Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Aujourd'hui, Evène consacre sa citation du jour à Gustave Thibon....

    La citation du jour

    "Ce n'est pas la lumière qui manque à notre regard, c'est notre regard qui manque de lumière."

    Gustave Thibon

  • Aix et Marseille : les deux premiers Cafés actualités de la "saison 2011/2012", c'est pour mardi (4 octobre) et samedi (8 octobre)....

    1. A Aix-en-Provence :   mardi 4 octobre : Une rentrée sous haute  surveillance : Printemps arabes, Syrie, Grèce, par Antoine de Crémiers. A 18h45, Café Le Festival, 67 Cours Mirabeau.

    (Rappel : Neuf Cafés dans l'année, chaque premier mardi du mois : 2 novembre, 6 décembre, 3 janvier, 7 février, 6 mars, 3 avril, 2 mai, 5 juin). 

    printemps_arabe469.jpg

     

    2. A Marseille : Café Actualité de lafautearousseau, samedi 8 octobre, accueil à partir de 18 h : La théorie du genre, Destruction morale, sociale et politique, par Gérard LECLERC, Éditorialiste à Radio Notre-Dame et France Catholique. Café Simon 28, cours Honoré d’Estienne d’Orves, 13001 Marseille - Entrée libre. Participation sous forme d'une consommation. Renseignements : 06 08 31 54 97.

    (Rappel : Neuf Cafés dans l'année, le samedi, à 18h30 : 5 novembre, 10 décembre, 7 janvier, 4 février, 3 ou 10 mars, 7 avril, 5 ou 12 juin). 

     

    gender_logo.jpg

  • A propos du "Question financière, question politique", d'Hilaire de Crémiers....

            ....que nous avons publié mercredi, DC nous a envoyé le petit commentaire suivant : "Lire aussi sur le blog de Bertrand Renouvin la dernière note de Jacques SAPIR, très pertinente également à ce sujet, et qui concorde."

            Plusieurs lecteurs nous ont signalé qu'ils n'arrrivaient pas à "entrer" sur le Blog de Bertrand Renouvin. Voici donc l'article de Sapir, qui gagne en effet à être lu en parllèle avec celui d'Hilaire de Crémiers :

           Jacques_Sapir.pdf

    SAPIR_Jacques.jpg

  • L'Allemagne, l'euro et la solidarité européenne, par François Reloujac

    (Voici l'analyse financière de François Reloujac, parue dans le n° 99, de septembre, de Politique Magazine)

    En cette fin d’été, toute l’Europe a les yeux tournés vers Berlin, car même si c’est la chancelière allemande qui a fait le voyage de l’Elysée le 16 août dernier, c’est bien elle qui a dicté sa volonté au président Sarkozy.

     

    Le chef de l’État est un habile récupérateur qui présente facilement toute décision comme venant de lui. Mais, force est de constater qu’il se met souvent à la remorque d’un autre : tantôt Barack Obama, tantôt Angela Merkel. Et en ce qui concerne la politique économique européenne, c’est cette dernière qui donne le ton. Or, comme l’a expliqué Jacques Delors (l’Express, 17 août), elle est plus préoccupée par les variations de l’opinion publique allemande que par l’avenir de l’Europe.

     

    merkel DEVANT DRAPEAUX.jpg

    Angela Merkel a proposé aux députés de son parti de soumettre au contrôle de la Cour de Justice de l'Union Européenne le respect par les Etats membres de la zone euro du pacte de stabilité et de croissance....

     

    Lire la suite

  • François-Georges Dreyfus : un ami nous quitte...

            François-Georges Dreyfus est mort le 24 septembre 2011 à l’âge de 83 ans à l’hôpital Saint-Joseph à Paris. Historien, agrégé, professeur d'histoire et de science politique à l'université de Strasbourg, il a été directeur de l'Institut d'études politiques, de 1969 à 1980); du Centre d'études germaniques, laboratoire du CNRS, de 1965 à 1985, et de l'Institut des hautes études européennes, de 1980 à 1992). Il était professeur émérite de l'université Paris IV-Sorbonne depuis 1990.

            Pour ce qui nous concerne plus précisément, c'est lui qui est à l'origine de la publication régulière sur notre Blog de La Dizaine de Magistro, fort appréciée par nos lecteurs....

    DREYFUS FRANCOIS GEORGES.JPG

  • Rectificatif de Radio courtoisie....

            Ce ne seront pas, comme annoncé précédemment, Les Mardi de la Mémoire du 4 octobre qui seront consacrés au Cahier de l'Herne sur Charles Maurras (*), mais Les Mardi de la Mémoire du 18 octobre.

