Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

bush

  • Pas de tribunal de Nuremberg pour la Force Brute. Vae victis … par Champsaur (II/II)

    etats-unisDes milliers de pages ont été écrites sur ce sujet depuis que la supercherie a été éventée, mais c’est le prix Nobel d’économie Joseph Stiglitz qui a certainement été le plus synthétique, le plus documenté et le moins complaisant.

    La plupart de ses papiers sont traduits en français et publiés dans les Échos.

    Quelques liens : 

    http://archives.lesechos.fr/archives/2011/LesEchos/21014-76-ECH.htm?texte=stiglitz

    http://www.lesechos.fr/economie-politique/monde/dossier/0201613015822-le-11-septembre-dix-ans-apres-215191.php

    http://archives.lesechos.fr/archives/2011/LesEchos/21013-31-ECH.htm?texte=stiglitz

    http://archives.lesechos.fr/archives/2008/LesEchos/20161-68-ECH.htm?texte=stiglitz

    http://archives.lesechos.fr/archives/2008/lesechos.fr/03/11/300248711.htm?texte=stiglitz

    Lire la suite

  • Pas de tribunal de Nuremberg pour la Force Brute. Vae victis … par Champsaur (I/II)

    "Il n’y a pas plus lieu de sacraliser que de diaboliser cette fédération de marchands enivrée de sa grandeur et résolue à nous imposer ses standards, ses coutumes, son idéologie, ses produits en tous genres, bref ses canons dans les deux sens du mot.

    ... par la guerre ou dans la paix, les Etats Unis ne supportent plus et brisent tout ce qui leur résiste, qu’ils usent ou qu’ils abusent des droits que leur donne la force et que cette force même les conduit à prétendre dire le droit..."

    Dominique JAMET (America über alles) 


    "... il n’est de justice entre les hommes que lorsqu’ils traitent à force égale, tandis que les plus puissants exécutent tout ce qu’ils peuvent se permettre et les faibles s’y soumettent". Les Méliens continuant à repousser ce raisonnement et les propositions des Athéniens sont massacrés ou dispersés...

    Thucydide (dans "La guerre du Péloponnèse" 400 avant J.C.)


    etats-unis2 Octobre 2002

    Il n’est venu à l’esprit de personne de célébrer cet anniversaire. Mais quelques parlementaires américains ont rappelé le désastre et la honte de leur pays car ce jour-là Georges Walker Bush et sa camarilla déposait au Congrès (les deux chambres) une résolution pour partir en guerre contre l’Irak. Vote obtenu le 10 Octobre.

    Lien : http://uspolitics.about.com/od/wariniraq/a/jt_resolution.htm

    Aux États Unis même il n’y a eu aucun élan particulier pour soutenir cette équipée. Les résultats des votes furent les suivants :

    Lire la suite

  • Laissant derrière eux un champ de ruines, les derniers soldats US ont quitét l'Irak : réflexion sur un désastre....

            Ou, Anaxagore revu et corrigé par "Georges Bush and Co"....

           On a lu, on lit et on lira partout ailleurs tous les détails de cette invraisemblable folie de neuf ans. On se contentera juste ici de s'amuser - si le terme pouvait convenir pour une si tragique réalité... - à constater combien l'axiome antique d'Anaxagore a été complètement vidé de son sens et littéralement retourné par les dirigeants des USA dans cette lamentable affaire.

           Quand il parle de l'esprit qui organise la confusion, et donne forme au chaos, Anaxagore parle, bien sûr, de l'intelligence organisatrice et directrice du monde. N'est-il pas stupéfiant de voir à quel point on peut appliquer ce mot, mais complètement vidé du sens premier que lui donnait le philosophe, au baril de poudre que laissent derrière eux les USA en Irak ?

           Certes Saddam Hussein était un tyran, un sanguinaire, un fou même et tout ce que l'on voudra... Mais, en agissant comme ils l'ont fait, les états-uniens ont organisé la confusion à sa place, c'est-à-dire qu'ils en ont créé les conditions, et qu'ils l'ont installée, et durablement; et ils ont donné forme au chaos, c'est-à-dire qu'ils ont ouvert une boîte de Pandore dont on se demande bien si elle se refermera, et qui la refermera....

            Et puis après ils sont partis !..... 

  • Retrait des troupes US d'Irak : le début de la fin, sans gloire, de la "folie-Bush".....

                Quelle que soit la façon dont on cherche à la présenter, l'intervention militaire voulue par Georges Bush en Irak est un désastre total, à tous points de vue et dans tous les domaines..... 

    - 4.000 soldats US tués et plus de 32.000 blessés ou estropiés;

    - plus de 100.000 civils irakiens tués, et plus de 250.000 blessés;

    - 750 milliards de dollars (voire plus...) engloutis;

    - le terrorisme local et régional decuplé, le chiisme renforcé, le pays cassé, et pour longtemps.....

    - et, surtout, un véritable génocide culturel et spirituel : le pays en bonne partie vidé de ses chrétiens, les Assyriens et les Chaldéens, premiers habitants et héritiers directs des antiques cultures de ces contrées....

    irak.jpg

    Les fautifs sont, bien sûr, les politiques : les soldats partent, après avoir été envoyés, laissant derrière eux un vaste champ de ruines.....

  • D'accords avec... le coup de gueule de Renouvin sur la guerre en Afghanistan.....

                Le numéro 959 de "Royaliste" est paru. On y trouve -entre autres...- en pages 6/7, Un entretien avec le Prince Jean, duc de Vendôme à l'occasion de la sortie de son livre Un Prince français.

                Et aussi l'éditorial de Bertrand Renouvin, intitulé Non à la guerre d'Obama, dans lequel il écrit ceci :

                "Le président des États-Unis a décidé d’envoyer trente mille hommes supplémentaires en Afghanistan. Il s’agit de finir le travail. L’expression favorite de George W. Bush est abjecte : la guerre n’est pas un « job » comme un autre. Elle signifie que Barack Obama est dans la logique de son prédécesseur - celle de l’imbécillité meurtrière, couronnée de surcroît par l’attribution d’un prix Nobel de la Paix.

              La guerre des Américains en Afghanistan est perdue. Le constat est vieux de trois ans....Cette stratégie absurde trouve son origine dans une absurdité...

                .....La France, l’Armée française, le peuple français sont pris dans ce piège sanglant. Il ne fallait pas s’engager militairement dans ce conflit mais agir en vue d’une solution politique.

                Pour lire l'intégralité de l'édito, cliquez ici: renouvin.pdf

    RENOUVIN.jpg
  • Conflit en Géorgie : faut-il craindre le retour à la guerre froide ?...

              Du blog de Patrice de Plunkett, cette analyse éclairante :

              D’ahuris commentateurs parlent de « retour à la guerre froide ». C’est inepte. La « guerre froide » (ou ce qu’il est convenu d’appeler ainsi) était le produit de deux impérialismes planétaires : celui de l’URSS et celui des USA.

    Lire la suite

  • Le gâchis irakien, ou la folie-Bush...

              20 mars 2003: il y a cinq ans, les troupes américaines envahissaient l'Irak. Un pays passé, depuis, de la dictature à la violence quotidienne.

              Alors que Georges Bush, enfermé dans une psycho-rigidité inquiétante, confinant à l'aveuglement pur et simple, persiste à affirmer que se dessinent là-bas "les contours d'une victoire stratégique sur le terrorisme" !...

    Lire la suite