UA-147560259-1 UA-147538561-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeunes - Page 6

  • Réactions à la "nouvelle politique pour les banlieues"...

                On aura tout entendu. dans la classe politique, du raisonnable au plus que surprenant (?!): n'en prenons que deux exemples...

    Lire la suite

  • Déchoir et expulser....

              Les personnes que nous évoquons ici font partie du premier tiers des "français de plastique" entrés en France par le fait du prince Chirac depuis 1975, sans que le peuple souverain ait été consulté: nous proposons de déchoir ces personnes d'une nationalité française dont, sitôt gratifiés, ils montrent qu'ils ne sont pas dignes; et nous proposons de les expulser du territoire....

    Lire la suite

  • Déchoir et expulser...

              Les personnes que nous évoquons ici font partie du premier tiers des "français de plastique" entrés en France par le fait du prince Chirac depuis 1975, sans que le peuple souverain ait été consulté: nous proposons de déchoir ces personnes d'une nationalité française dont, sitôt gratifiés, ils montrent qu'ils ne sont pas dignes; et nous proposons de les expulser du territoire....

    Lire la suite

  • Déchoir et expulser...

              Les personnes que nous évoquons ici font partie du premier tiers des "français de plastique" entrés en France par le fait du prince Chirac depuis 1975, sans que le peuple souverain ait été consulté: nous proposons de déchoir ces personnes d'une nationalité française dont, sitôt gratifiés, ils montrent qu'ils ne sont pas dignes; et nous proposons de les expulser du territoire....

    Lire la suite

  • Déchoir et expulser...

              Les personnes que nous évoquons ici font partie du premier tiers des "français de plastique" entrés en France par le fait du prince Chirac depuis 1975, sans que le peuple souverain ait été consulté: nous proposons de déchoir ces personnes d'une nationalité française dont, sitôt gratifiés, ils montrent qu'ils ne sont pas dignes; et nous proposons de les expulser du territoire....

    Lire la suite

  • Déchoir et expulser...

              Les personnes que nous évoquons ici font partie du premier tiers des "français de plastique" entrés en France par le fait du prince Chirac depuis 1975, sans que le peuple souverain ait été consulté: nous proposons de déchoir ces personnes d'une nationalité française dont, sitôt gratifiés, ils montrent qu'ils ne sont pas dignes; et nous proposons de les expulser du territoire....

    Lire la suite

  • Déchoir et expulser...

              Les personnes que nous évoquons ici font partie du premier tiers des "français de plastique" entrés en France par le fait du prince Chirac depuis 1975, sans que le peuple souverain ait été consulté: nous proposons de déchoir ces personnes d'une nationalité française dont, sitôt gratifiés, ils montrent qu'ils ne sont pas dignes; et nous proposons de les expulser du territoire....

     

    Lire la suite

  • Déchoir et expulser...

              Les personnes que nous évoquons ici font partie du premier tiers des "français de plastique" entrés en France par le fait du prince Chirac depuis 1975, sans que le peuple souverain ait été consulté: nous proposons de déchoir ces personnes d'une nationalité française dont, sitôt gratifiés, ils montrent qu'ils ne sont pas dignes; et nous proposons de les expulser du territoire....

    Lire la suite

  • Déchoir et expulser...

             Les personnes que nous évoquons ici font partie du premier tiers des "français de plastique" entrés en France par le fait du prince Chirac depuis 1975, sans que le peuple souverain ait été consulté: nous proposons de déchoir ces personnes d'une nationalité française dont, sitôt gratifiés, ils montrent qu'ils ne sont pas dignes; et nous proposons de les expulser du territoire....

              5) Le Sri-lankais de 36 ans, qui a avoué avoir volontairement provoqué un incendie meurtrier à La Courneuve, suite à un différend familial (il est le frère de l'une des habitantes de l'immeuble qui s'est embrasé!.....). Interpellé dès le lendemain du drame, il a été mis en examen et écroué. Il a reconnu avoir volontairement mis le feu à la cage d'escalier avec "un liquide inflammable" en raison d'un conflit avec sa famille! Bilan : trois morts (une mère haïtienne et ses deux enfants) deux blessés graves et douze légers. Le suspect a été mis en examen pour "dégradation volontaire ayant entraîné la mort", dans trois cas, "une infirmité ou mutilation permanente" dans deux autres cas, et "une incapacité totale de travail "(ITT) inférieure ou égale à huit jours" pour la douzaine d'autres victimes. Charmant personnage !

              Dès le départ, les enquêteurs avaient privilégié la piste criminelle. Deux heures avant le début d'incendie, la police était intervenue pour éloigner l’homme de l'immeuble, suite à une dispute avec sa famille qui habite au cinquième et dernier étage. Il était alors fortement alcoolisé. Par ailleurs, il avait déjà été plusieurs fois condamné pour "dégradation par moyen dangereux". On appréciera ce "détail" (?!).....mais on cherchera en vain "la chance pour la France" (dixit Chirac) que peut représenter un immigré pareil.....

     

  • Déchoir et expulser...

               Les personnes que nous évoquons ici font partie du premier tiers des "français de plastique"entrés en France par le fait du prince Chirac depuis 1975, sans que le peuple souverain ait été consulté: nous proposons de déchoir ces personnes d'une nationalité française dont, sitôt gratifiés, ils montrent qu'ils ne sont pas dignes; et nous proposons de les expulser du territoire....