           Pas de changements par contre pour le reste : ce seront les mêmes intervenants, Stéphane Giocanti et Axel Tisserand, qui "passeront" à la même heure, de 10h45 à 11H45 (Fréquence 95,6 FM).

    (*) : dans lequel Jean-François Mattéei rédige l'article sur Maurras et Platon....

    Lire la suite

  • Le jury du Prix des Impertinents a procédé à sa première sélection.....

            Le Prix des Impertinents 2011 sera décerné le 14 novembre au Montparnasse 1900, partenaire du Prix. Le jury, présidé par Jean Sévillia, réunit Christian Authier, JeanClair, Louis Daufresne, Chantal Delsol, Bruno de Cessole, Paul-François Paoli, Rémi Soulié (secrétaire général du jury), FrançoisTaillandier et Eric Zemmour.

    * Prix des Impertinents 2010 : Michèle Tribalat, Les yeux grand fermés. L’immigration en France, Denoël.

    michele tribalat.jpg

    * Prix des Impertinents 2009 : Claire Brière-Blanchet, Voyage au bout de la Révolution, de Pékin à Sochaux, Fayard.

    claire briere blanchet.jpg

    Contacts : - Jean Sévillia, Président du jury, 06 14 44 83 36, prixdesimpertinents@yahoo.fr

                   - Rémi Soulié, Secrétaire général du jury, 06 87 56 65 72, remi.soulie@orange.fr

            Et les sept pré-sélectionnés sont... :

    Lire la suite

  • Pourquoi SOS Éducation ne s’est pas associé à la grève du 27 septembre 2011...

    (Communiqué)

    Les 16 000 postes supprimés ne changent rien à l’état de souffrance de notre système éducatif.

    Depuis quinze ans, tous les rapports et classements nous alertent : deux élèves sur cinq sortent du primaire sans savoir lire, écrire et compter correctement ; nous ne formons plus suffisamment d’ingénieurs, de médecins et d’artisans compétents ; nos universités régressent et mettent en place des cours d’orthographe et de grammaire.

    « Notre école accueille 500 000 à 600 000 élèves en moins que dans les années 1980 et 1990, pourtant nous avons toujours autant de difficultés : le problème est donc ailleurs. » souligne Olivia Millioz, porte-parole de SOS Éducation.

    Pour SOS Éducation, il est urgent de changer d’objectifs et de se focaliser sur du concret : la recherche de qualité et d’efficacité pour l’ensemble de notre système scolaire. Pour cela, le ministère doit jouer son rôle d’aiguillon. Les évaluations nationales peuvent permettre de repérer les professeurs et les écoles qui obtiennent les meilleurs résultats et faire bénéficier les uns et les autres de leurs conseils.

    « Notre système éducatif a besoin de devenir plus performant et de ne plus échouer là où il n’a surtout pas le droit de le faire c’est-à-dire au début des apprentissages de l’enfant. Or faut-il rappeler qu’aujourd’hui encore 40 % des enfants sortent de l’école primaire sans savoir lire, écrire et compter correctement », note la porte-parole de SOS Éducation.

     

    sos education.jpg

     

  • Question financière, question politique, par Hilaire de Crémiers

    (Voici l'analyse politique d'Hilaire de Crémiers parue dans le Politique magazine de septembre, n° 99)

    Malgré les propos d'Alain Minc et de Valéry Giscard d'Estaing, il n'y a plus aucune assurance à avoir dans le système financier et monétaire européen.

          Quelques chiffes : dans l’année qui vient, environ mille milliards d’euros de dettes – vraisemblablement plus –, inscrits dans le système bancaire européen, vont arriver, comme disent les financiers, à maturité. Dans les deux ans qui viennent, selon le dernier rapport du FMI, le besoin de refinancement des banques dans le monde s’élèvera à 3 600 milliards de dollars, sans doute bien davantage, car tout le monde ment ou dissimule. 

    CRISE LES MINISTRES SUGNENET LE PACTE DE STABILITE.jpg

    Les ministres des Finances signent le Pacte de stabilité européen....

    Lire la suite

  • A force, à force, même ceux qui étaient longs à la détente finissent par s'en rendre compte.....

            Écoutez cette courte chronique de François Rollin, du 13 septembre, sur France culture (Chronique : Pain de Campagne), et vous comprendrez de quoi il s'agit :

            http://www.franceculture.com/player?p=reecoute-4309691

     

    Francois-Rollin_01.jpg

  • Ces intellectuels, chercheurs, penseurs... qui s'intéressent à Maurras : Le Colloque Maurrassisme et littérature, partie IV (2/2)

             Dans le droit fil de ce qui précède, et comme vous l'avez vu sur le Blog, nous annonçons depuis une bonne semaine le Colloque Maurrassisme et littérature (IVème partie) des Jeudi 20, Vendredi 21 et Samedi 22 octobre à Paris, La Sorbonne.

