Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vingt-trois

  • "Les Français nous ont élus pour..." : le "parler faux" d'Harlem Désir, alors que l'insincérité des scrutins est à tous les niveaux, du "cantonal" au "présidentiel"...

    erwann binet,mariage gay,vingt-trois,bfm tv        On savait qu'il avait été condamné (comme son premier ministre d'ailleurs, bien que, pour ce dernier, ce soit beaucoup plus ancien, mais quand même...); on vient de découvrir une nouvelle facette d'Harlem/Jean-Philippe : celle de quelqu'un qui a peur, et qui n'hésite pas à dresser les Français les uns contre les autres, excluant de la vie publique ceux qui "votent Front national". 

    Nous ne sommes ni "de droite", ni "du centre", ni "de gauche", puisque nous ne sommes pas "dans" le Système, pas "du" Système, et que nous pronons la Royauté - qui, elle, peut fédérer - est qui est précisément l'alternative au Sytème. 

    Il ne nous appartient donc pas, comme le fait Harlem/Jean-Philippe, le condamné, de décider de quel parti doit faire quoi, avec qui, s'allier ou non avec qui, etc... 

    Cependant, on ne peut laisser passer sans réagir les propos haineux - et peureux - tenus par le premier secrétaire du PS, au lendemain du grand succès de la dernière manif pour tous.

    Lire la suite

  • Monseigneur Vingt-Trois a parlé exactement comme Charles Maurras, et il a bien fait...

    De Charles Maurras : "Les libertés ne s'octroient pas, elles se prennent".

    D'André Vingt-Trois :

    vingt trois.jpg

  • "Il n'est pas sain de mettre aux voix ce qui est bien et ce qui est mal (...) Je ne crois pas que la source de la morale soit la majorité"

    VINGT TROIS.JPGPar ce propos, tenu sur RTL, face à Jean-Michel Apathie (membre du Parti Socialiste), le cardinal-archevêque de Paris réaffirme un point tout à fait essentiel, que le pape Jean-Paul II avait rappelé dans son encyclique Veritatis Splendor : aucune majorité ne fonde la Vérité, le Bien, ni, réellement, le Droit.  

    André Vingt-Trois, dans sa "position de responsable d'église", se démarque ainsi nettement de l'un des fondements constitutifs de la société dite "moderne", qui considère les caprices de l'opinion  comme seule source de la Loi et du Droit, indépendamment de toute vérité et de toute morale supérieures.   

    Certains s'obstineront à trouver cette formulation "timide" ou "timorée", ou "très molle". Mais ce n'est pas notre avis.

    Quand l'Eglise catholique, fidèle, en cela, à sa tradition, défend, non sans courage, dans le monde tel qu'il est, les institutions qui structurent fondamentalement les personnes et la société, il convient de saluer. De ne pas réclamer des vociférations inutiles, voire ridicules. De ne pas chercher de mauvaises querelles.

    Quand nous sommes en désaccord avec telle ou telle position politique de l'Eglise, fût-elle exprimée par le Pape, nous le disons. Quand nous sommes d'accord, aussi. Voilà qui est fait.

    Pour lire les vidéos plein écran, cliquez sur l'icone "rectangle"

    Mgr. André Vingt-Trois, archevêque de Paris par rtl-fr

  • A propos de la prière universelle du 15 Août : lu sur "padreblog",, par le Père Pierre Amar

    (Lu sur padreblog )

    "Est-ce un scandale de prier pour que les hommes soient plus généreux, pour que le sens du bien commun l'emporte sur les égoïsmes ou pour que chaque enfant bénéficie pleinement de l'amour d'un père et d'une mère ? Hier, un tel texte serait passé inaperçu... Aujourd'hui, il dérange ! Le fait même que la dernière intention de prière, celle pour les enfants, pose question à certains montre combien les esprits sont désorientés. La meilleure chose à souhaiter à un enfant n'est-elle pas qu'il puisse compter sur l'amour d'un papa et d'une maman ? Avant d'être une intention de prière, ce devrait être une simple question de bon sens !..." 

  • Le projet de loi sur la Burqa fait son chemin : retour sur le curieux raisonnement de Monseigneur Vingt-Trois...

                Toutes les oppositions au projet de loi interdisant la burqa s'atténuent. Même les socialistes font savoir qu'ils ne s'opposeront finalement pas au texte (notre électorat ne le comprendrait pas ! explique en substance - ingénu ? - Jean-Marc Ayrault...)

                 L'une des principales réticences reste donc celle d'une partie de l'Église, par exemple de Monseigneur Vingt-Trois, qui ne suit pas l'exemple des socialistes, se ralliant finalement au projet, et n'est pas revenu sur sa position de principe...

    VINGT TROIS.JPG

    Lire la suite

  • Mgr Vingt-Trois contre le travail dominical

                 Le mardi 4 octobre, en ouvrant l'Assemblée plénière des évêques de France, Mgr André Vingt-Trois (archevêque de Paris et président de la Conférence des évêques de France) a redit son opposition au travail dominical.

    23.JPG

    Lire la suite

  • Repos dominical et "projet civilisationnel"...

                Comme nous, et comme beaucoup, René Poujol, directeur de la rédaction du Pélerin, est hostile à l'ouverture systématique des magasins le dimanche. Nous verrons dimanche prochain ce qu'en dit pour sa part Monseigneur Vingt Trois.

                Voici un court extrait de l'édito de René Poujol (1) : il trouve une justification supplémentaire à son opposition dans la contradiction entre ce projet et des propos pas si anciens du Président lui même...

    Lire la suite