Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

harlem désir

  • (II/II) L'outrecuidologue J.P.H.D au grand Barnum du Congrès du PS : de quel droit Harlem/Jean-Phi - et gauche et extrême-gauche avec lui - prétend-il exclure 20% des Français de la vie politique ?

    harlem désir,le penEn son temps, le précédent Comte de Paris (Henri VI), avait fait scandale, dans les milieux dits conservateurs, en déclarant qu'on ne pouvait exclure de l'effort national 25% des Français, sous prétexte qu'ils votent communiste. Il avait, évidemment, raison, mais le tollé fut grand dans les milieux pré-cités...

    Aujourd'hui, on a un peu la même chose avec le Front national. Harlem/Jean-Phi-le-condamné-moralisateur déclare : "Ça suffit la droite UMP-FN ! Ça suffit la lepénisation de la droite !"

    Lire la suite

  • (I/II) L'outrecuidologue J.P.H.D au grand Barnum du Congrès du PS : prenons-le avec le sourire, mais être condamné semble manifestement en rendre certains virulents...

     ps,harlem désir,lienemann 

    C'est ce qui ressort, manifestement, et dans la forme et dans le fond, du discours prononcé par Jean-Philippe Harlem Désir, nouveau Premier secrétaire - condamné - du Parti Socialiste. Il y a un siècle, l'un des tous premiers films était "l'arroseur arrosé"; là, il nous a joué un truc beaucoup plus évolué, mais en inversé, qu'on pourrait intituler quelque chose comme "le condamné condamneur" :

    Lire la suite

  • Parti Socialiste : Double scandale, mais logique respectée : celui qui "préside" la France, la condamne (pour le 17 Octobre 61, aujourd'hui, pour la Rafle du Vel' d'Hiv', hier); et celui qui est condamné préside le PS...

  • Ca, c'est la meilleure ! : le condamné Harlem Désir ose parler de "dignité républicaine" !...

    Notre rôle n'est bien sûr pas de défendre Jean-François Copé ni l'UMP. Mais tout de même : dans la série "plus c'est gros, plus ça passe", il faut bien reconnaître que Harlem Désir a fait très, très fort cette semaine, avec le coup du pain au chocolat...

    On sait bien qu'il vaut mieux entendre entendre "ça" que d'être sourd, mais qu'on entende et qu'on lise, dans la presse, qu'Harlem Désir a osé écrire le tweet suivant : "...Le congrès UMP n'excuse pas de brader cyniquement toute dignité républicaine..." on se dit que, là, le Harlem/Jean-Philippe, il est très fort. Et que, accessoirement, il nous prend vraiment pour des demeurés. Merci Jean-Phi ! Pardon, merci Harlem !...

    Un condamné, nommé à la tête du PS, c'était déjà pas mal. Qu'il se mette à jouer les père-la-vertu, c'est de mieux en mieux : à quand Michel Fourniret faisant la tournée des collèges et lycées, pour expliquer aux ados que, violer, c'est très mal ? Après tout, comme dirait l'autre, quand les bornes sont franchies, il n'y a plus de limites !...

    P.S. (c'est le cas de le dire !...), Rappel des faits : Entre 1986 et 1987, alors qu'il est président de l'association SOS Racisme, Harlem Désir perçoit 10.500 francs par mois d'une autre association, l'Association régionale pour la formation et l'éducation des migrants, basée à Lille. Cet emploi fictif lui vaut une condamnation, le 17 décembre 1998, à 18 mois de prison avec sursis et 30.000 francs d'amende pour recel d'abus de bien sociaux 

    copé,harlem désir 

    A la tête du PS, "un condamné nommé Désir" !...

  • Recyclage et ré-insertion : Harlem Désir à la tête du PS...

    harlem désir,psPeu importe à quoi, quand et pourquoi il a été condamné.

    L'important c'est qu'il a été condamné, qu'il a perçu un salaire pour un emploi fictif pendant un an, et qu'on avait cru comprendre que "Moi, président" il n'y aurait pas de condamnés à des postes importants. Ni à aucun poste tout court.

    Mais, ça, c'était "avant"...

    Il faut donc croire - puisqu'on le voit... - que "moi, normal" et "moi, président", ça fait deux !

