne devait l’emporter pour longtemps.

     C’est pourquoi nous publierons, ici, régulièrement, à compter d’aujourd’hui, et pendant un certain temps, différents extraits significatifs de cet ouvrage, dont, on l’aura compris, fût-ce pour le discuter, nous recommandons vivement la lecture.

    Lire la suite

  • Le regard vide, extraits n° 8, 9 et 10.

    MATTEI.jpg

    Il faut être reconnaissants à Jean-François MATTEI, avons-nous dit, d’avoir écrit « Le regard vide - Essai sur l'épuisement de la culture européenne ». Et, en effet, il faut lire et relire ce livre, le méditer, en faire un objet de réflexion et de discussions entre nous. Il dit, un grand nombre de choses tout à fait essentielles sur la crise qui affecte notre civilisation – et, bien-sûr, pas seulement la France – dans ce qu’elle a de plus profond.  

     Ce livre nous paraît tout à fait essentiel, car il serait illusoire et vain de tenter une quelconque restauration du Politique, en France, si la Civilisation qui est la nôtre était condamnée à s’éteindre et si ce que Jean-François MATTEI a justement nommé la barbarie du monde moderne devait l’emporter pour longtemps.

     C’est pourquoi nous publierons, ici, régulièrement, à compter d’aujourd’hui, et pendant un certain temps, différents extraits significatifs de cet ouvrage, dont, on l’aura compris, fût-ce pour le discuter, nous recommandons vivement la lecture. 

    Lire la suite

  • Le regard vide, extraits n° 5, 6 et 7.

    MATTEI.jpg

    Il faut être reconnaissants à Jean-François MATTEI, avons-nous dit, d’avoir écrit « Le regard vide - Essai sur l'épuisement de la culture européenne ». Et, en effet, il faut lire et relire ce livre, le méditer, en faire un objet de réflexion et de discussions entre nous. Il dit, un grand nombre de choses tout à fait essentielles sur la crise qui affecte notre civilisation – et, bien-sûr, pas seulement la France – dans ce qu’elle a de plus profond.  

     Ce livre nous paraît tout à fait essentiel, car il serait illusoire et vain de tenter une quelconque restauration du Politique, en France, si la Civilisation qui est la nôtre était condamnée à s’éteindre et si ce que Jean-François MATTEI a justement nommé la barbarie du monde moderne devait l’emporter pour longtemps.

     C’est pourquoi nous publierons, ici, régulièrement, à compter d’aujourd’hui, et pendant un certain temps, différents extraits significatifs de cet ouvrage, dont, on l’aura compris, fût-ce pour le discuter, nous recommandons vivement la lecture.

    Lire la suite

  • Le regard vide, extrait n° 4.

    MATTEI.jpg

    Il faut être reconnaissants à Jean-François MATTEI, avons-nous dit, d’avoir écrit « Le regard vide - Essai sur l'épuisement de la culture européenne ». Et, en effet, il faut lire et relire ce livre, le méditer, en faire un objet de réflexion et de discussions entre nous. Il dit, un grand nombre de choses tout à fait essentielles sur la crise qui affecte notre civilisation – et, bien-sûr, pas seulement la France – dans ce qu’elle a de plus profond.  

     Ce livre nous paraît tout à fait essentiel, car il serait illusoire et vain de tenter une quelconque restauration du Politique, en France, si la Civilisation qui est la nôtre était condamnée à s’éteindre et si ce que Jean-François MATTEI a justement nommé la barbarie du monde moderne devait l’emporter pour longtemps.

     C’est pourquoi nous publierons, ici, régulièrement, à compter d’aujourd’hui, et pendant un certain temps, différents extraits significatifs de cet ouvrage, dont, on l’aura compris, fût-ce pour le discuter, nous recommandons vivement la lecture. 

    Lire la suite

  • Le regard vide, extrait n° 3.

    MATTEI.jpg

    Il faut être reconnaissants à Jean-François MATTEI, avons-nous dit, d’avoir écrit « Le regard vide - Essai sur l'épuisement de la culture européenne ». Et, en effet, il faut lire et relire ce livre, le méditer, en faire un objet de réflexion et de discussions entre nous. Il dit, un grand nombre de choses tout à fait essentielles sur la crise qui affecte notre civilisation – et, bien-sûr, pas seulement la France – dans ce qu’elle a de plus profond.  