    Lire la suite

  • Déchoir et expulser...

              Les personnes que nous évoquons ici font partie du premier tiers des "français de plastique" entrés en France par le fait du prince Chirac depuis 1975, sans que le peuple souverain ait été consulté: nous proposons de déchoir ces personnes d'une nationalité française dont, sitôt gratifiés, ils montrent qu'ils ne sont pas dignes; et nous proposons de les expulser du territoire....

    Lire la suite

  • Déchoir et expulser..

               Les personnes que nous évoquons ici font partie du premier tiers des "français de plastique", entrés en France par le fait du prince Chirac depuis 1975, sans que le peuple souverain ait été consulté: nous proposons de déchoir ces personnes d'une nationalité française dont, sitôt gratifiés, ils montrent qu'ils ne sont pas dignes; et nous proposons de les expulser du territoire....

    Lire la suite

  • Déchoir et expulser...

              Les personnes que nous évoquerons ici font partie du premier tiers des "français de plastique", entrés en France par le fait du prince Chirac depuis 1975, sans que le peuple souverain ait été consulté: nous proposons de déchoir ces personnes d'une nationalité française dont, sitôt gratifiés, ils montrent qu'ils ne sont pas dignes; et nous proposons de les expulser du territoire....

              1°):..... Hakim Mekideche, 33 ans, qui n'a même pas daigné se présenter devant ses juges: il montre ainsi le mépris dans lequel il tient la France et les Français, lui qui, convoqué le 13 décembre 2006 au commissariat du Merlan (Marseille 14°) pour menaces à une éducatrice a injurié en ces termes le policier qui l'interrogeait: "Vous n'êtes pas dignes de porter l'uniforme. L'Europe et la France sont pourries. La police n'est pas digne. Oui, je suis raciste contre les Français et je tiens des propos racistes !" D'autres propos ont été tenus en langue arabe...

              Ce monsieur n'a été poursuivi "que" pour outrage à policier, et n'a écopé "que" d'un mois de prison avec sursis: autant dire, rien! Un français "de souche" qui aurait fait la même chose aurait-il bénéficié de la même mansuétude ? On ne sait pas ce qui est le plus scandaleux et le plus révoltant dans cette affaire où tout est minable : le pauvre type, qui n'a rien à faire chez nous (puisque de toutes façons nous sommes des pourris, et qu'il ne nous aime pas ! un comble !....); ou la république-foutoir qui tolère un tel mépris (absence au tribunal après injures racistes) et transforme ainsi la France en poubelle....

  • Un si charmant "jeune" homme...

              Malik, 19 ans, vient d'être condamné par le Tribunal Correctionnel de Marseille à quatre mois de prison ferme. Motif: lors de la visite de Nicolas Sarkozy (alors seulement Ministre de l'intérieur) il a crié: "Je nique Sarko, le fils de p....!". Avant de s'en prendre physiquement aux policiers.

              Chronique de la "douce France républicaine" ordinaire; chronique de ces chers "jeunes" qui sont (selon les propos même de Chirac, alors Président, lors des émeutes de banlieue) "les enfants de la république" et, n'en doutons pas (?!) "une chance pour la France" (il vaut mieux entendre ça que d'être sourd...).

              Le "jeune" Malik va donc passer quatre mois en prison (attention les gardiens...), au frais du contribuable; même si, on le sait, les prisons de la république laissent franchement à désirer question qualité du séjour, nous allons tout de même payer pour ce voyou (et pour tant d'autres....) dont nos prisons sont pleines !

              Question impertinente: que se serait-il passé si un jeune "Jérôme" (ou un nom bien "roumi" dans ce genre...) s'était écrié lors du passage du Roi du Maroc à Rabat (1): "Je nique Momo, le fils de p....!"? Question très impertinente, non?....

    (1) ou du président Assad à Damas, ou de Khadfi à Tripoli, ou de Moubarak en Egypte etc...etc....

  • De Mougins à la Banlieue....

              Ségolène et son compagnon François Hollande "n'aiment pas les riches": c'est ce qu'ils ont dit au début de la campagne pour la présidentielle, juste avant qu'on n'apprenne qu'ils avaient -entre autre...- une villa à Mougins, lieu défavorisé de la très pauvre Côte d'Azur, bien connu pour abriter des déshérités, des romanichels misérables et d'autres damnés de la terre...

              Vont-ils être logiques avec eux-mêmes et, puisqu'ils "n'aiment pas les riches", vont-ils saisir la main qui leur a été tendue par les jeunes des banlieues, en transférant leur résidence secondaire dans une des-dites banlieues ?

              C'est en effet un véritable message d'amour que l'immigration a envoyé à Ségolène à travers les scores qu'elle a réalisé dans les Cités:

              Vaulx en Velin: 63%; La Paillade: 65%; Le Mirail à Toulouse: 70%; les quartiers nord de Marseille: 70%; Aubervilliers: 61%; Saint Denis: 67%; Bobigny: 66%; Trappes: 70%...

              Pour Ségolène et François, l'embarras du choix !...

    France-Vaulx-en-Velin-1.jpg
    Partir ! Tout quitter, pour cette douce France, là où Momo vote Ségo (ici: Vaulx-en-Velin)....

Le quotidien royaliste sur la toile - ISSN 2490-9580 - SITE OFFICIEL