    Maintenant, c'est vrai aussi que, au PS, si on vire tous les condamnés, ce ne sera plus un parti mais un "Emmenthal" (vrai nom du fromage que certains appellent "Gruyère"...)

    (Illustration : par René Le Honzec, "Un tramway nommé désir...)

  • Terrorisme intellectuel : la palme de l'outrance au duo Désir-Duflot, dont le "mental" donne une idée du "radeau de la méduse"...

    Impossible de laisser passer sans réagir : on vient d'avoir ce dimanche un nouvel exemple de terrorrisme intellectuel exercé par la gauche, face à une droite qui n'a qu'un tort : celui d'en avoir peur ! La France est ainsi le seul grand pays du monde occidental où sévit à ce point le terrorrisme intellectuel, et la tétanisation de ses victimes: on ne le dira jamais assez, surtout lorsqu'on voit la personne incriminée (en l'occurrence Claude Guéant) plutôt que d'attaquer frontalement les Tartuffes et de leur arracher leur masque, se défendre mollement, disant essentiellement qu'on a sorti ses propos de leur contexte; tandis que son compère Juppé trouvait les propos de son collègue "inadéquats" : le terrorrisme intellectuel a encore de beaux jours devant lui ! ...

           Revenons donc à "l'affaire" : il a suffi que Claude Guéant énonce une évidence, plus quelques banalités très "politiquement correctes", pour qu'on se bouscule, ce dimanche 5 février, sur les radios et télés permanentes pour être le premier, ou la première, à éructer la débilité du jour; ils avaient tous tellement peur de se faire doubler pat les autres ! : c'était le vrai concours du plus rapide dans l'aberration et l'outrance les plus désolantes.... 

    terrorisme-intello.jpg

     Ah, ils aimeraient tellement que "ça se passe comme ça" dans le monde qu'ils rêvent pour nous !....

    Lire la suite

  • Dis-moi ce qui te choque, je te dirai qui tu es....

                Marseille, vendredi 15 janvier. Lors d'un débat sur l'idenbtité nationale , le maire, Jean-Claude Gaudin, lâche une petite parcelle de la vérité: il rappelle que, il y a quelques semaines, "15.000 à 20.000 musulmans avaient déferlé sur le Vieux-Port pour fêter la victoire de l'Algérie".

                Il s'agit là d'un fait réel, abondamment rapporté par tous les médias de la presse écrite et parlée, et dont on a également pu voir les images -fort parlantes !...- à la télé.

                Pas de quoi, donc, fouetter un chat, dans les propos du sénateur- maire.

                Sauf que.....

    violence marseille foot.jpg
    Sur la Canebière...
    "Ils" s'en fichent de tout casser: c'est nous qu'on paye !
    Mais il ne faut pas le dire. Sinon gare à SOS Racisme et consorts....

    Lire la suite

  • La manipulation de l'Immigration : Une bonne génèse des faits, par Eric Zemmour.....

                Le retour de manivelle est dur pour Julien Dray (1). Le grand manipulateur d'hier se dit victime de manipulation, aujourd'hui (le pauvre...); le grand lyncheur d'hier se dit victime de lynchage, aujourd'hui (le pauvre...)…. Mais n'est-ce pas, au fond, un juste retour des choses ? Nous avons tous été lynchés par lui et son arme diabolique et scélérate de SOS Racisme lorsque, à chaque fois que nous mettions en garde contre les méfaits de « leur » immigration, "on" nous traitait, entre autres, de nazis.

                Aujourd’hui le grand prêtre du lynchage permanent se retrouve lynché (dit-il, le pauvre...). N'est-ce pas savoureux ? Les enfants, dans les cours de récré, diraient Bien fait ! Il nous a tous manipulé, et il se retrouve lui-même victime (dit-il, le pauvre...) ? Oui, vraiment, c'est Bien fait !

                Il ne saurait être question, cependant, de se contenter de boire du petit lait, en savourant.... Il faut, sans cesse et toujours, même si c'est lassant, revenir pour celles et ceux qui l'ignoreraient encore aux racines et aux données politiques, si l'on peut dire du problème, du personnage et de son action.
      
                Une fois de plus Eric Zemmour va nous y aider.....
     
    ZEMMOUR.jpg

    Lire la suite