     Ce livre nous paraît tout à fait essentiel, car il serait illusoire et vain de tenter une quelconque restauration du Politique, en France, si la Civilisation qui est la nôtre était condamnée à s’éteindre et si ce que Jean-François MATTEI a justement nommé la barbarie du monde moderne devait l’emporter pour longtemps.

     C’est pourquoi nous publierons, ici, régulièrement, à compter d’aujourd’hui, et pendant un certain temps, différents extraits significatifs de cet ouvrage, dont, on l’aura compris, fût-ce pour le discuter, nous recommandons vivement la lecture. 

    Lire la suite

  • Le regard vide, extrait n° 2.

    MATTEI.jpg

    Il faut être reconnaissants à Jean-François MATTEI, avons-nous dit, d’avoir écrit « Le regard vide - Essai sur l'épuisement de la culture européenne ». Et, en effet, il faut lire et relire ce livre, le méditer, en faire un objet de réflexion et de discussions entre nous. Il dit, un grand nombre de choses tout à fait essentielles sur la crise qui affecte notre civilisation – et, bien-sûr, pas seulement la France – dans ce qu’elle a de plus profond.  

     Ce livre nous paraît tout à fait essentiel, car il serait illusoire et vain de tenter une quelconque restauration du Politique, en France, si la Civilisation qui est la nôtre était condamnée à s’éteindre et si ce que Jean-François MATTEI a justement nommé la barbarie du monde moderne devait l’emporter pour longtemps.

     C’est pourquoi nous publierons, ici, régulièrement, à compter d’aujourd’hui, et pendant un certain temps, différents extraits significatifs de cet ouvrage, dont, on l’aura compris, fût-ce pour le discuter, nous recommandons vivement la lecture. 

    Lire la suite

  • Le regard vide, extrait n° 1.

    MATTEI.jpg

    Il faut être reconnaissants à Jean-François MATTEI, avons-nous dit, d’avoir écrit « Le regard vide - Essai sur l'épuisement de la culture européenne ». Et, en effet, il faut lire et relire ce livre, le méditer, en faire un objet de réflexion et de discussions entre nous. Il dit, un grand nombre de choses tout à fait essentielles sur la crise qui affecte notre civilisation – et, bien-sûr, pas seulement la France – dans ce qu’elle a de plus profond.  

     Ce livre nous paraît tout à fait essentiel, car il serait illusoire et vain de tenter une quelconque restauration du Politique, en France, si la Civilisation qui est la nôtre était condamnée à s’éteindre et si ce que Jean-François MATTEI a justement nommé la barbarie du monde moderne devait l’emporter pour longtemps.

     C’est pourquoi nous publierons, ici, régulièrement, à compter d’aujourd’hui, et pendant un certain temps, différents extraits significatifs de cet ouvrage, dont, on l’aura compris, fût-ce pour le discuter, nous recommandons vivement la lecture. 

    Lire la suite

  • Les Salines de Salins, inscrites au patrimoine mondial de l'humanité....

               Les lecteurs réguliers de lafautearousseau l'ont bien constaté et, nous l'espérons, bien compris: pour nous, surtout en cette période de doutes et de menaces sur notre identité et notre être profond, il est plus que jamais nécéssaire de se recentrer en permanence sur tout ce qui fait la Culture française, et qui fonde notre Civilisation, produite par notre longue Histoire, reçue d'elle et forgée par elle.

    SALINS LES BAINS.jpg

    Lire la suite

  • Versailles : Embellissements et Grand Versailles numérique, le point sur l'avancement des travaux et les nouveautés sur la toile....

                Après le Grand Louvre, il y aurait le Grand Versailles. On le savait, cela avait été dit depuis longtemps; on l'espérait et on l'attendait;  et on voyait bien que tout bougeait, toujours et partout, à Versailles.

                Faisons le point sur les derniers travaux effectués, et surtout sur les sites qui en rendent compte. Ils ont évolué, eux aussi, et proposent beaucoup plus, et beaucoup mieux.....

    VERSAILLES 2.gif

     La Grille Royale restituée, telle qu'en sa première splendeur....

    Lire la suite

  • Repertorier l'ensemble des clochers de France : une initiative originale....

