Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mariage gay

  • "Les Français nous ont élus pour..." : le "parler faux" d'Harlem Désir, alors que l'insincérité des scrutins est à tous les niveaux, du "cantonal" au "présidentiel"...

    erwann binet,mariage gay,vingt-trois,bfm tv        On savait qu'il avait été condamné (comme son premier ministre d'ailleurs, bien que, pour ce dernier, ce soit beaucoup plus ancien, mais quand même...); on vient de découvrir une nouvelle facette d'Harlem/Jean-Philippe : celle de quelqu'un qui a peur, et qui n'hésite pas à dresser les Français les uns contre les autres, excluant de la vie publique ceux qui "votent Front national". 

    Nous ne sommes ni "de droite", ni "du centre", ni "de gauche", puisque nous ne sommes pas "dans" le Système, pas "du" Système, et que nous pronons la Royauté - qui, elle, peut fédérer - est qui est précisément l'alternative au Sytème. 

    Il ne nous appartient donc pas, comme le fait Harlem/Jean-Philippe, le condamné, de décider de quel parti doit faire quoi, avec qui, s'allier ou non avec qui, etc... 

    Cependant, on ne peut laisser passer sans réagir les propos haineux - et peureux - tenus par le premier secrétaire du PS, au lendemain du grand succès de la dernière manif pour tous.

    Lire la suite

  • Lafautearousseau s'associe à la grande campagne lancée contre "le mariage pour tous"

    mariage gay,gilles bernheim

    Naturellement, Lafautearousseau s'associe pleinement, à la grande campagne lancée, courageusement, à la fois, par l'Eglise Catholique de France et divers mouvements ou associations, contre le projet de loi dit du "mariage pour tous".

    On sait que le cardinal André Vingt-Trois, déjà à l'occasion du 15 août, a fait dire, dans toutes les églises de France, une "prière pour la France", s'élevant, en fait, contre ce projet; que le pape Benoît XVI a encouragé cette initiative; qu'elle a été confirmée par la Conférence Episcopale réunie à Lourdes. De fait, L'Eglise, pourvu qu'elle le veuille, qu"elle veuile y lancer toutes ses forces, possède encore, on aura, sans-doute, l'occasion de le vérifier, une capacité considérable de mobilisation et d'influence. Souhaitons qu'elle l'utilisera à fond et, dans ce cas, soutenons-là avec la même force.

    Mais les autres grandes religions, avec les nuances qui tiennent à leur spécificité, se sont aussi exprimées dans le même sens : ainsi, la Fédération Protestante de France, par la voix du pasteur Claude Paty, son président; de même, chez les musulmans, Mohammed  Moussaoui, président du Conseil français du culte musulman, a déclaré que "le culte musulman - à l'instar des autres cultes monothéistes - n'autorise pas le mariage entre deux personnes du même sexe. Nous sommes donc opposés à ce projet de loi ». Le Grand Rabbin de France, Gilles Bernheim, a publié un document tout à fait remarquable, opposé à un projet de loi qui consiste à « priver des enfants d’un droit essentiel, avoir un père et une mère et non un parent 1 et un parent 2". En l'occurrence, cette conjonction des grandes religions, puisqu'elles sont présentes sur notre sol, peut être utile à la France. Qu'elles s'opposent ensemble à un projet de pure déconstruction sociale, imposé en force par un gouvernement indifférent au Bien Commun, est une nouveauté importante. 

    Ces autorités spirituelles s'opposent au projet pour des raisons religieuses, mais aussi morales, anthropologiques et sociétales; du simple point de vue politique qui est le nôtre, qui ne méconnaît nullement ces hautes raisons, le projet de loi gouvernemental est une atteinte supplémentaire à la cohésion, à la stabilité, et à la structure même, la plus fondamentale, de notre société, et du Bien Commun. C'est la raison pour laquelle nous nous opposons, nous aussi, au projet gouvernemental, nous conseillons à nos amis de participer à la manifestation nationale du 18 novembre, et à toutes les actions qui seront menées par la suite, pourvu qu'elles soient sérieusement, raisonnablement organisées, et sans risque de tomber dans ce genre d'excès ou d'outrances qui finissent par nuire à la cause défendue. 

    Sur l'importance, la qualité et, donc, l'autorité morale qui se dégage du document publié par le Grand Rabbin Gilles Bernheim, on écoutera avec profit la vidéo d'Hilaire de Crémiers, reprise ici.  

     Lecture "plein écran": cliquez sur l'icone à gauche de Vimeo

    (Vidéo reprise du Blog d'Hilaire de Crémiers