Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Laissant derrière eux un champ de ruines, les derniers soldats US ont quitét l'Irak : réflexion sur un désastre....

        Ou, Anaxagore revu et corrigé par "Georges Bush and Co"....

       On a lu, on lit et on lira partout ailleurs tous les détails de cette invraisemblable folie de neuf ans. On se contentera juste ici de s'amuser - si le terme pouvait convenir pour une si tragique réalité... - à constater combien l'axiome antique d'Anaxagore a été complètement vidé de son sens et littéralement retourné par les dirigeants des USA dans cette lamentable affaire.

       Quand il parle de l'esprit qui organise la confusion, et donne forme au chaos, Anaxagore parle, bien sûr, de l'intelligence organisatrice et directrice du monde. N'est-il pas stupéfiant de voir à quel point on peut appliquer ce mot, mais complètement vidé du sens premier que lui donnait le philosophe, au baril de poudre que laissent derrière eux les USA en Irak ?

       Certes Saddam Hussein était un tyran, un sanguinaire, un fou même et tout ce que l'on voudra... Mais, en agissant comme ils l'ont fait, les états-uniens ont organisé la confusion à sa place, c'est-à-dire qu'ils en ont créé les conditions, et qu'ils l'ont installée, et durablement; et ils ont donné forme au chaos, c'est-à-dire qu'ils ont ouvert une boîte de Pandore dont on se demande bien si elle se refermera, et qui la refermera....

        Et puis après ils sont partis !..... 

Commentaires

  • Il y a un autre aspect des choses, que Jean-Marie Colombani soulignait, hier matin, sur France Inter et c'est le gouffre financier que l'aventure irakienne a représenté; qui est pour beaucoup dans l'endettement abyssal des Etats-Unis, lequel est aussi le coeur de la crise économique mondiale.
    On parle beaucoup de l'égoïsme allemand, en partie à juste titre. Mais que dire de celui des Etats-Unis qui se double d'incompétence politique et s'organise pour en faire payer le prix aux autres ?

  • On notera au passage que Washington refuse obstinément de voir que la situation néocoloniale dans laquelle se trouve le peuple palestinien reste la cause essentielle du terrorisme islamiste dans le monde.

Les commentaires sont fermés.