Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

verdun

  • Ephéméride du 10 avril

    Aujourd'hui, Musique des forces terrestres de Lille, ancien 43eme R.I.

     

    1028 : Mort de Fulbert de Chartres 

    De L'Encyclopedia universalis :

    « Né près de Rome dans une famille pauvre, Fulbert eut pour maître un évêque italien, séjourna un peu à Rome, puis, vers 984, vint à Reims pour y suivre les leçons de l'illustre Gerbert d'Aurillac, le futur pape Silvestre II. En 992, il se rendit à Chartres pour apprendre la médecine. Bientôt il fut nommé maître, chancelier et chanoine. En 1006, la faveur du roi Robert le Pieux, qu'il connaissait depuis longtemps, le porta à l'évêché de Chartres. Fulbert acquit un prestige considérable auprès de ses contemporains ; sa correspondance est une source importante de l'histoire de son temps. Après l'incendie de 1020, il reconstruisit sa cathédrale ; la crypte actuelle est son œuvre. Fulbert est vénéré comme saint à Chartres.

    Disciple de Gerbert et utilisant comme celui-ci les grands texte de la logica vetus  Fulbert donne, par son enseignement à l'école cathédrale de Chartres, l'élan qui fera d'elle, au XIIe siècle, un centre d'études important, illustré par des penseurs de premier ordre (tels Bernard et Thierry de Chartres, Gilbert de La Porrée, Guillaume de Conches) et caractérisé par son intérêt pour les arts libéraux ainsi que par ses recherches philosophiques sur l'origine et la nature de l'univers.

    C'est à Fulbert que la célèbre école de Chartres doit ce goût de la science et des études profanes qui l'amènera à déborder les cadres du quadrivium dans le sens d'un " humanisme " avant la lettre. » 

    10 avril,petain,verdun,guerre14-18,premiere guerre mondiale,von falkenhayn,poilus,joffre,voie sacrée,barrès,douaumont

    http://nominis.cef.fr/contenus/saint/948/Saint-Fulbert.html 

    Sur les incendies et reconstructions de la cathédrale voir l'éphémeride du 10 juin et l'éphémeride du 17 octobre.

     

    3 fevrier,philippe auguste,paris,esther,racine,boileau,lully,phedre,louis xiv,simone weil,thibon,mauriac,stofflet

    Lire la suite

  • Ephéméride du 23 février

    Mayence, le Kirschgarten dans la vieille ville

     

    1440 : Naissance de l'imprimerie 

    Dans son atelier de Strasbourg, Gutenberg, né à Mayence, réussit la première impression d’une page lisible, à l’aide d’une presse et de caractères mobiles en plomb : c’est la révolution de l’imprimerie.

    Rentré à Mayence, le premier livre qu’il imprimera sera une Bible de 1.282 pages.

    La nouveauté du système mis au point par Gutenberg tient à ce qu'il remplace les caractères mobiles (déjà connus, mais fabriqués en argile ou en bois) par du métal ; cette innovation permet la multiplication du livre, la baisse de son prix et, contrairement à la copie, la fidélité assurée au texte original.

    C’est une des pierres de base de l’Europe de la Renaissance humaniste.

     

    gutenberg.jpg
     
    23 fevrier,strasbourg,gutenberg,mayence,lorraine,leszczynski,louis xv,metz,nancy,toul,verdun,cesar,guerre des gaules

    Lire la suite

  • Ephéméride du 21 février

    Naissance de Sacha Guitry le 21 février 1885 - Photo : Si Versailles m'était conté 

    1322 : Sacre de Charles IV, le Bel 

    Mort sans enfants - comme ses deux frères, ayant régné avant lui, Louis X et Philippe V - Charles est le dernier des trois garçons de Philippe le Bel, qui a eu également une fille, Isabelle, mariée au roi d'Angleterre. Il sera le dernier « capétien direct » : après lui, la couronne passera aux Valois, avec Philippe VI.

    Mais ce sera le prétexte, et le début, de la Guerre de Cent ans : en tant que petit-fils de Philippe IV, le roi d'Angleterre, Edouard III, fils d'Isabelle, quatrième enfant de Philippe le Bel, estimera avoir autant de droits, sinon plus, que Philippe VI de Valois. 

