UA-147560259-1 UA-147538561-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

pasteur

  • Ephéméride du 28 septembre

    La Réale, galère de Louis XIV

     
    1748 : Suppression des galères par Louis XV
     
    C'est à la fin du Moyen-Âge que remonte, sans doute, l'origine des galères.
     
    Pour la France, tout ce qui se rapportait à elles fut centralisé, d'abord, à Marseille : c'est là que logeait « l'Amiral des Galères », et leur présence est à l'origine de l'agrandissement considérable de la cité, notamment par le développement du Quai de Rive neuve, en face du premier quai de la ville, l'historique Quai du Port, où se trouve toujours l'Hôtel de Ville.
     
    Puis l'ensemble des Galères fut déplacé à Toulon, où elles restèrent jusqu'à leur suppression par Louis XV. 
     
     
    28 septembre,pasteur,galères,louis xv,juifs,louis xvi,malesherbes,moissan

    Lire la suite

  • Ephéméride du 6 juillet

     Le Jardin des Plantes, aujourd'hui

     

    1626 : Aux origines du Jardin des Plantes 

    Jean Hérouard et Guy de la Brosse, tous deux « médecins et apothicaires » de Louis XIII, obtiennent du Roi l'autorisation de fonder un Jardin de simples, les « simples » étant ces plantes médicinales, ou, si l'on préfère, des « variétés végétales aux vertus médicinales » : le Jardin des Plantes est né, même si ses appellations varieront par la suite

    Neuf ans plus tard, en 1635, un Edit royal de Louis XIII lui confère le statut de « Jardin royal des plantes médicinales » et, en 1640, il est ouvert au public : entre temps, Jean Hérouard et Guy de la Brosse en ont fait une véritable école de botanique, d'histoire naturelle et de pharmacie.

    Il sera appelé Muséum national d'Histoire naturelle à partir de la Révolution, et s'étend aujourd'hui sur 23,5 hectares, comprenant une Ménagerie, des Serres tropicales, une Galerie de Minéralogie et de Géologie... ainsi que les collections du duc d'Orléans - celui qui aurait été Philippe VIII - grand voyageur, explorateur et naturaliste, léguées par lui au Muséum à sa mort, en 1927.

    Jean Hérouard et Guy de la Brosse - et Louis XIII aussi... - auraient sans aucun doute été bien étonnés si on leur avait dit, à l'époque, qu'un jour lointain, presque quatre siècles plus tard, un Guide touristique fameux écrirait de ce qu'ils venaient de mettre au monde :

    « Véritable caverne d'Ali Baba, le Jardin des Plantes est un lieu privilégié : en combinant culture et plaisir, il met la science à la portée de tous. Bref, une authentique machine à remonter le temps, histoire de savoir comment on en est arrivé là.... un voyage au pays des merveilles, dans le temps comme dans l'espace ». 

    6 juillet,wagram,napoleon,pasteur,rage,parc national de la vanoise,marc bloch,martyres d'orange,jardin des plantes,guy de la brosse

    Site officiel

    http://www.mnhn.fr/museum/foffice/transverse/transverse/accueil.xsp

    Et aussi :

    http://www.jardindesplantes.net/ 

    5 juillet,charles x,alger,conquete de l'algerie,bourmont,abd el kader,duc d'aumale,bugeaud,sidi ferruch,bernanos,maurras,action française,gide,silhouette

    Lire la suite

  • Ephéméride du 16 février

    1892 : Léon XIII, pape du Ralliement...

    1608 : Mort de Nicolas Rapin

    Dans la France troublée des Guerres de religion, Nicolas Rapin se signale par son action politique, "royaliste" au sens le plus profond et le plus politique du terme. Aux États généraux de Blois (1588), il défend avec vigueur la royauté; et il s'oppose à la Ligue, par la plume, en dressant l'épitaphe du duc de Joyeuse et par ses poèmes sur les victoires de l'armée royale.

    Lors de la journée des barricades (voir l'Ephéméride du 12 mai), il est contraint de fuir Paris, et rallie le camp d'Henri III; puis il fait partie de ceux qui, avec Jacques-Auguste de Thou réclame à Henri de Navarre de venir au secours d'Henri III.

    Après l'assassinat du Roi, Rapin combat à Arques : remarqué sur les champs de bataille, comme à Ivry, sa fidélité lui vaut d'être anobli en octobre 1590 par Henri IV.

    Rapin a directement participé à la rédaction de La Satyre Menippée, pamphlet dirigé contre la Ligue, écrit en collaboration avec Pierre Pithou et Jean Passerat (voir l'Ephéméride du 1er novembre).

    On peut toujours admirer son très beau château de Terre-Neuve, en Vendée :

     

    16 fevrier,lavoisier,révolution,republique,terreur,guillotine,pasteur,arago,le verrier,napoleon iii,meteorologie

    https://chateau-terreneuve.com/

    De Chambord proviennent différents panneaux du XVIème siècle à motifs de salamandres et du monogramme de François Ier, mais également des 13 soleils en bois doré contemporains des aménagements commandés par Louis XIV. Ces éléments de décors furent enlevés par le maréchal de Saxe - à qui le château fut offert par Louis XV, en guise de récompense, après le triomphe de Fontenoy... - qui les remplaça par d'autres boiseries; et aussi le probable fronton de scène de la première représentation du Bourgeois Gentilhomme, donnée à Chambord le 14 octobre 1670.

     

    16 fevrier,lavoisier,révolution,republique,terreur,guillotine,pasteur,arago,le verrier,napoleon iii,meteorologie

    Lire la suite

  • Ephéméride du 27 décembre

    Les Dominicains, aujourd'hui

     

    1206 : Saint Dominique fonde l'Ordre des Prêcheur 

    La première maison qu'il établit est une branche féminine, fondée à Prouilles, dans la commune de Fanjaux (près de Montréal, dans l'Aude), mais cette première communauté est bien à la base du développement ultérieur de l'Ordre, qui se concrétisera dès 1215, dans la Maison Seilhan, à Toulouse.  

    27 décembre,pasteur,institut pasteur,ronsard,rigaud,eiffel,saint dominique

    L'un des rares vestiges de la fondation primitive, détruite, comme tant d'autres monuments, à la Révolution

    http://www.dominicains.fr/

    26 décembre,moliere,stendhal,la chartreuse de parme,de seze,convention,louis xvi,tempete 1999

    Lire la suite