                Le site 40.000 clocher.com ( http://40000clochers.com/Visite.asp ) se propose de dresser l'inventaire complet de ce fabuleux patrimoine que représente pour notre pays cette impressionnante quantité d'églises -dont un très grand nombre de rurales- qui relève là aussi de l'exception française; et qui dépasse, et de très loin, le seul point de vue religieux.

                22.980 clochers se trouvent déjà repertoriés, l'un des derniers entrants étant celui de l'église de Junhac, dans le Cantal (ci dessous).

    clocher junhac cantal.jpg

    Lire la suite

  • "Une crise de civilisation qui, d'une certaine façon, a commencé dans les années 60..." : Yvan Blot a analysé "la crise" a Marseille.....

                La Fédération Royaliste Provençale a reçu Yvan BLOT, le 11 mars, à Marseille,pour une remarquable conférence : « Crise économique ou crise de l’Occident ? », que nos lecteurs pourront entendre en cliquant sur les liens ci dessous.

                Haut fonctionnaire, homme politique, ancien député aux parlements français et européen, co-fondateur du Club de l’Horloge, écrivain, Yvan Blot possède une large expérience dans les domaines économiques, politiques et sociaux.

                Le but de sa conférence a été de montrer que, au-delà de l’actuelle crise financière et économique dont les causes et les mécanismes sont maintenant bien connus, il existe une crise beaucoup plus profonde des bases et des fondements mêmes de nos sociétés, sur lesquelles un capitalisme générateur de progrès a pu s’épanouir mais sans lesquelles ce même capitalisme s’effondre.

                Ce sont, on l'entendra, les premiers mots d'Yvan Blot : "....(cette crise) Je voudrais en parler d'une façon un peu différente de ce qu'on entend d'habitude... C'est une crise de civilisation qui, d'ailleurs, aurait commencé d'une certaine façon dans les années 60, vers 1968...."

                Ainsi, dès la Renaissance, puis du XVIIIème au XXème siècle, le capitalisme se développe sur des bases sociales et politiques, sur un ensemble de traditions et de valeurs qui ne sont pas d’ordre économique (Analyses de Schumpeter).

    CIMG0934.JPG

    Lire la suite

  • Alfred Brendel, les adieux d’un géant du piano…

               Au cours de cet été, et pendant le prestigieux Festival de piano de La Roque d’Anthéron, Alfred Brendel donne ses derniers concerts…. A 77 ans, ce musicien, amateur d’art éclairé, poète, philosophe (publié en français chez Christian Bourgeois) et docteur en mathématiques a décidé de se consacrer à l’écriture….

    Alfred-brendel-50e3c.jpg

    Lire la suite

  • Un homme intelligent, cultivé et courageux...

              Professeur à l'université de Paris-II, Jean-Louis Harouel (1) tire à boulets rouges sur l'art contemporain. Dans sa ligne de mire, l'exposition Jan Fabre au Louvre.

              Voici l'intégralité du très bel article qu'il a publié dans Le Figaro du 16 Avril. Où l'on voit qu'avec panache et finesse il rejoint Finkielkraut sur un point majeur et tout à fait essentiel: Alain Finkielkraut, qui a souvent insisté sur le fait que nous étions la première société dont les élites étaient sans Culture, ne se soulève-t-il pas contre la vulgarité et la dé-civilisation ?

              Pour la vraie Culture, pour la Civilisation, voici unis le Professeur et le Philosophe. Harouel/Finkielkraut: même combat ?.....

    779416717.jpg

    Lire la suite

  • En marge d'une exposition: pourquoi il faut faire vivre Versailles.....(2)

              .....Avec Versailles, c'est un peu la même chose, mais dans un autre domaine, qui n'est nullement secondaire bien au contraire: la France s'affirme et triomphe dans le domaine de l'art de vivre, du raffinement, de la Civilisation tout court. Une civilisation vécue et partagée par l'ensemble d'un peuple policé et éduqué lui aussi, à la suite de ses élites (4). Et ceci non seulement n'est pas secondaire, mais c'est même supérieur, c'est essentiel: car pourquoi nous battons-nous? Pour une "technique", une "forme" de gouvernement? Ou -ce qui est bien sûr le cas- pour que la société s'épanouisse dans une authentique Civilisation brillante et raffinée?

    Lire la suite