    CHARLES IV.JPG
    Pour un « Essai de bilan » des capétiens directs, par Michel Mourre, voir notre éphéméride du 2 février 

    21 fevrier,charles iv,capetiens,guerre de cent ans,philippe vi,valois,sacha guitry,verdun,pétain,falkenhayn,sanson

    Lire la suite

  • Ephéméride du 15 Décembre

    Coucher de soleil sur l'emblème de la Camargue [Mort de Folco   de Baroncelli, le 15 décembre 1943] 

     

    1667 : Naissance de Michel Richard Delalande 

    Écouter : Delalande Air des trompettes

     

    Delalande_Thomassin.jpg

    http://www.musicologie.org/Biographies/delalande_michel_richard.html 

    Delalande est aussi l'auteur du magnifique Te Deum, joué devant Louis XIV le 28 août 1706, à l'occasion de l'inauguration de l'Hôtel des Invalides (voir l'éphéméride du 28 août) : 

     

    15 décembre,la rochefoucauld,la bruyère,delalande,becquerel,pierre et marie curie,turreau,colonnes infernales,vendée,tunnel sous la manche,folco de baroncelli,eiffel,verdun

    Lire la suite

  • Ephéméride du 23 septembre

    Inauguration du TGV le 23 septembre 1981

     

    1793 : La République n'a pas besoin de rhinocéros !  

    Victime collatérale de la Révolution (!), le Rhinocéros de la Ménagerie de Versailles est tué par un sans-culotte : la République, qui n’avait déjà pas besoin de savants (voir l'Ephéméride du 16 février, sur l'éxécution de Lavoisier), n’avait - semble-t-il - pas besoin, non plus, d’animaux exotiques !... :

    "…le rhinocéros mourut à Versailles d’une pointe de sabre qui pénétra dans la poitrine, le matin du 2 vendémiaire de l’an II de la République (23 septembre 1793)…"  

    http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/rhs_0151-4105_1983_num_36_3_1943  

    Pourtant , pendant 22 ans, ce  « rhinocéros de Louis XV » avait fait la gloire de la Ménagerie royale… :  

    http://www.lexpress.fr/culture/art/versailles-ramene-sa-science_933952.html

     

     Le rhinocéros de Louis XV

     

    25 septembre,chardin,rameau,préhistoire,soljénitsyne,vendée,camargue,révolution

    Lire la suite

  • Ephéméride du 22 septembre

    Le Grand Meaulnes [Mort d'Alain Fournier le 22 septembre 1914]

     

    1209 : Simon de Montfort s'empare de Mirepoix 

    Simon de Montfort, qui vient de conquérir Carcassonne le 1er août, s'empare de Mirepoix le jour de la saint Maurice. Il donnera la ville, le 1er décembre 1212, avec un domaine d'environ 200 Km2, à son fidèle lieutenant, Guy de Lévis.

    Celui-ci est à l'origine de la lignée dont est issue le duc de Lévis-Mirepoix, successeur de Charles Maurras à l'Académie française, et qui prononça donc l'éloge de son prédécesseur lors de son Discours de réception, le jeudi 18 mars 1954, conformément à l'usage :   

    http://maurras.net/pdf/levis_mirepoix/mirepoix_eloge.pdf   

    Il y prononça cette phrase : "Il connut sans fléchir les pires vicissitudes et la plus cruelle de toutes. Un nom vient naturellement à mes lèvres. Il eut à subir comme Socrate la colère de la cité..." 

    Sur la commune de Mirepoix :

    http://www.histariege.com/mirepoix.htm 

    Sur la famille des Lévis-Mirepoix :

    http://belcikowski.org/ladormeuseblogue/?p=28 

     

    22 septembre,anne d'autriche,louis xiv,alain fournier,verdunMirepoix : la Grand place et la cathédrale Saint-Maurice.

     

    25 septembre,chardin,rameau,préhistoire,soljénitsyne,vendée,camargue,révolution 

    Lire la suite