            Colloque Maurrassisme et littérature.pdf 

            Ce colloque aura lieu à la Maison de la recherche de Paris 3, 4 rue des Irlandais, 75005 Paris (entre le Panthéon et l'ENS). Le programme figure sur le site d'histoire de Sciences-Po...

            Quelle meilleure façon d'illustrer le propos de Boutang ! : Maurras est un penseur comme les autres, il peut et doit être étudié comme les autres. D'ailleurs, il est parfois surprenant de voir qui ne craint pas de parler de Maurras : sans remonter jusqu'à Pompidou, alors président de la République en exercice (excusez- du peu...) expliquant aux étudiants à qui il donnait une conférence que le Kiel et Tanger de Maurras ne quittait pas sa table de chevet, on a entendu, beaucoup plus récemment, Yvan Levaï, qui n'a pas craint d'évoquer lui aussi longuement Maurras, dans sa chronique du samedi matin sur France inter; ou Edgar Morin, qui l'a évoqué, toujours sur France inter, sans la moindre gêne, reconnaissant en lui le chef de file du courant de pensée réactionnaire (mot employé par lui sans nuance péjorative)...

    Lire la suite

  • La Dizaine de MAGISTRO...

           MAGISTRO ... Droite ? Gauche ? Au milieu ?  ... l'important, ce sont les fondamentaux !

            MAGISTRO, une tribune libre et indépendante d'information civique et politique, en ligne depuis 2008


    *Liens : -  http://www.henrihude.fr/ 

                  - http://www.democratiedirecte.fr/  (Yvan Blot)   

    Philippe BILGER  Avocat général près la cour de Paris  Aux larmes, citoyens !  Le serment d'allégeance aux armes proposé par l'UMP, ...
    Ivan RIOUFOL  Journaliste  Immigration : les silences de la gauche  Chut ! Pour la gauche, les problèmes posés par l'immigration de masse ...
    Hyacinthe-Marie HOUARD  Abbé, fondateur de l'IRCOM d'Angers  Logés, nourris  Et quoi encore ?
    Xavier WALTER  Journaliste  Où en est l’Église en Chine ?  "Le catholicisme "officiel" en Chine connaît des décisions qui pourraient ...  

    Extrait du Walter, Où en est l'Eglise en Chine ? (début) :

    Lire la suite

  • Comme le dit Pierre Boutang : "...parler de Maurras comme de tout le monde... c'est un homme politique comme tous les autres hommes...(1/2)

            Voici un document d'archive qui, comme tant d'autres, peut, et doit, nous servir de guide aujourd'hui, du moins en ce qui concerne Maurras, sa personne, la façon de l'aborder etc...

           Il s'agit de l'émission d'Apostrophes du 31 janvier 1981. Ce soir-là, Bernard Pivot a réuni quatre personnalités fortes, autour du thème La politique, un art du cynisme ? Il y a là Alfred Grosser, Jean-Paul Jouary et André Glicksmann, qui vont écouter le quatrième, Pierre Boutang, qui démarre très fort...

            Il faut dire que Boutang est invité pour parle de son La Fontaine politique, et que Pivot lui dit qu'il y a de la provocation à ouvrir un livre pareil en parlant de la Lettre-préface de Charles Maurras.

            Boutang en profite pour dire, tout simplement comment on doit, et on peut, parler de Maurras aujourd'hui....

    boutang,maurras,pivot,ina  

    La politique, un art du cynisme ? Apostrophes - 30/10/1981 - 01h15min26s   

     

    Lire la suite

  • D’accord avec… Gérard Leclerc : pour son hommage à Lucien JERPHAGNON

    (Le vendredi 23 septembre, Gérard Leclerc apublié dans France catholique sa chronique de la veille sur Radio Notre-Dame consacrée à "cet éternel jeune homme" qui vient de nous quitter)

    jerphagnon.jpg

            L’actualité est terriblement lourde en ce moment. Permettez-moi de m’en émanciper avec quelqu’un précisément, qui vient de s’envoler vers les cieux. Il s’appelait Lucien Jerphagnon, il était nonagénaire, mais le poids des ans ne semblait nullement alourdir cet éternel jeune homme, à l’esprit toujours aussi délié, à l’humour constant, qu’il appliquait d’abord à lui-même, craignant plus que tout de se prendre trop au sérieux.

    Lire la suite