Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

institut pasteur

  • Ephéméride du 24 novembre

    Assassinat de Philippe Daudet, le 24 novembre 1923

     

    1248 : Effondrement du Mont Granier 

    Le Granier, sommet des Alpes françaises, limite au nord-est le massif de la Chartreuse. Il domine la vallée du Grésivaudan et la combe de Savoie de sa face est, et la cluse de Chambéry avec sa majestueuse face nord : cette falaise de près de 900 m de haut apparut dans la nuit du 24 au 25 novembre 1248, suite à un gigantesque éboulement faisant disparaître une partie de la montagne. 

    Il s'agit peut-être, là, du plus grand éboulement connu de l'histoire de l'Europe : on estime à environ 5.000 le nombre de ses victimes. 

    Montagne calcaire, le Granier possède un réseau de grottes et de galeries creusées par l'eau (341 gouffres de 10 à 560 m de profondeur, 66 km de galeries...). Il est également entaillé par de nombreuses failles. Ces réseaux constituent le point de faiblesse de la montagne, celui qui, combiné avec des pluies abondantes, a provoqué la catastrophe de 1248 : un volume d'éboulis estimé à 500 millions de m³, et une accumulation sur certaines zones de plus de 40 m d'éboulis, la catastrophe provoquant, on l'a dit, la mort d'environ 5.000 personnes...

    Cinq paroisses ont été entièrement détruites par ensevelissement : Cognin, Vourey, Saint-André, Granier et Saint-Pérange (ou Saint-Péran); et deux ont été partiellement détruites : Myans et Les Murs (ou Les Marches)...

    24 novembre,pont des arts,louvre,institut,albi,toulouse lautrec,institut pasteur,sabin,tourville,poliomyelite,calendrier republicain

    Le Mont Granier et son vertigineux à-pic, état actuel

    25 novembre,jacques coeur,orion,fabre de peiresc,bourges,charles vii,calypso,cousteau,chevert

    Lire la suite

  • Ephéméride du 14 novembre

    Le pont japonais à Giverny, chez Claude Monet (Né le 14 novembre 1840)

     

    1442 : Mort de Yolande d’Aragon 

    Yolande d'Aragon est la belle-mère du jeune Dauphin Charles, futur Charles VII.

    Marié à Louis d'Anjou, elle protège le Dauphin en le gardant dans ses châteaux de la vallée de la Loire, et lui donne sa fille pour épouse.

    Elle a consacré toutes ses forces au salut de la France, qu'elle n'a cessé de confondre avec celui de sa maison, manoeuvrant pour rompre l'alliance de la Bretagne avec l'Angleterre et apportant tout son soutien à Jeanne d'Arc. 

    14 novembre,bichat,institut pasteur,sida,montagnier,barré sinoussi,proust,roland garros,dutrochet,vauquelin,taine,murray kendall,louis xi,bouilléIl n'existe aucun portrait d'elle, et on ne la voit représentée que sur un vitrail de la cathédrale Saint Julien du Mans (ci-dessus)

    http://tetrapak.chez-alice.fr/T18.html 

    15 novembre,galerie des glaces,versailles,louis xiv,le brun,colbert,lucas de nehou,saint gobain

    Lire la suite

  • Ephéméride du 15 Août

    Au col de Roncevaux, le monastère

     
     
    357 : Julien l'Apostat écrase les Alamans à Strasbourg 

    Récit d'Ammien Marcellin, Histoires, XVI, XII, 36-37 :

    « ...Quand les accents des trompettes eurent, selon l'usage, donné de part et d'autre le signal du combat, la lutte s'engagea avec violence. Pendant un temps, on se lança des javelots et les Germains se précipitèrent avec plus de hâte que de prudence; brandissant leurs armes de la main droite, ils fondirent sur nos escadrons de cavalerie, grinçant des dents affreusement. Leurs cheveux flottants se hérissaient avec plus de fureur que d'habitude, et de leurs yeux rayonnait une sorte de rage.

    Dressant leur opiniâtreté contre eux, nos soldats protégeaient leur tête derrière le rempart de leur bouclier et, tirant leurs épées ou brandissant leurs javelots qui les menaçaient de mort, ils épouvantaient leurs adversaires...

    Avec un acharnement extrême on en vint au corps à corps.... Le ciel résonnait des grands cris poussés par les vainqueurs et les blessés... »

    Lire la suite

  • Ephéméride du 20 juin

    le Cadre Noir aujourd'hui, présenté pour la première fois en public, le 20 juin 1828

     

    450 : Bataille des Champs catalauniques 

    Attila et ses Huns sont écrasés près de Châlons-en-Champagne, aux Champs Catalauniques, par une armée romano-barbare.

    C'est le premier échec militaire d'Attila, surnommé « le Fléau de Dieu ». L'Empire des Huns, venus des steppes de l'Asie, s'étend alors de la Hongrie à l'Ukraine et de la Pologne à la Serbie. Cependant, sa défaite en Gaule, n'abattra pas la puissance d'Attila : c'est sa mort, en 453, qui provoquera la désagrégation de son Empire. 

    huns.JPG
     
     

    20 juin,huns,attila,musee des arts premiers,troyes,nathan rothschild,alexandre yersin,peste,calmette,institut pasteur,napoléon,waterloo

    Lire la suite

  • Ephéméride du 20 mai

    Le VIH, virus responsable du sida, a été isolé le 20 mai 1983 

     

    1677 : Présentation du projet du premier Pont-canal de France 

    Ce projet est établi par Emmanuel de l'Estang, qui le soumet à Pierre-Paul Riquet : l'ouvrage du Répudre sera le premier pont-canal construit en France. Accompagné d'un devis-contrat (uniquement consultable aux Archives du Canal), il décrit précisément les étapes de la construction de l'ouvrage.

    Pierre-Paul Riquet accepte le projet, et le démarrage des travaux prendra effet au 8 septembre 1677, par la signature du contrat entre Emmanuel de l'Estang et M. de Contigny, représentant de Riquet. 

    20 mai,balzac,tours,sida,vih,montagnier,chermann,barré sinoussi,institut pasteur,charles x,saché,collection campana

    Le Pont-canal du Répudre, vu du ciel 

    www.canaldumidi.com/Minervois/Repudre/Repudre.php 

    www.canalmidi.com/aufildlo/repudre.html 

     20 mai,balzac,tours,sida,vih,montagnier,chermann,barré sinoussi,institut pasteur,charles x,saché,collection campana

    Lire la suite

  • Ephéméride du 27 décembre

    Les Dominicains, aujourd'hui

     

    1206 : Saint Dominique fonde l'Ordre des Prêcheurs 

    La première maison qu'il établit est une branche féminine, fondée à Prouilles, dans la commune de Fanjaux (près de Montréal, dans l'Aude), mais cette première communauté est bien à la base du développement ultérieur de l'Ordre, qui se concrétisera dès 1215, dans la Maison Seilhan, à Toulouse : 

    http://www.seilhan.org/maison/index.html 

    27 décembre,pasteur,institut pasteur,ronsard,rigaud,eiffel,saint dominique

    L'un des rares vestiges de la fondation primitive, détruite, comme tant d'autres monuments, à la Révolution

     

    26 décembre,moliere,stendhal,la chartreuse de parme,de seze,convention,louis xvi,tempete 1999

     

    Lire la suite